Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 novembre 2019

La grande histoire de Montrouge et du Petit Montrouge (5) La place Denfert Rochereau

Nous continuons notre découverte des quartiers du Petit Montrouge. Parlons de la place Denfert Rochereaau  qui fut achevée lors de la construction de l'enceinte des Fermiers Généraux, terminée en 1786. Les deux bâtiments qui se font face  représentent ceux de d'octroi, qui à l'époque de leur construction étaient destinés aux prélèvements de droits d'entrée des marchandises dans Paris. Ils ont été construits par l'architecte Claude-Nicolas Ledoux.

Barrière d'Enfer place Denfert-Rochereau Paris 14.jpg

A l'origine, la place Denfert Rochereau s'appelait la place d'Enfer. Pourquoi "enfer" ? L'explication est la suivante : la vieille route d'Orléans (rue Saint Jacques continuée par la rue de la Tombe Issoire) était située sur la hauteur. Elle s'appelait le Haut Pas (altus passus). La nouvelle route placée en bas fut nommée "Via Inferior", d'où le peuple  en avait fait la" voie d'Enfer". Après la guerre de 1870, un conseiller municipal qui voulait en finir avec la superstition de l'enfer demanda qu'on remplaçât cette appellation d'enfer par le nom de l'héroïque défenseur de Belfort : le colonel Denfert Rochereau.

Place Denfert Rochereau, se trouve l'entrée des anciennes carrières s'étendant sous Paris. Il faut savoir que 300Catacombes ossuaire De Paris.jpg kilomètres de galeries parcourent le sous-sol parisien, dont 60 pour le 14ème arrondissement. Les carriers du Petit Montrouge étaient renommés pour la qualité de leur travail. Déjà, les Romains procédaient à l'exploitation de ces carrières, qui étaient souvent le lieu de graves éboulements lorsqu'un chantier était abandonné. A cet effet, le 4 avril 1777, fut créé le Service de l'Inspection des Carrières de Paris. Puis vint l'occupation des espaces vides par la réception des ossements provenant des cimetières urbains désaffectés.  Ainsi, d'immenses ossuaires occupèrent 11 000 mètres carrés sous les rues Dareau, d'Alembert, Hallé, et sous l'avenue du Parc de Montsouris. Au lieu-dit : "La Voie Creuse", une propriété nommée "la Maison de la Tombe Issoire" fut acquise par l'administration qui construisit un escalier jusqu'à 17 mètres de profondeur. Au fil du temps, 6 500 000 dépouilles y furent installées. La sortie des Catacombes s'effectue au 92 de la rue Dareau.

hopital la rochefoucauld-paris-.jpgA la périphérie immédiate de la place Denfert Rochereau et situé sur l'ancienne route d'Orléans, on peut apercevoir, fondé par la vicomtesse de la Rochefoucauld - Liancourt l'hospice de la Rochefoucauld. A l'origine, il devait recevoir des prêtres, des officiers et des magistrats tombés dans le dénuement. La subsistance des hospitalisés était assurée par le revenu des jardins maraîchers, des moulins et des carrières attenant à l'établissement. A la Révolution, on l'appela" Hospice National de Montrouge". Les sœurs de Saint Vincent de Paul étaient chargées de le desservir. Laïcisé en 1881, il resta longtemps un asile pour les vieillards. 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.