Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 octobre 2020

Un peu de poésie

 PRESQUE RIEN

                                                       

J'écoute  l'intime respiration des murs,

Le souffle secret, mystérieux du silence.

"

Le ciel ouvre ses paupières

 Sur la peau ensoleillée des pierres.

"

Aux premières heures de ce jour amical,

Ecoute le minuscule oiseau de l'aurore.

"

Lorsque le soleil est encore noir et muet

Viennent éclore en ton âme, les roses de la vie.

 

R.Rillot                                                                  

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.