Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 juin 2018

Encore ! Mais …

Et si le monde, comme le prêchait le Révérend Curry, primat de l'Eglise épiscopale des Etats-Unis, au mariage d’Harry et de Meghan, était en train de changer ?
Un prince d’Angleterre épousant une petite-fille d’esclave, noire, américaine, divorcée.
La voici entrant en grandes pompes dans la famille royale, au bras du futur Roi, avec l'assentiment de la Reine-Mère, au milieu d’une liesse populaire sans précédent.
Puissance de l’amour a prêché cet évêque, brisant le protocole en prononçant  avec fougue et impétuosité une ode au pouvoir de l'amour, citant Martin Luther King, secouant ainsi les fondations de l’Abbaye Saint George de Windsor mais aussi les fondations de la Royale Institution !
Oui ne sous-estimons pas la puissance de l’amour qui vient à bout de tous les impossibles.
C’est avec les mots de Luther-King  qu’il a pris la parole : « Nous devons découvrir le pouvoir de rédemption de l’amour et ainsi nous ferons un monde nouveau....il ne s’agit pas juste d’un jeune couple que nous célébrons, c’est plus que cela ...", ajoutant que ces futurs époux avaient  le devoir de contribuer à la naissance de ce nouveau monde.

Evoquant également l’image du feu pour parler de l’amour, comment ne pas associer son discours au feu de L'Esprit, ce même feu qui insufflera un ardent désir missionnaire aux Apôtres, le jour de la Pentecôte.

Soyons certains que lorsque l’Esprit ajoute aux forces de l’humain  qui et quoi pourraient lui résister?
Avec cet évêque, d'une rhétorique convaincante, avec l'Esprit, ayons l'audace de croire en un monde nouveau, débarrassé de clivages, de violences, en un monde où il nous serait possible d’obéir à la loi, la seule de notre Christ : nous aimer les uns les autres comme il nous a aimés.

Elyane Boissière

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.