Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2018

Premier bilan de la suppression des feux tricolores dans six carrefours du quartier Plaisance/Pernety/Château

Il va falloir réviser nos idées, c'est la mairie qui nous le dit !

« Les feux tricolores de signalisation constituent un facteur d’insécurité : les usagers perçoivent les feux comme des équipements de sécurité, mais il s’agit d’une idée reçue : ils sont la cause 10 000 accidents par an, 1*500 blessés hospitalisés et environ 150 décès. Plus de la moitié des accidents faisant intervenir au moins un piéton ont eu lieu au cours de la traversée sur passage piétons équipé en feux. En fin de vert, les carrefours à feux induisent en effet des prises de vitesses excessives des automobilistes. En outre, les piétons, notamment enfants ou âgés, peuvent avoir une trop grande confiance dans la couleur du feu. »

On ne lui fait pas dire ! En l’absence de feux, la règle de la priorité à droite s’applique. Cette expérimentation vient d’un vote du Conseil de Paris de janvier 2017, dans le cadre de la Stratégie « Paris Piéton ». Menée en partenariat avec le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), cette expérimentation fera l’objet d’une évaluation, à l’aide de capteurs, qui sera rendue publique. Prévue à l’été 2018, la décision sera prise en concertation avec l’ensemble des usagers (habitants du quartier, écoles, associations).

Et les piétons, dans tout çà? Et ces feux, par quoi les remplacera-t-on , si on les remplace?
A.C.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires sur ces décisions. Ils sont toujours les bienvenus. 

Commentaires

Au début de l'expérience au croisement Pernety/Chateau les voitures ralentissaient vraiment et le piéton pouvait s'insérer. Maintenant, il faut souvent forcer le passage, les automobilistes ne ralentissent plus, sachant qu'aucune voiture ne viendra ni de droite ni de gauche.
Cela reste quand même moins difficile pour le piéton que la traversée de la place de Catalogne, principalement la traversée de la rue Vercingetorix (dans les deux sens) où il faut vraiment s'avancer sur la chaussée. Et où il n'y a jamais eu de solution autre pour le piéton.
Merci pour votre attention.

Écrit par : Jarrier Monique | 02 octobre 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.