Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juillet 2018

Eclipse de lune vendredi 27 juillet

eclipse lunaire 2018 -ou-l-observer-a-paris.jpgVendredi 27 juillet 2018, la lune sera totalement éclipsée par l'ombre de la Terre : un spectacle à ne pas manquer ! Pour l'occasion, l’AFA (Association Française d'Astronomie) organise plusieurs rendez-vous pour observer ce phénomène exceptionnel à Paris et en Ile-de-France.

Ce vendredi 27 juillet, un curieux spectacle nous attend à l'heure du coucher du soleil. On attend en effet une éclipse lunaire d'exception ! Correspondant à l'alignement parfait du soleil, de la Terre et de la lune, cette éclipse s'annonce en plus comme la plus longue du siècle, avec une durée estimée à 103 minutes.

Avant de voir la lune disparaître totalement derrière l'ombre de la Terre, cette première se teintera de couleurs ocres, ce qu'on appelle le phénomène de "lune rousse". De plus, la planète Mars sera particulièrement visible.
En savoir plus sur https://www.sortiraparis.com/arts-culture/balades/article...

Lire la suite

28 juillet 2017

Nuits des étoiles 2017 à la Tour Montparnasse

nuit des etoiles  a la tour montparnasse.jpgDepuis 2009, l’AFA et l’Observatoire Panoramique de la Tour Montparnasse s’associent pour vous proposer de venir admirer le ciel et ses lumières lors de soirées spéciales des Nuits des Etoiles.

Les 28, 29 et 30 juillet. 2017, en famille ou entre amis, de nombreuses animations vous seront proposées :

Conférence sur « les terres habitables », exposition temporaire « Ciel, miroir des cultures », pôles d’observation avec lunettes astronomiques, télescopes et jumelles, atelier numérique autour de l’exploration du ciel.

Observez le ciel et ses étoiles filantes

Rares sont les occasions de contempler les mystères du ciel nocturne et estival de la ville des Lumières.

C’est le moment d’ouvrir grand les yeux et d’observer le soleil se coucher sur Paris, puis la lune apparaitre suivie de près par Jupiter et Saturne. Profitez et émerveillez-vous devant toutes les étoiles et pourquoi pas devant quelques belles étoiles filantes, poussières messagères d’une antique comète.

Une forte affluence est attendue lors de ces 3 soirées, et pour des raisons de sécurité, l’accès au site pourra être limité. Ainsi, nous vous conseillons de vous présenter en avance. 

Lire la suite

La Nuit des Etoiles 2017 à Montrouge

la nuit des etoiles a montrouge 2017.jpgVivez la première Nuit des Etoiles de Montrouge ! Le samedi 29 juillet, la ville de Montrouge vous prépare une nuit magique pour partir à la découverte des étoiles depuis le beffroi de la ville.

Pour la première fois, la ville de Montrouge vous fait vivre la Nuit des Etoiles. Le samedi 29 juillet, de 18h à 1h du matin, partez à la découvertes de ces astres scintillants depuis le beffroi de Montrouge. 

Pour cette Nuit des étoiles 2017, la terrasse du beffroi sera exceptionnellement ouverte. Vous pourrez y admirer les étoiles, qui plus est en compagnie des astronomes de l'Association Française d'Astronomie ! Mais le beffroi accueillera aussi des conférences, des projections de films et une exposition. Tous ces événements proposés visent bien sûr à vous faire découvrir notre mystérieux univers. Vos petites têtes blondes ne seront pas en reste, des ateliers scientifiques sont proposés, sur inscriptions, pour tous les enfants de plus de huit ans.

Pour profitez pleinement de la soirée, le square de l'Hôtel de Ville sera ouvert jusqu'à 1h du matin. Le Café du Théâtre, le Rubeo Monte et la Quincaillerie générale vous accueilleront également tardivement pour l'occasion. 

Enfin, l'événement est gratuit, alors on n'hésite pas une seconde et on fonce à Montrouge admirer la voûte céleste. 

Infos pratiques : 
Nuit des Etoiles à Montrouge
Sur la terrasse du Beffroi du Montrouge 
Le samedi 29 juillet 2017 de 18h à 1h du matin
Réservations sur le site ou au 01 46 12 72 94

En savoir plus sur https://www.sortiraparis.com/arts-culture/articles/147888-la-nuit-des-etoiles-2017-a-montrouge#pBLoHdxibTuhO3Zb.99

Gratuit

Lire la suite

01 août 2016

Les Nuits des étoiles 2016 du 5 au 7 août 2016

Astronomie, la Tour Montparnasse , André BrahicLes Nuits des étoiles 2016 auront lieu cette année du 5 au 7 août. Un peu partout en France seront organisés des événements qui vous guideront vers une meilleure compréhension des phénomènes merveilleux qui illuminent la voûte céleste. Pour le quartier, la Tour Montparnasse sera le lieu d'observation le plus proche.

Le thème de l’édition 2016 des Nuits des étoiles sera "Au fil de l’eau : la recherche de la vie".

L’eau sera le fil conducteur de cette édition. Ce voyage sera guidé par des images de la sonde Rosetta, qui se rapprochera de la comète 67P/ Churyumov-Gerasimenko, en offrant un spectacle inédit avant de terminer sa mission en septembre en tentant d’y atterrir. Ce crash annoncé verra conclure une mission scientifique riche de découvertes sur la nature, la composition des comètes et leur contribution. 

Deux autres missions sont en cours et contribueront également à répondre à cette question essentielle : la vie a-t-elle pu se développer sur d’autres  planètes ? La sonde ExoMars qui est en route actuellement vers la Planète rouge approchera de son objectif à l’automne, elle a pour mission d’analyser les gaz de l’atmosphère afin de déterminer si la vie extraterrestre a existé ou pourrait exister à la surface de la planète. La sonde Juice partira aux confins du Système solaire explorer Jupiter et ses lunes, afin de mieux comprendre leurs fonctionnements et rechercher de potentielles traces de vie si loin de notre Soleil.

Cette 26e édition sera dédiée à André Brahic, grand astrophysicien français décédé le 15 mai 2016. Célèbre pour avoir été l'un des découvreurs des anneaux de Neptune, il était également connu comme un vulgarisateur enthousiaste qui défendait avec ardeur la diffusion des connaissances scientifiques. Sa bonne humeur et sa passion se reflétaient également dans sa participation aux Nuits des Étoiles, pour lesquelles il était un grand défenseur. 

Déjà, plus de 300 manifestations sont recensées les  5, 6 et 7 août, une occasion pour observer les planètes Jupiter, Mars et Saturne, les constellations estivales et bien entendu les étoiles filantes.  

 A la Tour Montparnasse Du 5 au 7 août 2016
De 20h à 23h30

59e étage de la Tour Montparnasse ; Rue de l’arrivée, 75015 Paris
Animation gratuite. Accès au 59è étage payant.
Admirez la voûte étoilée depuis le sommet de la capitale, la terrasse de la Tour Montparnasse transformée en observatoire.
Au programme : 5 pôles d’observation, un cycle de conférences, un atelier autour de l’exploration du ciel en numérique et une exposition poster au 56e autour du ciel étoilé.

https://www.afastronomie.fr/les-nuits-des-etoiles

Suivez l'actualité des Nuits sur Twitter : @NuitsdesEtoiles

Lire la suite

03 janvier 2016

Jean-Dominique Cassini (1625-1712)

Quatre générations de Cassini se sont succédé à la tête de l’Observatoire de Paris, fondé en 1667. On peut ainsi parler d’une dynastie.

jean- dominique Cassini.jpgLe premier de la lignée, Jean-Dominique, était né à Périnaldo en Italie (Comté de Nice). Il fit des études chez les Jésuites à Gênes, ainsi que des études de lettres et de théologie. Une grande curiosité intellectuelle le pousse vers la poésie, les mathématiques et l’astronomie.

Attiré par l’astrologie, il se rend à l’évidence et comprend que celle-ci est une pseudo-science. Invité par le riche marquis C. Malvasia, il découvre dans son observatoire de nombreux instruments mis à sa disposition et travaille avec deux astronomes : les pères Riccioli et Grimaldi. Ses observations et ses publications astronomiques de valeur, le font nommer professeur d’astronomie à l’université de Bologne en 1650. Il a 25 ans. En 1663, il entre au service du pape. Sa notoriété ayant franchi les frontières, Colbert, en 1668, lui offre de devenir un membre correspondant de l’Académie. Il lui demande de l’aider dans la construction du nouvel observatoire de Paris.

Cassini quitte Bologne en février 1669 et est reçu par le roi. Participant aux travaux de l’Académie, il s’engage à faire modifier les plans de Perrault pour mieux adapter le bâtiment aux observations astronomiques. Cependant, il n’est pas accueilli favorablement par certains académiciens. Mais séduit par la vie et les conditions de travail qui lui sont faites, il s’habitue à son nouvel état et gagne les collaborations essentielles à l’Académie. Dès 1671, il commence les travaux d’observation et assure la direction scientifique de l’Observatoire.

Sa naturalisation à la citoyenneté française lui fut obtenue en 1673. Il se marie en 1674 avec Geneviève de Laistre qui lui apporte en dot le château de Thury en Beauvaisis, qui deviendra la résidence d’été de la famille. Il aura deux fils : Jean-Baptiste et Jacques, ce dernier lui succédera à ses fonctions en 1712.

La famille Cassini est très attachée à la paroisse Saint Jacques du Haut-Pas, alors paroisse de l’Observatoire. En 1710, devenu aveugle, Jean-Dominique obtient de l’archevêché la permission de faire dire la messe dans son appartement. Il meurt en septembre 1712 et est inhumé en sa paroisse de Saint Jacques.

- Documentation extraite du N° 25 de la S.H.A du XIVe.

30 juillet 2010

le Visage de Dieu

 

Par les frères Bogdanov

 

Les auteurs, l'un docteur en mathématiques, l'autre en physique théorique, n'ont pas la prétention, à travers ce livre, d'asseoir une croyance quelconque sur l'existence ou la non existence de Dieu, celui des croyants. Aucun ambiguïté de ce genre ne peut leur être reprochée. Seule l'expression : « Visage de Dieu » est celle qu'utilisa l'astrophysicien Georges Smoot ( prix Nobel 2006),   qui révéla à ses pairs , ainsi qu'au grand public, l'existence  d'un  « écho », trace de la naissance de l'Univers - le fameux Big Bang - écho se rapportant à la première seconde de la Création.

Ce livre est fascinant. Sa lecture, parfois difficile par les notions de physique théorique et de cosmologie évoquées, n'en reste pas moins abordable pour tout lecteur curieux et attentif.

Un livre qui se veut celui d'une vulgarisation scientifique sérieuse. Il nous fait entrevoir le gigantesque puzzle des lois physiques qui sont à l'origine fondatrice du cosmos, et par là-même de nous, les humains.

Deux Prix Nobel : R.W. Wilson (1978) et John Mather (2006), ainsi que Jim Peebles ( prix Crafoord d'astronomie - 2005), cautionnent par leurs postfaces respectives, ce livre remarquable qui laisse la porte ouverte aux hypothèses les plus audacieuses en matière de cosmologie.

le Visage de Dieu - Ed. Grasset - 18 Euros.

N.B. il est à noter, en complément au sujet abordé par les frères Bogdanov, l'existence dans la collection : « Découvertes » chez Gallimard, d'un ouvrage écrit par un spécialiste de l'astronomie extragalactique : Trinh Xuan Thuan, professeur d'astrophysique à l'Université de Virginie . Ce petit livre s'intitule : Le destin de l'univers, le Big Bang, et après.

 

27 mars 2010

Nuits des planètes de l’Observatoire de Paris - Rappel

du vendredi 26 au dimanche 28 mars 2010 à Paris et à Meudon

Grand établissement de recherche et d’enseignement en astronomie, l’Observatoire de Paris s’investit pleinement en faveur de la culture scientifique. Parmi ses actions "phares", "Les Nuits des Planètes" sont une manifestation originale, très appréciée du grand public, destinée à faire découvrir le ciel nocturne sur des instruments performants, aux côtés d’astronomes professionnels. Cette opération est programmée spécialement à une période de l’année très propice à l’observation de certains objets célestes : Saturne, la Lune, Mars, étoiles doubles, amas et nébuleuses… L’opération est gratuite, mais seules les personnes inscrites à l’avance peuvent profiter des observations aux instruments sous coupoles, situées sur les campus de l’Observatoire.

Site de Paris (durée du circuit des observations : 1 heure)


gali-2-ac56e.jpgLe parcours comprend des observations à la lunette dite "équatoriale" de la coupole de la Carte du ciel et aux télescopes mobiles installés sur la terrasse sud du bâtiment Perrault et dans les jardins de l’Observatoire.
Entrée : 77 av. Denfert-Rochereau, Paris 14e
M° et RER B Denfert-Rochereau

Pour ceux qui n’auront pas pu s’inscrire, des observations libres de la Lune, des planètes, étoiles doubles, amas,… se feront dans le jardin public de l’Observatoire avec des télescopes mobiles et la complicité d’astronomes amateurs.
Entrée : 98 boulevard Arago, Paris 14e

20 octobre 2009

Nuits des 23 et 24 octobre 2009 : Clôture des« Nuits de l’Observatoire de Paris » dans le cadre de l’opération nationale "Nuits galiléennes" (50 heures d’astronomie)

nuit observatoire.jpgL'année mondiale de l'astronomie 2009 est l'occasion d'une importante manifestation qui se déroule sur quatre jours, du 22 au 25 octobre, dans le monde entier : ces Nuits galiléennes sont motivées par le 400e anniversaire des premières observations de Galilée à l'aide d'une lunette astronomique. Initiateur de l'opération au plan international, l'Observatoire de Paris - premier organisme français de recherche en astronomie - ouvre ses portes les vendredi 23 et samedi 24 octobre, pour des soirées d'observation autour des satellites de Jupiter, de 20h à 1h du matin.

Sur les sites de Paris et de Meudon, l'Observatoire de Paris propose au public des itinéraires d'observations avec, notamment, un accès aux instruments sous coupole.

ATTENTION ! Coupoles, sur réservation, les inscriptions sont complètes depuis le 14 octobre nous n'en parlerons donc pas  plus ! Ne subsiste désormais que l'accès libre aux télescopes mobiles (voir information spécifique ci-dessous).

Observations en accès libre, sans inscription : sur télescopes et lunettes mobiles de 20h à 1h du matin sur les sites de Paris (98 bd Arago, Paris 14e) et de Meudon (Jardin public, 5 place Jules Janssen).

Pour tous ceux qui n'auront pas réussi à s'inscrire aux nuits galiléennes, des observations libres se feront sur des télescopes mobiles avec la complicité des étudiants de l'Observatoire de Paris et des astronomes amateurs.

- À Paris : dans le jardin public au 98, boulevard Arago, Paris 14e.
- À Meudon : sur la partie publique du domaine, dans les jardins situés en contrebas de l'observatoire à proximité de la statue Jules Janssen.

Pour cette opération d'accueil du public, l'Observatoire de Paris agit en partenariat avec l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP), la Société Astronomique de France (SAF), Planète Sciences, les associations Albiréo 78 et Magnitude 78, et la Ville de Meudon. Il a reçu le soutien du Secteur des sciences exactes et naturelles de l'UNESCO et de la Mairie de Paris.

05 septembre 2009

(III) Les nuits de l'Observatoire de Paris

Le 11 septembre 2009 : conférence, salle de l'Atelier - accès 77, avenue Denfert-Rochereau, sur : « Aux confins du système solaire » par Alain Doressoundiram, astrophysicien au Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique ( LESIA) - Observatoire de Paris.

Les objets transneptuniens encore appelés objets de Kuiper sont les derniers reliquats de la formation du Système Solaire. Ce sont des petits corps glacés, en orbite autour du Soleil et situés aux confins du système solaire, juste au-delà de l'orbite de Neptune. Depuis 1992, la découverte de centaines de nouveaux corps dont certains atteignent le millier de kilomètres, a profondément bouleversé le paysage dans le système solaire. Si le reclassement de Pluton est la plus visible des conséquences de ces découvertes, elle est aussi l'une des moins fondamentales. L'étude des objets transneptuniens est désormais l'une des branches les plus actives de la planétologie. Et ce qu'on apprend au-delà de Neptune nous donne peu à peu des clés sur des sujets aussi divers et fondamentaux que l'histoire agitée du système solaire, son « architecture », l'origine des comètes, et jusqu'à la formation des cratères lunaires et les processus de formation et d'évolution des planètes extrasolaires. Des progrès qui, comme souvent en astronomie, ont été rendus possible par la confluence de cheminements de pensée, de talents d'observateurs et de développements technologiques. Dans ce domaine en plein bouillonnement, la plupart des réponses ne sont pas définitives.  Les découvertes majeures peuvent surgir à tout moment et remettre en cause des idées à peine établies. Il m'a néanmoins semblé intéressant dans cette conférence de faire le point sur ce sujet d'actualité.

29 mai 2009

Observation, protection de la nature et de l’environnement dans le 14ème

Stand d’information de Greenpeace sur le parvis de la mairie du 14ème du 26 au 30 mai (sauf le 28), de 9h30 à 19h30
Exposition et animations interactives pour sensibiliser le public sur l’action de l’association en matière de protection de l’environnement. Parvis de la mairie, 2 place Ferdinand Brunot. M° Mouton Duvernet.

Observations astronomiques dans le Parc Montsouris : Samedi 30 mai, de 14h à minuit
Observations astronomiques dans le Parc Montsouris pour contempler le premier quartier de Lune et la planète Saturne. Les animations ont lieu sur le terre plein situé au sud de Météo France. Entrée 26, boulevard Jourdan.

Fontainier.jpgMardi 2 juin, 14h30 L'eau dans le quartier Montsouris. Parcours conférence de Eau de Paris à travers le quartier. Inscriptions : 01 42 24 54 02 - pavillondeleau@eaudeparis.fr. 5 € / 3 € / gratuit pour les moins de 12 ans.

Samedi 13 juin, 10h30 La Maison du Fontainier. Parcours conférence de Eau de Paris à travers le quartier Montsouris. Inscriptions : 01 42 24 54 02 - pavillondeleau@eaudeparis.fr. 5 € / 3 € / gratuit pour les moins de 12 ans.

20 mai 2009

Agenda du 22 mai au 31 mai 2009 : observation de la nature et de l’environnement, poésie, musique et arts plastiques au programme.

La distribution de l’eau Rive Gauche, des regards aux fontaines, Stand d’information de Greenpeace, Observations astronomiques dans le Parc Montsouris, Les rimes de la vie : Jacques Prévert, Concert des élèves du Conservatoire du 14e, Concert d’Atzegana Klezmer band au FIAP Jean Monnet, Marché de créateurs devant le café « Studio 18

Lire la suite

10 avril 2009

Les nuits de l’Observatoire de Paris : tous les vendredis soirs, du 3 avril au 23 octobre :

"100 heures de l’astronomie" menées au niveau mondial pour l’Année Mondiale de l’Astronomie) jusqu’au 23 octobre, où les Nuits de l’Observatoire de Paris se clôtureront à l’occasion des "50 heures d’astronomie", manifestation internationale connue aussi sous le nom des "Nuits galiléennes" puisqu’il sera possible d’observer ces nuits là les fameux satellites de Jupiter découverts par Galilée...
Chaque semaine, conférence publique à 20h30 suivie d’observations dans les jardins du site de 21h45 à 23h30.
Entrée libre dans la limite des places disponibles. Jardin de l’Observatoire - 98, boulevard Arago, Paris 14e
Prochaines conférences :
10 avril 2009 Le satellite Planck : les premiers moments de l’Univers par Jean-Michel Lamarre, Directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’Étude du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique (LERMA) - Observatoire de Paris.
17 avril 2009 La matière noire dans l’Univers par Françoise Combes de l’Académie des Sciences, astronome au Laboratoire d’Étude du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique (LERMA) - Observatoire de Paris.
Renseignements : Les Nuits de l’Observatoire de Paris http://www.grandpublic.obspm.fr/Les-Nuits-de-l-Observatoi...
Exposition Visions de l’Observatoire de Paris : du 1er avril au 15 octobre 2009
Exposition de photographies conçue et réalisée par les chercheurs du campus parisien de l’Observatoire de Paris. Jardin de l’Observatoire - 98, boulevard Arago, Paris 14e.
Renseignements : Exposition : Visions de l’Observatoire de Paris :

21 mars 2007

La Nuit des Planètes dans le 14e

Notre quatorzième a la chance de compter sur son territoire un grand établissement de recherche et d'enseignement en astronomie, l'Observatoire de Paris, administativement lié aux observatoires de Meudon et Nançay (entre Orléans et Bourges). Le prix Européen Descartes 2006 a d'ailleurs été attribué au consortium HESS, dont font partie des c hercheurs de l'Observatoire de Paris.

medium_affichewebNdP2007.gif

En raison de la nuit des planètes, l'Observatoire de Paris ouvrira au public ses sites de Paris et de Meudon, du samedi 24 au mardi 27 mars 2007.

Ainsi, au cours de soirées d'observations nocturnes, les curieux pourront découvrir le ciel aux côtés des astronomes professionnels, à une période de l'année particulièrement propice à l'observation de certains objets célestes : Lune, Vénus, Saturne, étoiles doubles, amas et nébuleuses...

L'opération est gratuite, mais seules les personnes inscrites à l'avance pourront entrer sur les sites.

Inscriptions : du lundi 12 au vendredi 16 mars 2007, de 14h à 17h au 01 40 51 22 94.

A.C. 

30 janvier 2006

La nuit des planètes

L'Observatoire de Paris, ouvrira ses sites de Paris et de Meudon, du samedi 4 au mardi 7 mars 2006. Au cours de soirées d'observations nocturnes, il permettra aux curieux de découvrir le ciel aux côtés des astronomes professionnels, à une priode particulièrement propice à l'observation de la Lune, Mars, Saturne, les étoiles doubles, amas et nébuleuses...

L'opération est gratuite, mais seules les personnes inscrites à l'avance pourront entrer sur les sites.

Tableau représentant Louis arago. 

Inscriptions : du mardi 21 février au vendredi 24 février 2006 de 14h à 17h . Tél : 01 40 51 22 94.