Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 octobre 2019

L'histoire du 14ème : l'impasse du Rouet

impasse du rouet avec les bornes cavalières.JPGEn 1903, il existait un patronage de jeunes gens au 65 rue de la Tombe Issoire. A cette époque, il fut décidé de construire un bâtiment définitif sur les terrains qui appartenaient au jardinier pépiniériste Antoine Chantin. Une chapelle fut construite sur les terrains de la Villa d'Alésia. Elle servait de salle de jeux et la cour était ombragée de vieux robiniers.

L'entrée du patronage se faisait par l'impasse du Rouet donnant sur l'avenueimpasse du rouet vers l'avenue jean moulin pavés et bornes cavalières.JPG de Châtillon. Précisons pourquoi cette appellation. Dans les temps anciens, il y avait là une petite manufacture qui fabriquait des cordes destinées aux nombreux chariots utilisés à cette époque. D'où, l'appellation le Rouet, petite machine à filer le chanvre, la laine et le lin.

Le passage du Rouet, avec ses pavés usés, évoque un temps révolu. On peut remarquer encore sur ses flancs deux bornes cavalières destinées à protéger les murs du passage des charrettes. 

Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.