Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 juillet 2020

Un peu d'humour

Mon chien est insupportable, mais je le garde pour des raisons sentimentales : mon mari le déteste. (Juliette Récamier)-

Je pourrais dire tant de bien de vous que vous ne vous en relèveriez pas (Raymond Devos)-

Pourquoi les choses qui n'arrivent qu'aux imbéciles m'arrivent à moi aussi ? (Homer Simpson)-

Il y a plus de vieux ivrognes que de vieux médecins (François Rabelais)-

Si la télévision n'était pas aussi éloignée du réfrigérateur, certains Américains ne feraient pas d'exercice du tout (Joey Adams)-

Si les autres parties du monde ont des singes, l'Europe a des Français, cela se compense (Arthur Schopenhauer)-

L'intelligence c'est comme les parachutes, quand on n'en a pas, on s'écrase (Pierre Desproges)-

 

29 juillet 2020

Le Duc du Maine et son château

Jusqu'à la fin du 18ème siècle, les territoires situés au nord de la commune de Montrouge et s'étendant jusqu'au boulevard du Montparnasse actuel, érigé sous Louis XIV, étaient vides de toute habitation. Ces territoires étaient réservés aux "grandes chasses". Celles appartenant à la famille des Condé se situaient sur le territoire dit du Petit Montrouge , (carrefour Alésia-Maine).

Ces territoires appartenaient à la famille des Condé. On sait que le Duc du Maine, bâtard de Louis XIV que celui-ci avait eu avec Madame de Montespan, épousa la petite-fille du Grand Condé et devint ainsi possesseur de ce domaine giboyeux. Il fut élevé par Madame de Maintenon qui possédait un hôtel situé sur le Nouveau Cours (boulevard du Montparnasse). Le duc du Maine appréciait les territoires environnants, vides de toute habitation.

Devenu son maître, il bâtit un rendez-vous de chasse en un lieu-dit : le terrier aux lapins", nom que porta un moment l'actuelle rue Didot.. On  l'appela le château du Maine. le Duc prenait grand plaisir à s'y arrêter quand il allait retrouver son épouse  qui passait la belle saison au château de Sceaux. Il suivait alors pour y parvenir, un chemin allant à Montrouge et qui n'est autre que la chaussée qui portera plus tard son nom. Ce sentier rejoignait la nouvelle route d'Orléans à l'endroit dit de la Croix des Sages, aujourd'hui place  Hélène et Victor Basch.

A la Révolution, le château fut vendu comme bien national. Le sieur Couesnon l'acheta et appela : avenue du Maine, le chemin qui y conduisait. A la fin du règne de Louis Philippe, le château et ses dépendances était à louer. Cette magnifique propriété avait pour horizon les sites de Fontenay aux Roses, Verrières, Bellevue et Saint Cloud, compte-tenu de l'espace qui restait libre à cette époque, de toute habitation bien au-delà du village de Montrouge. 

On peut rappeler que le bâtiment principal avait en façade douze fenêtres en plein cintre et au premier étage treize fenêtres. Sept fenêtres terminaient le deuxième étage. Le château comportait plusieurs pavillons, une cour d'honneur, de grands et petits appartements, de vastes jardins de 30 000 mètres carrés, comportant des pelouses, des vergers, des potagers, des parterres à l'anglaise, et quelques bassins et terrasses.

Le château du Maine dont ses dépendances furent progressivement morcelées, fut acheté en 1898 par la Compagnie des Tramways Sud qui s'y installa pour ériger ses ateliers d'entretien. (l'entrée des ateliers se situait au carrefour de la rue du château/rue Didot). Ces ateliers disparurent après la Seconde Guerre Mondiale.

Ainsi se termine l'histoire du château du Maine.

Informations  extraites de l'ouvrage écrit par le chanoine Léon Aubert, ancien curé de Saint Pierre de Montrouge : "le Petit Montrouge et l'église Saint Pierre", paru en 1938. 

 

 

 

 

28 juillet 2020

La Librairie Le Livre Ecarlate informe :

La Librairie Le Livre Ecarlate informe de sa fermeture du :

samedi 25 juillet à 19 heures au vendredi 21 août à 10 heures.

 

Belles vacances à tous.

27 juillet 2020

Dans la solitude des champs de coton au Centre sportif Didot

Dans la solitude des champs de coton spectacle.jpgThéâtre "Dans la solitude des champs de coton" au Centre sportif Didot

vendredi 31 juillet et samedi 1er août de 22h à 23h15

Un spectacle itinérant autour de "Dans la solitude des champs de coton" de Bernard Marie Koltès, avec Anne Alvaro et Audrey Bonnet.

Bernard-Marie Koltès met en scène un dealer et son client. Deux femmes, étranges et étrangères, entraînées dans la violence du désir. Ne se dévoilant qu’à demi-mot, chacune est possédée par le besoin de prendre le pouvoir sur l’autre et de jouir de sa défaite. Elles n’ont pour seules armes que l’espace à occuper, la parole et le silence. L’intérieur de l’autre, qu’il s’agit d’obliger à se dévoiler, à se mettre à nu. En poussant son adversaire à désirer, c’est la mort symbolique de l’autre qu’elles poursuivent.
Lorsque cette transaction du désir est portée par deux femmes, le questionnement de la relation à l’autre offre un autre versant. Et avec les splendides et singulières Anne Alvaro et Audrey Bonnet, un versant vertigineux.

"Avec Anne Alvaro (dealer) et Audrey Bonnet (client), j’ai le sentiment qu’une altérité, une étrangeté (en fin de compte) intelligible, pourrait être le secret de la pièce et de la singularité de l’événement de l’autre… L’objet du désir doit passer par une transaction avec l’autre." -Roland Auzet

Texte : Bernard-Marie Koltès
Conception, musique, mise en scène : Roland Auzet
Avec : Anne Alvaro et Audrey Bonnet
Collaborateurs artistiques : Thierry Thieû Niang et Wilfried Wendling
Coproduction déléguée : La Muse en Circuit et Act-Opus / Compagnie Roland Auzet

Entrée libre sur inscription : urlz.fr/dtLX
Retrait des casques : 45 minutes avant chaque représentation.
Obligatoire : pièce d'identité pour le retrait du casque + port de masque en raison de la proximité avec les comédiennes.

"DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON" de Bernard Marie Koltès

Centre sportif Didot

26 avenue Georges Lafenestre
75014 PARIS

 31 juillet et 1 août 2020 :
vendredi, samedi de 22h à 23h15

Prix 0 €

Site internet

26 juillet 2020

Réunion des « Fioretti », communauté Foi et Lumière le dimanche 20 septembre

Foi et Lumière emblème.jpgLes membres de la communauté Foi et Lumière du 14ème " Les Fioretti" se réuniront dimanche 20 septembre 2020 (Rentrée de la paroisse).

Rendez-vous à la messe de 11h à Saint Pierre de Montrouge (dans le respect des consignes de sécurité). Ils se retrouveront ensuite pour déjeuner et passer l'après-midi ensemble au Centre Paroissial, 9 passage Rimbaut 75014

Cette communauté réunit des personnes handicapées, enfants et adultes, leurs familles et des amis.  Des personnes de tous âges y participent : seniors, enfants, jeunes adultes tous complémentaires. Les joies et les peines, les forces et les faiblesses de chacun sont partagées au cours de ces rencontres où l'on prend un repas de fête en commun, où l'on joue, et  prie ensemble.

Si vous désirez découvrir cette communauté, vous êtes les bienvenus !

Calendrier des prochaines réunions pour l'année 2020-2021 (le dimanche à St Pierre de Montrouge, sauf mention différente) :

  • 25 octobre 2020
  • 15 novembre 2020
  • 13 décembre 2020
  • 10 janvier 2021
  • 7 février 2021 (fête de la Lumière)
  • 7 mars 2021
  • lundi 5 avril 2021(lundi de Pâques) : 50ème anniversaire de Foi et Lumière avec toute la Province
  • 2 mai 2021
  • 6 juin 2021
  • 4 juillet 2021 (à confirmer)

25 juillet 2020

Un peu d'humour

- Conducteur de corbillard : pilote décès -

- contredanse : amende infligée à un maître de ballet -

- Conversion : greffe de foi -

- Corps de chasse : belle au Bois Dormant -

- Coup de soleil : instant tanné -

- Cubisme : courant artistique qui rend un peu Braque et avec lequel on finit par tourner en rond. Ce mouvement a connu son pic à Sceaux-

- Cuisinier : se targue d'avoir un poêle dans la main -

 

23 juillet 2020

Locavor : un marché bio

locavor au poinçon.jpgLocavor est une association qui permet d'acheter des produits (fruits et légumes bio) cueillis la veille ou le matin de la distribution. Cela permet de mettre en valeur le travail des agriculteurs du Bassin Parisien et des artisans du 14ème arrondissement.

Il s'agit d'un circuit court (moins de 250 kilomètres de Paris) et tous les produits sont majoritairement bio : fruits, légumes, herbes fraiches, volaille et viandes, produits laitiers, confitures, miel du 14ème, pain bio, farines anciennes, jus de fruits, bières, graines et farines, produits ménagers.

Les commandes se font entre le jeudi matin et le lundi minuit. La distribution des produits se fait sur le site de l'ancienne gare de la Petite Ceinture,  ( Poinçon) , 124 avenue du Général Leclerc, Paris 14ème, (en extérieur sur la terrasse latérale). tous les jeudis de 18 heures à 19 heures 30.

Site de commande : www.locavor.fr/189

téléphone : 06 52 78 93 97-     parisalesia@locavor.fr

21 juillet 2020

La Table des Matières nous informe

LA TABLE DES MATIÈRES RESSOURCERIE CULTURELLE SOLIDAIRE, CAFÉ ASSOCIATIF. 51, rue de l'Abbé Carton, 75014 Paris.

Depuis notre réouverture, du mardi au samedi de 14 h à 19 h,  vous êtes revenus, plus nombreux que d’habitude

C’est une bonne nouvelle!

En espérant que cette tendance se confirme pour les prochains mois,

Nous vous adressons notre pré-programme à retrouver sur notre site  pour cette rentrée 2020

-Lecture-Concert

Hommage à Jacques Higelin (textes inédits) le vendredi 25 septembre à 20h

-Lecture-Concert

“Mythologies” de Roland Barthes le vendredi 27 novembre à 20h

 

- Un cycle Philosophie avec :

- Frédéric Worms, philosophe et producteur sur France culture pour une conférence sur le don  (date à préciser)

- Jean-Jacques Rosat, philosophe et éditeur pour une conférence sur George Orwell (date à préciser)

- La projection d’un documentaire sur les supermarchés coopératifs et participatifs en présence du collectif coop 14 : https://coop14.fr/ (en octobre)

 

Vous retrouverez vos ateliers :

- Théâtre, le mardi soir

- Sophrologie, le mercredi soir

- Conversation anglaise , le jeudi soir

- Club lecture, le lundi soir

 

Rendez-vous au forum des associations le samedi 5 septembre à partir de 14 h

Bel été

Bien Solidairement
Philippe Delbard
Directeur
www.latabledesmatieres.org

 

20 juillet 2020

Animations pour les familles "Noguès dans la place !" Du 9 juillet au 20 août 2020

animations noguès dans la place marthe simard été 2020.pngLe jeudi de 14h à 17h30 Des animations sont proposées pour toutes et tous : activités manuelles, culturelles, artistiques et sportives, petits spectacles de conte, théâtre, cirque, etc.

Activités sur les zones piétonnes entourant le centre socioculturel Maurice Noguès, menées par l’équipe de ce dernier et par ses partenaires : bibliothèque Aimé Césaire, association Mains Agiles, le Tatou Théâtre, la compagnie le Fil de Soie, les Jardins Numériques, Atelier Santé Ville Paris 14ème, Alocubanovo, etc.

Informations pratiques

Place Marthe Simard 75014 Paris

Voir sur la carte

Du 9 juillet au 20 août 2020 : jeudi de 14h à 17h30

Gratuit

Porte de Vanves

Plus d'infos 01.45.42.46.46

cscmnogues.accueil@leolagrange.org

Des jeux en plein air : La Ludomouv citoyenne 188 rue d'Alésia (14e)

ludo mouv rue d' alésia été 2020.jpgNeuf nouvelles ludothèques citoyennes ouvrent leurs portes, en plein air, aux familles parisiennes pour cet été particulier. Elles sont animées par des bénévoles avec des associations, dans plusieurs arrondissements de la ville.

Petits et grands, en famille, avec des amis, sont invités à venir profiter des nombreuses activités ludiques et de jeux, gratuits, en plein air !

Vous retrouverez, dans le 14ème arrodissement, la ludothèque au 188 rue d'Alésia animée par l'association Florimont : jeux de société, jeux monumentaux, activités ludiques pour tous les âges.

Les jours et horaires d'ouverture peuvent varier. Contactez-la pour les connaître.

Mardi mercredi vendredi de 15h à 17h30 jusqu’au 8 août 2020 (reprise ensuite en septembre)

14e arrondissement : Ludomouv' 188 rue d'Alésia devant le groupe scolaire Simone Veil animée par des bénévoles avec Florimont et sa ludothèque Ludido

Renseignements: Ludido 01 45 41 46 54

Pour plus de questions contactez- nous par mail : Ludido@assoflorimont.fr

ludomouv rue d'alésia 188 été 2020.pngcliquez sur les images pour les voir en grand

18 juillet 2020

Fanfare SPB : de la musique en couleurs le 18 juillet au Parc Montsouris

concert fanfare  au parc montsouris 18 juillet 2020.jpegFanfare SPB : de la musique en couleurs dans votre kiosque du Parc Montsouris le samedi 18 juilet de 16 à 19h

Créée dans la rue du même nom il y a bientôt 30 ans, la fanfare "The Saints-Pères' Band" jouera dans les kiosques à musique parisiens pendant tout l'été après plusieurs mois de repos forcé.

Venez partager notre bonne humeur communicative et apprécier la diversité de notre répertoire : valses, Balkans, sud-ouest, latino, musiques actuelles, compositions originales… En plein sud de Paris, le parc Montsouris est paisible et verdoyant, il fait bon s'y détendre et s'y promener. Une douzaine de musiciens jouera dans le kiosque situé entre le lac et le Pavillon Montsouris, pour faire rire les oiseaux et danser les écureuils, secouer la tranquillité du parc et, pourquoi pas ?, faire naître des vocations musicales !

Informations pratiques

Parc Montsouris

2, rue Gazan 75014 Paris

Plus d'infos

16 juillet 2020

Réouverture du Moulin à Café jusqu'à 22h !

Le Moulin à café logo 2.pngVotre café associatif rouvre enfin jusqu'à 22h !

 Dès le mercredi 15 juillet, du lundi au samedi et de 12h à 22h, vous pourrez venir  déjeuner sur notre terrasse, profiter d'un café, d'un goûter au soleil, prendre un verre en fin de journée ou déguster une planche entre amis en terrasse. Bien entendu, les consignes sanitaires qui incombent aux cafés et restaurants parisiens sont toujours appliquées.

 NOUVEAU

Venez découvrir notre planche apéro "Soutien au Moulin à Café" dès 19h en terrasse, à partir de 5€ !

le moulin à café extérieur.jpg

Le Moulin à café 8, rue Sainte-Léonie 75014 PARIS

www.moulin-cafe.org

15 juillet 2020

« Wonderland », la merveilleuse pâtisserie de Rodolphe Groizard, Compagnon du Devoir et du Tour de France

wonderland ptisserie extérieur avec des personnes APST attablées.jpeg

Formé au sein des Compagnons du Devoir et du Tour de France, Rodolphe Groizard a ouvert avec son épouse Samia leur propre pâtisserie-salon de thé « Wonderland » en octobre 2019, avenue du Maine. Changement de lieu, de vie et d’inspiration pour ce jeune homme consacré Meilleur pâtissier de la région Ouest par le Gault et Millau.

Ici, la porte s’ouvre sur ce monde des merveilles auquel il aspirait depuis longtemps, un univers créatif, exclusivement artisanal, fait maison, tant avec les croustillantes viennoiseries du matin, la variété des pains au levain ou au sel de Guérande, la carte salée du déjeuner, qu’avec les gâteaux aux noms, formes et compositions fleurant bon la nature, se modifiant quatre fois par an suivant les produits des saisons. Des saveurs inattendues et audacieuses qui se glissent dans la composition de la fleur de sel, des miels, thés bio, bonbons chocolat avec praline ou pistache maison.Wonderlnd patisserie les patrons avec les magnifiques patisseries.jpeg

Au cours de la conversation on découvre le respect du chef pour les préférences au vegan, au sans gluten, au sésame, bio, avec une légère teneur en sucre non raffiné pour « le cactus »«l’oursin», « la goélette », « le sakura» ; des saveurs gouleyantes comme un bon vin, caramel de cacahuète, passion, hibiscus, chocolat fumé à la tourbe, et pour finir ... un vrai café arrondi en bouche dans un éclair.

La créativité de celui qui fut chef pâtissier au restaurant étoilé de « La Mare aux oiseaux » à Saint-Joachim en Brière se prolonge jusque dans l’harmonie du lieu. Wonderland patisserie intérieur du  salon de thé.jpegIl pense un nouvel aménagement, confectionne de ses mains un mobilier nature, tables, tabourets en rondins de platane, de vrais arbres solides recouverts de 12 couches de vernis marin, qui en extérieur pourraient résister aux intempéries, graffitis, boissons et nourritures abandonnées...

Respect du bois, on ne jette rien, les chutes se transforment en accessoires sculptés, posés sur une table et dans la vitrine. L’éclairage trop cru déversé du plafond, s’est atténué sous un ciel d’azur clair pâli de nuages, colorant les plaques de verre. Le sol carrelé, imitation pierre de basalte, retient nos pas.

wonderland patisserie intérieur personnes de l'APST attablées photo Marie-Lize Gall.jpegAlors, on s’installe plus longtemps que prévu à l’heure du goûter, puis l’on repart avec quelques achats dans une élégante et solide boîte en papier ou en matière recyclée, glissée dans une poche de même composition.  Comme le logo, le tout est pensé et réalisé sur mesure par Rodolphe, dans les tons nature du bois, de la terre et de la pierre. 

C’est un pari réussi pour ce jeune couple qui a su allier l’art de faire du bon et du beau dans un décor naturel, à celui de leur accueil chaleureux.  Lorsqu’il est en salle, Rodolphe est intarissable sur sa façon de pâtisser et de composer de nouvelles saveurs.

« Wonderland », qui est restée ouverte durant tout le confinement pour préparer les plats à emporter, est une douce adresse en ces premiers jours d’été. Sous les parasols récemment installés, cette « terre des merveilles » propose aux consommateurs sa toute nouvelle création, des glaces surprenantes, comme sorties d’un jardin. Fraise-basilic, framboise-poivron, concombre balsamique blanc, citron-lait de coco, vanille bio de Madagascar, caramel beurre salé-noix de Macadamia, sans oublier les gâteaux enchantés des contes de fées de notre enfance.  

wonderland patisserie  gateau morille.jpeg

wonderland patisserie gateau framboise.jpegwonderland patisserie gateau manège.jpegwonderland patisserie gateau montgolfière.jpeg

 

Wonderland pâtisserie.  208 av. du Maine. 75014 Paris.

Ouvert mardi au dimanche 8h - 19h30

01 45 43 17 83. Facebook /Instagram : wonderland- patisserie - paris

wonderland patisserie patisserie arbre chocolat.jpeg

Marie-Lize Gall

Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand

Lire la suite

14 juillet 2020

ParisOFFestival dès le 13 juillet!

festival off théatre paris 14.pngDu 13 au 18 juillet, le Festival OFF d'Avignon vient à vous :   15 spectacles à découvrir

Avez-vous déjà réservé ? Pour vous, cher public, le Théâtre 14 invente le ParisOFFestival, l'occasion de découvrir en juillet, à Paris, une petite partie des spectacles  et de l'ambiance du Festival d'Avignon.

Spécimensune pièce sur l'adolescence acclamée par TéléramaFrigideun seul en scène délirant, Etienne A., le portrait poétique d'un travailleur invisibleUltra-girl contre Schopenhauerune comédie chantée et danséeL'ordre du jouradaptation du roman Prix Goncourt d'Eric Vuillard avec Dominique Frot, (mon premier) c'est désirune histoire d'amour et de sorcières, La Cicatriceun seul en scène émouvant déjà succès d'Avignon l'année dernière, Le cas Lucia J, l'histoire de l'écrivain James Joyce et de sa fille, mis en scène par l'incontournable Eric Lacascade... On s'arrête là et on vous laisse découvrir le programme : il y en a pour tous les goûts, faites votre choix !

Découvrir le programme

Lire la suite

10 juillet 2020

Les Editions Alexandrines

Quelles relations un écrivain entretient-il avec Paris ? Les petits livres des Editions Alexandrines répondent à cette question. De nombreux romanciers ont résidé à Paris et ont noté leurs impressions, traduit leurs sentiments dans des récits personnels ou dans des romans.

Nous les voyons cheminant dans les différents lieux de la capitale, s'asseyant aux terrasses des cafés, montant sur scène ou déambulant place du Palais-Royal ou au Luxembourg. Ainsi, nous faisons la connaissance d'écrivains classiques et contemporains :  Hugo, Zola, Cocteau, Prévert, Aragon, Molière, Proust, etc.

Si vous êtes intéressés par ces publications, prenez contact avec les Editions Alexandrines : 31 rue Ducouëdic  - 75014 - tél: 01 45 44 21 40- alexandrine@wanadoo.fr -  www.alexandrine.fr . 

métro : Mouton Duvernet ou Denfert Rochereau-

09 juillet 2020

Un peu d'humour

Cantatrice : une jolie trille ne peut donner que Scala.

Cécité : point de vue.

Chevalier en armure : Ici homme de chrome à gnons.

Cléopâtre : De nos jours, aurait mérité un César.

Coffre-fort : abri de fortune.

Conclusion  : Echappatoire qui nous est offerte quand on se trouve à bout d'arguments.

Condescendance : aurait besoin d'un petit remontant.

08 juillet 2020

Nouvelles diocésaines

 

PROROGATIONS DE CURÉSEudeville.jpg

Par décision de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, à compter du 1er septembre 2020 

. l’abbé Antoine d’EUDEVILLE, prêtre du diocèse de Paris, curé de la paroisse N.-D. des Champs (6e) dans le doyenné Rennes-Luxembourg, aumônier du collège et du lycée Paul Bert, aumônier de Notre-Dame de Sion-Sainte-Marie, aumônier de Sainte-Geneviève, du lycée Carcado-Saisseval et du lycée Saint-Nicolas, est prorogé pour trois ans dans l’ensemble de ses fonctions et nommé chapelain de la chapelle St-Bernard de Maine-Montparnasse (15e ).

PREMIERE NOMINATIONAbbé Marrtin.jpg

Par décision de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, à compter du 1er septembre 2020

L’abbé Martin DAREAU de LAUBADERE, prêtre du diocèse de Paris, en première nomination, à la disposition du diocèse de Pontoise comme membre de l’équipe de la Fraternité missionnaire des prêtres pour la ville (FMPV) de la paroisse du Bienheureux Frédéric Ozanam de Cergy, est nommé vicaire à la paroisse St-Pierre de Montrouge (14e) dans le doyenné Alésia Plaisance, en première nomination pendant deux ans. 

L'abbé Martin a été ordonné prêtre par Mgr Aupetit le 29 juin 2019 en l'église St Sulpice. 

Joseph Lebéze.jpg

NOUVEL ORDONNÉ

Par décision de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, à compter du 1er juillet 2020,

L'abbé Joseph LEBÈZE nouvellement ordonné pour le diocèse de Paris est nommé vicaire à la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire (14e) dans le doyenné Alésia - Plaisance, et accompagnateur à la Maison Marie-Thérèse. 

                                  VICAIRES

Derek.JPGPar décision de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris,à compter du 1er septembre 2020, 

L'abbé Derek FRIEDLE, prêtre du diocèse de Paris, en mission d'étude, est nommé vicaire à la paroisse St.-Dominique (14e) dans le doyenné Alésia - Plaisance. 

 

 

Abbé Ferré.jpgPar décision de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, à compter du 1er septembre 2020, 

L'abbé Nicodème FERRé, prêtre du diocèse de Paris, membre de la communauté Aïn-Karem, vicaire à la paroisse St Michel (17e) dans le doyenné Batignoles - Epinettes, est nommé vicaire à la paroisse N.-D.-des Champs (6e) dans le doyenné Rennes - Luxembourg et aumônier du collège et du lycée Montaigne.

Rue d'Alésia : circulation modifiée

Mise à sens unique expérimentale de la rue d’Alésia entre la rue Vercingétorix  et la place Coluche

Voici une lettre d’information concernant les prochains travaux d’expérimentation de la rue d’Alésia.

Cette expérimentation a plusieurs objectifs liés aux mesures post-Covid :

-          fluidifier le passage du bus 62 qui constitue un axe de transport majeur du 14ème

-          sécuriser les itinéraires cyclables de la rue d’Alésia

-          limiter le trafic automobile sur cette rue où se concentre un grand nombre d’écoles du 14ème

Les travaux débuteront mercredi soir 8 juillet  et jeudi soir 9 juillet sur la partie Alésia-Vercingétorix et la semaine suivante sur la partie Alésia – Place Coluche.

Afin d’améliorer la circulation des bus de la ligne 62, un nouveau couloir bus continu et plus large est aménagé rue d’Alésia. À compter du 8 juillet, la rue est donc mise à sens unique à titre expérimental : seuls les bus et les vélos pourront circuler dans les deux sens. Les automobilistes pourront circuler uniquement de la place Basch vers la rue Vercingétorix ou de la place Basch vers la place Coluche. Une piste cyclable est également aménagée le long de la voie de circulation générale.

Quoi ?
- Aménagement d’un large couloir de bus ouvert aux cyclistes
- Création d’une piste cyclable
- Mise à sens unique provisoire de la rue d’Alésia pour les véhicules motorisés (sauf bus)
Où ?
Rue d’Alésia, entre la rue Vercingétorix et la place Coluche
Quand ?
Les travaux se dérouleront du 8 au 16 juillet 2020
La mise à sens unique interviendra le 8 juillet 2020

Comment ?
- Retrait du marquage au sol existant (marquage « BUS », lignes de séparations des files de circulation, pictogrammes vélos…)
- Pose du nouveau marquage au sol et des panneaux de circulation
- Installation de blocs en béton sur certaines portions de la rue afin de sécuriser la nouvelle piste cyclable en la séparant de la circulation générale.
Création de places de stationnement vélos au débouché de la place Coluche
Certains de ces travaux se dérouleront de nuit afin de minimiser les impacts sur la circulation.

Les places de stationnement payant situées sur cette portion de la rue seront neutralisées le temps de l’expérimentation. Les places réservées aux livraisons seront maintenues.

https://www.mairie14.paris.fr/actualites/experimentation-...

travaux rue d'alésia juin 2020.png

Notre-Dame des Champs 4 juillet 2020

Notre-Dame des Champs.JPG

14ème dimanche

4 et 5 juillet 2020

Zacharie 9, 9-10 ; Psaume 144 ; Romains 8, 9-13 ; Matthieu 11, 25-30

Au revoir et Bonnes vacances !

A l’approche des vacances pour la plupart d’entre nous, il est bon d’entendre Jésus nous dire « Venez à moi vous qui peinez sous le poids du fardeau et moi, je vous procurerai le repos » !

Pourtant Jésus affirme ne pas avoir d’endroit où reposer la tête, il prie au milieu de la nuit et se retrouve fatigué au bord du puit lors de sa rencontre avec la Samaritaine… Visiblement le repos dont parle Jésus ne rime pas avec l’oisiveté mais se conjugue avec une activité débordante voire j’oserais dire avec l’épuisement de la passion, lorsque remettant l’Esprit Jésus repose dans les bras du Père…

A l’opposé pas besoin d’être un ado pour être fatigué par un rien ou au contraire, pour qu’un simple sourire nous requinque… Si le corps a besoin de repos, si notre psychisme a besoin de repos, notre âme en a besoin tout autant. C’est en accueillant le sourire de Jésus, en devenant son disciple que nous trouvons le repos pour notre âme, un repos spirituel, en Dieu.

Arrêter le travail et la course effrénée, mettre de côté les écrans est nécessaire, mais n’oublions pas de demander à Dieu la vraie libération… Impossible de trouver le repos si Dieu ne me libère de mes Égyptes, s’Il ne me pardonne mon péché et si je ne célèbre en retour le repos dominical.

Prendre du temps gratuit, admirer la nature est essentiel, mais n’oublions pas de remercier le Donateur. La libération offerte ne produira son véritable fruit de repos que si je prends le temps d’exprimer par la prière et la louange ma reconnaissance à Dieu le Père, que si j’apprends à me reposer en Lui, à devenir son enfant bien aimé…

Que Dieu nous donne la grâce du repos afin de mieux repartir pour de nouvelles missions….

Père Nicolas Troussel +

Par décision de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris,à compter du 1er septembre 2020, 

L'abbé Nicodème FERRé, prêtre du diocèse de Paris, membre de la communauté Aïn-Karem, vicaire à la paroisse St Michel (17e) dans le doyenné Batignoles - Epinettes, est nommé vicaire à la paroisse N.-D.-des Champs (6e) dans le doyenné Rennes - Luxembourg et aumônier du collège et du lycée Montaigne.

 
 

Lire la suite

Jardin associatif du square Serment de Koufra

A la suite d'une signature entre une association et la Ville de Paris en octobre 2017, un jardin : l'oasis de Koufra a été créé au sein même du jardin du même nom, situé entre la Porte d'Orléans et le boulevard périphérique.

A l'entrée, deux pancartes renseignent sur l'association et la seconde sur le projet retenu : "Cultiver en ville". Un réservoir d'eau, une cabane à outils un broyeur de feuilles et des tuyaux d'arrosage facilitent le travail. Les systèmes de culture retenus sont : la permaculture, l'agroécologie, l'agriculture sauvage et l'agroforesterie. Les techniques sont le semis direct, le paillage, l'absence de travail des sols, le couvert permanent. Y poussent céréales, divers légumes, fleurs sauvages, plantes odorifères. Les adventices croissent en dehors de toute intervention humaine. De jeunes poiriers et pommiers ont été plantés en espaliers.

Le jardin est cultivé grâce à une association d'une vingtaine de membres. Les ateliers de jardinage sont organisés tous les mercredis et samedis de 11 heures à 13 heures en hiver, et de 15 heures à 17 heures en été, voire de 17 à 19 heures. L'association serait heureuse d'accueillir de nouveaux membres. 

Extrait du n° 123 de La Page - (Brigitte Solliers)-

06 juillet 2020

Notre-Dame du Travail du 28 juin et été 2020

Notre-Dame du Travail.jpg

13e dimanche du temps ordinaire
 
dans l’année de saint Matthieu (A)
 
28 juin 2020
 
Sept nouveaux prêtres
 
Le Seigneur a fait, hier, don à l’Eglise de Paris de sept nouveaux prêtres par l’imposition des mains de l’évêque et la puissance de l’Esprit Saint.
 
Pour accueillir ce don à sa juste valeur, il nous faut résister à la tentation qui autrefois saisit le prophète Samuel quand il dut trouver un successeur au roi Saül parmi les fils de Jessé. Il pensait que le Seigneur choisirait celui qui en imposait naturellement le plus par sa grande taille. Mais le Seigneur désigna le plus jeune, David, que son père n’avait même pas pris la peine de faire revenir des champs.
 
L’atout de David, ce n’était pas ses capacités propres, c’était la promesse de Dieu d’être avec lui. Par l’onction qu’il reçut, l’Esprit de Dieu fondit et demeura sur lui.
 
Le Seigneur se complaît à travers l’histoire sainte à appeler des êtres dont la fragilité reste évidente. « Ma puissance se déploie dans la faiblesse » avait-il révélé à saint Paul (2 Co 12, 9). Comme un fond sombre met en évidence une chaîne en or, les limites de ceux qu’il envoie rendent manifeste la grâce qu’il accorde en suffisance.
 
En ce jour, le premier acte de puissance auquel nous devons être sensibles est la capacité de s’engager de ces sept hommes. Notre monde connaît  une crise de l’engagement. Nos volontés ne semblent plus taillées pour un don total de toute notre vie alors qu’au fond de nous-mêmes nous y aspirons. Recevons ce témoignage avec action de grâce et espérance : la parole du Christ « qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera » (Mt 10, 39) est toujours vivante aujourd’hui. Le don de l’Esprit qui le permet descend encore sur la terre.
 
Seigneur, en participant à ces premières messes des nouveaux prêtres qui t’offrent le sacrifice très saint de ton Fils Jésus, nous te faisons l’offrande de nos vies, sûrs que ta grâce se répand encore et toujours. Peut-être ne savons-nous pas encore exactement la modalité concrète de cet engagement, mais c’est avec toi et pour toi que nous l’offrons déjà.
 
Père Gabriel Würz, curé +
 
Le Père Sébastien Sorgues
 
Le Père Sébastien Sorgues sera en mission d’études l’an prochain. Sans être vicaire, il logera à la paroisse ND de Travail où il pourra rendre quelques services dans la mesure où son travail de licence canonique en Ecriture Sainte le lui permettra. Nous nous réjouissons de l’accueillir parmi nous.
 
Horaires d’été : du  mercredi 1er juillet au lundi 31 août inclus
 
messes dominicales :  
- samedi     18h30 messe anticipée  
- dimanche    10h45
 
messes de semaine :  
- du lundi au vendredi  19h 
 
ouverture de l’église :  
- dimanche    10h-18h  
- semaine     10h-19h45
 
Le secrétariat sera fermé :  du 11 juillet au 31 août

Lire la suite

05 juillet 2020

Le petit dictionnaire du non-sens

Voici quelques définitions qui ne manqueront pas de vous étonner et de vous faire réfléchir sur le sens caché des mots.

Abeille : gosse de ruches .

Alcoolique : mâle à bar .

- Aéroport : endroit fréquenté par le corps enseignant : c'est ici que le maître décolle et que le prof athée rit .

Antidote : amoureux désintéressé.

- Assises : tribunal où les jugements rendus ne tiennent pas debout .

- Banque : piège à compte.

- Boulet : femme qui fut d'abord un canon.

- Bûcheron : adepte de la langue de bois qui ne perd jamais une occasion de stère.

04 juillet 2020

Saint Pierre de Montrouge - 4 juillet 2020

Saint Pierre de Montrouge.jpg

4 juillet 2020

14ème dimanche du temps ordinaire

Za 9, 9-10, Ps 144 (145), 1-2, 8-9, 10-11, 13cd-14, Rm 8, 9, 11-13, Mt 11, 25-30

 

ÉTÉ 2020

« Il y a un moment pour tout et un temps pour toute chose sous le ciel » dit l’Ecclésiaste.

Notre appréhension de la durée est une expérience très riche et originale ; une heure n’en vaut pas une autre, un jour, un mois ou une année peuvent nous sembler très longs s’ils sont vécus dans la souffrance ou dans l’angoisse, et très rapides si nous sommes débordés par mille occupations et insatisfaits de ce que nous aimerions avoir fait.

Nous avons nos propres rythmes, mais nous sommes aussi portés par des rythmes que nous ne maitrisons pas, qui nous contraignent ou auxquels nous consentons.

Au printemps, l’épisode du confinement nous a touchés parfois en profondeur.

Les deux grands mois d’été de juillet et d’août peuvent permettre de guérir certaines blessures et de grandir dans la fidélité à Dieu.

Quelles pierres voulons-nous apporter au monde nouveau où l’Évangile trouve sa place ?

J’aurai grande joie, au cours de cet été, à en parler avec vous ; n’hésitez pas à me proposer une rencontre.

Que Dieu vous assiste !

Père Denis Branchu
spm.denisbranchu@free.fr

 

HORAIRES D'ÉTÉ
du lundi 6 juillet au dimanche 30 août inclus

Messes dominicales : samedi 18h30 – dimanche 9h30, 11h et 18h30
Messes en semaine : 12h15 et 18h30 du lundi au vendredi – 9h15 le samedi
Confessions du lundi au samedi de 17h à 18h
Pour accéder au centre paroissial durant l’été, sonnez au 9 passage Rimbaut ou appelez le 01 43 95 40 00
Chapelle Saint-Paul fermée du 6 juillet au 30 août inclus
Mardi 14 juillet :
Une seule messe à 10h.
L’église sera fermée après la messe.
ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE :
Vendredi 14 août, messe à 18h30
Samedi 15, messes à 9h30, 11h et 18h30.

Lire la suite

Histoire et avenir du domaine des Franciscaines Missionnaires de Marie

A la périphérie de l'avenue Reille, existe un domaine appartenant à la Congrégation des Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Créée en 1877, ce site est ouvert en 1896 où elles font construire leur foyer, et en 1913 une chapelle. Le couvent lui, est construit en 1930, étendu en 196, et une annexe est réalisée en 1966. Les soeurs logent dans le foyer qui abrita un hôpital pendant les deux dernières guerres.

Le lieu est attrayant, largement arboré sur une surface végétalisée de 4400 mètres carrés, surface classée espace vert protégé (EVP).

Depuis 2018 un grand projet immobilier menace cet îlot : deux promoteurs immobiliers sont sur le sujet. Le projet prévoit la démolition du foyer et la construction d'immeubles de huit à neuf étages soit 180 logements. Ces projets inquiètent la population alentour et c'est ainsi que se fonde l'association Exemplarité 14. Le conseil de quartier Montsouris-Dareau missionne une commission pour analyser la situation. Une pétition est lancée qui recueille plus de trois mille signatures.

Début 2019, une deuxième version du projet limite le nombre de logements à 156. Les habitants proches de l'îlot veulent préserver le site par une demande de protection au titre des Monuments Historiques. Il faut savoir que le projet définitif amputerait l'espace vert de 700 mètres carrés, entraînant une dégradation des surfaces arborées.

La hauteur des immeubles serait en rupture avec celle des constructions voisines de deux étages. La pollution serait accentuée et les conditions d'environnement dégradées. La construction de l'ensemble nécessiterait l'arrachage d'une vingtaine d'arbres, parfois d'espèces rares et tous en bon état sanitaire. Les candidats aux élections municipales se sont tous prononcés pour la préservation intégrale du site.  

R.R.- Documentation extraite de l'article Janine Thibault du n° 126-127 du Journal " La Page".

03 juillet 2020

Paroisse Saint Dominique : DU 5 JUILLET AU 4 SEPTEMBRE 2020

eglise StDominique.jpg

Venez adorer le Seigneur !

La période estivale étant propice à la méditation, je souhaite inviter chaque fidèle paroissien à vivre une sorte de conversion eucharistique. Puisse chacun percevoir la nécessité vitale, pour sa vie chrétienne, de passer du temps en présence de notre Seigneur Jésus dans la prière et l’adoration ! Pour cela, voici
quelques paroles prononcées par notre Pape François, alors qu’il était encore archevêque de Buenos Aires, en août 2002.

« Je ne crois pas exagérer en disant que nous sommes dans un temps de « myopie spirituelle et d'aplatissement moral » qui fait qu'on voudrait nous imposer comme normale une « culture d'en bas », dans laquelle il semblerait qu'il n'y ait pas de place pour la transcendance et l'espérance.

Aujourd'hui plus que jamais, il faut adorer en esprit et en vérité (Jn 4,24). Il s'agit d'une tâche indispensable pour s'enraciner en Dieu et ne pas défaillir au milieu de tant de bouleversements.

Aujourd'hui plus que jamais, il faut adorer pour rendre possible la proximité que réclament ces temps de crise. Ce n'est que dans la contemplation du mystère d'Amour qui surmonte la distance et se rend proche que nous trouverons la force de ne pas tomber dans la tentation de passer son chemin, sans nous arrêter.

Aujourd'hui plus que jamais, il faut adorer pour ne pas nous laisser dépasser par les événements avec des mots qui occultent parfois le Mystère, mais pour nous offrir le silence plein d'admiration qui se tait devant la Parole devenant présence et proximité.

Aujourd'hui plus que jamais, il faut adorer !

Parce qu'adorer, c'est se prosterner, c'est reconnaître humblement l'infinie grandeur de Dieu. Seule la véritable humilité peut reconnaître la véritable grandeur, et reconnaître aussi le petit qui prétend se présenter comme grand. Peut-être qu'une des plus grandes perversions de notre époque est qu'elle propose d'adorer l'humain en laissant de côté le divin. « Le Seigneur seul tu adoreras » est le grand défi face à de nombreuses propositions vides et creuses. Ne pas adorer les idoles contemporaines - avec leur chant de sirène - est le grand défi de notre présent, ne pas adorer ce qui n'est pas adorable est le grand signe des temps aujourd'hui. Les idoles qui causent la mort ne méritent aucune adoration; seul le Dieu de la vie mérite adoration et gloire ».

Abbé Cyril GORDIEN +

Nouveau vicaire
Notre paroisse accueillera en septembre un nouveau vicaire pour succéder au père Jean Rencki : le père Derek Friedle.
Bienvenue à saint Dominique !

Lire la suite