Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juillet 2018

La Rose et la Vigne

roses et vignes figaro.jpg

Vous qui me lisez,

Permettez  que je vous conte

La merveilleuse histoire de mon amie la rose.

Somptueuse et éphémère,

Enivrant de son parfum capiteux

La brise qui au passage lui prodigue sa caresse.

Histoire de vigne, histoire de Dieu !

La plus humble, la plus modeste des roses

Celle que le vent se plaît à si aisément chavirer,

Se vit attribuer le plus beau rôle du monde !

 

Sur les pentes arides d’un coteau raboteux,

Une vigne entrelaçait ses ramures

Une vigne comme jamais on n’en vit

Tant, de soins attentifs, l’entourait son Seigneur :

Emondée, surveillée, étayée,

Ses grappes gorgées de jus vermeil

Donnaient  au travailleur assoiffé

La plus pure des  merveilles :

Un exquis vin grenat

A l’arôme puissant, rare, exceptionnel.

Curieux destin assigné à ma rose

Intimement lié à celui de la vigne.

Ma rose, ma fragile rose, de toute tradition

Garante de la vitalité de la robuste vigne

Attirant sur elle maladies et nuisibles

Afin que vive et s’épanouisse

Celle dont elle se voulait  la gracile protectrice.

 

L’histoire de ma rose est celle de notre Christ.

Comme elle Il prend  sur lui

Nos infirmités, nos tares les plus cruelles,

Pour se porter garant de notre humanité.

A ses risques et périls,

Se porter garant de la vraie vie  de l’homme

Entre les mains du divin créateur.

Car nous sommes la Vigne du Seigneur.

Le vigneron n’est-il pas Notre Père lui-même ?

Mais la vigne c’est aussi le sang du Christ qui réconforte

Mais la vigne c’est aussi la force de Son Esprit qui édifie.

 

Alors ma rose, fragile, odorante, éphémère

Tu récapitules  à travers ta petitesse, ta simplicité

La sublime histoire de l’Alliance éternelle

L’Alliance de Dieu et de l’humanité !

 

E.Boissière

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.