Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 décembre 2018

L'étoile et le mendiant

Sur le trottoir, il y a un homme estropié.

Oui, il ne parle pas, il ne peut pas parler.

Il va, il vient, tendant sa main pour une aumône.

Claudiquant, il attend dans la nuit, qu'on lui donne

Quelque chose à manger, à boire ou un denier.

 Mais les ombres le frôlent, le froid est son berger.

Et jusqu'à moi, Il va en tenant, pathétique,

Sa petite timbale, son coffre magique.

Je le regarde : ses yeux parlent de la douleur

D'un enfant, devant sa grand-mère qui se meure.

Non, ce n'est pas possible ; cette nuit de Noël

 Doit effacer ici, la tristesse rebelle,

Le cauchemar infâme d'un monde méprisant,

 L'abandon, la tristesse de tous ses enfants.

 

Homme perdu au milieu des foules repues,

 Homme vide d'espoir et de joie enfantine,

Regarde le ciel et l'étoile de Jésus.

 C'est Noël, et tu peux chanter cette comptine :

 

Il est né le divin enfant. Chantons tous son avènement ".

R.R

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.