Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 août 2019

Annonces diocésaines

Monseigneur Michel Aupetit confie à votre prière :

Le Père Claude Pardonnat
décédé le samedi 3 août 2019,
à l’âge de 94 ans, en la 69e année de son sacerdoce.

Ses obsèques seront célébrées
le jeudi 8 août 2019 à 11h en la chapelle de tous les Saints, à la Maison Marie-Thérèse (14e)

Claude Pardonnat est né le 13 août 1925 à Offranville en Normandie et a été baptisé à Notre-Dame d’Auteuil à Paris (16e). D’une famille de 2 enfants, son frère sera prêtre aussi et rejoindra la compagnie de Jésus. Il fait son séminaire à Issy-les-Moulineaux (92e) et est ordonné prêtre en juin 1950 : sa première nomination sera comme préfet de division au lycée Albert de Mun (7e).

En septembre 1955, il est nommé vicaire à Saint-Paul de Montreuil, puis, en 1958 à Notre-Dame de Clignancourt (18e). En 1968, il est nommé vicaire à St Eugène-Ste Cécile (10e), en 1979 à st Antoine des Quinze-Vingt (12e), en 1983 à Notre-Dame de la Croix (20e), et enfin en 1990 à Notre-Dame de Lourdes (20e).
En 2001, pour sa retraite, il s’installera dans le foyer sacerdotal Guillemot, avant de rejoindre la maison Marie-Thérèse en décembre 2016.

Attaché à sa famille, attentif à la catéchèse, estimé par les enfants, le père Claude Pardonnat était un homme juste, droit, direct, un homme de foi qui a servi en toute fidélité dans ses divers ministères.

Il s’en est allé paisiblement, rejoindre le Christ pour qui il avait donné sa vie, et qu’il a servi humblement tout au long de son ministère.

Que le Seigneur le reçoive dans sa lumière et lui donne le repos des bons serviteurs !

paroisse saint albert-le- grandMesse anniversaire de la Libération de Paris  le 25 août 10h à Saint Eustache

Suite à l’incendie de Notre-Dame, la messe annuelle anniversaire de la Libération de Paris aura lieu à St Eustache ce 25 août à 10h. Elle sera célébrée par Mgr Alexis Leproux, Vicaire Général

Conformément à la convention signée le 26 juin 2002 entre la Fondation Charles de Gaulle, la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque et l’archevêché de Paris, une messe anniversaire de la Libération de Paris est célébrée chaque année.


Dans le chœur de Notre-Dame de Paris, une plaque commémorative fait mémoire du 26 août 1944 et de la signature de cette convention :

Le 26 août 1944,
le général de Gaulle
accompagné par les chefs de la Résistance
et par le général Leclerc, libérateur de Paris
à la tête de la 2ème DB,

s’est rendu à Notre-Dame pour y chanter le Magnificat.

Le 26 juin 2002,
une messe de fondation a été instituée pour garder la mémoire
et pour que, chaque année, anniversaire de la libération de Paris
soit l’occasion de prier à Notre-Dame
pour les victimes de la Deuxième Guerre Mondiale et pour la paix.

Paris garde ainsi la mémoire religieuse de sa libération. Le 26 août 1944 en effet, après avoir triomphalement descendu l’avenue des Champs-Elysées, le Général de Gaulle avait tenu à se rendre à la cathédrale Notre-Dame, accompagné du Général Leclerc, libérateur de Paris à la tête de la 2ème Division blindée, et des chefs de la Résistance française. Dans une atmosphère chargée d’émotion, et alors que des coups de feu se font encore entendre, le chant du Magnificat avait retenti dans la cathédrale.

Ce grand moment de ferveur est, depuis lors, commémoré par la célébration d’une messe annuelle en la cathédrale Notre-Dame de Paris, à l’initiative de la famille du Maréchal Leclerc et des mouvements de résistance. La messe pendant laquelle est chanté le Magnificat, est célébrée à l’intention explicite du Général de Gaulle, du Maréchal Leclerc, de tous les résistants, victimes civiles et militaires de la guerre de 1939-1945, ainsi que pour la paix.

Au service des handicaps

Un nouveau vicariat épiscopal verra le jour le 1er septembre prochain au sein du diocèse de Paris. Dédié au service des handicaps, il est né de la volonté de l'archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, de mettre la personne porteuse de handicap au cœur de nos communautés, pour lesquelles elle représente un vrai trésor.

En ce qui concerne l’accès aux sacrements, le nouveau vicariat réunira deux services qui étaient jusque-là séparés : la pastorale de la personne handicapée et la pédagogie de la catéchèse spécialisée.

Le P. Franck Souron est nommé à la tête de ce nouveau vicariat. Pour contacter le vicariat, à partir du septembre : service.handicap@diocese-paris.net.

Nouveaux Curés 

L'Abbé Gabriel WURZ, prêtre du diocèse de Paris, vicaire à la paroisse St-Étienne-du-Mont (5ème) dans le doyenné Montagne-Sainte Geneviève, aumônier du lycée Louis le-Grand, du collège et lycée Henri-IV et du lycée Saint-Louis, membre du collège des consulteurs, est nommé, pour une durée de six ans prorogeable, curé de la paroisse N.-D.-du Travail (14ème) dans le doyenné Alésia Plaisance. Il est aussi nommé aumônier du collège Giacometti, et responsable du Foyer sacerdotal de la rue Guilleminot. Il demeure membre du collège des consulteurs.

L'Abbé Cyril GORDIEN, prêtre du diocèse de Paris, vicaire à la paroisse N.-D.-de-l'Assomption de Passy (16ème) dans le doyenné Passy, est nommé, pour une durée de six ans prorogeable, curé de la paroisse St-Dominique (14ème) dans le doyenné Alésia-Plaisance, aumônier de l'aumônerie Saint Dominique et de Notre-Dame de France, délégué pour les vocations religieuses et sacerdotales.  Son installation aura lieu dimanche 29 septembre 2019 lors de la messe de 10h30 par Monseigneur Philippe MARSSET.

L'Abbé Thierry de LESQUEN, prêtre du diocèse de Paris, aumônier général de Saint-Jean de Passy, en résidence à la paroisse N.-D.-de-Grâce de Passy (16ème), dans le doyenné Passy, est nommé, pour une durée de six ans prorogeable, curé de la paroisse St-Albert-le-Grand (13ème) dans le doyenné Tolbiac-Glacière.

Commentaires

Les médecins, les infirmières et les aides soignantes qui, depuis plus de 10 ans prennent soin de Vincent Lambert, ou de ce qu'il reste de Vincent Lambert, méritent-ils d'être vus comme des adeptes de la "civilisation du déchet " ?

Dans un cas aussi complexe, notre archevêque a-t-il raison d'insister sur ces difficultés qui divisent les chrétiens (comme les non-chrétiens) ?

Dr A.T.Lachand

Écrit par : Lachand | 18 juin 2019

Ce service pastoral des personnes avec handicap est il aussi ouvert au handicap psychique?
Leur pastorale pourra t elle bénéficier de personnes formées à les accueillir dans leur grande solitude et leur besoin d'un soutien inconditionnel enfin pris en compte...!
Merci.

Écrit par : Marie josee | 30 juin 2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.