Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 mai 2018

Avenue du Général Leclerc : les travaux de réaménagement commencent le 14 mai

avenue du General Leclerc vers la porte d'orléans.jpgLes travaux destinés à réaménager l'avenue du Général Leclerc, dans sa partie sud, de la place d'Alésia à la porte d'Orléans, s'engageront dès le 14 mai avec une phase de désamiantage, qui durera 3 semaines, jusqu'au 9 juin.

« Cette phase sera minimisée autant que possible : 3 files de circulation sont maintenues systématiquement. La Direction de la voirie et des déplacements informera l'ensemble des commerçants du secteur des travaux à venir afin qu'ils puissent organiser leurs livraisons.

Le désamiantage est soumis à une réglementation stricte et fait l'objet de précautions particulières. L'opération vise à détruire le revêtement des chaussées qui contiennent de l’amiante pour les remplacer par un nouveau revêtement ».

Le projet : rééquilibrer l'espace public au profit de toutes les mobilités, en particulier la marche et le vélo.

Dès 2018 et 2019, les travaux de réaménagement devraient apporter des transformations tangibles :

-une circulation plus fluide des bus, grâce à la création de deux couloirs de bus ouverts aux vélos ;

-une réduction de la place dédiée à la voiture individuelle, avec la suppression de deux files de circulation, soit une réduction de 50 % dans le sens sortant et de 33 % dans le sens entrant.

-le réaménagement améliorera la sécurité et le confort des piétons, avec la création de nouvelles avenue du général leclerc Carrefour_Alesia.JPGtraversées et de refuges.

-la Place Hélène et Victor Basch : Un nouveau parvis sera créé sur la pointe nord, devant l’église. La pointe sud sera végétalisée. Les traversées piétonnes de 6 à 8 mètres de large avec refuges seront déployées, avec une covisibilité tout autour de la place. L’anneau cyclable (pistes cyclables bidirectionnelles) est également maintenu.


Calendrier des travaux

A la suite de ces travaux de désamiantage, les travaux de réaménagement s'organiseront en 4 phases.

avenue General Leclerc partie sud vers église st pierre.jpgPremière phase : de juillet à aout 2018.

Les travaux concernent l’avenue Général Leclerc Sud, et consisteront à :

  • Réaliser deux couloirs bus élargis et ouverts aux vélos (aujourd’hui il n’y en a qu’un seul) ;
  • supprimer 2 files de de circulation, aménager 3 passages piétons (dont 2 seront des créations) ;
  • mettre en place une vidéo verbalisation du couloir de bus.

Deuxième phase : de juillet 2018 à juin 2019.place Victor et hélène Basch2.PNG

Les travaux d’aménagement porteront sur la place Victor-et-Hélène Basch et consisteront à :

  • Mettre en valeur les espaces publics piétons ;
  • réaliser un anneau de piste cyclables bidirectionnelles ;
  • reprendre complètement la chaussée et sécuriser les traversées piétonnes ; aménager une placette avec plantation d’arbres ;
  • changer l’éclairage.

Troisième phase : d’avril à décembre 2020

-La dernière phase concernera l’aménagement des trottoirs de l’avenue Général Leclerc et l’éclairage qui n’auront pas été traités lors des premières phases.

-L'objectif est de positionner une piste cyclable bidirectionnelle à l’intérieur du couloir bus réalisé en première phase.

Quatrième phase

-Finalisation de l’aménagement par la réalisation de l’itinéraire cyclable inscrit au REVe (Réseau Express Vélo) dans une forme à retravailler avec la Préfecture ;

-aménagement de la chaussée.

 

avenue du général leclerc travaux de réaménagement synthèse nicolas mansier.jpg

Téléchargements

Présentation du réaménagement lors de la réunion publique du 4 avril nouvelle fenêtrePDF2.73 Mo

Compte-rendu de la réunion publique du 4 avrilnouvelle fenêtrePDF1.02e+3 Ko

https://assodrapo.files.wordpress.com/2018/02/31-01-2018-...

Commentaires

Je trouve scandaleux que le réaménagement des trottoirs soit prévu après les élections ce qui en dit long sur la volonté politique de ne rien faire. Il est urgent de créer des voies sécurisées pour les vélos et des bus en site propre.Je croyais que la maire de Paris avaient pour objectif de baisser la circulation ...elle ne connait peut-être pas le bas du XIV°arrondissement ...
L'avenue est bruyante, polluée et dangereuse. Pour exemple, devant la pâtisserie Thévenin, tous les jours des voitures grillent le feu en toute impunité.
Pourquoi ne pas mettre un radar ?Il y en a bien un Boulevard de Port Royal sans aucune utilité en terme de sécurité.

Écrit par : AUBIN | 15 mai 2018

M. AUBIN, je ne vois pas en quoi un radar diminuerait le bruit et la pollution automobiles. Une voiture qui fonctionne par à-coups pollue davantage qu'une voiture qui roule régulièrement. La pollution provient aussi de la saleté dans laquelle la municipalité a laissé Paris s'enfoncer depuis plus vingt ans. Et croyez-vous sincèrement que le vélo puisse suffire à la vie économique d'une grande ville comme Paris, une ville qui "consomme" de manière frénétique comme toutes les grandes villes modernes ?

Écrit par : Jean-Claude SOULIÉ | 04 juin 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.