Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 juin 2019

Toi qui flirtes avec le ciel 

Toi qui flirtes avec le ciel 

Toi, cabossé, rouge ou gris,

plat, arrondi, mat ou vernis,

 de brique, bistre ou miel,

toi, qui flirtes avec le ciel,

et utilises au petit matin

les bâtons rosés ou carmin

de tes cheminées

pour maquiller la brise volage,

rougir les joues des nuages,


toi, de paille, de chaume ou de terre,

de tuile, zinc ou lauze,

pointu ou pentu

qui braves la houle des pluies,

 graves à l’horizon le cycle des âges,

toit qu’ils ont hérissé d’ondes magnétiques,

d’antennes et de pics,

paraboles creuses, sèches, sauvages.

Toit qu’ils emmurent d’un fourre-tout de tours,

 silos obscènes sans âmes sans poumons,

silhouettes tentaculaires découpant à l’envie

des carreaux de jours, carreaux de nuits ...

 

Mais toi, qui flirtes encore avec le ciel,

le soleil et la lune,

toit de pierre, ardoise ou bois

qui nous toises, fier,

 de greniers en verrières,

raconte-nous, toi, le toit,

« Il était une fois... »

 il était un jour encore une fois ... 

secrets, soupirs et mystères

de tes soupentes,

à l’heure où s’ouvre

la paupière fleurie de tes lucarnes.

                            Marie-Lize Gall

        

 ( Revue poétique bretonne Anamzer N* 62 - juin 2018 )

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.