Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mars 2018

Place Moro-Giafferi

place moro giafferi 75014.jpgPlace Moro-Giafferi, un bien grand nom pour un tout petit espace situé au croisement des rues du Château et Didot dans le 14ème arrondissement. Saluons néanmoins ce geste à la mémoire d’un homme qui fut l’un des plus grands de son siècle.

Xavier Etienne Eugène de Moro-Giafferi naît le 10 juillet 1878, d’une famille originaire d’un petit village corse du nom de Brando.

L’homme, devait marquer le monde judiciaire de la première moitié du 20ème siècle.et y restera, pour longtemps, non pas une référence mais La référence.Eugène Moro- giafferi.jpeg

Humaniste convaincu, au verbe percutant et convaincant,  son credo fut  sa vie durant, et dans tous les domaines, judiciaires ou politiques :   “défendre l’homme, toujours.” De fait il participa à tous les procès criminels qui ont contribué à l’histoire française, de la bande à Bonnot à l’affaire Stavisky, en passant par le procès de Landru.

C’est lui qui, au début d’une de ses plaidoiries, s’adressant aux juges lança la fameuse phrase : « L’opinion publique est parmi nous. Chassez-la, cette intruse. C’est elle qui, au pied de la croix, tendait des clous au bourreau et criait : “ crucifiez-le ....! »

Un tel homme ne pouvait que se passionner pour la chose politique, domaine où il donna également libre cours à son immense talent. Bien que n'épousant aucune idéologie communiste, il n’hésita pas en 1939 à déployer sa grande éloquence au service de Lucien Sampaix alors secrétaire général du journal l’Humanité. Il obtint son acquittement aux côtés de l’avocat du journal, PAUL VIENNEY.

Véritable hymne à la liberté de la presse et au droit à l’information, sa plaidoirie fut qualifiée de “magnifique“ par le célèbre poète Louis Aragon.

Cet ardent défenseur des libertés et de la justice, Maître Moro-Giafferi, meurt le 11 février 1956. Il est inhumé au cimetière de Montmartre.

Elyane Boissière

16:41 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.