Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 septembre 2010

Le coin du râleur

Le Bureau de Poste, situé à l'angle du boulevard Jourdan et de la Porte d'Orléans vient de fermer pour travaux et ce, jusqu'au mois de novembre prochain. Un panneau nous invite à venir chercher nos colis ou faire nos opérations bancaires vers deux bureaux situés l'un, boulevard Brune, au bâtiment de la Direction, ( plus de 800m de marche à pied ), l'autre près de la place Denfert-Rochereau  ( plus de 1000m ).  De qui se moque-t-on ?

Il y a trois ou quatre ans, lors de la rénovation et du nouvel aménagement du Bureau situé boulevard Brune, un local avait été ouvert place de la porte de Châtillon, à l'angle de la rue Nicolas Taunay, et cela convenait très bien à l'usager. Pourquoi ne pas avoir envisagé aujourd'hui, d'installer un bureau dans les locaux vacants de l'ancienne imprimerie située au 159, boulevard Brune, locaux qui sont toujours à vendre depuis plus de quatre ans et qui apparemment n'intéressent personne. D'autre part, un immense hall  destiné à la vente d'automobiles, également vide depuis de nombreux mois, et situé à l'angle de la place de la porte de Châtillon, aurait pu faire l'affaire.

L'usager lambda appréciera le soin apporté par un « Service Public » pour servir son public ! Quant aux pas perdus pour ce choix sans alternative, nous vous invitons à envoyer la facture de votre cordonnier aux décideurs éclairés,  celle-ci accompagnée d'un timbre poste pour la réponse  (éventuelle et aléatoire)!

R.R

27 février 2010

Autolib, six candidats en course

Après le repêchage in extremis du loueur ADA, les candidats au marché Autolib sont finalement six. Il s'agit de :

  • Un groupe constitué de Avis, la RATP, la SNCF et Vinci Park
  • La société belge de location de places de parking Interparking
  • Le groupe Bolloré
  • Extelia, une filiale du groupe La Poste
  • Le groupement VTLIB' (Veolia transport urbain)
  • Location ADA

Pour la mise en œuvre de ce projet, un syndicat mixte de 26 communes a été créé, qui devrait mettre en place près de 1.400 stations (700 à Paris, 500 stations de 4 places et 200 stations de 10 places, soit 4.000 places); il est présidé par Annick Lepetit, adjointe au maire en charge des déplacements, des transports et de l'espace public et co-présidé par René Rouquet, député du Val de Marne et maire d'Alfortville.

La mise en service pourrait intervenir fin 2010, avec un service disponible 24 heures sur 24. Aucune réservation ne sera exigée et l'utilisateur pourra rendre le véhicule dans n'importe quelle station. Chaque place de stationnement disposera d'une borne de recharge. Toutes les stations seront sur rues, ce qui va conduire à de nombreuses suppressions parmi les places de plus en plus rares à Paris, qui existent encore.

Ce projet volontariste, annoncé comme une première mondiale, est différent dans son principe de l'auto-partage (voitures disponibles dans des parkings et réservations, tarification permettant des courtes et moyennes durées de location), qui a de nombreux défenseurs, qui existe déjà dans Paris et dans le 14ème. Cinq sociétés (Caisse Commune, Carbox, ConnectbyHertz, Mobizen et Okigo) offrent déjà ce service à Paris.

A.C.

Voir les deux articles de la Voix sur le sujet: http://lavoixdu14e.blogspirit.com/tag/autolib