Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 mai 2018

Everybody Knows (Tout le monde le sait) film d'Asghar Farhadi

everybody Knows film de Asghar Farhadi.jpgEverybody Knows (Todos le Saben) tourné espagnol par Asghar Farhadi, talentueux réalisateur iranien, a fait l'ouverture du Festival de Cannes où il concourt pour la Palme d'Or. Raison qui donnait envie d’aller le voir, en plus de la présence de deux monstres sacrés, tandem aussi bien dans le film que dans la vie : Pénélope Cruz et Javier Bardem.

Le décor : Un domaine viticole dans les environs de Madrid. L'intrigue se déroule au moment des vendanges, ce qui nous donnera d'admirer de splendides paysages et de chatoyantes couleurs…

Le scénario : Un mariage dans les vignes. Toute la famille est réunie. Laura, la sœur de la mariée, arrive d'Argentine où elle s'est expatriée, mais sans son mari (On en saura la raison plus tard) Elle est accompagnée de sa fille Irène, une adolescente de 15 ans et d'un fils plus jeune.

La fête bat son plein quand Laura constate que Irène a disparu de sa chambre où elle s'était retirée  suite à un malaise. Sur le lit une demande de rançon, ce qui laisse supposer que le kidnappeur faisait partie de la noce.

Commence une longue traque, dans une atmosphère lourde où l'angoisse monte crescendo.

Remontent à la surface et prennent forme les fameux secrets de famille qui sont en fait à l'origine du drame : ce que Laura et son mari croyaient avoir caché et tu, se révèle finalement connu de tous (d'où le titre du film) S’y ajoutent les jalousies qui traversent le clan familial et corsent encore l'intrigue, donnant consistance au suspense... On ne révèlera pas bien entendu la fin du film !

Malheureusement, l'intrigue, qui commence très bien, se délite au fur et à mesure, avec l'impression que le scénariste lui-même s'égare un peu dans son déroulement. En tout cas, l'intérêt du film s'effiloche et petit à petit, il perd de son intérêt. Quant aux excellents acteurs principaux, Pénélope Cruz et Javier Bardem, ils méritaient mieux que cela.

Elyane Boissière

14:20 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer

Commentaires

L’affiche est d’autant plus attirante à cause de son réalisateur, le talentueux iranien Asghar Farhadi, qui a reçu une foule de prix internationaux (ours d’argent, puis d’or à Berlin, César, Golden Globe, prix à Cannes…) pour ses très beaux précédents films : "A propos d’Elly", "Une Séparation", "Le Passé", "Le Client" …M.G.V.

Écrit par : Monique Garrigue-Viney | 18 mai 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.