Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 février 2022

Camera Obscura exposition « Nuages » du 4 février au 2 avril 2022

galerie camera obscura 268 boulevard raspail 75014La Galerie Camera Obscura propose du 4 février au 2 avril 2022  une nouvelle exposition « Nuages » en hommage de la photographe Françoise Nuñez

Nuages - In memoriam Françoise Nuñez (1957-2021)" 

Les nuages, comme la mer, sont immuables bien que toujours changeants.
Depuis le début de l’humanité ils peuplent notre imaginaire comme le ciel au-dessus de nos têtes. Lorsque nous levons les yeux vers eux, nous pouvons sentir, par de là le temps et l’espace,
cette communauté des regards qui se sont tournés vers le ciel pour l’émerveillement, la prière
ou la rêverie.
Leur appel est irrésistible.
Tantôt ils animent le ciel d’architectures mouvantes et immenses, tantôt ils le désertent et
nous font sentir son vide infini. Parfois c’est un voile noir qui tombe et plombe nos esprits.
Oui : les nuages influencent notre humeur.

camera obscura expo nuages fev à avril 2022 Kristoffer Albrecht.jpg


galerie camera obscura 268 boulevard raspail 75014Cette exposition rassemble seize artistes, intéressés de près ou de loin par les nuages.
Jean-Baptiste Née les peint en montagne, sur le motif, et ils participent de son dessein par la neige et la pluie qu’ils déposent sur le papier. Yamamoto Masao les invite souvent dans son catalogue subtil de la beauté des choses insignifiantes. Michael Kenna joue sur l’étirement du temps pour les faire filer tandis que Jeffrey Conley en fige la majesté. Dans la lumière de l'Islande ou des mers du nord, ils offrent des variations infinies aux regards de Christofer Taylor, Pentti Sammallahti et Kristoffer Albrecht. Rosa Artero les peint à sa fenêtre et Marcelo Fuentes au bord de la mer. Jungjin Lee y voit des sculptures éphémères etgalerie camera obscura 268 boulevard raspail 75014 Jane Norbury en fige les formes dans le grès. Gilbert Garcin les porte, ouatés, à bout de bras tandis qu’Arno Rafael Minkkinen les attrape dans sa main. Ils naissent d’un vieux fumeur énigmatique chez Michael Ackerman. Bernard Plossu les a croisés souvent dans les déserts américains.

Françoise Nuñez les a rejoints trop tôt.
Que cette exposition lui soit un doux hommage.

Didier Brousse

Photo 1: Gilbert Garcin - Le charme de l'au-delà.

Photo 2 : Kristoffer Albrecht Cloud, Torbacka, 2011 (Tirage argentique réalisé par l'artiste. 15,5 x 18 cm)

photo 3 :Jean-Baptiste Née - Mouvement, origine, 2020 (nuées) Gouache sur papier marouflé sur toile 113 x 175 cm

photo 4: Françoise Nuñez - Espagne, 1987

Galerie  Camera Obscura 268 Boulevard Raspail 75014 Paris

Exposition du 4 février au 2 avril 2022

La galerie est ouverte au public de mardi à vendredi : 12h à 19h / Samedi : 11h à 19h

www.galeriecameraobscura.fr  

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.