Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 janvier 2014

Commentaire de l'Evangile par le Père Lambret

Evangile et commentaire par le Père Marc Lambret, curé de St-Pierre de Montrouge (14è)

L'Evangile du jour diffusé sur Radio Notre Dame est lu et commenté chaque semaine par un prêtre du diocèse de Paris du lundi au vendredi à 5h00, 6h26, 7h26 et 8h26 - le samedi à 5h00, 6h26 et 7h26. Cette semaine du 13 au 18 janvier, nous avons le plaisir d’écouter le Père Marc Lambret, curé de St-Pierre de Montrouge (14è).

Marc Prophète

31 décembre 2013

Une pensée par jour ( l'Abbé Pierre)

ABBE PIERRE.jpgIl faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.

Oh, ne nous lassons pas de le redire : celui qui peine a d'abord besoin de voir les autres communier à sa peine, c'est cela sa soif.

Vivre, c'est pouvoir si on le veut apprendre en aimant à rencontrer l'amour infini. Le Tout-Puissant, venu parmi nous non pas en dominateur, mais en Tout Petit au jour de Noël, n'a que ce message à nous confier.

La misère, c'est ce qui empêche d'être homme. La pauvreté, c'est la condition pour être homme. Rien à voir avec un rêve d'égalitarisme. Selon l'Evangile, un chef d'entreprise ou un chef d'Etat peut être pauvre s'il a conscience que tout ce qu'il a de privilèges est une dette.

Mon Dieu, aidez-nous à donner du pain à ceux qui ont faim, et à donner faim à ceux qui ont du pain.

L'homme a une âme, mais avant de lui en parler, qu'on lui donne une chemise et un toit.

Il nous faut des contagieux. La contagion est une manière d'être, qui va de soi, comme celle des parents qui accompagne l'enfant dans son éveil à la vie.

27 décembre 2013

Noël n'est pas un conte de fée : allocution du Pape François

Allocution du Pape François à l'Angélus du 26 décembre

Rome, 26 décembre 2013 (Zenit.org) Pape

Pourquoi célébrer la fête d'un martyr, et même du premier martyr chrétien, au lendemain de Noël? Le pape François explique le sens d'un tel rapprochement liturgique, à l'angélus de ce 26 décembre, place Saint-Pierre: "La fête de saint Étienne est en parfaite harmonie avec la signification profonde de Noël. En effet, dans le martyre, la violence est vaincue par l’amour, et la mort par la vie". Tel est le salut apporté par l'Enfant de la crèche: "Jésus transforme la mort de ceux qui l’aiment en aurore d’une vie nouvelle !"

Ainsi, a poursuivi le pape, la mémoire liturgique du "protomartyr" vient "détruire une fausse image de Noël : une image édulcorée de conte de fée qui n’existe pas dans l’Évangile". Elle rappelle le poids de la réponse libre de l'homme au salut qui est donné, car "le salut de Dieu implique la lutte contre le péché et passe par la porte étroite de la Croix".

Le pape a invité la foule à prier avec lui pour les chrétiens persécutés, puis à dénoncer auprès des autorités civiles les discriminations dont ils font l'objet dans le monde, y compris dans les pays dont les lois garantissent pourtant théoriquement les droits et la liberté.

Voici notre traduction intégrale des paroles du Pape François avant et après l'angélus. (cliquez sur lire la suite)

Lire la suite

16 décembre 2013

Conférence du pasteur Laurent Gagnebin le 18 décembre, au Temple de l'Eglise Protestante Unie

Mercredi 18 décembre, à 20h30 , l'Eglise Protestante Unie de Montparnasse-Plaisance,  95 rue de l'Ouest 75014, propose erpp,eglise protestante unie de montparnasse plaisance 95 rue de l'ou

Dans le cadre de son cycle de réflexion sur le thème « Exil-Existence », animé par le Pasteur Béatrice Hollard-Beau: une soirée-rencontre avec l'intervention de Laurent Gagnebin, pasteur et professeur émérite de la Faculté de théologie protestante (Renseignements : 06 80 31 74 96 )

Laurent Gagnebin, est un philosophe et théologien protestant né à Lausanne en 1939. Il a été pasteur de l'Église Réformée de France à Paris dans les paroisses libérales de l'Oratoire et du Foyer de l'Âme de 1963 à 1981, puis professeur de théologie pratique à la Faculté libre de théologie protestante de Paris. Il a dirigé l'hebdomadaire protestant "Réforme" et dirige actuellement la rédaction du mensuel "Évangile et Liberté".

Eglise Protestante Unie de Montparnasse-Plaisance (anciennement Eglise Réformée Paris-Plaisance) - http://epump.org/ - Tél 01 45 04 11 42- 95 rue de l'Ouest 75014 -Métro  Pernety

14 décembre 2013

Paroisse Notre-Dame du Rosaire du 14 au 17 décembre 2013

Notre-  Dame du  Rosaire.jpgWeek-end. du 14 et 15 décembre  : artisans du monde logo_.jpg
- Vente des produits "Artisans du Monde" à la sortie des messes de 18 h et 10 h 30
- Dimanche à 18 h à l’église : accueil de la lumière de Bethléem qui vient de Terre Sainte ; temps de prière organisé par le groupe scout de la paroisse.


Mardi 17 décembre  : entrer dans la confiance avec CHARLES DE FOUCAULD
Ce temps se déroulera dans le chœur de l’église de 20 h à 21 h.
Retrouvons-nous pour nous préparer à vivre en vérité la joie de la venue du Seigneur à NOËL. 
Prendre le tract correspondant à l'accueil de l'église

194 rue Raymond Losserand 75014 Métro et T3 Porte de Vanves

02 décembre 2013

Une pensée par jour ( l'Abbé Pierre)

ABBE PIERRE.jpgLe mystère, ce n'est pas l'absence de lumière, c'est une lumière qui me dépasse mais dont ma raison et mon coeur peuvent parfaitement sentir qu'elle n'est pas absurde.

Dès l'instant où nous sommes habités par une foi vivante en Dieu Amour, tout naturellement nous vivons chaque instant comme baigné dans cet amour...

C'est la vie qui doit créer la loi. Et non pas la loi, figer la vie.

Dieu n'est pas dans le ciel, il est dans le pauvre type qui te parle en ce moment.

Dans un mouvement de confiance filiale, le priant remet sa personne entre les mains de Dieu.

L'Eternel est là, il suffit d'ouvrir son coeur, il est déjà présent dans le temps.

Le trésor du croyant, je l'appelle joie. Joie d'être certain qu'il est aimé et que, par sa liberté, il va apprendre à aimer.

01 décembre 2013

Comment parler de Dieu aujourd'hui ?

Comment parler de Dieu aujourd'hui.jpgPar Fabrice Hadjadj

On pourrait penser qu’il s’agit d’un traité de théologie, docte, savant, difficile à lire pour celui qui n’est pas agrégé de philosophie… Avec Fabrice Hadjadj, ce n’est pas le cas : il manie humour, surprend par son vocabulaire, ses expressions, prend à contre-pied le lecteur qui croyait avoir tout compris…

Mais il est loin d’être superficiel ; l’originalité des domaines qu’il explore, la profondeur, la rigueur, la précision de ses propos fond avancer la réflexion, l’une après l’autre.

Parler de Dieu dans notre société d’aujourd’hui, c’est tout un programme ! Il faut aller loin au fond de soi-même pour l’assumer de façon cohérente, avec sa foi, son bon sens, sa raison. Avec Fabrice Hadjadj, on y va sans détour. Un livre décapant.

Thierry Jeancourt-Galignani

Edition Salvator – 215 pages

 

17 novembre 2013

Il y a toujours assez

Il y a toujours assez 2.jpgL’abondance de Dieu pour les enfants défavorisés

Parle-t-on suffisamment dans nos paroisses de l’Esprit Saint, de sa puissance, de ses bienfaits, de ses charismes, des retournements qu’il entraîne ?

Mus par lui, Rolland et Heidi Baker, à la suite d’un appel qui les bouleverse se retrouvent dans un des pays les plus pauvres de la planète, le Mozambique, au service des plus miséreux.

Obéissant à l’Esprit Saint, confiants, inlassablement, ils enseignent, ils prêchent, ils baptisent, ils guérissent, ils construisent, ils organisent ; les miracles, signes, visions, abondent. Dieu ne cesse d’agir à travers eux, et surtout à travers les pauvres. Ceux-ci ont faim et soif. Ils savent qu’ils ont besoin de Dieu, ils enseignent eux-mêmes comment chercher Dieu.

Rolland et Heidi sont « prisonniers de l’amour » comme ils disent. Quatre cents églises vont l’être peu à peu, dans cette région, malgré la sécheresse ou encore les immenses inondations ou épidémies de choléra. Au fil du temps, elles atteindront le chiffre de cinq mille dans tout le pays.

C’est un livre bouleversant, extrêmement concret et instructif : « Comment être l’amour ». Dieu a parlé à Heidi : « Dis à l’Eglise qu’il est temps de se réveiller ! ».

Thierry Jeancourt-Galignani

Auteurs Rolland et Heidi Baker, Editeur Première Partie Edition – 184 pages, 12€.

13 novembre 2013

De l'accompagnement au partage à l'Eglise Protestante d'Alésia

Face aux difficultés : de l'accompagnement au partage:
"Parce que la vie n'est pas un long fleuve tranquille.... comment et pourquoi accompagner dans leur souffrance ceux que nous côtoyons?"
Nous vous invitons pour les trois temps qui rythmeront ce week-end :

Samedi 23 novembre à 17h30 : table ronde "Quand l'autre perd pied... accompagner, partager?"
- Eric Denimal, journaliste-auteur et pasteur sera entouré de quatre intervenants spécialistes de l'accompagnement :
- Denise Brigou, Major de l'Armée du Salut, agissant pour les exclus de la société.
- Soeur Marie-Pierre, diaconesse protestante, ancienne aumônière en soins palliatifs.
- Susan Clifton, psychothérapeute, formatrice.
- Gilles Boucomont, pasteur de l'Eglise Protestante Unie du Marais.


Samedi 23 novembre à 20h30 : Soirée Jazz et témoignages
Dans la continuité de la table ronde, des parcours de vie nous seront présentés par des extraits de film, des témoignages. Ils seront entrecoupés de morceaux de jazz et accompagnés de petites douceurs à partager.

Dimanche 24 novembre à 10h30 : Culte
Le Pasteur Alain Deheuvels, directeur de la Fondation La Cause, nous fera découvrir l'éclairage que donne la parabole du Bon Samaritain sur le partage et l'accompagnement.

Eglise Protestante Paris-Alésia, 85, rue d'Alésia, 14ème - Entrée libre et gratuite
Accès : Métro : ligne 4/Arrêt Alésia, Bus : lignes 62, 28, 38, 68, Arrêt : Alésia-Gal Leclerc
www.eelparis.org <http://www.eelparis.org> 

02 novembre 2013

Art, Culture et Foi : Les fresques de Giotto à Padoue. Conférence lundi 4 novembre 2013, 20h30

Giotto noces de Cana à Padoue.jpg (Cliquez sur l'image pour la voir en entier)

Lundi 4 novembre 2013, 20h30 : Conférence avec projections d' Eliane GONDINET-WALLSTEIN sur les fresques de Giotto à Padoue, Cette conférence est organisée par le groupe Art, Culture et Foi qui réunit des chrétiens des 4 paroisses du 14ème arrondissement.

Cette conférence promet d'être passionnante elle porte sur des chefs-d'oeuvre très émouvants de Giotto :« Certains chefs-d’œuvre ont une telle puissance d’évocation qu’ils laissent entrevoir la profondeur du Mystère chrétien. Les fresques que Giotto a peintes au début du XIVe siècle dans la Chapelle Scrovegni de Padoue invitent à contempler différentes étapes de la vie de Marie et de la vie du Christ. Elles sont d’une rare intensité à la fois par leur beauté et par la force spirituelle qui s’en dégage. » 

Eliane GONDINET-WALLSTEIN Ancienne collaboratrice de la revue "Aujourd'hui la Bible" et de l'encyclopédie "2000 ans de christianisme", fondatrice en 1986 chez Mame de la collection "Un certain regard", collaboratrice à "Notre Histoire" (en 1996) enseigne au centre Sèvres des facultés Jésuites de Paris Spécialisée dans le langage de l’iconographie chrétienne et dans la manière dont l’art chrétien a évolué au cours des siècles. A écrit plusieurs livres sur ces thèmes. (Cliquez sur lire la suite)

Lundi 4 novembre, 20h30,au Centre paroissial de Saint Pierre de Montrouge : 9 passage Rimbaut 75014. Métro Alésia Bus 28-38-68-62

Lire la suite

13 octobre 2013

Marche spirituelle "Sur les pas de l'émir Abdelkader et de frère François" dimanche 20 octobre 2013

dialogue interreligieux , GAIC groupe d'amitié islamo-chrétienne

L'atelier "Itinéraires spirituels" du GAÏC vous invite à une marche spirituelle dans Paris : "Sur les pas de l'émir Abdelkader et de frère François"

-10h à 13h.  Couvent des Frères Capucins (32 rue Boissonade Paris 14)

-13h prière et départ de la marche vers la grande dialogue interreligieux , GAIC groupe d'amitié islamo-chrétiennemosquée de Paris.

(Renseignements et inscriptions avant le 18 octobre: Frère Paul Bissardon  21 bis rue Dareau 75014 Paris  ou pbissardon@yahoo.fr)

 Renseignements sur le programme de la journée cliquez sur lire la suite

Lire la suite

06 octobre 2013

Une pensée par jour ( Saint Vincent de Paul)

Saint Vincent de Paul.jpg- Plus on s'approche du soleil, moins le voit-on. Il en va de même des choses de la foi.

- L'Eglise du Christ ne peut abandonner les pauvres.

- Il nous faut vider toutes les puissances de notre âme des affections déréglées.

- La perfection de la vie spirituelle consiste à n'avoir d'autre vouloir et non vouloir que celui de Dieu.

- Il nous faut imiter le Fils de Dieu qui ne faisait rien que par le motif de l'amour qu'il avait pour Dieu son Père.

- Faire la volonté de Dieu, c'est commencer son paradis dès ce monde.

29 septembre 2013

Une pensée par jour ( l'Abbé Pierre)

ABBE PIERRE.jpg- Ai-je su assez choisir d'aimer ? Il n'y a plus d'autre question sérieuse.

- L'homme blessé a tellement mal qu'il n'arrive même plus à s'aimer lui-même. S'il accepte de toucher la rançon et se veut brigand malheureux mais honnête, se restituant lui-même au Père, il reprend rang parmi ses fils d'adoption.

- Les temps de maladie restent dans mon souvenir des temps de la plus grande importance... d'une part, se mûrissait tout le vécu, tout le pensé d'avant... d'autre part aussi explosaient des émotions jusqu'alors plus ou moins inconscientes.

- Lorsque je prie, pour résister à la tentation sournoise de la lassitude, du découragement, je lève les yeux vers Marie, qui jamais n'a failli ni défailli, et je reprends confiance.

- O ! Dieu veuille que nous soyons tous de ceux qui veulent refuser la honte de passer une seule journée sans avoir communié avec la douleur du monde, sans avoir été... témoin de l'Eternel, qui est LE vrai Amour.

- Oui, même si c'est vrai que je ne peux plus rien faire, et que, de longues années peut-être, je dois rester ce malade que je suis devenu, je veux l'accepter, faire l'offrande de ce oui. Qu'il soit réparation de toute faute en ma vie, et encore, d'une autre façon, service de ceux qui souffrent, que j'aime...

- Le jugement, ce sera cet instant de pleine lumière où chacun se verra tel qu'il s'est fait : suffisant ou communiant.

18 septembre 2013

Oecuménisme en septembre et octobre 2013

oecuménisme 14 logo.JPGDans le 14ème

- Mardis 1-8-15 octobre de 20h30 à 22h : "Evangélisation, quelle bonne nouvelle pour aujourd'hui?".

Le mois biblique animé par les prêtres et pasteurs du 14ème sur le thème : "Evangélisation, quelle bonne nouvelle pour aujourd'hui?".

Ces réunions se dérouleront au centre paroissial de Saint Pierre de Montrouge 9 passage Rimbaut 75014 Paris.

Autres événements auxquels nous sommes invités :

- Du lundi  16 au samedi 21 septembre  l'Association œcuménique Paris-Wittenberg, dont le Pasteur Alain Joly nous a parlé en avril dernier, reçoit un groupe d'étudiants en théologie Allemands et Français et nous invite à se joindre à eux. Renseignements au tel 06 81 06 52 43

- Mercredi 25 septembre à 20h : "Qu'est ce que l'orthodoxie" 

Antoine Arjakovsky directeur de recherches au collège des Bernardins à Paris et directeur émérite de l'Institut d'Etudes Œcuméniques de Lviv en Ukraine  nous présentera son livre : "Qu'est ce que l'orthodoxie" qui vient de sortir aux éditions folio essai.

Cette réunion du cercle œcuménique du 15ème aura lieu dans les locaux paroissiaux de Saint-Léon, 11, Place du Cardinal Amette, 75015 (Métro Dupleix ou la Motte Piquet Grenelle)

-27-29 septembre Protestants en fête

Fête conviviale ouverte à tous autour de Bercy, place du Palais Royal et dans de nombreuses paroisses.

Le programme détaillé figure sur le site : www.protestantsenfete2013.org. Inscription préalable pour le spectacle du samedi soir et le culte. 

18 août 2013

Une pensée par jour ( l'Abbé Pierre)

ABBE PIERRE.jpgL'homme a une âme, et avant de lui en parler, qu'on lui donne une chemise et un toit.

Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.

Oh, ne nous lassons pas de le redire : celui qui peine a d'abord besoin de voir les autres communier à sa peine, c'est cela sa soif.

Pourquoi va-t-on au désert ? Pour moi, qui y ait déjà vécu trois mois, c'est à la fois pour la solitude dans l'immensité, pour un regard sur soi-même, minuscule et fragile, et pour cette sorte d'aspiration par ce vide vers une adoration, une faim d'adoration multipliée mille fois.

La plus grande joie de la vie, c'est de se sentir utile aux autres. Nos enfants, nos jeunes, sans cette joie profonde, n'ont aucune chance de vivre heureux.

Deux jeunes gens qui s'aiment, qui découvrent l' amour, c'est d'une telle beauté que... cela ce peut pas se dire.

Il ne faut pas oublier que l'Esprit Saint est présent, même pour ceux qui n'ont pas connu la Révélation.

30 juin 2013

Oui je le veux, avec la grâce de Dieu

 "Celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera. Lc 9,24é

"Oui je le veux, avec la grâce de Dieu"

Cette première citation du dialogue entre l'évêque et le futur prêtre me semble décisive, tout comme la phrase que j’ai choisi d’inscrire derrière mon image d'ordination : « Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous ! Amen. » La grâce de Dieu est en effet toujours proposée à qui veut bien l'accueillir, dans les joies comme dans les épreuves.

Depuis samedi dernier, je ne réalise pas encore totalement ce qui se passe. Par la grâce de l'ordination, j'ai changé de configuration. Mais comme Mgr Ravel le rappelait dans son homélie, le prêtre reste pleinement homme, avec ses qualités et ses défauts. Pourtant, au cours du saint sacrifice de la messe, il agit in persona Christi.

Une autre phrase de la liturgie de l'ordination me laisse encore dans un sentiment vertigineux : « Que Dieu lui-même achève en vous ce qu'il a commencé ». Cette phrase clôt le dialogue initial, avant le chant de la litanie des saints. Je pense que je n'aurai pas assez de toute ma vie terrestre de prêtre pour comprendre, de tout mon être, ce qui se poursuit à partir de l'ordination.

Tout commence chaque jour, comme dans le mariage, dans la quiétude comme par temps de grand vent ! Le oui est renouvelé. Le Seigneur Jésus, lui, jamais ne se lasse.

Prions. Priez pour moi, afin que je sois un « fidèle intendant des mystères » du Seigneur, pour que le peuple de Dieu « soit régénéré par le bain de la nouvelle naissance et reprenne des forces » ; (...) « pour que les pécheurs soient réconciliés et les malades relevés ».

Père Arnault Berrone (ordonné le 15 juin aux Invalides)

Notre-Dame-du-Travail de Plaisance

25 juin 2013

« De la Kippa à la Croix » témoignage de Jean-Marie Setbon : jeudi 27 juin, 20h30, à la maison Alésia- Jeunes

Réunion à SJean-Marie Elie Setbon.jpgaint Pierre de Montrouge Jeudi 27 juin à 20h30 à la maison Alésia Jeunes, 16 rue du Moulin Vert, le groupe "Laudate Si" vous invite à un témoignage hors du commun : Jean-Marie Setbon, auteur du livre "De la Kippa à la croix" partagera sur sa rencontre avec Jésus.

« De la kippa à la croix, conversion d'un juif au catholicisme » Témoignage d'un rabbin orthodoxe De-la-kippa-a-la-croix de Jean-Marie Elie Setbon.jpegdésormais converti au christianisme. Il explique son attirance originelle pour la religion du Christ, son éducation juive, son cheminement spirituel, les problèmes de conscience dont il a dû triompher.

Non seulement Juif, mais rabbin, Juif orthodoxe puis loubavitch ! Mais voilà que l'attirance du Christ en croix rencontré dans sa jeunesse en région parisienne se réveille avec la mort d'un Juif converti, celle de Jean-Marie Lustiger, cardinal-archeveque de Paris.

Ce récit dévoile l'itinéraire d'un croyant travaillé pendant de longues années, à l'ombre de la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre, par une contradiction apparemment irréconciliable : être Juif et aimer le Christ ! Jean-Marc Setbon, un temps prénommé Elie, devient Jean-Marie Elie Setbon au prix de souffrances que seul un amour intense peut aider à surmonter. Cet amour a un nom, c'est Jésus, scandale pour les Juifs, folie pour les païens.

Maison Alésia-Jeunes 16 rue du Moulin Vert 75014

09 juin 2013

Une pensée par jour ( Frédéric Ozanam)

Frédéric Ozanam.jpgDe tous les dons du Saint Esprit, celui qui manque le plus, c'est la force. On la connaît si peu que plusieurs pensent l'avoir, parce qu'ils ont la violence et l'emportement, qui sont au contraire, comme tout ce qui est convulsif, preuve de malaise et de faiblesse.

Il est plus commode de rêver que d'agir : les larmes nous coûtent moins que la sueur.

Faisons-nous fort, car la maladie de ce siècle est la faiblesse.

Un tendre amour envers Dieu, une active bienveillance envers les hommes, une conscience juste et inflexible envers soi-même, tels sont les éléments d'une existence vraiment chrétienne.

Après avoir reconnu la vérité,  après l'avoir produite au dehors, il faut savoir la défendre : c'est le devoir de la controverse.

La dispute a d'autres dangers pour ceux qu'elle cherche à convaincre. Assurément, quand les chrétiens s'engagent au laborieux service de la polémique, c'est avec la volonté droite de servir Dieu et de gagner les hommes. Il ne faut point compromettre la sainteté de la cause par la violence des moyens.

De grandes obligations veulent des efforts, elles tiennent l'âme en éveil, elles l'enivrent, elle lui communiquent peu à peu ces habitudes généreuses qui font les véritables vertus.

28 avril 2013

Frédéric Ozanam, le serviteur des pauvres

Il y a deux cents ans, le 23 avril 1813, naissait Frédéric Ozanam. On connaît la route qu’il mena pour la réconciliation de l’Eglise, à l’époque fortement conservatrice, avec les idées sociales, républicaines, et cela dans le contexte d’une société industrielle émergente et conquérante. Frédéric Ozanam.jpg

Ozanam passe sa jeunesse à Lyon où il a été très marqué par la révolte des canuts. Il poursuit ses études à Paris à la faculté de Droit et de Lettres. Il est séduit par le Républicanisme. Catholique fervent et étudiant engagé, il fréquente le Salon de Montalembert. En avril 1833, avec des amis étudiants, paroissiens de Saint-Etienne-du-Mont, il décide de fonder une petite société vouée à la visite des pauvres, qui prit le nom de « Conférence de la Charité ». Pour Ozanam, les pauvres sont le visage même de Dieu. Par la suite, la Conférence se place sous le patronage de Saint Vincent de Paul. Elle restera toujours une initiative des laïques. Très vite, l’œuvre rencontre un grand succès parmi les jeunes intellectuels catholiques. A Paris et en province, de nombreuses conférences se créent.

Ozanam affirme sa conviction que c’est le Christ souffrant qu’il perçoit chez les plus pauvres. Désireux de renforcer l’armature intellectuelle des chrétiens, il crée en 1834 les Conférences de Carême de Notre -Dame, qui seront prêchées l’année suivant par Lacordaire. Devenu docteur en droit et avocat en 1836, il est en 1839 docteur es lettres, agrégé et professeur de littérature comparée à la Sorbonne. En 1846, il part en mission de recherches en Italie, s’intéressant à la mystique franciscaine. Il rencontre Pie IX.  Reprenant l’enseignement en 1847, il participe aux révolutions de 1848 et crée avec Lacordaire un journal, « l’Ere nouvelle ». A Marseille, il meurt en 1853.

Sa courte vie aura été féconde, car il réunit en lui la richesse de l’esprit et de la culture ainsi que la charité la plus vive. Il vit sa foi en actes. Il est l’image du laïque engagé dans la société, essayant de comprendre et d’aimer. Béatifié le 22 août 1997 par Jean-Paul II, on peut reconnaître en lui un précurseur de la Doctrine Sociale de l’Eglise développée plus tard dans l’encyclique Rerum Novarum.

Ozanam dira en 1836 à un ami : " Il semble qu’il faille voir pour aimer et nous ne voyons Dieu que des yeux de la foi…mais les hommes, mais les pauvres, nous les voyons des yeux de la chair. Ils sont là et nous pouvons mettre le doigt et la main dans leurs plaies… L’incrédulité n’a plus de place possible et nous devrions tomber à leurs pieds et leur dire avec l’apôtre : « tu es Dominus et Deus meus. » vous êtes nos maîtres et nous serons vos serviteurs…"

-     (Documentation extraite des Nouvelles Rive Gauche )

19 mars 2013

Frédéric Ozanam : bicentenaire de sa naissance

FHozanam.jpgCommuniqué: Le 23 avril, nous fêterons le bicentenaire de la naissance de Frédéric Ozanam béatifié en 1997. Redécouvrons cette figure exceptionnelle grâce à la belle biographie que lui a consacrée Gérard Cholvy, éminent historien et grand spécialiste du XIXe.

03 mars 2013

La Maison Alésia Jeunes propose des ateliers aux 6- 13 ans pendant les vacances scolaires

Pendant les vacances scolaires (du 2 au 17 mars) la Maison Alésia Jeunes sera ouverte pour les jeunes de 6 à 13 ans (dans la mesure de la capacité d’accueil), du 4 au 8 mars (thème : "Heureux êtes vous") puis du 11 au 15 mars (thème : "Verso l’alto").

Des tracts d’inscription sont à votre disposition au 16, rue du Moulin-Vert. Pour tout renseignement, veuillez contacter François Tranchant au 01 43 95 41 41.

01 mars 2013

"Islam que j'aime, Islam qui m'inquiète" conférence -débat samedi 2 mars 14h30

mir mouvement international pour la réconciliation,dialogue interreligieuxConférence-débat organisée par le MIR (Mouvement International de la Réconciliation) : "Islam que j'aime, Islam qui m'inquiète"par Ghaleb Bencheikh (Président des religions pour la paix ) et Christian Delorme (Prêtre)
Samedi 2 mars, à 14h30, au Couvent des Fr. Capucins 32 rue Boissonade 75014 Paris Métro Raspail ou Vavin. Bus 68

"Islam que j'aime, Islam qui m'inquiète" (éditions Bayard) dans lequel Christian Delorme livre son expérience et sa vision de l'islam. Il examine, sans naïveté, les bonnes et les mauvaises raisons de s'inquiéter à son sujet. C'est une confession d'un ami de l' Islam qui se lit d'une traite.( Le Pèlerin)

Christian Delorme est prêtre, né à Lyon en 1950.Il  s’implique depuis de nombreuses années dans le dialogue interreligieux, particulièrement avec les musulmans. Il a initié la Marche pour l'égalité des droits et contre le racisme (Marche des beurs) en 1983. Depuis septembre 2007, il est curé de deux paroisses de la banlieue lyonnaise.

Ghaleb Bencheikh est de formation philosophique et théologique et anime l'émission Islam dans le cadre des émissions religieuses diffusées sur France 2 le dimanche matin... Il préside la Conférence mondiale des religions pour la paix, ce qui l'amène à de nombreuses interventions en France et à l'étranger. ...Il appartient au comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de non-violence et de paix.

24 février 2013

« Le pardon, la paix, la justice », avec Guy Aurenche, président du CCFD, à Saint Pierre de Montrouge lundi 25 février à 20h30

Guy-Aurenche-.jpgLundi 25 février à 20h30 au centre paroissial, dernière rencontre du cycle « Qui donc est l’homme ? » organisé dans le cadre de l’Année de la Foi. Cette soirée, intitulée L'homme capable de pardonner « Le pardon, la paix, la justice », est animée par Guy Aurenche, président du CCFD-Terre solidaire-

Guy Aurenche, né en 1946, est un avocat , militant des droits de l'homme, président d’honneur de la Fédération internationale de l'action des chrétiens pour l'abolition de la torture et président du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD – Terre solidaire) deuis 2009.

Guy Aurenche a publié un livre d'entretiens, avec François Soulage (président du Secours catholique), intitulé : "Le pari de la fraternité". avec un message central : « le service du frère n'est pas l'appendice, mais le cœur de la foi chrétienne . »(extrait de La Vie Guy Aurenche:article de 2011 : "Justice et charité sont indissociables"propos recueillis par Laurent Grzybowski )

Centre paroissial de Saint Pierre de Montrouge 9 passage Rimbaut 75014 Métro Alésia-Bus 28-38- 68- 62

Lire la suite

14 janvier 2013

Une pensée par jour ( Frédéric Ozanam)

Frédéric Ozanam.jpgDans le christianisme, la fin principale du mariage n'est pas la naissance des enfants ; la fin principale du mariage, c'est de donner l'exemple, le type, la consécration primitive de toute société humaine dans cet amour qui en est le lien.

Et comme ce type de toute société doit être l'unité parfaite, et par conséquent une unité où tout soit égal et indissoluble, il s'en suit que dans le mariage chrétien, tout se partage et rien ne se rompt.

Dans le mariage chrétien, tout se partage, devoirs, conditions : les devoirs sont égaux pour les deux parties contractantes. Toutes les deux doivent apporter une même espérance, un coeur égal aux mêmes chaînes destinées à les unir toujours. 

Quand Dieu a fait deux âmes pour vivre ensemble, il a mis à ce prix leur bonheur, il ne leur en laisse plus hors de ces conditions. C'est là que l'on sent dans ces profondeurs le mystère de l'union conjugale. C'est cette impossibilité de se passer l'un de l'autre.

Je savais bien et Dieu nous en avait assez fait l'expérience, qu'on avait besoin des amis dans la tristesse ; mais nous ne savions pas qu'on en eût tant besoin dans le bonheur.

Toute l'oeuvre de la morale chrétienne est d'établir l'égalité de devoir entre les époux.

12 décembre 2012

Concert Gospel « Joy to the world » Jeudi 13 et vendredi 14 décembre, 20 h30, à l'église Saint Pierre de Montrouge

concert Gospel Pic'pulse Affiche_Noel_Joy 13 et 14 décembre 2012.jpgJeudi 13 et vendredi 14 décembre, 20 h30, à l'église Saint Pierre de Montrouge : le groupe de gospel Pic'Pulse, sous la direction du Père Serge Gougbemon nous présentera son nouveau spectacle "Joy to the world".

Les billets sont en vente au tarif de 15 euros (gratuité pour les enfants de moins de 12 ans) sur le site : www.reseau-picpulse.com

Pic'Pulse, de quoi s’agit-il ? Créé en 2004 - Chœur amateur de Réseau Picpus - 120 choristes, étudiants et jeunes professionnels - Dirigé par P. Serge Gougbèmon, picpucien

http://www.reseau-picpus.com/picpulse/vous-avez-dit-picpu...

Lire la suite

24 novembre 2012

"Pardon de Dieu, pardon des hommes" Rencontre islamo-chrétienne dimanche 25 novembre

Dans le cadre de la SERIC Semaine de Rencontres Islamo-Chrétiennes, l'atelier "Fêtes en partage"du GAÏC(Groupe d'Amitié Islamo-Chrétienne) vous invite à une rencontre sur le thème :

“Pardon de Dieu, pardon des hommes" (Courts exposés, échange).

Intervenants : Amina Tougui, membre d'une confrérie soufie. Etienne Heyse prêtre.

- Comment la Bible, le Coran en parlent.- Approche psychologique.- Comment les chrétiens, les musulmans le vivent ?

dimanche 25 novembre de 16h à 18h

21bis rue Dareau Paris 14ème(Métro : St-Jacques ou Denfert)

Apportez gâteaux et boissons pour le temps de convivialité qui terminera la rencontre.

Contact : 01 45 65 00 31

05 novembre 2012

Les Editions ARTEGE présentent...

Les Editions Artège présentent leusr nouveautés:

Agenda Benoît XVI 2013

Spiritualité
Croire de Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Benoît XVI, guide de la famille de Denis Metzinger

Lire la suite