Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 juin 2019

Les cinémas dans le quartier Alésia au cours des années 50-60

Fille de projectionniste et habitant le quartier. les cinémas étaient un peu ma seconde maison. J'y ai même appris à lire en déchiffrant les sous-titres...
Dans les années 50-60, les cinémas étaient nombreux et répartis dans tout le quartier Alésia:
Maintenant il ne reste plus  que  "Le Denfert" et le Gaumont devenu un ensemble de 8 salles.
Le Denfert (Chaplin - Denfert), installé place Denfert-Rochereau, n'a pas beaucoup changé: il avait déjà une clientèle cinéphile et familiale ; la programmation variait entre nouveautés et films anciens. 
cinéma mistral va fermer.jpgTrois cinémas avaient une grande salle avec balcons et grand écran et passaient des films en première exclusivité Le Gaumont, le Mistral ( 70 avenue du Général Leclerc, fermé en juillet 2016) et le  Pathé -Orléans devenu Paramount- Orléans, situé au 97 avenue du Général Leclerc, à côté de l'ancienne chocolaterie Salavin. Il fermera définitivement en 1993 est devenu une agence de banque.
Rue d’Alésia,  à l’emplacement actuel de la sortie du Gaumont 42, rue Univers Alésia ou Univers Palace.jpgd'Alésia , se trouvait" l’Univers -Alésia"spécialisé dans les westerns et péplums principalement le jeudi . (A cette époque, le repos des écoliers n’ était pas le mercredi.) Cette salle a fermé définitivement ses portes le 5 avril 1978.
De l’autre côté de la place,  au 92/94 rue d’Alésia, actuellement Monoprix, se trouvait l'Idéal Alésia (fermé en 1965) et vers le 116 l’Alésia Palace (fermé en 1967). La spécialité de ces deux cinémas était la seconde exclusivité. Ils reprenaient les films qui avaient passé un certain temps avenue du Général Leclerc. Les places y étaient moins chères.
A cette époque, peu de foyers avaient la télévision. On ne pouvait voir les films qu'en salle , les spectateurs étaient nombreux et allaient très souvent dans leur cinéma d’habitués.
Il faut ajouter qu'on n'avait pas de congélateurs chez soi et manger un esquimau à l’entracte faisait partie de la sortie... 
Bernadette BAUER
photos : 1 : Le Mistral au moment de sa fermeture en 2016
2- l'Univers - Alésia au moment il était encore un music-Hall


On peut ajouter pour le quartier Alésia

-Cinéma "ATLANTIC", aujourd'hui détruit 37, rue Boulard, Paris 14°

Inauguré le 21 décembre 1937. 1300 places. La salle ressemble à un paquebot, avec des hublots, un mât et des pavillons sur le rideau de scène.

Rebaptisé "OCEANIC" en 1948, "la salle "atmosphérique" du quartier est plaisante, artistiquement décorée. Les murs, c'est la mer qui s'étend à l'infini, et le plafond sur nos têtes, c'est le ciel bleu semblablement profond. L'éclairage électrique vient par des hublots, ce qui nous donne l'illusion, dans un fauteuil, de nous trouver à bord d'un bateau. Le patron fait glisser le rideau, alors apparait l'écran blanc. Il nous semble qu'on hisse la grand voile, les lumières sont subitement coupées, et nous voilà partis, tous feux éteints, pour notre traversée hebdomadaire : deux heures en mer. Après quelque temps l'air devient bleu. L'Océanic devient lentement dans le brouillard et les embruns, que nous ne connaissons pas autrement au XIV°".

Henri Calet (écrivain)

Fermera définitivement le 18 juillet 1962, puis deviendra un laboratoire d'analyses

-Maine Rive Gauche 95 avenue du Maine

Inauguré en 1917, comme MAINE PALACE, c'est une vaste salle populaire de 1.400 places. Elle devient le Maine Pathé en 1930. Puis Maine Rive gauche.

Date de disparition ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.