Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 novembre 2019

Camera Obscura exposition Minkkinen du 25 octobre au 28 décembre, rencontre avec l'artiste le 9 novembre

camera obscura expo Minkkinen fin oct, nov-dec 2019.jpgLa galerie Camera Obscura vous présente l’exposition MINKKINEN "Cinquante ans d’autoportraits" du 25 octobre au 28 décembre 2019

268 Boulevard Raspail 75014 Paris 01 45 45 67 08

www.galeriecameraobscura.fr  

mardi - vendredi 12h - 19h / samedi 11 - 19h

Photo :"Halfway up Mt. Mitchell, Burnsville, North Carolina,2013 (tirage jet d'encre pigmentaire 134 x 102 cm)

Rencontre avec l‘artiste le samedi 9 novembre à 17 h Signature de la monographie MINKKINEN(Ed. Kehrer)27 x 30,5 cm. 330 pages
288 photographies en trichromie
Textes de Keith F. Davis, Vicki Goldberg et Arno Minkkinen. Prix : 75 €

Avec la participation de Pablo Lentini Riva à la guitare classique

Pour la présentation de son CD "Sarabande" réalisé en collaboration avec Arno Rafael Minkkinen

MINKKINEN "Cinquante ans d’autoportraits"camera obscura expo Minkkinen fin oct, nov-dec 2019 2 .jpg

Arno Rafael Minkkinen a construit depuis 1969 une œuvre autour de sa propre image. Ces cinquante années d'autoportraits constituent dans l'histoire de la photographie un ensemble unique, l'un des plus importants du genre par son originalité et sa continuité.
Minkkinen réalise ses étonnantes images sans aucun trucage et le plus souvent sans assistance : appareil photo sur pied, il définit un cadre dans le paysage et imagine la pose qu'il y prendra. C'est ensuite, dans le temps permis par le retardateur, qu'il va se mettre en place et attendre le déclenchement de l'obturateur.

Photo From the Shelton Hotel Looking East, 2005 


Chaque photographie, d'abord construite mentalement, est un défi : acrobatie visuelle autant que véritable performance physique. Porté par ce jeu de projection dans le paysage, Minkkinen n'hésite pas à prendre des risques et à se couler dans les éléments, l'eau, la neige, le vide du ciel, pour réaliser cette fusion, quasiment animiste, entre son corps et la nature.

Né en Finlande où il a passé sa petite enfance avant que ses parents n'émigrent aux Etats-Unis, Minkkinen a certainement été marqué par cette culture nordique et son rapport singulier au froid, aux espaces sauvages, à l'eau des lacs et des rivières. A la présence, aussi, des esprits élémentaires qu'il semble parfois incarner dans ses photographies.

Jeux optiques entre le proche et le lointain, imbrication des formes de son corps et du paysage (le plus souvent naturel, mais aussi parfois urbain), présence magique et incongrue de ses mains, bras, dans le portrait serein d'un(e) proche : au travers de ces situations improbables, poétiques, Minkkinen semble avoir dressé en cinquante ans le portrait, paradoxalement désincarné, d'un être spirituel et discret qui, en la désignant, vise à la fois à dépeindre la beauté et à disparaître en elle.

Didier Brousse

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.