Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 janvier 2010

Le coin du râleur

Vous êtes un citoyen modèle. Vous faîtes le tri de vos déchets ménagers. Vous disposez dans un conteneur approprié, le plastique ainsi que les journaux et les cartons. Dans un autre conteneur, vous y  déposez le verre. Vous mettez les autres déchets dans un troisième conteneur. Parfait. Vous respectez ainsi l'environnement et par là même celui de vos concitoyens. Vous avez un sens aigu d'appartenir à ce qu'on appelle  la catégorie des gens civilisés, et c'est bien. Vous donnez le bon exemple. Vous méritez de recevoir une belle médaille en récompense.

Mais... car il y a un mais. Lorsque vous circulez dans la rue, sur les trottoirs parisiens, c'est une autre histoire : canettes de bière brisées, emballages métalliques, sacs en plastique, croûtes de pain, divers reliefs de nourriture abandonnée, sans oublier les sempiternels excréments de la gent canine. Et je ne parle pas de divers vêtements, chandails, chemises, pull-overs, jouets en plastique, éléments de meubles de cuisine abandonnés, frigidaires naufragés, postes de télévision agonisants ou ordinateurs orphelins... j'arrête ici cet inventaire que Prévert n'aurait pas renié.

Je constate ainsi qu'il y a plusieurs catégories de citoyens. Ceux qui respectent les autres et quelques uns parmi ceux-là qui ne respectent pas les premiers.

L'égalité devant la loi n'est pas la licence que nous offre la liberté. Quant à la fraternité, aucun décret ne peut en garantir l'application sauf, peut-être, l'éducation du citoyen !

Voilà un chantier qui ne demande qu'un excellent maître d'œuvre ! Affaire à suivre...

R.R.

Le 14e, notre quartier, nous l'aimons. Et parce que nous l'aimons, des situations, des événements nous irritent, nous désolent ou nous scandalisent. Encombrements, propreté oubliée, voirie en mauvais état, décisions publiques étonnantes... les causes ne manquent pas. N'hésitez donc pas à alimenter ce « coin des râleurs » en écrivant ici ou en laissant un commentaire!