Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 mai 2020

Petite histoire de nos quartiers : l’eau

Une ville comme Paris, a toujours eu un problème, quant à son approvisionnement en eau potable.

Au moyen-âge, on puisait l’eau directement dans la Seine. Puis, vinrent les porteurs d’eau, sans compter que les eaux dites « usées » posaient de grands problèmes d’évacuation. En 1861, les Parisiens ne disposaient que de 160.000 m3 par jour. Le Second empire, avec le baron Haussmann, conçut un vaste projet ; capter les sources de la Somme-Sonde dans les environs d’Epernay, puis celles de la Dhuis près de Château-Thierry, celles de la Vanne vers Villeneuve-L’archevêque. Les sommes engagées étaient considérables. Le 4 mars 1862. les crédits furent votés, et en 1867, les eaux de la Dhuis remplissaient les réservoirs de Ménilmontant.

Alfred_Sisley_-_Moret-sur-Long_-_Temps_gris.jpg

Puis, ce fut les sources de la Vanne, affluent de l’Yonne, (image, le Loing à Moret, tableau d'Alfred Sisley) qui furent mises à contribution. A partir de Theil, l’eau s’élève dans un canal qui la conduit à Marly-le-Roi, entre dans la Vallée de l’Yonne, la franchit par un aqueduc de 162 arches, traverse le Loing à Moret, la forêt de Fontainebleau, surplombe l’Orge et l’Yvette, arrive sur le plateau de Villejuif, atteint Chevilly-Larue, puis l’aqueduc d’Arcueil de Marie de Médicis, traversant la Vallée de la Bièvre sur un aqueduc de 77 arcades. A partir de là, l’aqueduc (qui a fêté, il y a sept ans, son 400ième anniversaire), . au niveau du sol, passe à la Vache Noire jusqu’à Montsouris.

Ainsi,, 83.800 m3 d’eau, depuis 1875 , arrivent par cet itinéraire, auxquels il faut ajouter 40.000 m3 provenant de l’aqueduc du Loing et du Lumain traversant la Bièvre à Cachan, au moyen d’un siphon.

Signalons qu’en 1671, des sources de Cachan avaient été captées pour les parisiens.

Ainsi, lorsque le promeneur descend l’avenue Reille le long du Parc Montsouris, il peut voir sur sa gauche les « Réservoirs de la Vanne », œuvre monumentale du second Empire.

R.R.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.