Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 mai 2020

Silence! ça se voit!

- Chacun a pu remarquer de sa fenêtre que le silence avait envahi nos rues, et que notre esprit en était transformé.

- C’est le coté positif de la présence du »VIRUS »

- Ainsi, on peut descendre puis remonter les trottoirs, et découvrir, lorsque l’œil est curieux, attentif, des façades d’immeubles, de bâtiments qui d’habitude, passent inaperçues.

- Au hasard, citons ceux de la Villa d’Alesia, de l’impasse du Moulin Vert, la Villa Duthy (photo ci-dessous), les villas Deshayes, Mallebay, le square Chatillon.

VillaDuthy-dsc03248.jpg

Je ne voudrais pas toutes les nommer, car le « petit Montrouge », a, en dépit des restructurations urbaines et constructions nouvelles de l’après guerre, su conserver, cachés mais présents, de beaux témoignages de son passé, à la fois de faubourgs et d’espaces horticoles disparus, mais soudain ressuscités à travers la façade insolite et pittoresque d’une maison d’un autre âge.

- Oui, le silence qui nous avait conduit à devenir des explorateurs de notre petite « patrie » a été bénéfique en définitive, car c’est le cœur paisible que nous avons pu reconquérir l’espace intérieur de nos émotions, certes modestes, mais réchauffées à l’aune de notre curiosité.

- Bonne promenade.

R.R.

Commentaires

Envahir la chaussée vide de voitures, quelle ivresse !
Bon pour ménager la distanciation sociale !
Cela rappelle ce que racontaient nos anciens du temps de l'Occupation, quand les enfants avaient des rues entières pour jouer !

Écrit par : Adéodat | 09 mai 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.