Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2021

Une station de métro Joséphine Baker dans le 14e

Le 30 novembre, Joséphine Baker entrait au Panthéon. Le même jour, quelques heures auparavant, la station de métro Gaîté (ligne n° 13) prenait le nom, en sous-titre, de cette femme chanteuse, danseuse, soldate, résistante, militante anti-raciste… et mère de famille nombreuse.

L’écrivain et philosophe Régis Debray l’avait suggéré, il y a plusieurs années. Un de ses fils adoptifs, Brian Bouillon-Baker, avait dit le souhaiter. Puis la présidence de la République, le ministère des Transports, France-Mobilité et la RATP ont donné leur accord.

metrogaite.jpg

Pourquoi la station Gaîté ? D’abord parce que le mot convient bien à la femme qu’était Joséphine Baker. Mais surtout parce que l’artiste se produisit pour la dernière fois à Bobino, rue de la Gaîté, en 1975, quelques jours avant sa mort – le 12 avril de cette année-là. Elle y avait reçu un immense hommage.

Gérard Desmedt

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.