Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 février 2020

L'histoire de nos rues et de nos quartiers

carrières avenue de l'observatoire.JPGLes carrières de l'avenue de l'Observatoire

On sait que depuis le 10ème siècle, des carrières étaient exploitées sur le territoire et les alentours de l'avenue de l'Observatoire de Paris qui à l'époque, n'était pas encore construit.

Au début du 11ème siècle, Robert le Pieux se fit construire une villa de plaisance qui devint plus tard la résidence du Val Vert ou du Vaux Vert. Mais le château, après la disparition de Robert le Pieux fut abandonné. Les ruines furent occupées par des vagabonds qui y élurent domicile. Des assemblées "diaboliques" se réunissaient parmi les ruines. 

Saint Louis, en 1259, fit don du terrain aux Chartreux qui y construisirent leur monastère (terrain situé à proximité de l'actuelle rue d'Assas). Peu à peu, les carrières furent abandonnées et transformées en caves où furent entreposées bières, liqueurs et produits des vignobles proches du sud de Lutèce. Des murs de soutènement furent par ailleurs construits afin de sécuriser les lieux.carrières  tombe de PhilibertAspairt4.jpg

Cette situation des anciennes carrières se prolongea jusqu'à la fin du 18ème siècle. Un fait divers survenu en novembre 1793 illustre à la fois l'originalité des lieux et la renommée sulfureuse qui s'en dégageait. Ainsi, il est rapporté qu'un certain Philibert Aspairt, portier au Val de Grâce se rendait régulièrement dans ces carrières, espérant retrouver et déguster quelques alcools abandonnés…  C'est seulement en 1804 que son squelette fut retrouvé rongé par les rats. De nos jours, ces carrières sont condamnées. Seuls, les souterrains situés au delà des limites du mur des Fermiers Généraux (barrière d'octroi de la Place Denfert) ont été transformés pour accueillir plus de six millions d'ossements provenant des cimetières du centre de Paris.

Pour conclure, on peut dire que la rive gauche de Paris a été mise à contribution pour la construction jusqu'au 18ème siècle du Paris historique en général.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.