Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 novembre 2019

La grande histoire de Montrouge et du Petit Montrouge (chapitre 3)

La plaine de Montrouge présentait de nombreux moulins à vent. On peut citer du côté de Vaugirard le moulin de Beurre, le moulin de la Vierge, le moulin des Trois Cornets, de la Tour de Vanves et des Frères de la Charité, dont subsiste la tour au cimetière Montparnasse. Aux abords de l'Observatoire, on note le moulin Sans - Soucy et à l'entrée de la nouvelle route d'Orléans (Général Leclerc aujourd'hui), le moulin des Charbonniers. A l'angle de la rue Ducouédic, on trouvait le moulin du Fort-Vestu, le moulin de la Citadelle rue Sophie Germain ; le moulin Neuf au fond de l'impassa Cœur de Vey ; le moulin des Bondons (entre la rue Thibaud et l'église actuelle), le moulin de Ficherolles sur le fief de la Tombe Issoire ; le moulin de Montsouris situé à l'angle de la rue de la Tombe Issoire et de la Voie Verte (rue du Père Corentin) ; le moulin Noir à la hauteur de la rue Saint Yves.

En résumé, plus de quarante moulins fonctionnaient sur le territoire du Petit Montrouge.

On comptait aussi à Montrouge quelques propriétaires domaniaux outre les seigneurs du lieu qui y avaient un château. Ainsi : Robert de Montrouge, feudataire de Philippe Auguste ; Charles de l'Aubépine, sire de Châteauneuf, garde des Sceaux de France de 1643 à 1663 ; Nicolas-François Fillion de Villlemur, garde du Trésor Royal en 1749 et enfin la comtesse de Guerchy, veuve de Louis-François de Régnier, marquis de Nangis. On l'appelait la Dame de Montrouge. Chez elle, s'est réunit la première Assemblée municipale le 4 mars 1788.

L'entrée du château seigneurial était située sur l'emplacement de l'église actuelle, elle-même construite en 1938 sur l'ancien site de la précédente église. Signalons que sur l'emplacement actuel de la mairie, le duc de la Vallière s'était fait construire une résidence princière. (à suivre)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.