Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 février 2007

Invitation aux Midis de Saint Bernard

Vous venez régulièrement  dans le quartier ou vous y travaillez. Le Conseil de la communauté chrétienne de Saint Bernard de Montparnasse,  vous invite à  une

RENCONTRE AUTOUR D'UN BUFFET

le  jeudi 15 février 2007  de 12 h 45 à 13 h 55

dans la salle d'accueil de la chapelle, après la messe de 12 h 10

Nous aimerions instaurer dans notre chapelle, à l'heure du déjeuner, des temps brefs susceptibles de prolonger ce que nous célébrons dans l'Eucharistie et permettant de répondre à des préoccupations que l'Evangile peut éclairer.

A raison d'une rencontre par mois, plusieurs pistes vous sont proposées :

1 - QUOTIDIEN ET EVANGILE.
Nous partagerions sur ce que nous
retenons de l'actualité telle qu'elle est présentée par les médias, mais aussi telle que nous la vivons au quotidien dans les transports, dans notre travail ou nos activités, dans nos relations familiales, amicales ou professionnelles, et nous nous interrogerions sur la pertinence, l'étrangeté, voire l'hermétisme de l'Évangile dans ces situations.

2 - L'EVANGILE DU DIMANCHE SUIVANT.
Après une lecture à haute voix de l'évangile du dimanche suivant, nous échangerions librement avant de conclure par une nouvelle lecture de l'évangile qui résonnerait sans doute alors différemment.

3 - FORMATION A LA CARTE.
Elle s'adresserait aux personnes ayant un rapport " forcé " à l'Église (invités à un baptême, un mariage, une communion et qui sont étrangers à nos rites, nos pratiques, notre langage…)

4 - LA PAROLE AUX MOUVEMENTS.
Nous donnerions  carte blanche à un mouvement d'Eglise qui animerait une réunion comme il l'entend.

Ou toute autre proposition que vous aimeriez nous faire.

Si vous souhaitez répondre positivement à cette invitation  vous nous rendriez service en le signalant aux personnes assurant l'accueil à la Chapelle.

 Michel CERLES    Brigitte DONZEL    Joëlle FABRY

  34, Place Raoul Dautry

(entrée sous la pendule de gauche de la gare)                                                                                                       

                                                                                                        PELERINAGE

L'association Pèlerins Parkinsoniens organise un troisième pèlerinage national destiné aux malades de Parkinson et à leurs accompagnateurs. Moment de prière, de conversion, d'espérance, d'écoute, de rencontres fraternelles et de réflexion sur la recherche médicales, ce pèlerinage aura lieu à Lourdes du 30 avril au 4 mai 2007. Renseignements et inscriptions auprès de Charlotte Rendu, 2 rue Rosa Bonheur, 75015 Paris, Tel : 01 44 49 99 61, jean.rendu@wanadoo.fr, alain.c.fabry@wanadoo.fr

 

 

30 janvier 2007

Le Groupe oecuménique du XIV°

Ce groupe existe depuis 1978. Fondé par Erika Brucker (protestante) et Claude Barret (catholique) à l'occasion d'une des premières rencontres des jeunes de Taizé. Il regroupe aujourd'hui des paroissiens des 4 paroisses catholiques du 14ème, du temple de la rue de l'Ouest, du temple évangélique de l'avenue du Maine et de l'église évangélique libre de la rue d'Alésia.

Les prêtres et les pasteurs de ces 7 églises se réunissent une ou deux fois par trimestre, ce qui montre la bonne ambiance oecuménique régnant dans notre arrondissement.

Les prochaines activités proposées par le groupe sont :

-mardi 30/1 et 13/2 à 18h 45, au centre paroissial de St Pierre, deux réunions de réflexion et de préparation de l'assemblée oecuménique européenne qui aura lieu en septembre à Sibiu en Roumanie

-mercredi 14/3, 21/3 & 28/3 à 19h15 (attention: nouvelles dates!) au temple de Plaisance, 95, rue de l'Ouest, rencontres de spiritualité "Le chrétien dans son temps" avec le pasteur Béatrice Hallard-Beau et le Père  Jean-Charles Barboure

-Samedi 31/3 à 20h30 au centre Alésia-Jeunes, rue du Moulin Vert, l'association oecuménique "Bible dans le XIV°" organise un concert "Rien de nouveau" avec John Featherstone.

Par ailleurs, chaque semaine une "Prière sur le Monde" est rédigée en Français, à la demande de Conseil Oecuménique des Eglises qui a, pour cela, réparti en 52 groupes l'ensemble des pays de la planète. Les principaux rédacteurs de ces prières sont des catholiques et des protestants du groupe oecuménique du XIV°. Ces prières sont lues à la radio sur "Fréquence protestante" le samedi soir et le dimanche matin, et utilisées par nombre de communautés religieuses catholiques ou protestantes.

voir la prière de la semaine 

Alain lachand 

23 janvier 2007

L'Abbé Pierre, toujours présent dans le 14e

A l'occasion du décès de l'Abbé Pierre, il est important de se rappeller qu'il est très présent sur le quartier avec trois importants établissements, l'hôtel social de la rue Poirier de Narcay, le Centre d'hébergement d'urgence Sainte-Anne, rue Cabanis, et enfin le Centre Georges Dunand; Centre d'hébergement d'urgences Emmaüs pour personnes sans domiciles fixe et en voie de réinsertion 18, rue de l'Aude.

medium_AbbePierre418.jpg

La Voix s'est rendue dans ce dernier établissement afin de marquer son attachement au fondateur d'Emmaüs, qui vient de nous quitter. Un livre d'or y est installé pour recevoir les témoignages de reconnaissance.

Des "compagnons" très émus sont en train de charger un camion. Un compagon, Francis, et Marie-Claude, bénévole, nous accueillent et nous présentent le cabinet médical, le salon et l'atelier informatique. Ils nous donnent quelques chiffres qui montrent l'importance de cette maison, 12 compagnons, des bénévoles, 60 personnes hébergées, plus 20 malades, toutes les places étant occupées actuellement. Le SAMU social, L'AGORA, les services sociaux envoient les personnes hébergées pour un séjour qui peut varier d'une nuit à un mois pour ceux qui sont en réinsertion, et même plus pour les malades. A la fin du séjour, le centre s'occupe de trouver un nouveau lieu d'accueil adapté. Une présence médicale, médecin et infirmière, ainsi que celle d'un travailleur social est assurée chaque jour.

medium_abbePierre419.jpgLes affiches placardées sur la vitrine rappelent qu'un rassemblement est prévu au Palais Omnisport de Bercy jeudi 25 à 19 heures, permettant l'expression de témoignages de compagnons, de bénévoles et de personnalités. Les funérailles de l'Abbé Pierre sont fixées, vendredi 26 à 11 heures à Notre Dame.

Alain et Jean-Michel

14 janvier 2007

Franciscains: Journées d'amitié les 27-28 janvier

medium_franciscains-72-393.jpg

Plus spécialement placées, cette année, sous le signe de l'amitié avec les Frères Franciscains du Maroc, les jounées d'amitié franciscaines auront lieu au couvent des franciscains, 7, rue Marie Rose.

 Au programme:

Samedi:

15h: Conférence: Massignon, Adb-el-Jalil, parrain et filleul 1926-1962 par Françoise Jacquin

17h: Concert exceptionnel, Chorale paul KUENTZ

19h: Diner aux chandelles dans le cloître, choucroute alsacienne,  réserver avant le 19 (prix min 15€, enfant 8€)

Dimanche:

 10h 30: messe présidée par Fr. Siméon, gardien de Mekhnès

12h: déjeuner, barbecue, galettes et crèpes

14h 30: Témoignage, présence franciscaine au Maroc par Fr. Siméon

16h: grand jeu pour les adultes

18h: Vêpres solennelles à la chapelle 

Et encore plus de stands, antiquités, artisanat monastique, linge de maison, timbres, cartes postales, livres, bibelots, CD, DVD, vinyles, vins, ...,  

Nombreuses animations pour les enfants, réalisation d'une fresque, jeux, maquillage, pêche à la ligne, films

A toute heure, bar, salon de thé, crèpes et pâtisseries

tel 01 40 52 12 70, mel ofm-paris@wanadoo.fr,  et voir le site

samedi 27, 10h à 21h 30, dimanche 28, 10h 30 à 19h 

30 décembre 2006

Méditation: "La femme adultère"

« Que celui qui n’a pas péché jette la première pierre » dit Jésus.

Cette phrase, reprise depuis deux mille ans par le monde entier, chaque fois a fait taire des foules et les a fait repartir tête basse. Mais une peur a toujours été en moi et sûrement en d’autres, parce qu’il y a dans le monde une personne capable de jeter cette première pierre ! Attention, cela peut être vous, un pécheur parmi les pécheurs caché au milieu de la foule pour qu’on ne le voie pas. Et ceux qui vont se trouver là ramasseront à leur tour une pierre et une autre, et tous au final, et cette femme sera lapidée.

medium_Liens17.2.JPG

Et c’est de là depuis toujours que des guerres éclatent. Faciles à démarrer mais tellement difficiles à arrêter. Ceci existe depuis la naissance du monde bien avant Jésus. Tout dépend de cette pierre : si elle reste par terre c’est l’amour divin, si elle est jetée c’est la haine qui peut durer des siècles. Je crois que, à cause de l’homme, cela durera longtemps, peut-être même jusqu’à la nuit des temps.

La première pierre est jetée, surtout que ce ne soit pas par vous ! Malheur à celui qui jette la première pierre !

Jean-Jacques M (Maison d'Arrêt de la Santé, bloc D)

Paru dans « Liens » n°17 (octobre 2006)

28 décembre 2006

Passage vers .. et non impasse

Nous n'avons pas souvenir de notre naissance, "passage vers" un nouveau mode de vie, vers une atmoqphère inconnue et imprévisible. Le premier cri manifestait que nos poumons marchaient bien, certes, mais peut-être aussi, notre étonnement devant ce nouveau monde dans lequel nous prenions place.

Si nous étions le premier enfant de la famille, nos parents se sont reconnus père et mère. Cela aussi est un passage. L'enfant éveille une joie profonde et une interrogation aimante devant sa liberté qui se profile. Nous touchons le mystère d'une nouvelle personne toute proche, ouverte à un avenir dont nous ne maîtrisons pas tous les contours. Si des frères et soeurs précèdent, les parents découvrent la largeur et la profondeur de l'amour dont ils sont capables. "Passages"

A la naissance il est facile de pressentir qu'il s'agit d'un "passage vers" la vie qui se renouvelle. Les années passant, les épreuves se mêlant aux joies, nous constatons que des passages se font sans toujours percevoir vers quoi ils débouchent. Parfois, la solitude se fait sentir. Elle fait partie de notre humanité. Elle peut être renforcée par l'isolement contre lequel nous devons lutter personnellement et collectivement. Il est nocif. L'avenir est à la fraternité. Elle ne supprime pas la solitude mais permet de la vivre d'une manière féconde, comme un "passage vers".

Parfois la santé est fragilisée. L'âge avance. Nous percevons que nous n'avons plus la même maîtrise des situations, de la nôtre en particulier. La vie n'est pas sans fin, pous nous comme pour tout homme. A terme,  le passage par la mort est inéluctable. Comment est-il " pasage vers" et non impasse ? Là est le mystère de la foi.

Jésus-Christ, dont nous célébrons la naissance à Noël, est passé par la Mort vers la Vie, nous le célébrerons à Pâques. Sa vie est une, unifiée. Il nous ouvre le "passage vers la vie" prenant en compte tous nos passages. Nouvelle naissance. Là est notre espérance

Père Michel Guittet

 

25 décembre 2006

« II y aura un signe : pour vous ! »

Inimaginable la parole amicale de l’ange, elle est pour eux, les bergers.

Non pour le grand prêtre ou pour les scribes, les privilégiés de Dieu sont ce soir des hommes méprisés à la recherche jour et nuit de quelques touffes d’herbe pour leur troupeau ; méprisés au point qu’il leur était interdit de témoigner au tribunal, exclus de la « bonne société » bien sûr mais de la société tout court...

medium_creche-2006.JPG

Crêche de la paroisse Saint-Dominique (14ème) en 2006 

Il y a longtemps qu’ils n’attendent plus rien des leurs, sans doute aussi pas grand-chose du ciel. D’ailleurs attendent-ils un Messie ? Il y a d’autres urgences... peut-être ont-ils quelques vagues réminiscences d’un certain Isaïe qui a annoncé un nouveau David ? Un Messie pour les autres, oui mais pour eux, non sûrement pas.

Et pourtant, encore une fois, Dieu se plait à contourner les petits échafaudages des hommes, bien montés, bien équilibrés, pleins de bon sens : eux ces bergers, devront témoigner devant l’humanité d’une nouvelle simple et incroyable : Dieu est là à Bethléem dans un bébé qui pleure, qui a faim, qui a froid ; Dieu n’est pas lointain, froid, superbe, enfermé dans une perfection ascétique, Dieu est là dans un nouveau-né accroché au sein de sa mère.

Voilà c’est cela Noël. Tout Noël est là. Bien de nos contemporains ont rangé l’Enfant Jésus au rayon des fariboles entre feux follets et Père Noël, mais nous qui confessons l’Incarnation du fils de Dieu, ne le faisons-nous pas seulement du bout des lèvres ?, Ne contemplons-nous pas l’Enfant Jésus avec suffisance, comme une image qui n’aurait plus grand-chose à nous dire sur Dieu ?

Attendons-nous encore que Dieu visite notre cœur alors qu’une nouvelle fois, malgré nos pauvretés, nos incapacités, nous sommes appelés à dire au monde que Dieu est un enfant dans la crèche de Bethléem ?


Père Yves-Marie Clochard-Bossuet, paroisse St-Dominique

24 décembre 2006

Joyeux Noël !...

medium_creche-stpierre06-182_txt.jpg
Crëche de Saint Pierre de Montrouge 

La Voix a voulu marquer la fête de Noël en rappelant l'origine de la tradition de la représentation de la crèche dans nos églises et chez nous. L'idée en revient à St François qui a voulu célébrer le mystère de l'Incarnation très humble du Seigneur par une crèche vivante.

Que cette évocation du « tout puissant et bon Seigneur », comme aimait à le nommer St François, en un enfant couché dans une mangeoire vous accompagne pour Noël et vous soit une source de profonde joie.

Qu'elle vous aide tout particulièrement si vous êtes dans la souffrance, la maladie, ou encore la solitude.

A tous la Voix souhaite un joyeux Noël.

                                                                      Jean-Michel

22 décembre 2006

Noël du Secours Catholique du 14ème arrondissement de Paris

Samedi 16 décembre 2006, dans la crypte du couvent des franciscains, s’est déroulée une fête de Noël, organisée par le Secours catholique du 14ème qui a réuni une bonne centaine de personnes, grands et petits.

Avec nos deux animatrices de l’antenne Sud Est et de l’antenne personnes sans domicile, nous avions voulu que cette fête réunisse le plus grand nombre d’acteurs du Secours Catholique sur le 14ème (accueillis et bénévoles de l’accompagnement scolaire et de l’accueil de quartier du 174 rue Raymond Losserand, alpha et FLE du 9 passage Rimbaut, épicerie solidaire du 171 boulevard Brune, lieu de fraternité du 25 rue sarrette, accueil de jour du 36 bis rue du Père Corentin, familles suivies par l’équipe logement de l’antenne).

Depuis un mois, un comité de pilotage s’était réuni pour décider de l’organisation,  et dès samedi matin, une grande agitation régnait : décoration, préparation de l’animation enfants, confection des salades rue du Père Corentin, préparation de couscous, tajine et gâteaux à la maison par de nombreuses excellentes cuisinières ….

Dès 12 heures, tout était prêt, sur fond musical,  les tables dressées, les buffets débordant de mets colorés et appétissants, les sapins de Noël, les ateliers enfants et le décor de la scène prêts à s’animer.

medium_DSCF0157.JPG

Puis, familles, avec de nombreux petits enfants, adultes seuls ou en groupe sont arrivés;  chacun a pu s’installer à une table, faire connaissance ou se retrouver, et il a fallu rajouter quelques tables ou se tasser sur les tables disponibles. Après un repas aux multiples saveurs, le Père Noël est arrivé à la grande joie des enfants, chocolats en papillotes plein sa hotte.

Tout l’après-midi jusque vers 17 heures, se sont succédés atelier maquillage, atelier dessin, numéros de clown-jongleur,  le labyrinthe des animaux du monde, chansons et musiques.

A 18 heures, après rangement et nettoyage en commun, nous nous sommes séparés, un peu rompus, mais les yeux remplis de la joie des enfants

Nous espérons que cet après-midi aura été pour tous un moment de bonheur et que chacun aura pu trouver un peu de sérénité et de chaleur humaine.

Martine et Jean-François Quest

21 décembre 2006

La République, les Religions et l’Espérance.

Voilà un titre qui éveille l'attention surtout en cette période. Alors pourquoi présenter ce livre paru il y a deux ans déjà ? Vous serez d'autant plus surpris quand vous saurez le nom de l'auteur: Nicolas Sarkozy! 

Loin de moi la pensée d'engager "La Voix du 14ème" dans une campagne électorale! En fait, je n'ai fait la lecture de ce livre qu'assez longtemps après sa parution. J'y ai découvert des idées qui m'ont paru intéressantes.

Voici quelques titres parmi les extraits que j'ai notés:

- Les religions constituent un enjeu majeur pour notre société.
- le christianisme : un message d’ouverture.
- Les contemplatifs : un moteur pour la société ?
- Qui sont ces musulmans de France ?
- Croyants, incroyants, ce qui les différencie.
- Enseigner la foi, éduquer l’homme.
- La morale républicaine ne suffit pas.

Pour en savoir plus sur cet ouvrage et en lire des extraits, cliquez ici.

fr Bernard M.

19 décembre 2006

La crèche de Noël, symbole de l'humilité du Seigneur

Savez-vous qu'il existe un lieu où la liturgie autorise la célébration toute l'année de la messe de la nuit ou du jour de Noël?

medium_greccio_santuario.3.jpg

Il s'agit du charmant petit ermitage de Greccio, un de ceux que l'on visite dans les montagnes autour de Rieti, entre Assise et Rome, pour comprendre et s'imprégner de l'esprit de St François. L'Eglise, en effet, autorise cet anachronisme en souvenir de Noël 1223. St François, le « petit pauvre », était véritablement hanté par l'humilité du Seigneur manifestée dans l'Incarnation. Il avait eu l'idée-qu'il avait soumise au Pape-de reproduire la crèche de Bethléem à l'occasion de la célébration de la nuit de Noël.

Celano, l'historiographe de St François, raconte (1 Celano 84-86):

Une quinzaine de jours avant Noël, François fit appeler Jean -Seigneur propriétaire des lieux et ami de François-. « Si tu le veux bien, lui dit-il, célébrons à Greccio la prochaine fête du Seigneur; pars dès maintenant et occupe-toi des préparatifs que je vais t'indiquer. Je veux le voir de mes yeux de chair, tel qu'il était, couché dans une mangeoire et dormant sur le foin entre un boeuf et un âne ». L'ami fidèle courut en toute hâte préparer au village ce qu'avait demandé le saint.

Puis Celano décrit de façon fort jolie la simplicité de la célébration où François, en tant que diacre, lut l'Evangile et prêcha et la joie, ou plutôt l'allégresse, qui saisit les hommes, les animaux, les bois et les montagnes tous unis dans un immense élan de compassion autour de la crèche.

Depuis ce jour, l'idée de reproduire la crèche s'est répandue dans toute la chrétienté, dans les églises, et aussi dans les maisons. Cette évocation de la Nativité souligne l'extrême humilité de la condition choisie par le Seigneur pour se révéler aux hommes.

medium_giotto.2.jpg

Giotto: Il presepio (la crèche) de Greccio 

A l'heure où l'aspect commercial trop tapageur de la fête a tendance à cacher le mystère d'humilité, et où Noël est souvent réduit à une simple fête profane de la famille, St François et sa géniale crèche vivante sont encore là pour remettre les idées en place.

                                                                                              Jean-Michel

11 décembre 2006

L'arbre de Zachée

Nous avons déjà eu l'occasion de présenter le mouvement « Foi et Lumière », fondé par Marie-Hélène Mathieu et Jean Vannier, qui a pour but d'accueillir et d'accompagner des personnes ayant un handicap mental, leur famille, leurs amis et tout bénévole qui souhaite s'associer à cette action.

medium_ArbredeZachee.jpg

Les Fioretti, communauté de Foi et Lumière de St Pierre de Montrouge, animée par le Père Cyrille de Raimond, gardien de la communauté franciscaine de la rue Marie-Rose, a entrepris lors de sa dernière réunion mensuelle de réaliser un arbre illustrant celui sur lequel Zachée s'etait installé pour apercevoir Jésus. Admirez le résultat!...

La communauté grossit peu à peu et réunit maintenant de 30 à 40 personnes chaque mois. Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à nous contacter par téléphone au 01 45 42 67  03.

Jean-Michel Viney

07 décembre 2006

Aumônerie: Maison d'Arrêt de la Santé

L'aumônerie de la Maison d'Arrêt de la Santé publie chaque trimestre une petite revue appelée "LIENS". On peut trouver cette publication (gratuite) sur la table de presse de l'église St-Dominique. On y trouve des témoignages surprenants. Voyez celui qui est donné ci-dessous:

ACCUEIL - "La Brebis égarée"

"Tout le monde connaît la parabole de la brebis égarée. Avant d’arriver ici, à la M.A. de la Santé, je n’imaginais pas que je la vivrais aussi fort. Jusqu’alors je vivais une foi très personnelle, bien que baptisé et confirmé. J’ai toujours eu une spiritualité forte, mais trop loin, je m’en rends compte, aujourd’hui, de la réalité chrétienne.

Et voilà qu’à 47 ans, je me retrouve derrière les barreaux, désemparé, perdu ! Je n’ai pas compris immédiatement à quel point l’accueil dont j’allais bénéficier n’était pas ordinaire.

Je suis arrivé ici, en cellule, un vendredi soir. Les trois occupants ont simplement râlé, non pas après moi, mais parce que, à quatre, l’espace devient compté. Mais ils se sont montrés discrets, prévenants, rassurants à mon égard. J’avoue que je m’attendais à bien pire ! C’était le premier signe.

Le soir même, Thélus, l’un de mes co-détenus, qui ne mangeait pas avec nous, m’a dit qu’il jeûnait tous les jeudis et vendredis. Le soir même, il s’isolait sur son lit pour une longue prière. Face à mon interrogation muette, il m’a mis au courant des « activités » de l’aumônerie. Une petite lettre et dès le dimanche je rencontrais Jean-Jacques, notre aumônier, mais malheureusement pas d’office car je n’étais pas sur la liste. Deuxième signe !

La nuit du dimanche au lundi, je fis un rêve : un prêtre, une messe, un auditoire et une voix : « Viens, viens, viens ! » . Troisième signe !

Ce fut Jean-Pierre qui apporta le quatrième signe en me proposant de participer aux activités bibliques du mardi. Et là, quel accueil : Brigitte et toute la troupe des détenus, rassemblés là, malgré les différences de culte, autour de la foi.

Ne croyant guère au hasard, je ne peux expliquer l’accueil que j’ai reçu sans penser à une « intervention ». Ces signaux reçus m’ont permis de retrouver le vrai chemin de la foi. Et ici, c’est d’un grand soutien !

Alors, toi, lecteur actuellement incarcéré, lorsque viendra ton tour d’accueillir une nouvelle brebis égarée, veille à multiplier les signes qui la ramèneront au troupeau." (Pascal P. Bloc A)

01 décembre 2006

Pour le Noël des enfants

medium_annonceleloup-2.jpg

30 novembre 2006

Mgr Jérôme Beau, à Notre-Dame du Travail le 10 décembre

medium_jerome_beau.jpgMgr Jérôme Beau, a été nommé en juin, évêque auxiliaire de Paris, par Benoît XVI, pour seconder Mgr André Vingt-Trois, en même temps que Mgr Jean-Yves Nahmias.

Agés tous les deux de 48 ans, ils rejoignent ainsi deux autres auxiliaires, déjà nommés par Mgr Lustiger, il y a une dizaine d'années, Mgr Michel Pollien et Mgr Pierre d'Ornellas..

Ordonné prêtre en 1984, Mgr. Beau est nommé vicaire de Notre Dame de Lorette, puis en 1989 vicaire de Saint Denys du Saint Sacrement, en même temps que directeur du séminaire de Paris. Trois ans plus tard, il devient curé de Saint Séverin et responsable de la maison Saint Séverin, l'un des lieux de formation du séminaire de Paris. A ce poste, ce prédicateur très apprécié peut transmettre aux futurs prêtres sa solide expérience pastorale, avec un grand sens de l'écoute et des contacts personnels.

Il quitte ensuite la paroisse Saint Séverin en 2001 et devient Supérieur de Séminaire diocésain de Paris, et délégué diocésain aux séminaristes, et également Directeur de l'Oeuvre des vocations.

Dimanche 10 décembre, deuxième dimanche de l'Avent, Mgr Jérôme Beau présidera l'Eucharistie de la messe de 11 heures

 http://paroisse.ndtravail.free.fr/

36, rue Guilleminot ou 59, rue Vercingétorix 

A.C. 

23 novembre 2006

Les mardis de St Bernard

Les Mardis de Saint bernard 2006- 2007

Nous constatons  la multiplication de la " pratique " de l'Accompagnement au sein d'institutions sociales et économiques et dans les associations. Nous y sommes sensibles. Stimulés par l'évangile de Luc (12, 54-59) où Jésus invite à " reconnaître le temps présent ", retenons l'accompagnement comme un signe du temps.

Au travers de témoignages individuels, et guidés par Christine Pousset, Religieuse auxiliatrice, nous essaierons de progresser dans l'intelligence de ce qui se vit et ce qui s' espère dans la relation d'accompagnement.

En quoi s'enracine cette " sollicitude humaine " ? Que révèle-t-elle ?

Convergence entre les trajectoires individuelles et le royaume à construire ?

Déroulement des cinq soirées :

Cinq accompagnateurs, présents dans des contextes divers, - la recherche d'emploi, le coaching en entreprise, le temps de l' adolescence, les prisons, les " gens de la rue ", la fin de la vie-, témoigneront successivement des liens relationnels qu'ils construisent, de leurs motivations, de leurs espoirs.


Un large temps d'échanges est prévu avec les participants de ces soirées.

- Les mardis de 20h à 21h 30 : les 28 novembre, 19* décembre 2006, les 16 janvier,13 février et 27 mars 2007.

Chapelle Saint-bernard

34, place Raoul Dautry - 75015 Paris. Tel/Fax  : 01.43.21.50.76

Entrée sous la pendule de gauche de la gare

http://chapellestbernard.free.fr

22 novembre 2006

Un nouveau vicaire à St-Dominique

Faites connaissance avec le Père Jaroslaw Kurcharski

Le Père Jaroslaw Kurcharski vient d’être nommé comme vicaire à la paroisse St Dominique. En même temps il s’occupera des Polonais séjournant sur notre secteur. A Paris, il existe déjà quelques lieux de culte où la messe est célébrée en polonais mais ils sont sur la rive droite. Depuis le 12 novembre le Père Jaroslaw célèbre une messe en polonais à la chapelle St-Yves.

medium_Jaroslaw.JPG

Notre nouveau vicaire n’est en France que depuis le 1er septembre mais il connaît déjà bien notre pays. En 1996 il a passé une année en France pour se préparer à la mission. Ensuite il a travaillé en Afrique pendant quatre ans apportant l’aide de son ministère à des paroisses du Tchad. Ce qui lui donna l’occasion de pratiquer notre langue.

De retour dans son pays il a demandé à son évêque de repartir en mission. Le diocèse du sud de la Pologne dont il vient ne connaît pas la crise des vocations comme chez nous. Les prêtres y sont encore nombreux. Mais ce n’est pas le cas de toute la Pologne, m’a-t-il dit. Au nord la situation est assez différente au plan religieux. Beaucoup de gens sont venus de l’Est après la guerre de 39-45 à cause des changements de frontières et le déracinement n’a pas toujours été facile. Au sud, en revanche, la pratique religieuse est encore élevée, même depuis la chute du communisme.

medium_Jaroslaw-2.JPG

Nous souhaitons la bienvenue au Père Jaroslaw et d’avance nous le remercions pour l’aide qu’il va nous apporter. Il va chercher à entrer en contact avec les Polonais qui vivent au sud de Paris principalement. Pour le moment il ne les connaît pas encore. Une publicité est faite auprès des églises de Paris où l’on célèbre en polonais et il compte sur le temps et sur le " bouche à oreilles " pour contacter ses compatriotes qui séjournent chez nous.

fr Bernard M.

20 novembre 2006

Evénement: René Rémond à la Bnf

Habitant du 14ème, paroissien de Saint-Pierre de Montrouge, René Rémond est agrégé d’histoire, docteur ès lettres, directeur d’études et de recherche à la Fondation nationale des Sciences politiques qu’il préside depuis 1981 et professeur à l’Institut d’Études politiques de Paris. Spécialiste  de l'histoire contemporaine. Professeur émérite, René Rémond est élu à l’Académie française le en 1998.

medium_Rene_Remond.jpg

René Rémond après son élection à l'Académie française 

Une journée lui est consacrée mercredi 29 novembre 2006 à la Bibliothèque Nationale de France, site François Mitterand de 9h30 à  18h, en sa présencer et avec sa  participation.

La liste des intervenants est impressionnante:

 

9h30 - 12h30 Sous la présidence de Jean-Noël Jeanneney, président de la Bibliothèque nationale de France

Ouverture  de la journée par Jean-Noël Jeanneney

Archives d’historien, par Marie Odile Germain, conservateur en chef au département des Manuscrits, BnF

Le moment Rémond, par Pierre Nora, de l’Académie française, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en Sciences sociales

L’historien du fait religieux par Jacques Prévotat, professeur à l’Université Lille III,

La « Rémondie » par Jean-François Sirinelli, professeur à l’Institut d’Etudes politiques de Paris, directeur du Centre d’Histoire de Sciences-Po

Les mots de la fin, par Philippe Levillain, professeur à l’Université de Paris X-Nanterre, membre de l’Institut universitaire de France

 

14h 30 - 18 h Sous la présidence d’Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française

Le président de Nanterre, par Jean-Jacques Becker, professeur émérite de l’Université de Paris X Nanterre

René Rémond journaliste, par Alain Duhamel, éditorialiste, essayiste

L’analyste et l’acteur de l’évolution des Eglises par Henri Madelin, ancien provincial des Jésuites français

René Rémond à Sciences-Po, par Alain Lancelot, Professeur émérite des universités, ancien directeur de l’Institut d’Etudes politiques de Paris

René Rémond militant, par Jean Boissonnat, journaliste, essayiste, 

Projections d’actualités télévisées et d’extraits de films

Table ronde animée par : Marie-Odile Germain, conservateur, BnF.

Site François-Mitterrand, Petit auditorium

entrée libre

02 novembre 2006

Trois centenaires à la paroisse St-Dominique

Dimanche 15 octobre, St-Dominique:

Trois centenaires à l'honneur pendant la messe de 11 h.

Quelques photos souvenirs ...

medium_St-Do-centenaires_1.JPG

Les voici, assises au premier rang dans la nef. 

Au deuxième rang les familles sont venues les assister. 

 

medium_St-Do-centenaires_2.JPG

Le Père d'Arbaumont vient les féliciter. 

Des enfants leur ont offert de  magnifiques bouquets des fleurs.

medium_St-Do-centenaires_3.JPG

Au nom de toute la communauté paroissiale. 

Merci à nos doyennes d'avoir  bien voulu participer à cette belle cérémonie.

 

L'église Saint-Dominique s'embellit.

medium_St-Do-bancs-sm.JPG

Vue de l'intérieur de l'église avec les nouveaux bancs. 

Cela donne un "coup de jeune" à notre église.

Vous pouvez acquérir à bon compte les anciennes chaises.

Voici les tarifs: 

Chaises en bon état : 40 E

Prie-Dieu en bon état : 30 E

Chaises avec 1 à 3 pailles coupées : 25 E

Prie-Dieu avec 1 à 3 pailles coupées : 15 E

fr Bernard M. 

31 octobre 2006

Claude Baty président de la FPF

Le pasteur Claude Baty bientôt président
                    de la Fédération protestante de France

 

medium_Claude_Baty.jpgClaude Baty, pasteur de l'Eglise évangélique libre de Paris-Alésia (85 rue d'Alésia) va devenir le nouveau président de la Fédération protestante de France (FPF). Agé, de 59 ans, marié et père de famille, il remplacera Jean-Arnold de Clermont à la tête de la principale organisation protestante en France. Il a été désigné par le Conseil de la FPF, mais ne prendra ses fonctions qu'après validation par l'assemblée générale de la Fédération, au mois de mars prochain.

 

La nomination de Claude Baty est le signe d'une évolution du protestantisme français. La FPF, depuis sa création en 1905, a toujours été présidée par des réformés avec deux exceptions, un évangélique en 1905 et un luthérien en 1997. Cette présidence traduit le poids grandissant des évangéliques (25 % en France) parmi les protestants
Claude Baty est pasteur dans le 14e depuis 1986. Il exerçait auparavant son ministère à Orthez, dans les Pyrénées-Atlantiques (1975-1986). Il a été aussi pasteur et professeur à Brazzaville, au Congo (1972-1975).
G.D.

27 octobre 2006

8 Octobre 2006 : La sortie paroissiale de Saint-Dominique

Quelle mauvaise langue a osé dire qu’il pleut toujours en Normandie ?
Demandez plutôt ce qu’en pensent les 58 paroissiens de Saint-Dominique au retour d’une journée pleine de soleil et de lumière !

8h: Personne n’est en retard et le grand car peut démarrer dans la brume fraîche du matin.Les hauteurs de St Cloud,puis l’autoroute où alternent bancs de brouillard léger et soleil encore pâle ...
C’est le moment choisi par le Père Maxime, toujours soucieux du confort de ses ouailles, pour leur offrir avec l’aide de la jeune classe, thé ou café accompagnés du traditionnel croissant matinal.
Ainsi confortés, nous entonnons les Laudes dans un choeur de haute volée, presque sans fausses notes :

N’allons plus nous dérobant àl’Esprit qui régénère...

 

medium_Voyage-site-Basilique.jpg
La Basilique de Montligeon vue du parc.

Mais après un virage, voici déjà, fichée dans la verdure,la masse imposante de la Basilique de Montligeon...
Un vrai soleil d’été rend acceptable la pompe figée du néogothique si cher au XIX siècle.

Après la messe, nous avons droit à une visite guidée du Sanctuaire, sous la conduite d’un jeune prêtre de la Fraternité St Martin, en soutane, qui de chapelle en chapelle, nous fait un exposé sur le Purgatoire ; illustré par des vitraux (appréciés diversement par les uns ou les autres). Malheureusement aucun échange d’idées n’est possible, faute de temps ...

Une longue galerie avec tables et bancs accueille le "pique-nique", tiré du sac. Certains préféreront le soleil du jardin à la fraîcheur humide du "réfectoire", mais la convivialité, je partage, l’amitié seront partout les mêmes : St Do est une famille, ça se voit et ça s’entend

 

medium_Voyage-groupe.jpg

Le groupe des pèlerins

 

Vers 14h nous quittons le Perche et ses paysages aimables de pommiers et de terres cultivées pour la pittoresque région des Alpes Mancelles. Le terrain est plus accidenté, les pentes s’accentuent, bientôt le roc affleure, c’est un tout autre pays.Nous tournicotons par de petites routes à la recherche du village de St Ceneri le Gerei, car l’itinéraire prévu est dévié pour cause de vide-grenier !

Et soudain, nous y Sommes ... Le car s’arrête à une croisée de chemins, faute de savoir où se garer et nous descendons pour une visite de ce que les guides appellent " l’un des plus beaux villages de France ".
 

 

medium_Voyage-Ceneri-paysage.jpg
Le paysage magnifique qu’on aperçoit de l’église.

 

Par petits groupes qui se font et se défont au gré de la promenade, nous montons vers la Petite église romane dont le clocher rustique des XI et XII siècles domine la vallée encaissée de la Sarthe. Elle renferme de superbes fresques longtemps oubliées sous un badigeon de chaux et qui ont retrouvé en grande partie la fraîcheur initiale de leurs ocres. C’est que cette petite église fut, dès le VIIIème siècle,le siège d’un pèlerinage assez célèbre, car elle abritait le tombeau de St Ceneri,venu d’Italie pour évangéliser la région où il fonda d’ailleurs un monastère. Au bout du chemin,un pré en pente où l’on voit une chapelle plantée au bord de la rivière.

Mais le plus beau se révèle quand, au retour, on contourne l’église et que soudain,au pied de la falaise se découvre la Sarthe qu’enjambe un vieux pont (est-il vraiment vieux ?) et les toits de tuiles des maisons groupées sur les rives ou escaladant par ci, par là les pentes, parmi rochers et bosquets. Une lumière dorée exalte la beauté du site et l’enthousiasme des photographes du groupe !

 

medium_Voyage-Ceneri-eglise.jpg
 l’église de St Ceneri le Gereil


On aimerait rester là plus longtemps, voir l’ombre du soir gagner peu à peu, connaître les vapeurs du matin ... mais, déjà, nous voici de nouveau dans le car. Une rentrée sur Paris,le dimanche soir,est toujours problématique ...
Pourtant, à part la retenue traditionnelle des feux de Dreux, le retour se passe correctement. Comme ce matin, aux nourritures terrestres succéderont les nourritures spirituelles, autrement dit, après un agréable goûter, la douceur profonde des Vêpres, ponctuées par l’émouvant cantique de Marie.

2Oh4O Nous sommes arrivés ... et chacun va regagner sa demeure ... Le mot de la fin revient à une de nos "doyennes"..."Je ne suis même pas fatiguée !" Eh oui chère Elisabeth, c’est ça le "miracle St Do" : la foi et l’amitié partagées !

Jeannine Faurobert

18 octobre 2006

Tous à "St-Léon" le week-end prochain.

Deux jours de Fête et de Célébration à  l’occasion de la Semaine Missionnaire Mondiale 2006,

-  trois institutions illustrant

-  trois dimensions complémentaires de l’activité missionnaire s’unissent pour célébrer dans la joie, avec la Société des Missions Africaines,
-  150 ans d’annonce de l’évangile en Afrique, avec le concours des Béninois de la région parisienne, héritiers et témoins du travail accompli.

-  La Délégation du Secours Catholique de Paris présentera son action sociale et de développement au bénéfice des populations défavorisées de la région du Borgou (Bénin)

-  et, en revenant à l’origine du soutien aux missionnaires avec Pauline Jaricot, la Coopération Missionnaire rappellera son rôle de « pont » entre ceux qui sont ici et ceux qui sont au loin.  

medium_Eglise_St-Leon.JPGSamedi 21 octobre 2006 : un après-midi festif et convivial à la paroisse St Léon (Place du Cardinal Amette, Paris 15ème, métro Dupleix)

15 h 00 :-  Alternance de contes (Mme Christine Adjahi) et musique-et-danses traditionnelles (groupe Agbadja), -spécialités "à grignoter",
-  informations sur le Bénin et la Formation des villageoises du Borgou-Alibori et
-  présence de deux personnes du projet ,
-  exposition sur la vie des Missions Africaines de Lyon,
-  stand de documentation coopération missionnaire et volontariat.

17 h 00 :
-  Table ronde avec
-  en 1ère partie l’interview de M. Azarias Sekko par une journaliste de France Info sur son livre "Pour l’Afrique, je plaide"
10 défis pour la prochaine décennie -(éditions Textims)

- en deuxième partie un état des lieux de l’Eglise au Bénin aujourd’hui par le Père Jean-Baptiste Jessoukpo et l’intervention de Soeur Elisabeth Bwanbisi responsable interdiocésain du programme de promotion féminine pour le Borgou-Alibori et de Mme Rachel Gounou , animatrice du programme de promotion féminine, responsable dans le diocèse de Parakou (Caritas Bénin).

medium_chorale-Pauline.JPG19 h 00 :
Comédie musicale "Pauline" par la Route Chantante de Dijon.

Dimanche 22 octobre à 11 h 00

Messe solennelle d’Action de grâce our 150 ans de Missions Africaines,
présidée par Mgr J.Y. Nahmias, homélie assurée par le P. Moriceau, provincial , avec la Chorale Africaine de Paris. 

Pour en savoir plus: http://www.coop-miss75.org 

fr Bernard M.  

10 octobre 2006

Chico Witaker, conférence à Institut Catholique de Paris

Le Right Livelihood Award, créé en 1980 par Jakob von Uexkull, est présenté chaque année au Parlement suédois. Il est plius connu sous le nom de Prix Nobel Alternatif. La récompense financière (équivalente à 250,000 €) est partagée parmi les lauréats (ou lauréates), habituellement quatre.

medium_chico-whitaker.jpg

Titulaire de ce prix en 2006, Francisco ("Chico") Whitaker, né en 1931 au Brésil, architecte de formation, militant catholique actif, a été secrétaire exécutif de la commission Justice et Paix de la Conférence des évêques du Brésil. Il est surtout connu comme l'un des fondateurs du Forum social mondial (FSM), à Porto Alegre. Il est membre du secrétariat international du FSM où il représente l'épiscopat brésilien.
Son dernier ouvrage est:
Changer le monde, [nouveau] mode d'emploi (Ed. de l'Atelier, 2006)

Il donne une conférence, organisée par la Commission Jeunes des Semaines Sociales de France

mercredi 18 octobre à 20 heurs,

à Institut Catholique de Paris, 21, rue d'Assas, 75006 Paris



Plus d’information sur les Semaines sociales de France : www.ssf-fr.org
Il est demandé d'informer si possible de votre venue à cette soirée débat sur la messagerie anne-laure.joly@ladcc.org


06 octobre 2006

s'informer à la source (chrétienne)

L'intervention du pape à l'université de Ratisbonne, a soulevé une tempête dans le monde, y compris dans les médias. On a rapidement pu se rendre compte que ceux qui criaient le plus fort, n'étaient pas ceux qui l'avaient le plus lu, et même ceux qui ne l'avaient pas lu du tout. Il est évident que les média audiovisuels ne peuvent pas publier un tel document. Dans la presse écrite, le texte du pape n'était pas facile à trouver. (La Croix l'a publié, in extenso).
Or, il existe un site,  www.zenit.org, ouvert à tous, agence de presse où l'on peut trouver le jour même, traduits en français, les interventions du pape et du Vatican.
ZENIT est une agence internationale d'information. Sa mission est de fournir, pour un public international, et en particulier les media, une couverture objective et professionnelle des événements, des questions, des documents touchant l'actualité de l'Eglise catholique et du monde vus de Rome. Ce site figure dans les liens que nous proposons, colonne de gauche.

A.C.

04 octobre 2006

Nouvelles de la paroisse Saint-Dominique.

Bon à savoir :

  • A compter du mardi 3 octobre 2006 une messe sera célébrée chaque jour à l'église St-Dominique du mardi au samedi inclus à 12 h 15.
  • A compter du dimanche 8 octobre 2006, à St-Dominique, la messe dominicale de 11 heures sera avancée à 10 h 30.
  • Dimanche 8 octobre : sortie de la paroisse St-Dominique à Notre-Dame de Montligeon, le sanctuaire dédié aux âmes du purgatoire, dans l’Orne.
 medium_Montligeon.jpg

Le programme :

8 h 00 départ devant l'église

10 h 30 : Messe au sanctuaire- Visite/conférence de la Basilique et découverte de l’œuvre de Montligeon qui a pour vocation la prière en faveur des âmes du Purgatoire.

12 h 30 : Pique-nique, tiré du sac.

14 h 30 : Départ pour la visite près d’Alençon, de Saint Generi le Gerei, un des plus beaux villages de France de peintres et de sculpteurs, doté d’un patrimoine remarquable avec les peintures murales de son église romane.- 

17 h 00 : Retour sur Paris.

 

Samedi 14 octobre : Dîner Paroissial à l'Espace Madeleine Delbrêl.

Samedi 14 et dimanche 15 octobre : Accueil des nouveaux paroissiens de St Dominique.

Samedi 21 octobre : 20 h 30, Espace Madeleine Delbrêl, Concert de musique Country des années 60,au profit du renouvellement des sièges de l’église, avec « The Blue Suede Boys ».

fr Bernard M. 

la souffrance des soignants face à la fin de vie

On ne prend pas assez en compte la souffrance des soignants face à la fin de vie ni leur point de vue sur l’acharnement thérapeutique, souligne la revue de presse de la fondation Jérôme Lejeune (www.genethique.org).

Le thème de la journée de réflexion éthique du Chru de Lille cette année était « l'acharnement thérapeutique ». Comment donner du sens à la poursuite des traitements chez des patients en fin de vie ? Quel soutien apporter aux familles, aux équipes soignantes ?

Plusieurs participants ont souligné le manque de prise en compte de la souffrance des soignants. Le travail avec une équipe mobile de soins palliatifs est souvent nécessaire pour que les soignants changent leurs pratiques courantes et ne gardent pas des gestes systématiques. Mais le Pr Jean-Pierre Jouet explique que cette approche ébranle certaines certitudes chez les soignants : «l'acharnement thérapeutique nous confronte à nos limites, l'échec de notre médecine et les limites du pouvoir. En tant que médecins, nous ne sommes pas préparés à cela. Notre formation nous a appris à guérir (to cure en anglais) plutôt qu'à prendre soin (to care). Pour un praticien, il est plus simple de poursuivre un traitement que de l'arrêter».

Chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

Source: Le Quotidien du Médecin 

02 octobre 2006

Mgr André Vingt-Trois, Archevêque de Paris, inaugure Alésia Jeunes

medium_DSCN1104b.2.jpg

L'un des jeunes "coupe le ruban", à droite,  Père Philippe Marsset,

Lundi 2 octobre à 18 heures, Mgr André Vingt-Trois a inauguré la maison Alésia Jeunes au 16, rue du Moulin Vert, qui regroupe l'ensemble des activités jeunes de la paroisse Saint Pierre de Montrouge, aumôneries des collèges et lycées, scoutisme et servants de messe, dans un nouveau bâtiment neuf. Cette cérémonie, à l'invitation du Père Philippe Marsset, curé de saint Pierre de Montrouge, s'est déroulée en présence de nombreux paroissiens.

Le site comporte  aussi un centre de loisirs, pour les  12-18 ans, "Le rocher",  destiné à leur permettre d'exprimer leurs talents, dans les arts de la scène, théâtre, musique, vidéos, marionnettes, spectacle musical, etc...L'idée est  de créer des troupes ou groupes qui pourront se produire, comme par exemple le groupe Alésique pour la musique ou la troupe de théâtre dont une tournée est déjà prévue à Pâques. Des salles équipées leur permettent de travailler, une  "salle sourde" parfaitement isolée et surtout une grande salle de spectacle de 150 places, avec éclairage, sonorisation et matériel de projection.

medium_DSCN1102b.2.jpg

 

Pour exprimer sa vocation chrétienne, ce bâtiment comprend un oratoire, empreint de beauté et de sérénité, éclairé sur toute sa longueur par un vitrail, très belle réalisation du maître verrier chartrois Jacques Loir, ainsi qu'un tabernacle en vitrail et un autel en onyx.

medium_DSCN1113b.jpg

 Une large souscription auprès des habitants du 14e a permis de financer ce très bel ouvrage, qui a été béni par Mgr Vingt-Trois, au cours d'une cérémonie pleine de ferveur. Cet ensemble est dirigé par Jocelyne Nachbauer et animé par Claire Dy.
16, rue du Moulin Vert 75014
01 43 95 41 41 et alesiajeunes@free.fr

A.CONSTANS 

24 septembre 2006

Père Nicolas Canlorbe, vicaire à Notre Dame du Travail

Récemment arrivé à Notre Dame du travail, le Père Nicolas Canlorbe a ecrit, pour se présenter à ses nouveaux paroissiens, le petit texte que nous vous présentons ci-dessous:

de Dauphine à l'ordination
De la faculté de gestion à Dauphine à mon entrée au Séminaire de Rome en 1981, j’ai occupé un poste de responsabilité en moyenne entreprise pour la gestion-finance et le personnel.  En quittant Rome, je suis arrivé à l’Institut Catholique et au séminaire des Carmes pour finir ma formation. En cette fin d’études, c’est à S.-Louis d’Antin, près de la gare S.-Lazare, que j’ai débuté mon activité pastorale comme ministre ordonné en 1986. J’ai découvert la joie de l’accueil, et d’offrir le Pardon au nom de Dieu, tout en accompagnant des adultes vers le Baptême.
Paroisses à Paris       
Après deux années, j’ai été nommé à Notre-Dame d’Auteuil, près de la gare d’Auteuil, auprès des jeunes du lycée et collège Jean-Baptiste-Say et de la catéchèse des enfants. Ce lieu m’a permis d’apprécier le travail en Église avec les laïcs. C’est là que j’ai été formé par un jeune couple qui avait le charisme de guider mes pas et mon attention sur les attentes des jeunes. Rencontres, partages, joies et échecs, prise de responsabilités communes dans la pastorale, m’ont donné le goût de réfléchir à plusieurs pour réaliser les meilleures propositions possibles afin de faire découvrir le Christ.

medium_notre_dame_du_travail.jpg


Saint-Médard, et enfin, il y a onze ans, je suis arrivé à S.-Antoine des Quinze-Vingts, près de la gare de Lyon, nommé à la paroisse, et aumônier de l’hôpital des Quinze-Vingts, qui a une caractéristique - les malades sont peu visibles, ils passent comme des étoiles filantes - et qui a une résidence pour les aveugles, fondée par S. Louis, Louis IX, où vivent près de 200 personnes mal-voyantes. Catéchèse, jeunes couples, personnes âgées, catéchuménat d’enfants, équipes Baptême et Mariage, recommençants, conférence S.-Vincent-de-Paul, Chemin de la Foi (préparation des adultes aux sacrements)… m’ont donné la joie d’être au service des mes frères pour grandir ensemble dans la foi, sans oublier le passage à l’âge adulte de la paroisse, la révolution Internet, avec la réalisation d’un site, et l’envoi par e-mail à 500 paroissiens de la feuille d’information hebdomadaire. Puis ce fut un rapide passage à la paroisse S.-Vincent-de-Paul, près des gares du Nord et de l’Est.
Ambassadeur du Christ
Pour écrire cette rapide présentation, il m’a paru nécessaire de faire mémoire de tous ces Chrétiens rencontrés, et il me faut avec vous et grâce à vous faire de nouveau mes débuts. J’ai rencontré quelques-uns d’entre vous, et j’avoue que pour l’instant je m’y perds aussi bien pour reconnaître ceux que j’ai déjà rencontrés que pour retrouver les différentes rues de la paroisse.
Envoyé comme pasteur dans votre paroisse, j’espère être au milieu de vous « ambassadeur du Christ » pour que chacun puisse exercer pleinement le sacerdoce commun reçu au jour de son Baptême.

Père Nicolas Canlorbe 

19 septembre 2006

ACAT

Le 10 octobre 2006, Journée Mondiale contre la peine de mort.

Pendant des siècles, les chrétiens ont eu recours à la peine de mort et l’ont justifiée. Aujourd’hui, dans leur grande majorité, les Églises, les chrétiens sont contre la peine de mort et souvent très actifs dans le combat pour son abolition. Comment en arrive-t-on à une telle évolution?

la réponse est dans la publication mensuelle de l'ACAT, Association des Chrétiens pour l'abolition de la torture.

medium_couv_ACAT_10-10-06.jpg

 En savoir plus

 

 

15 septembre 2006

Alesia jeunes ouvre!

Dans le nouveau bâtiment, au 16 rue du Moulin Vert, la maison Alesia Jeunes regroupe l'ensemble des activités jeunes de la paroisse Saint Pierre de Montrouge: aumonerie collège et lycée, scoutisme, mission étudiante et servants de messe. 

Au même endroit "Le Rocher" est un centre de loisirs pour les 12-18 ans. Pour y exprimer dans la foi ses talents affirmés ou cachés pour les arts de la scène, musique, théatre, marionnettes, vidéo,spectacle musical.

Mgr André Vingtrois viendra inaugurer ce nouvel espace, le 2 octobre à 18h.

A.C.

ouvert mercredi, samedi et certains soirs.

Contact Claire Dy

01 43 95 41 46 et alesiajeunes@free.fr