Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 août 2018

L'histoire du chemin de fer de la Petite ceinture (IV)

Petite ceinture en 1921 carte_pc_1921.jpgNous poursuivons notre voyage sur le Petite Ceinture en évoquant l'exploitation et le trafic sur la ligne.

Un service de jonction entre les grandes lignes des divers réseaux fonctionnait. Ainsi :

- Entre les gares du Nord et de Lyon et Orléans, les trains de pèlerins étaient acheminés ainsi que de militaires et de migrants. (une quinzaine par jour vers 1900).

- Un service circulaire de 6 trains à l'heure, matin et soir, mais 4 dans la journée. Les dimanches et fêtes 4 trains par jour et 6 le soir.

- Un service partiel, de la gare Saint Lazare à Auteuil et à Champ de Mars et de Champ de Mars à Courcelles Ceinture.

La construction de deux lignes de métro circulaire (lignes 2 et 6) fit baisser le trafic voyageurs. Ainsi, de 39 millions en 1900 (expo universelle), le nombre de voyageurs se stabilise à 30 millions puis à 17 millions en 1913, et moins de 7 en 1927.

1934 verra la fermeture définitive de la ligne aux voyageurs.

 Document :Carte de la Petite Ceinture ferroviaire en 1921

Documentation extraite du n° 44 de la SHA du 14ème-

08 juillet 2018

L'histoire du chemin de fer de la Petite Ceinture (II)

Les mises en service se firent progressivement à partir de 1852 (Second Empire). Ainsi, on vit l'inauguration du chemin de fer rive droite, de la gare des Batignolles (compagnie de l'Ouest) jusqu'à la gare d'Orléans (PO). Puis ce fut l'inauguration de la ligne vers l'est entre les Batignolles et la gare marchandises de la Chapelle. La construction de ces lignes était aux frais de l'Etat qui les livrait aux compagnies concessionnaires.

Paris-StGermain-117083992_o.jpg

(gravure de Victor Hibet , représentant "l'embarcadère de l'Europe" du Paris-Saint Germain, en fonds la butte Montmartre)

Monsieur Pereire, directeur du chemin de fer du Paris Saint Germain s'engagea en août 1852 à construire une ligne du Pont Cardinet jusqu'à Auteuil. La mise en service eut lieu le 2 mai 1854. C'était l'amorce de l'ouverture de la Petite Ceinture vers la rive gauche.

En 1862, un service de voyageurs fut ouvert par l'est des Batignolles à Bercy. En 1867 fut mis en service le trafic des voyageurs d'Auteuil à Ivry. La voie ferrée était bouclée. Et pour desservir l'exposition universelle, Grenelle fut raccordé au Champ de Mars.

L'empereur Napoléon III aurait insisté en 1861 pour activer le bouclage de la Petite Ceinture et donner ainsi satisfaction aux populations déshéritées. Il faut noter qu'à compter du 1er janvier 1860, les communes  ou parties de communes situées en deçà de l'enceinte fortifiée de Louis Philippe devinrent partie intégrante de Paris, qui passe alors de 3300 hectares à 7100 hectares et sa population de 1,2 million à 1,6 million, répartie en 20 arrondissements au lieu de 12 et 80 quartiers au lieu de 48. Les habitants des arrondissements périphériques furent donc les premiers bénéficiaires du nouveau chemin de fer. Celui-ci était raccordé à toutes les lignes pénétrant par ailleurs dans la capitale.

29 juin 2018

L'histoire du chemin de fer de Petite Ceinture

la petite ceinture dans le 14ème.jpegLe piéton surpris, peut s'étonner qu'en se penchant au parapet d'un pont, soit rue des Plantes, rue Didot ou avenue de Châtillon, il découvre une voie ferrée à l'abandon.

Oui, il s'agit d'un chemin de fer qui pendant 67 ans a vu circuler des trains de voyageurs et de marchandises. Il s'agit là de la Petite Ceinture, chemin de fer qui faisait le tour de Paris sur 32 kilomètres.

Il faut savoir qu'en 1828 des sociétés de transport dites : "des Omnibus" furent mises en exploitation dans Paris. Elles avaient pour nom : Béarnaises, Carolines, Tricycles, Diligentes et autres Orléanaises. Mais les déboires financiers furent rapides et en 1855 une fusion de ces sociétés, sous l'impulsion d'Haussmann, devint la Compagnie Générale des Omnibus.

De 1828 à 1855, la circulation dans Paris était devenue anarchique. Aussi, la construction d'un chemin de fer urbain devint souhaitable pour réduire les transports de marchandises entre les gares et particulièrement les gares de marchandises, celle des Batignolles (ouest) et celle de la Chapelle (nord).

Les grands travaux d'Haussmann à cette époque furent un élément déterminant. De plus, cette voie ferrée circulaire permettrait d'approvisionner en hommes, en munitions et en matériels la ligne des bastions de l'enceinte de Thiers, édifiée en 1845. Et de plus, ce projet de chemin de fer circulaire était un bon moyen de lutter contre le chômage, une sorte de prolongement des ateliers nationaux de 1848.  (à suivre)

- documentation extraite du N0 44 de la  S.H.A. du 14e 

21 février 2013

La Petite Ceinture et son avenir dans le 14ème (suite)

Pourquoi la question de la Petite Ceinture se pose-t-elle à nouveau ?

Un protocole avait été signé en 2006 entre la Ville de Paris et RFF pour permettre l’ouverture au public de certains tronçons, proposer des usages diversifiés et développer une mise en valeur concertée des emprises, propriété de RFF, respectant le principe de réversibilité dans la perspective d’une reprise éventuelle du trafic ferroviaire. Dans ce cadre, des promenades ont été ouvertes (16e arrondissement en 2007, 12e en 2008, 15e en cours de réalisation), des aménagements urbains mixtes ont été facilités autour du linéaire (13e, 19e), et la valorisation de certaines gares a été engagée dans le respect de leur valeur patrimoniale et culturelle. Par ailleurs, RFF et la SNCF ont mis en place un programme socialement et écologiquement responsable, d’entretien des emprises de la Petite Ceinture par des chantiers d’insertion.Petite Ceinture Jardins partagés rue de Coulmiers.jpg

Dans le 14ème, mis à part quelques chantiers d'insertion pour évacuer les ordures et nettoyer les tags, il n'y a eu que la création des jardins partagés rue de Coulmiers et deux fêtes : la Nuit Blanche, et une fête des voisins. (voir article précédent sur la Petite Ceinture). La "Gare expérimentale" avec installation d'artistes dans la Petite Gare Ouest Ceinture (Vanves) a été abandonné. ( Il serait repris à Cité Universitaire). Un projet de rénovation de la gare Montrouge-Ceinture est  décidé dans le cadre de la construction d'immeubles rue de Coulmiers, rue Friant et Avenue du Général Leclerc côtés pair et impair près de la villa Virginie.

Ce protocole expire en juin 2013 et des négociations sont engagées entre la Ville de Paris et R.F.F. en vue de son renouvellement. Celui-ci s’inscrit dans un contexte nouveau, dans la mesure où RFF envisage de retirer du réseau ferré national les sections sur lesquelles il ne voit plus de perspectives pour un trafic ferroviaire lourd, à l’Est et au Sud principalement.

Dès lors, le devenir de la Petite Ceinture est posé. Afin de fonder la nouvelle convention cadre qui sera signée d’ici l’été 2013, la Ville de Paris et Réseau Ferré de France souhaitent avancer dans la mise en valeur au bénéfice de tous de cet espace structurant du paysage, aux qualités écologiques nombreuses et aux potentiels multiples. Avant l’élaboration de tout projet précis, RFF et la Ville de Paris sollicitent l’avis des habitants de Paris et de la métropole mais aussi de tous les acteurs concernés ou intéressés pour imaginer quels pourraient être les usages futurs de la Petite Ceinture et de ses emprises : maintenir la possibilité de circulation de trains au sein du réseau dont RFF est responsable, ou la faire évoluer vers des modes de déplacements plus légers comme un tram, vers des espaces verts, voire des aménagements urbains.

Il semblerait que dans la partie qui se trouve située dans le 14ème arrondissement on s'orienterait vers une coulée verte, un lieu de promenade ou encore des aménagements urbains..La Petite Ceinture dans le parc Montsouris.jpg

Mais le site très encaissé et la présence de ponts et surtout de tunnels assez longs nécessite une vraie réflexion sur les problèmes d'accès, de sécurité et d'entretien des murs et engendre de réelles difficultés pour aménager un circuit continu de la porte de Vanves au parc Montsouris.

Des visites de la Petite Ceinture dans le 14ème doivent se dérouler le vendredi 22 février : Dans le cadre de la concertation lancée par le Ville de Paris et RFF sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire, le Maire du 14ème a souhaité qu’une visite de la Petite Ceinture soit organisée dans le 14ème arrondissement. Ainsi, en accord avec RFF qui aménage ces visites, plusieurs créneaux ont été proposés sur la journée du vendredi 22 février . Chaque visite devrait durer environ 1h. Elles ont malheureusement été complètes très vite et beaucoup de candidats n'ont pu avoir satisfaction... Espérons  que ces visites permettent d'éclairer la réflexion de ceux qui désirent participer à la réflexion sur l'aménagement de ce site.

M.G.V.

Photo 1 La Petite Ceinture avec les jardins partagés rue de Coulmiers

Photo 2 La Petite Ceinture dans le parc Montsouris

http://lapetiteceinture.jenparle.net,

A suivre