Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 septembre 2018

« Tortillard pour Titfield » au Ciné-quartier Mouton Duvernet mardi 18 septembre 20h15

Ciné-quartier 18 septembre 2018 Tortillard pour Titfield.jpgLe conseil de quartier Mouton-Duvernet  a le plaisir de vous proposer pour sa séance de rentrée , mardi 18 septembre à 20h 15, « Tortillard pour Titfield » comédie britannique sur la tentative de sauvetage d’une petite  ligne de chemin de fer par les habitants d’un village.

Tortillard pour Titfield Film réalisé en 1953 par Charles Crichton

Consternation chez les habitants du charmant village de Titfield. Le petit train départemental qui assurait les communications avec le reste du pays va être supprimé. Ceux-là décident de se porter acquéreurs de leur train. Et c'est ainsi que la locomotive est conduite par le vicaire assisté du châtelain. Les affaires sont florissantes jusqu'au jour où des transporteurs routiers décident de saboter le chemin de fer.

Une comédie hilarante, réalisée  en 1953, qui nous évoque une actualité toute récente…Venez rire et discuter  avec vos amis et voisins cinéphiles, vous passerez une excellente soirée ! cinéquartier mouton-duvernet 18 octobre 2018 tortillard pour teetfield. villageois à la gare jpg.jpg

Prix d’entrée : 5 € pour le film et le débat auquel participeront des membres de  l’association des Cheminots Cinéphiles (« Ceux du rail »)

Au cinéma Chaplin Denfert 24, Place Denfert Rochereau 75014

Métro RER Denfert Rochereau- bus 38-68-88

M.G.V.


cinéquartier mouton-duvernet 18 octobre 2018 tortillard pour teetfield.jpgCritique du  21/03/2018 dans Télérama

Les films produits par les studios britanniques Ealing après guerre ont en commun une certaine dimension politique et sociale (l’individu et l’esprit d’entraide par opposition à l’institution), un humour grinçant et des personnages pittoresques, plus ou moins imbibés d’alcool. Car le whisky ou la bière coulent à flots dans ces films excentriques souvent bien nommés : Whisky à gogo, Champagne Charlie, De la coupe aux lèvres

A Titfield, petite bourgade bucolique, le pub ne désemplit pas, et c’est là que se prend une drôle de décision : comme l’Etat veut fermer la ligne de chemin de fer, des amoureux du train arrivent à convaincre l’homme le plus riche de la ville — et alcoolique notoire — de financer une compagnie privée. L’argument qui le séduit ? Dans le train, le compartiment bar sera toujours ouvert… Mais cette révolte, menée par le curé, met en rogne la compagnie de bus qui perd son monopole, ainsi que le syndicat des cheminots, inquiet de ce personnel bénévole… Toute la ville participe, dans une euphorie très contestataire et bien arrosée.

Ce sont ces scènes de liesse collective et de solidarité que Charles Crichton réussit le mieux, entre portrait naturaliste et caricature bienveillante. Des stations de train qui ferment, la menace d’un désert rural, des bus qui remplacent les trains, la menace de la privatisation d’une entreprise nationalisée… Titfield nous semble soudain bien contemporaine.

Anne Dessuant

Séances suivantes du Ciné Quartier : Mardi 9 octobre (« La fiancée du pirate») puis les 13 novembre, 11 décembre, 15 janvier

Pour plus d’informations ou être informé(e) régulièrement des séances, vous pouvez écrire à l’adresse : cmoutonduvernet@gmail.com

Vous pouvez également consulter : www twitter.com/cmoutonduvernet ou www.facebook.com/cmoutonduvernet

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.