Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 avril 2016

Poésie ? de Fabrice Luchini

 fabrice Luchini poésie.jpgEtonnant Luchini. Pendant deux heures, la surprise est fascinante, le jeu de l’acteur atteint un rythme toujours régulier et imposant. Le spectateur est captivé par la présence, on peut dire ici l’envoûtement qui peu à peu paralyse la salle dans une lente et profonde hypnose des textes proposés. De ce superbe one-man show s’incarne durant deux heures, l’exceptionnel talent de Luchini.              

La poésie est ici un prétexte. Si Rimbaud, Paul Valéry, Céline, et quelques autres nous accompagnent, le spectacle révèle la présence sensible de l’inconscient d’un homme qui n’hésite pas à provoquer, à se mettre à nu, devant d’autres consciences qui, par une subtile osmose, se retrouvent mises elles-mêmes à nu, en la personne du spectateur.

Luchini ne néglige pas pour autant la part de l’humour. Parfois il flirte avec l’absurde de la situation pour créer avec le public un lien privilégié. De là, le surréalisme surgit au détour de la performance offerte par l’acteur. Bravo Luchini ! Vous êtes un maître qui débusque au travers des éclairages cachés du théâtre, les arcanes de l’âme humaine. Mais n’est-ce pas là une définition possible pour une approche sensible de la poésie ?

 R. Rillot -

Théâtre Montparnasse – 31 rue de la Gaîté – 75014 - Tél : 01 43 22 77 74

06 avril 2016

ECLAİR'CİES festival de théâtre amateur du 6 au 9 avril

La Maison des Pratiques Artistiques Amateurs Broussais (MPAA Broussais, 100 rue Didot, Paris 14) propose un festival de théâtre amateur gratuit du mercredi 06 à samedi 09 avril. Autour du thème "Ah ! La famille", une vingtaine de troupes de théâtre amateur parisiennes se succèdent pendant une semaine sur le plateau de la MPAA/Broussais. (Cliquez sur l'image pour voir le programme en détail)

eclaircies scène ouverte aux compagnies amateurs parisiennes à la MPAA.jpg

26 mars 2016

« Le Portrait de Dorian Gray » au Lucernaire jusqu'au 3 avril

le portrait de Dorian Gray au Lucernaire.jpgÀ la recherche de la jeunesse éternelle…

Coup de projecteur sur l’un des personnages les plus fascinants de la littérature anglaise à l’époque victorienne.

En 1890, l’écrivain irlandais Oscar Wilde publie son seul et unique roman. L’histoire est bien connue : le jeune Dorian, au visage merveilleusement beau et pur, se laisse flatter par Lord Henri Wotton, dit Harry, lors d’une séance de pause chez son ami le peintre Basil, qui exécute le portrait du jeune homme. Harry assure à Dorian qu’il n’est rien sans sa jeunesse, et lui dévoile que  »Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation, c’est d’y céder ».

Son hédonisme effréné et son cynisme séduisent le jeune dandy, qui, devant son portrait si parfaitement achevé, formule le vœu de rester éternellement jeune. Ce sera désormais le fameux portrait qui vieillira à sa place… Mais ce souhait n’est rien d’autre qu’un pacte avec le diable : le portrait devient le reflet de l’âme de Dorian, et porte autant l’usure du temps que les marques des vices que le jeune homme épouse éperdument.

Un monstre au visage d’ange

Dorian se jette à corps perdu dans la décadence, tout en gardant son apparence si innocente et policée. Il s’adonne aux plaisirs les plus immoraux de la société victorienne, détruit sans scrupule la vie des femmes qui croisent son chemin, tue dans l’indifférence la plus totale… Tout cela en vouant une terrible admiration à Harry. Mais petit à petit, la vue de l’évolution de son portrait le plonge dans l’angoisse…

La personnalité paradoxale de Dorian Gray, incarné avec une justesse éblouissante par Arnaud Denis (qui partage le rôle en alternance avec Valentin de Carbonnières), tiraillé entre la recherche du plaisir perpétuel et le désespoir à la vue de son âme perdue, fait du texte de Wilde un véritable chef-d’œuvre. L’auteur aborde sans détour la fascination pour l’immoralité sans limite autant que les drames auxquels elle conduit fatalement. Le tout dans un monde où jeunesse, beauté et pureté vont ensemble, et où vieillesse rime avec vice et perdition…

Lire la suite

23 mars 2016

Théâtre d'impro pour les enfants samedi 26 mars 15h au Moulin à Café

le moulin à café théâtre d'impro 26 mars 2016.jpgDeux comédiens s'amusent avec les mots des enfants pour leur créer de jolies histoires improvisées

Au programme, il y aura de jolies histoires improvisées, des marionnettes, du rire, des nez de clowns, de la participation des enfants et des surprises... Le spectacle d'impro de la Compagnie des Z'Humbles revisité par les enfants, rien que pour les enfants ! Encore que... 

Entrée libre avec participation au chapeau. 

Le Moulin à Café - 8 rue Sainte Léonie 75014 Paris - contact@moulin-cafe.org  – 0140448755 http://www.moulin-cafe.net

14 mars 2016

Le Théâtre 14 propose : Anna Karenina

anna-karenina au Théâtre 14.jpgAu Théâtre 14, jusqu'au 23 avril, est présentée la transcription du célèbre roman de Tolstoï :  "Anna Karenina".

Il est toujours délicat de vouloir adapter pour le théâtre une œuvre romanesque. La transposition donne lieu, le plus souvent, à une complète réécriture, sinon à une création originale qui peut parfois trahir l'œuvre initiale. C'est à la fois un risque à prendre, mais cela peut révéler le talent de l'adaptateur. 

Cerise Guy a su faire renaître les douleurs, les angoisses, le désespoir d'Anna, avec la souplesse requise, la superposition des scènes évoquées, leur liaison rapide par l'emploi de rythmes courts où l'impromptu guide la progression du récit. Nous survolons, témoins impuissants, la progression vers l'abime indicible et incommunicable que vit Anna.

Ce parti pris d'une "mosaïque d'instants", brefs et croisés, donne à l'ensemble une impression distanciée où la réalité du drame disparaît parfois au profit d'un survol lointain des sentiments. Les personnages principaux s'en revêtent pour exprimer le chemin difficile conduisant vers la lumière fragile d'un bonheur inespéré, bonheur toujours en désir, mais souvent détruit avant de s'inscrire dans la réalité.

Le spectateur devient alors "l'étranger" impuissant à cerner sa propre énigme et murmurant au fond de son cœur      : "Ne serais-je pas un peu Anna Karenine" ?

R. Rillot

Théâtre 14 - Anna Karenine : jusqu'au 23 avril.

Lire la suite

15:03 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : théâtre 14 | |  Imprimer

27 janvier 2016

Théâtre de l'Improvisation à l'Entrepôt

Cinq comédiennes forment la première troupe théâtrale 100 % féminine. A partir de dimanche 31 janvier 20h, "Les Bonnets M" remontent sur la scène de l'Entrepôt pour interpréter un nouveau spectacle d'improvisation : "Oui Raymond !".

Le concept est simple et ludique : le thème de la soirée est tiré au sort parmi ceux proposés par les spectateurs. L'imagination de la troupe prend ensuite le relais pour plonger le public dans un étonnant exercice d'improvisation.

L'Entrepôt : 7 rue Francis-de-Pressensé ; métro Pernéty - entrée libre. Première représentation : dimanche 31 janvier, la suivante 28 février.

Le Parisien du 28 janvier.

26 janvier 2016

« La poudre aux yeux » d’ Eugène Labiche les 29, 30 et 31 Janvier 66 rue de l' Abbé Carton

La poudre aux yeux par La Cour des Grands janvier 29, 30, 31 janvier 2016.jpg« La Cour des Grands » vous invite au théâtre les 29,30,31 janvier 2016 pour voir une comédie : « La poudre aux yeux » d’Eugène Labiche. Ces 3 représentations  seront données  au profit des œuvres des Sœurs Trinitaires.

Les séances se dérouleront les 29 et 30 à 20h30 et le dimanche 31 janvier à 15h, au Collège La Bruyère-Sainte Isabelle 66 rue de l’Abbé Carton 75014. Métro Alésia- Bus 58-62

 Venez nombreux, ce spectacle est tout public !

Prix des places: 10€ - Etudiant 5€

Cliquez sur l'image pour la voir en grand

Scène participative avec la Compagnie Bouche à Bouche le 29 janvier 19h

Le Banquet des familles recomposé(E)s,(Scène participative) spectacle proposé à la MPAA Broussais vendredi 29 janvier à 19h par la Compagnie Bouche à Bouche.  

MPAA broussais / 100 rue Didot 75014 Paris T3 Didot -Bus 58

Le Banquet des familles recomposé(E)s, c’est une soirée spectacle incitant la parole autour de nos vies et construisant l’imaginaire collectif d’une famille dans laquelle chacun se reconnaisse. Autour d’une immense table seront ainsi réunis une centaine de convives, une grande famille aux mille visages qui prendra corps en direct et en musique avec le public."Le Banquet des familles recomposé(E)s" convoque les réminiscences des réunions de familles, des plus joyeuses aux plus extravagantes, sans tomber dans les stéréotypes.

GRATUIT
Conception, écriture et mise en scène : Marie-Do Fréval
Comédiens chanteurs : Charlotte Marquard, Christophe Bonzom, Marie-Do Fréval
Musiciens : Gabriel Levasseur et Hussein El Azab
Costumes : Magali Castellan

Important : S'habiller noir et paillettes et apporter de quoi boire et grignoter ! Réservation obligatoire au 01 45 39 55 38

La Compagnie Bouche à Bouche - association loi 1901 - 2/4 rue du général Humbert - 75014 Paris - 01 45 39 55 38 - contact@cieboucheabouche.com  -  http://www.cieboucheabouche.com/

15 janvier 2016

Cabaret des Ecrivants-Chanteurs à l'Atelier du Verbe le 16 janvier 20h30

L’association "Les écrivants chanteurs" propose un spectacle le samedi 16 janvier à 20h30 à l’Atelier du Verbe 17 rue Gassendi dans le 14e (M° Denfert ou Gaîté).ecrivants chanteurs 16 janvier 2016 al'atelier du ver.jpg

05 janvier 2016

Une joyeuse et délirante villégiature à la Comédie Italienne

une joyeuse et délirante villégiature  à la la comédie italienne.jpgLe théâtre de la Comédie Italienne nous offre à voir une œuvre de Goldoni, à laquelle se mêlent des extraits de « l’Histoire de ma vie » du célèbre Casanova.

Cela donne un spectacle où la farce, le facétieux, l’invraisemblance dans les situations, la fourberie, l’extravagance et la sarabande échevelée des personnages, nous plongent pour l’essentiel, dans ce carnaval permanent qu’est la « Commedia dell’ Arte ».

L’humour, le décalage subtil avec la réalité, la musique légère des caractères, accompagnent Silvia, amoureuse vieillissante d’un huluberlu pique-assiette, ainsi qu’un soit-disant cuisinier mongol, dont les mets sont peu propices aux agapes joyeuses. N’oublions pas le vieux barbon cacochyme, ainsi qu’Arlequin et Colombine, apprentis serviteurs, encore bien naïfs et faussement attachés à leur maître. Au milieu de cette villégiature plus que joyeuse, ces personnages flirtent souvent avec une folie incontrôlable.

Vous sortirez du théâtre avec le sourire d’une personne qui a compris que la vie est une comédie et que la scène est le meilleur moyen pour la révéler aux aveugles et malentendants que nous sommes tous.

Le théâtre devient ainsi un miroir intime, où notre âme dévoile ses secrets.          R. Rillot

- La Comédie Italienne – 17-19 rue de la Gaieté – 75014 – Tél : 01 43 21 22 22. Séances : du mardi au samedi à 20 heures 30. Matinées le dimanche à 15 heures 30

19 décembre 2015

L'école des femmes au Théâtre 14 jusqu'au 31 décembre !

théâtre 14

Voir ou revoir la pièce de Molière, avec les yeux d’aujourd’hui, c’est dévoiler à la fois les jeux de l’amour qui sont toujours universels, mais c’est aussi se confronter aux us et coutumes propres à la société du 17ème siècle, une société où la femme restait une servante, en dépit du rang supérieur qui pouvait lui être acquis du fait de son mariage.

Aujourd’hui, l’égalité des sexes nous semble comme étant devenu naturel et irréversible dans notre société occidentale. A l’époque, elle ne l’était pas. D’où la « modernité » de Molière, soudain révélée par la critique fine et spirituelle qu’il nous offre à travers les personnages d’Arnolphe, d’Agnès et d’Horace, tour à tour sincères, mais aussi prêts au marivaudage et aux jeux trompeurs de la séduction.

C’est un magnifique spectacle que cette comédie nous offre. Elle ravira le spectateur, sensible au bonheur et aux diverses péripéties arbitrés par les feux de l’amour soumis aux sentiments trop vulnérables de la passion que bousculent souvent l’intérêt personnel et la cupidité. La présence de Pierre Santini dans le rôle d’Arnolphe n’est pas sans accréditer le succès de la pièce.

R.Rillot

Ne ratez pas cette excellente adaptation de "L'Ecole des femmes" donnée au Théâtre 14!  La mise en scène fait ressortir l'extraordinaire puissance du texte de Molière. Les costumes, le décor éclairé par de très beaux jeux de lumière, et le jeu des acteurs , tout est là pour incarner avec entrain, folie, cruauté et émotion les personnages.    Vous n'avez plus que 4 jours pour en profiter ! M.Garrigue-Viney

  • - Représentations jusqu’au 31 décembre 2015, relâche le 24/12/15 . Réservations : 01 45 45 49 77 du lundi au samedi de 14h à 18h.

           Théâtre 14 : 20, avenue Marc Sangnier ; Paris 14e

05:00 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : théâtre 14 | |  Imprimer

13 décembre 2015

Espace Norbert Mattera : récital de Michel Maillard

récital michel Maillard en décembre 2015.jpgSuite au beau succès des 2 représentations de novembre reprise exceptionnelle pour 6 séances du : Récital de Michel MAILLARD "Le Journal du Barde" Curriculum Cantabile

Dans la lignée de mes créations théâtrales une invitation à découvrir une autre facette de mon univers pour retracer sans tabou 40 ans de vie à travers chansons et poésies de mon cru, entrecoupées d'impros déjantées. Du rock au sirtaki, en passant par le zouk, le reggae, la pop ou autres influences diverses, un voyage coloré et rythmé, pour résumer un parcours artistique insolite et sans concession.

Vendredi 11/12 & Samedi 12/12 à 20h30 Dimanche 13/12 à 17h00 Mercredi 16/12, Jeudi 17/12 & Vendredi 18/12 à 20h30

ESPACE NORBERT MATTERA 48 rue Didot 75014 PAF : 10€ Places limitées.

Réservation impérative au 06 95 85 29 16

03 décembre 2015

« Viva Madiba » 5 décembre au FIAP

FIAP viva madiba 5 décembre 2015.jpgL’empreinte laissée par Nelson Mandela doit continuer à inspirer les sociétés et les peuples dans leur marche en avant ! C’est le message que souhaite relayer le FIAP Jean Monnet, lieu de construction d’intelligence collective, ouvert à la jeunesse depuis 1968.

Dans la continuité de son projet fondateur, issu de l’éducation populaire, c’est tout naturellement que le FIAP s’associe à l’initiative « Viva Madiba ! », portée par l’association JINOV. L’objectif de cette journée, un an après la disparition de Mandela, est de mobiliser la société civile et plus particulièrement la jeunesse, autour de l’absolue nécessité de construire une «nation arc-en-ciel».

PROGRAMME :

 16H00 - SCENE OUVERTE / Mots choisis, musique, photos et dessins
Avec le conseil de Quartier Montsouris-Dareau, le Lycée technique Emile Dubois, la classe de CM1 de l’école 12/14 Alésia.

18H30 - MEN OF GOSPEL / Choeur vocal
Leur répertoire chants du monde vous fera taper des pieds et des mains avec enthousiasme et sans retenue.

20H00 - PROJECTION «LES PARCS DE LA PAIX»
Dans un monde obsédé à l’idée d’ériger des frontières, ce film vous emmène à la rencontre de parcs transfrontaliers où l’écologie guide la diplomatie - 50’

Restauration thématique possible sur place

AU FIAP- LE 5 DECEMBRE 2015 TOUTE LA JOURNEE - BAR ET HALL

30 rue Cabanis 75014 Paris

27 novembre 2015

« Le Bon Grain » Lundi 30 novembre à 15h au Théâtre 14

Le Bon grain au théâtre 14 30 novembre 2015.jpgLe Théâtre 14 attentif au sort de la Planète est heureux d'accueillir 

La Compagnie Nori présente «Le Bon Grain» de François Dumont  Mise en scène François Dumont Avec François Macherey, Natacha Mendès, Olivier Pilloni, Richard Pinto

« Mettre tout en œuvre pour prévenir le réchauffement climatique est une priorité qu’il s’agit de défendre auprès de ceux qui restent dubitatifs. Il faut convaincre, communiquer et la COP21 est une formidable occasion d’associer la société civile à cet effort. Le changement climatique soulève par ailleurs des problématiques sociales et politiques fondamentales qu’il est difficile d’ignorer et je pense que la COP21 pourrait aussi être un moment propice pour un débat de fond. En tant qu’auteur dramatique, je propose le théâtre pour mettre en jeu cette fiction entre la raison écologique et la question sociale en présentant au public la farce du Bon grain qui, je l’espère, amusera tout en donnant à réfléchir. » (François Dumont)

Production La Cie NORI, Théâtre des 2 Rives à Charenton, Maison du Parc à Nocé

 Théâtre 14 : 20, avenue Marc Sangnier Paris 14e Métro ligne 13 Porte de Vanves-T3 Didot- Bus 58 et 95

Renseignements et réservations : Au théâtre ou par téléphone au 01 45 45 49 77 (du lundi au samedi de 14h à 18h)

23 novembre 2015

« Polluair la sorcière et le petit peuple vert" » 24 et 25 novembre 15h

Polluair la sorcière et le petit peuple vert 24 zet 25 novembre 2015.jpg « Polluair la sorcière et le petit peuple vert" »

 Mardi  24 et mercredi 25 novembre 15h, à la Maison des Pratiques  Artistiques Amateurs  MPAA/Broussais, 100 rue Didot 75014

Spectacle interactif sous forme de conte musical pour sensibiliser les enfants de 4 à 8 ans à l’écologie.  . Par la Cie Du Saut de l’Ange  

Spectacle interactif écologique pour les enfants de 4 à 8 ans sous forme de conte musical composé de 3 personnages : la sorcière pollueuse, à l’humour décalé, un peu « fofolle » et « rock’n roll » et les 2 fées : la fée Ondine, fée des eaux et la fée Adryade, fée de la forêt, toutes deux révoltées par les dégâts que subit l’environnement. Deux personnages bien de leur temps, modernes, destinées à rééquilibrer la nature. Avec les précieux conseils du chêne « Bob », sage de la forêt et l’aide du lutin malin (marionnette) un peu perdu entre le bien et le mal.
Le tout en chansons, rythmées, dynamiques, drôles et divertissantes.
C’est avant tout pour amuser les enfants, échanger avec eux, puis les sensibiliser à l’écologie, de façon ludique et agréable, grâce à des personnages hauts en couleurs

MPAA Broussais 100 rue Didot Paris 14 (75014) Téléphone : 01 79 97 86 00 

http://www.mpaa.fr/MPAA-Broussais

18 novembre 2015

Semaine de lutte contre le gaspillage au Moulin à Café du mardi 17 au mercredi 25 novembre

Le Moulin à Café vous propose pendant une semaine des animations sur le thème de la sécurité alimentaire et du recyclage. Au programme, théâtre, films, ballades, ateliers créatifs, débats, concerts et bien d’autres rendez-vous pour les adultes et les enfants... Vous pourrez pendant cette semaine découvrir le fonctionnement d’un café associatif, créer un court-métrage avec la FMP24, être sensibilisé aux enjeux du revenu de base en participant à une réunion du MFRB ou encore découvrir le principe du disco soupe.

Le moilin à Café lutte contre le gaspillage.jpg

Acteur de la cause écologique sur Paris depuis ses débuts, le Moulin à Café lance la semaine anti-gaspi du 17 au 24 novembre. Ce projet a pour ambition de sensibiliser le plus grand public possible aux enjeux de la sécurité alimentaire et de faire la promotion d'une économie sociale et solidaire, respectueuse de notre environnement.

Débats, disco-soupe, expositions... Le programme s'annonce varié et prometteur ! Venez participer aux ateliers et contribuez à faire de cette semaine un moment marquant dans la lutte contre le gaspillage ! (Cliquez sur l'image pour la voir en grand)
Tout le programme sur : http://www.moulin-cafe.net/ ou en cliquant sur lire la suite
Moulin à Café, 8 rue Sainte Léonie 75014 

Lire la suite

06 novembre 2015

Marie de Gournay, une féministe au 16ème siècle, à l’Atelier du Verbe dimanche 8 Novembre à 19h30

Atelier du Verbe Marie de Gourmay textes par Katia Miran 8 novembre 19h30  (2)en plus grand.jpgDans le cadre du Festival « La Fureur des Mots » organisé par la Mairie du 14ème

Dimanche 8 Novembre à 19h30 : « Marie de Gournay, une féministe au 16ème siècle »

Confidente des dernières années de Montaigne, dont elle publia, après la mort du philosophe, la troisième édition de ses Essais, augmentée de références et de toutes les corrections manuscrites. Vers l’âge de dix-huit ans elle en a découvert la première édition qui la transporte d’admiration. Elle rencontre l’auteur 5 ans plus tard. Montaigne parle de son affection pour elle « plus que surabondante » et vante ses prouesses intellectuelles. Marie prône l’égalité absolue entre les sexes et publiera plusieurs ouvrages sur ce thème.

Katia Miran qui l’incarnait avec beaucoup de vérité dans la pièce « Parce que c’était lui » au Festival d’Avignon 2015  présentera une sélection de textes de Marie de Gournay.     

Entrée libre

Atelier du Verbe 17 rue Gassendi 75014 Paris M° Denfert-Rochereau / Gaité

En savoir plus: http://www.theatreatelierduverbe.com/

Réservations : 06 26 24 90 59 / atelierduverbe@gmail.com

03 novembre 2015

COP 21 : vos prochains rendez-vous dans le 14e en novembre

les déchets en question.jpegCollecte solidaire, spectacles, expositions et même tournoi sportif… la mairie et ses partenaires multiplient les initiatives pour sensibiliser sur les conséquences du réchauffement climatique et donner un sens local à un enjeu global.

FIAP Jean Monnet « Les déchets en question ? »

En partenariat avec Zero Waste, le FIAP, qui accueille pour la COP 21 la délégation internationale GAIA,  propose une série d’événements pour interroger nos modes de consommation et l’impact des déchets sur l’environnement. Expositions, ateliers, projections vous attendent.

Tout le programme sur : http://fiap-cultures.fr/
FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis 75014

Samedi 14 novembre, de 9h à 17h « Tournoi de foot solidaire pour la planète ! »

Organisé par la Mairie du 14e en partenariat avec les associations « L’un est l’autre » et « Un ballon pour l’insertion »
Le tournoi de foot solidaire pour la planète réunira de nombreuses équipes composées de personnes en grande précarité, de jeunes en difficultés, de militants et militantes pour un autre football allant au-delà des stéréotypes et des enjeux commerciaux. Cette journée de tournoi sera l’occasion de jouer pour la planète, pour plus de solidarité. Murs d’expression, slogans pour le climat, disco soup et des surprises jalonneront la journée. A vous de jouer !
Gymnase Didot, 26 avenue Georges Lafenestre

Du mardi 17 au mercredi 25 novembre : Semaine de lutte contre le gaspillage au Moulin à Café

Le Moulin à Café vous propose pendant une semaine des animations sur le thème de la sécurité alimentaire et du recyclage. Au programme, théâtre, films, ballades, ateliers créatifs, débats, concerts et bien d’autres rendez-vous pour les adultes et les enfants... Vous pourrez pendant cette semaine découvrir le fonctionnement d’un café associatif, créer un court-métrage avec la FMP24, être sensibilisé aux enjeux du revenu de base en participant à une réunion du MFRB ou encore découvrir le principe du disco soupe.
Tout le programme sur : http://www.moulin-cafe.net/
Moulin à Café, 8 rue Sainte Léonie

Mardi 24 novembre, à 15H :« Polluair la sorcière et le petit peuple vert" »

Par la Cie Du Saut de l’Ange 
Spectacle interactif sous forme de conte musical pour sensibiliser les enfants de 4 à 8 ans à l’écologie. Des personnages hauts en couleurs, des chants, les attendent !
MPAA/Broussais, 100 rue Didot

30 octobre 2015

L'avenir du théâtre de la Cité U

Le Parisien du 24 octobre précise la situation du théâtre de la Cité U.

théâtre de la Cité Internationale Universitaire.jpg

Son existence menacée par des coupes budgétaires, le théâtre de la Cité U tente de prendre un nouveau départ. Le conseil d'administration souhaite mettre en place les mesures nécessaires afin de pérenniser l'activité du théâtre et recruter un nouveau directeur.

Pour mettre en oeuvre ces nouvelles ambitions, un appel à projet et à candidature sera lancé dans les semaines à venir, afin de sélectionner la personne qui aura pour mission de conduire ce projet dès le début de l'année 2016.

Depuis plus d'un an, le théâtre est privé de son directeur. Des divergences entre les principaux financeurs sont apparues : la fondation de la Cité U, l'Etat, la Ville de Paris et la Région. La Fondation de la cité U a fait part de son intention de baisser sa dotation actuelle (880 000 €) qui sera ramenée à 650 000 € en 2017 et à 400 000 € à partir de 2018. Le Conseil d'administration souhaite maintenir la programmation et poursuivre l'activité jusqu'au 30 juin 2016. Il précise que le projet à venir : "intégrera désormais une mission de formation et d'insertion professionnelle des jeunes artistes".

Photo : Théâtre de Cité internationale de la Cité Internationale la salle de la Coupole

Lire la suite

28 octobre 2015

Scène ouverte à l’ Entrepôt deux fois par mois : rendez-vous le 2 novembre

entrepot façade.jpgVenez  vous essayer à la scène ! 8 à 10 artistes, des chanteurs, des poètes, des humoristes ou des rêveurs viennent s’essayer à la scène le temps de 2 morceaux…
 TéléZéroJour les accueille et vous les présente, à partir de 21h30 !

Pour vous inscrire, appelez notre stagiaire au 01.45.40.07.47, uniquement le mercredi de 15h à 16h.

Prochaines séances : Lundi 2 novembre 21h30- Lundi 16 novembre 21h30- Lundi 7 décembre 21h30-Lundi 21 décembre 21h30

Gratuit

 7 rue Francis de Pressensé 75014 Paris - Tel : 01 45 40 07 50- Métro Pernety - http://www.lentrepot.fr/

27 octobre 2015

Un certain Charles Spencer Chaplin : l’épopée d’un mythe des Temps modernes

un certain charles spencer chaplin affiche.jpgAu Théâtre Montparnasse, Maxime d’Aboville fait revivre l’artiste le plus populaire du XXème siècle.

Mettre en scène la vie de Charlie Chaplin, voilà un défi de taille relevé avec talent par Daniel Colas. Sommes-nous au théâtre ou au cinéma ? La réponse est moins simple qu’elle en a l’air. L’auteur et metteur en scène réalise de véritables coups de projecteur sur des épisodes marquants de la vie de la vedette. Les projections d’images cinématographiques à l’arrière-plan, ainsi que la reconstitution d’une fameuse saynète pantomime nous rappellent que le cinéma n’est jamais loin.

Daniel Colas a choisi une mise en scène épurée, autour de quelques éléments de décor qui évoquent avec brio l’univers du cinéma américain du début du XXème. Les costumes d’époque participent à cette atmosphère « en noir et blanc », et la simplicité du spectacle le rend d’autant plus authentique.

L’histoire d’une star universelle

En 1910, le jeune Charles Spencer Chaplin quitte Londres après avoir été remarqué par l’américain Alfred Reeves (Xavier Laffite) qui lui propose de l’emmener en tournée aux Etats-Unis. Il n’a que 20 ans, mais déjà un talent hors du commun. Le rêve américain commence ; après le succès des music-halls, Charlie Chaplin est engagé par le « roi de la comédie » Mack Sennett (Adrien Melin), avant de pouvoir réaliser ses propres films.

Avec son Charlot, le vagabond mythique, Charlie Chaplin devient l’homme le plus populaire des Etats-Unis. Très vite, son personnage traverse les frontières. La montée fulgurante de ce jeune comédien des quartiers pauvres de Londres ne se fait pas sans embûches. La pièce montre combien l’acteur au caractère bien trempé a dû faire face aux oppositions du gouvernement américain, à la censure, et aux rumeurs malsaines entretenues par une presse omniprésente.

Un certain C. S. Chaplin dépeint avec lucidité toute l’ambiguïté du tempérament de ce personnage exceptionnel. Travailleur acharné et ultra-perfectionniste, Charlie Chaplin bouillonne d’idées. Mais son génie n’est pas dénué d’arrogance, ni d’inquiétudes. Généreux et irrésistible à l’écran, il peut se montrer tyrannique et terne dans la vraie vie. Charlot prend le dessus ; Charlie est dépossédé de lui-même.

Maxime d’Aboville époustouflant

On ne sait où il trouve toute cette énergie. Molière 2015 du meilleur comédien pour son rôle dans "The Servant" qu’il joue deux heures avant au Théâtre de Poche, Maxime d’Aboville livre une fois de plus une fantastique interprétation. Aussi bien Charlie que Charlot, il incarne avec justesse et panache ce petit homme devenu une icône universelle. Le public se délecte devant ce Charlot ressuscité. Les seconds rôles sont tout-à-fait convaincants, notamment Béatrice Agenin, particulièrement touchante dans le personnage de la mère déséquilibrée de Charlie.

Un spectacle enjoué, drôle et touchant, qui plaira aux petits comme aux grands !

Maëlys Delvolvé

"Un certain Charles Spencer Chaplin" au Théâtre Montparnasse rue de la Gaité Paris 14ème. Du mardi au samedi à 21h, samedi à 16h et dimanche à 15h. Jusqu’à la fin décembre.

Extrait du site : http://fr.aleteia.org/2015/10/24/theatre-un-certain-c-s-c...

25 octobre 2015

« Mémoires d’un fou » au Théâtre de Poche : la naissance du génie flaubertien

poche montparnasse,flaubert,mémoires d'un fouWilliam Mesguich interprète avec fougue le texte original du jeune Gustave Flaubert, mélange de récit autobiographique et de réflexions philosophiques.

"Mémoires d’un fou"

Flaubert n’a que 17 ans lorsqu’il écrit les Mémoires d’un fou, en 1838. Cette première œuvre littéraire, publiée à titre posthume en 1901, est pourtant déjà un ouvrage majeur dans la carrière de l’auteur. Le jeune Gustave y livre ses doutes et ses angoisses, mais aussi sa désillusion face à un monde corrompu par l’orgueil, la bêtise et la cupidité. Fort de la virtuosité de sa plume, il sait aussi qu’elle est coupable de son isolement et de l’incompréhension des autres.

« Je me vois assis, absorbé dans mes rêves d’avenir, pensant à ce que l’imagination d’un enfant peut rêver de plus sublime, tandis que le pédagogue se moquait de mes vers latins, que mes camarades me regardaient en ricanant », écrit-il. Toute la curiosité du texte se situe dans la tension entre sa dimension rétrospective et la jeunesse de son auteur. Flaubert nous confie ses souvenirs, comme s’il était au crépuscule de sa vie, alors qu’il n’est pas encore adulte. Les Mémoires d’un fou sont la brillante alliance de la fraîcheur de l’écriture de jeunesse, et de la maturité de l’auteur.

Un William Mesguich enflammé

Seul sur scène pour interpréter cette habile adaptation, William Mesguich fait valser les mots. Chaque phrase a son importance, et le comédien sait honorer toute la poésie et l’exaltation de la langue flaubertienne. Il incarne à la fois la folie et la lucidité du jeune auteur. Il exprime avec sensibilité le désenchantement de Flaubert, et ses rêves d’idéal et de beauté.

Le décor rend toute l’atmosphère d’inquiétude et d’enivrement dans laquelle se trouve le romancier lorsqu’il pense et écrit. Son bureau littéralement envahi de feuilles de papier est celui d’un fou, mais d’un fou génial qui passe son temps à écrire, raturer, corriger, déchirer, recomposer.

Une réflexion sur l’écriture et le pouvoir des mots

Les Mémoires d’un fou nous montrent la genèse de l’écriture. Dans cet espace de création confiné, les sons et lumières de la mise en scène font résonner les mots dans l’esprit de l’auteur inspiré. On voit comment Flaubert fait naître puis évoluer Félicité, triste et soumise héroïne d’Un cœur simple, et combien il se délecte à composer la description du fameux perroquet de cette dernière.

Les doutes du jeune Gustave sont sans doute ce qu’il y a de plus touchant dans ce texte. « Écrire, c’est escamoter la vie », se désespère-t-il. Le génie est né ; conscient de la puissance créatrice de l’écriture, il voit bien les limites du langage à restituer notre expérience. Il se réfugie dans des souvenirs et visions sublimes qui l’aident à s’échapper, ne serait-ce que quelques instants, de son perpétuel tourment.

Un beau spectacle, simple et exalté, qui nous fait goûter à l’admirable langue de Flaubert, et nous plonge dans son intimité. À voir pendant les vacances de la Toussaint 

Maëlys Delvolvé

"Mémoires d’un fou" de Gustave Flaubert au Théâtre de Poche, 75 bd du Montparnasse Paris 6e, jusqu’au 8 novembre. 
Du mardi au samedi 19 h, dimanche 17 h 30.

http://fr.aleteia.org/2015/10/20/theatre-memoires-dun-fou...

09 octobre 2015

"Les Ambitieux" sont au Théâtre 14

les ambitieux au théâtre 14.jpg La vie au sein d’une entreprise est, -c’est un constat-, volontairement ou non, assujettie au scénario du pouvoir, des pouvoirs : hiérarchiques, où l’intérêt personnel, l’ambition, les relations amoureuses jouent un jeu souvent cruel et toujours destructeur. Les jeux d’influence entre personnes deviennent alors violents, sournois, parfois stupides, incongrus. Ils débouchent sur des situations drolatiques, parfois absurdes, dignes d’un vaudeville, où le mépris de l’autre, l’inconscience, la lâcheté, les pièges de toutes sortes et parfois l’ersatz de l’amour, règnent en maître.

Ici l’auteur, - Jean-Pierre About – qui fut lui-même directeur d’Air Inter, sait de quoi il parle. Il s’est surpassé dans une satyre virulente de l’ambition, et du pouvoir mêlé à celle-ci. Il décrit avec finesse et drôlerie la situation d’un président, confronté à l’imbroglio relationnel qu’il ne maîtrise plus et dont il ne sortira qu’en prenant la porte… Son entreprise en subira les conséquences à travers sa disparition.

Voici un spectacle vivifiant où le rire, toujours présent en demi-teinte, ne fait que combler l’attente du spectateur à travers un tableau de la société et de l’entreprise, décalque vaudevillesque de la réalité.

 R.Rillot

Théâtre 14 – 20 avenue Marc Sangnier – 75014 – Location : 01 45 45 49 77. – www.theatre14.fr

La pièce « les Ambitieux », sera jouée jusqu’au 24 octobre. Prochains spectacles: « l‘Ecole des femmes », de Molière, du 10 novembre au 31 décembre, « Les Coulisses de ma vie », de Jean-Laurent Cochet, du 14 novembre au 31 décembre.

01 octobre 2015

La Compagnie Blin, théâtre de marionnettes à Montrouge

La compagnie Blin a réintégré le prestigieux bâtiment totalement repensé du "Beffroi". Lieu historique de toutes les créations de la compagnie depuis 1958, le nouvel auditorium du sous sol, sur décision de la municipalité, porte dorénavant les noms des créateurs des "P'tits bonshommes", Lucienne et André Blin.

Pour cette troisième saison au Beffroi de Montrouge, la Compagnie Blin présente quatre programmes de son répertoire. Au mois d'octobre, seront présentés :" La boite à malice"et fin octobre, début novembre: "Le tour du monde, voyage en 2 actes d’après Jules Verne"

Théâtre de marionnettes de Montrouge La Boite a malice.jpgLa boite à malice

comédie en 2 actes de Frédéric Blin

Dans leur petite maison, les trois Oies évoquent leur récente aventure avec le Loup, ridiculisé par un diable en boîte. Quelle vilaine farce !

Les trois sœurs mènent l’enquête auprès des animaux du village. Successivement, le marchand de fleurs, le charbonnier, le postier ou le marchand de balais seront catégoriques: "C'est le Renard, il n'y a que lui pour faire ça".

Un bestiaire destiné au jeune public où se côtoient et se poursuivent renard, lion, porc-épic, ours, girafe, hippopotame, petites oies, sans oublier l'âne-postier et le bouledogue-commissaire de police, sur des airs populaires d'opéras du 19ème siècle.

Tout public : mercredi 7 octobre 2015 , 15h - dimanche 11 octobre 2015 , 16h - mercredi 21 octobre 2015, 15h.

Le Beffroi Salle André et Lucienne Blin Place Emile Cresp 92120 Montrouge

Métro : Mairie de Montrouge (ligne 4) sortie place E. Cresp devant le Beffroi.

Renseignements - réservations : 01 42 53 23 24, www.compagnieblin.fr/

Lire la suite

23 septembre 2015

La Boutique des Frissons ouvre le 25 septembre

la boutique des frissons  arrive dans le 14ème.jpegLa Boutique des Frisson s’installe dans les locaux situés 2 rue Wilfrid Laurier, en partenariat avec la Fondation Art Oxylane, la Ville de Paris et Paris Habitat-OPH. L’ex-Piano Center ouvre ses portes au spectacle vivant.

La Boutique des Frissons développe un concept unique et fantaisiste. Le principe : des artistes nomades interviennent dans d’anciennes boutiques parisiennes provisoirement vacantes. Elles deviennent ainsi des lieux de création et d’arts vivants d’un genre inhabituel. Ce projet urbain met en exergue l’univers sportif, le spectacle vivant et l’urbanisme à travers des formes artistiques hybrides faisant du corps un élément central : cirque, théâtre d’objets, danse, street sport, musique, exposition et magie.

Dans un cadre convivial et intimiste, artistes et spectateurs se réapproprient un lieu suivant les objectifs de lien social et de revitalisation commerciale. Comme autrefois dans les baraques foraines d’attractions, le public pénètre dans la Boutique des Frissons, lieu de tous les possibles, pour y vivre l’expérience d’un monde à la fois fantastique et réel.

Retrouvez le programme qui animera la boutique et le quartier du 25 septembre au 11 octobre en téléchargement ci-dessous.

contact@laboutiquedesfrissons.org 

Fichiers en téléchargement Dossier de presse  - 2.62 Mo Programme  - 1.89 Mo 

21 septembre 2015

Le Festival Start 14 cherche ses talents 2015 !

festival street art.jpgEnvie d’accéder à une scène et à un public ? Que vous soyez membre d’un groupe de RAP ou de rock, humoriste ou danseur hip/hop, inscrivez-vous aux auditions avant le 30 septembre !

Le Festival Start 14 cherche ses talents 2015 !

Le festival « Start 14 », organisé par les centres d'animation de CASDAL14 et La mairie du 14e, a pour but de permettre aux jeunes talents de l’arrondissement d’accéder à une scène et à un public. Les inscriptions aux auditions de la 4e édition sont ouvertes.

Groupe de RAP, de ROCKhumoriste ou danseur hip/hop, nous sommes à la recherche de tous les talents qui font la richesse du 14e ! Venez-vous inscrire avant le 30 septembre dans les centres d’animation Marc Sangnier ou Vercingétorix.

  • 181/183 rue Vercingétorix. M° Plaisance
  • 20/24 avenue Marc Sangnier. Tram Didot

Possibilité également de s’inscrire en envoyant un mail à polejeunessecasdal14@gmail.com en indiquant nom prénom et discipline.

18 septembre 2015

Espace Norbert Mattera : Brèves de tiroirs

Espace Norbert Matera brèves de tiroirs.jpg2ème souffle pour l'Espace Norbert Mattera et l'Association Aux Arts Mitoyens.
Un bel élan d'amitié solidaire nous a permis de reprendre des couleurs financières. "Un grand MERCI à tous ceux et celles qui nous ont tendu la main".

DONC, NOUS SERONS BEL ET BIEN PRÉSENTS DES SEPTEMBRE POUR DE NOUVELLES ÉMOTIONS!

Pour commencer en beauté : Après les représentations plébiscitées par le public en février & mars, auxquelles vous avez peut-être assisté : reprise de "Brèves de Tiroirs" (comédie loufoque) pour 4 représentations. Jeudi 24 septembre / Vendredi 25 septembre / Samedi 26 septembre à 20h30 Dimanche 27 septembre à 17h

 Où : L’ESPACE NORBERT MATTERA, 48 rue Didot 75014 Paris Métro : Plaisance ou Pernety ligne 13 / Alésia ligne 4 - Bus : 62 ou 58 (arrêt Alésia-Didot)

PAF : 10€ en soutien à l'association "Aux Arts Mitoyens" Places très limitées. Réservation impérative au : 06 95 85 29 16 Une occasion de nous voir (ou revoir [?]) et surtout de faire passer l'info autour de vous ! Michel Maillard

https://www.facebook.com/EspaceNorbertMattera "Brèves de Tiroirs" : Qu'y a-t-il dans les tiroirs de cet auteur ? Lequel faut-il ouvrir ? Le tiroir d'en haut qui renferme les textes les plus faciles ? Le tiroir d'en bas où il met ses projets plus élaborés ? 2 personnages, qui surgissent de cette dualité créatrice, nous entraînent, dans un quotidien absurde venu d'ailleurs. Spectacle d'humour. Iconoclaste. Foutraque. Grinçant. Loufoque. Politiquement incorrect. Forcément dérangeant. Vous êtes prévenus !

Textes et Mise en scène : Michel Maillard Avec Eric Lacroix et Michel Maillard

Lire la suite

19 août 2015

Allons au théâtre... voir "Tailleur pour dames"

 tailleur_pour_dames affiche.jpgVous êtes en vacances, vous voulez rire, ou simplement c’est l’ennui qui vous est insupportable. Alors, n’hésitez pas, allez rejoindre ce «Tailleur pour dames » qui vous taillera une soirée désopilante où les invités s’appellent Moulineau, Bassinet, une belle-mère devenue reine du Groënland,  personnages tous accompagnés d’amis éberlués, un peu déjantés, explosifs, souvent hystériques. Ils perdent peu à peu leur identité, en essayant de se sauver par des portes qui claquent, quand les cris fusent et les évanouissements opportuns tombent à propos.

Bref, nous sommes  chez M. Feydeau, locataire incontournable du Théâtre Montparnasse pendant  tout ce mois d’aout.

Allez vite voir ce « Tailleur pour dames », qui dans la plus belle étoffe du rire, vous habillera avec l’humeur la plus belle et la plus pétillante qui soit.    R. Rillot

Théâtre Montparnasse – 31, rue de la Gaîté. Locations : 01 43 22 77 74

www.theatremontparnasse.com

18 juin 2015

Fête du quartier de la Porte de Vanves samedi 20 juin de 12h à 19h

fête du quartier porte de vanves 20 juin 2015.jpgCliquez sur l'image pour voir l'affiche en grand

05 juin 2015

Journées portes ouvertes des ateliers des artistes du 14ème arrondissement les 6 et 7 juin


journées portes ouvertes des ateliers d'artistes 6 et 7 juin 2015.jpg200 artistes, céramistes, sculpteurs, photographes et plasticiens se sont de nouveau mobilisés cette année pour  accueillir les visiteurs le temps d’un week-end (de 11h à 19h) dans leurs ateliers ou sur le marché de la création (bd  Edgard Quinet).
Ce sera alors l’occasion pour les amateurs d’art comme pour les simples curieux de découvrir ou de redécouvrir ces artistes qui perpétuent une tradition qui a contribué à forger l’identité du 14ème.
Chacun est alors invité à créer son propre parcours et à profiter des nombreuses performances musicales et artistiques qui ponctueront ce week-end : Capitaine Patate de la compagnie Venturi, l’orchestre La Sirène, Le Chœur des mots etc… (cf. le programme du week-end en téléchargement ci-dessous).

A cette occasion, en off, les street-artistes, JBC et le Cyclope investiront 3 containers à verres !

Enfin, la Mairie du 14ème a décidé cette année de placer ces journées sous le signe de la solidarité en partenariat avec l’Association Les Petits Princes car chaque artiste participant à l’opération mettra en vente une œuvre de son choix au profit de cette association qui a pour mission de réaliser les rêves des enfants malades.

Retrouvez ci-dessous la programmation complète ainsi que le catalogue des JPO présentant chaque atelier d’artiste. Programme à découvrir avant l’événement dans votre boîte aux lettres et sur le site mairie14.paris.fr

 Fichiers en téléchargement : Programme et plan des JPO 2015  - 1.89 Mo

catalogue JPO 2015  - 4.69 Mo