Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 mars 2020

Le Théâtre 14 s'invite dans votre salon

Chers amis du Théâtre 14.

Suite à la fermeture sine die des théâtres, nous vous proposons de nous retrouver virtuellement sur cette page.

Chaque soir à 18 heures aux jours d'ouverture du Théâtre 14 en live pour partager avec nous un texte que nous aimons.

Nous vous invitons à participer à ce partage en proposant la lecture de 3 minutes d'un texte que vous aimez. Ici est notre nouvelle maison dans l'attente de se retrouver ensemble en vrai. 

Rendez-vous mardi 24 pour la première !

@theatre_14    

Rendez-vous à 18h sur Instagram  et Facebook https://www.facebook.com/Theatre14/  pour la lecture du jour, et par ici quelques minutes plus tard Twitter for Android

Première participation à notre #decouvronsuntexte14, OcEane YtariAc vous propose de découvrir Pasolini, à travers une lecture d'un extrait de Pylade.

Connu notamment pour son engagement à gauche, mais se situant toujours en dehors des institutions et des partis, Pasolini observe en profondeur les transformations de la société italienne de l'après-guerre, et ce, jusqu'à sa mort en 1975. Son œuvre suscite souvent de fortes polémiques (comme pour son dernier film, Salò ou les 120 Journées de Sodome, sorti en salles l'année même de sa mort), et provoque des débats par la radicalité des idées qu'il y exprime. Il se montre très critique, en effet, envers la bourgeoisie et la société consumériste italiennes alors émergentes, et prend aussi très tôt ses distances avec l'esprit contestataire de 1968. (wikipedia)

www.theatre14.fr


Culture chez vous !

Chers spectateurs, chères spectatrices, depuis une semaine, nous travaillons au report des spectacles annulés, tout en préparant la réouverture : soyez au rendez-vous le 27 avril avec les Pièces de guerre d'Eschyle par Olivier Py !

En attendant, à l'initiative de plusieurs théâtres et pour faire face à cette situation difficile, nous vous proposons, si vous en avez la possibilité, de ne pas demander le remboursement des places déjà payées. Les fonds ainsi préservés permettront de soutenir les équipes artistiques et techniques. Dans le cas contraire, écrivez à contact@theatre14.fr  et nous traiterons les demandes au plus vite.

Par ailleurs, le Théâtre 14 s'associe au dispositif « Culture chez nous » du Ministère de la culture et s'invite dans votre salon. Nous ne pouvons plus nous rassembler, mais nous pouvons inventer de nouvelles façons de partager les idées et les émotions !

Lectures en direct, du mardi au samedi à 18h

Rendez-vous du mardi au samedi, à 18h, sur nos réseaux sociaux pour écouter en direct un artiste du Théâtre vous partager un texte qui l'anime. Première le mardi 24 mars avec Mathieu Touzé. Et vous, souhaiteriez-vous nous partager un texte ? Écrivez-nous !

Questions / réponses

Profitons de ce temps libre pour s'extraire des actualités évènementielles : posez toutes les questions que vous n'avez jamais posées, sur les coulisses d'un théâtre, la création d'un spectacle, tel ou tel métier du spectacle vivant... Nous prendrons le temps de répondre, en images autant que possible !

Conseils matinaux

Chaque jour sur Instagram, un membre de l'équipe du Théâtre 14 vous partage son objet à découvrir ou redécouvrir : livre, chanson, émission de radio, il devrait y en avoir pour tous les goûts. 

Restez proches !

Nous mettons en place d'autres opérations, et vous tiendrons au courant : matière à penser sur les réseaux sociaux, masterclasses, conseils d'acteurs en vidéo... et pourquoi même ne pas vous appeler, au téléphone, sans Internet ?

Certain.e.s de nos artistes associé.e.s ont repéré la belle initiative du Théâtre de La Colline et se proposent de les imiter. Vous souhaitez que l'on vous murmure un texte au creux de l'oreille ? Répondez à ce mail en nous laissant votre numéro de téléphone, nous reviendrons vers vous pour organiser un créneau horaire. 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.