Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juin 2017

Rien ne va plus avenue Paul Appell

desordre,jet d'eau,avenue paul Appel

Les riverains sont exaspérés. Depuis plusieurs mois, une bande de jeunes a choisi les abords du stade Élisabeth et l'angle de l'avenue Paul Appell et de la rue Henri Barboux pour se retrouver, chaque soir de beau temps. Ils s'assoient sur les motos en stationnement sur les emplacements réservés, sur les capots de voiture. Une jeune femme travaillant dans le quartier a retrouvé son pare-brise brisé. Deux scooters ont été incendiés. Des trafics de drogue se mettent en place.

Le jeunes s'assoient sur les rebords de fenêtre du rez-de-chaussée, au point que les locataires concernés doivent vivre volets fermés. Ils jouent au football entre les voitures, se hèlent et crient jusqu'à des heures avancées de la nuit. Par deux fois, les jours de canicule, ils ont ouvert la bouche d'incendie située à l'angle Henri Barboux-Paul Appell, pour se rafraîchir. Le 20 juin, vers 19h, le jet d'eau montait jusqu'au second étage des immeubles, soit plus de quatre mètres (photo). Un habitant qui appelé les pompiers a mis plus de 20 minutes à les obtenir par le 18. Au total, l'eau a jailli pendant plus de 45 minutes avant que le service des Eaux ferme la vanne.

La mairie et la police, nous le pensons, ont été alertés. Mais rien ne semble engagé pour mettre fin à une situation qui pourrit la vie des habitants et qui risque d'empirer si on laisse libre court à des jeunes qui considèrent la rue comme leur territoire.

Jean-Michel Deschamps

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.