Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2018

Les répliques qui tuent... (I)

Chez l'éditeur Librio, Olivier Clodong présente : "A la fin de l'envoi, je touche". Il s'agit de répliques cinglantes, recueillies dans tous les domaines (histoire, théâtre, littérature, société). 
A titre d'exemple, nous vous présentons notre première moisson :

Le jugement d'André Gide sur Stéphane Mallarmé : "Mallarmé est intraduisible, même en français".

Du même Mallarmé sur Victor Hugo : "Quel grand poète il eût été, s'il avait eu quelque chose à dire".

De Gustave Flaubert sur Honoré de Balzac : "Quel homme aurait été Balzac, s'il eût su écrire".

D'Oscar Wilde sur Zola : "Monsieur Zola est résolu à montrer que s'il n'a pas de génie, il peut au moins être lourd".

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.