Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 octobre 2010

" Une vie d'artiste" Armand Mestral : Derniers jours !

Chanteur, comédien et peintre exposé à La Galerie du Montparnasse jusqu'au 14 octobre

AMESTRAL-Affiche5482.jpgArmand Mestral, un habitant du 14ème,  disparu  il y a tout juste 10 ans (de son vrai nom Armand Serge Zelikson), né le 25 novembre 1917 à Paris VIe et décédé le 17 septembre 2000 à Paris XIVe, était un acteur et un chanteur français mais aussi peintre.

Il résida durant près de 50 ans dans le quartier du Montparnasse, rue Froidevaux (14e arrondissement de Paris). Il fut aussi un hôte assidu de Sainte-Maxime (Var) dans  sa villa de Beauvallon.

Il a sa  tombe au cimetière Montparnasse près duquel  il vécut durant de très nombreuses années.

Une oeuvre  colorée et animée qui évoque  la vie artistique et sociale à partir  des années 50

Cette exposition présente ses peintures : j'ai particulièrement apprécié ses scènes de rue et en particulier:  "La distribution de tracts", la manifestation féministe (place Denfert- Rochereau), des scènes de marché (rue Daguerre!), des concerts de rue ...

RUEFroidevauxAMestral30022.jpgIl y a un mouvement  et une palette de couleurs éclatantes qui rendent ces scènes extrêmement  vivantes.

Il est  amusant de retrouver  des portraits d'artistes comme Sacha Pitoëff, Catherine Rouvel, Véronique Genest.. et Fernand Raynaud (parmi les dessins exposés sur une table). (Ci-contre la rue Froidevaux sous la neige)

On peut aussi voir des coupures de presse, des affiches et des photos de certains des films ou des spectacles auxquels il a participé.

Notre visite est accompagnée  des airs extraits d'opéras chantés par cet artiste complet qui avait une très belle voix.

AMestralDSCF5485.jpgTous les aspects de la vie d' Armand Mestral sont présentés : la vie familiale (photos et plusieurs portraits réalisés par Armand Mestral)  son cadre de vie à Paris et dans le midi (a maison, paysages...) et de sa vie d'artiste...Certaines sculptures de son père Serge Zelikson sont aussi exposées.

Les organisateurs de cette exposition, tout à fait intéressante, sont ses enfants : Marie-Claude Mestral qui fait également une carrière d'actrice et Patrice Mestral, compositeur et chef d'orchestre. On peut les remercier de retracer la vie et l'oeuvre de leur père et d'enrichir ainsi la mémoire  de notre quartier.

Monique Garrigue-Viney

Exposition « Une vie d'artiste » du peintre Armand Mestral à la Galerie du Montparnasse, 55 rue du Montparnasse. M° Montparnasse. Tél. : 01 43 22 72 77. Entrée libre. Jusqu'au 14 octobre, du mercredi au dimanche de 15h à 20h, le jeudi jusqu'à 21h.

Lire la suite

30 septembre 2010

Lescaux, envoyé spécial

La galerie de l'entrepôt présente :
LESCAUX
" ENVOYE SPECIAL "

images_expositions_lescaux_carton_web.jpg
Du mercredi 22 septembre au 31 octobre 2010
Vernissage le jeudi 30 septembre de 18h30 à 21h
en présence de l'artiste.
L’entrepôt, lieu des cultures
Du lundi au vendredi de 10h à 19h, le dimanche de 14h15 à 18h30
7, rue Francis de Pressensé 75014 Paris - Métro Pernety
01 45 40 07 50 - www.lentrepot.fr - galerie@lentrepot.fr

le Musée du Montparnasse présente...

Le Musée du Montparnasse vous propose
dans le cadre de la NUIT BLANCHE 2010
une soirée off
SAMEDI 2 OCTOBRE à partir de 20h
"ROMS IN"
Projections de photographies d'Alain Keler
en accès libre dans l'impasse du 21 avenue du Maine 75015 Paris

21 septembre 2010

La Galerie "Camera Obscura" présente le peintre KIMURA

KIMURARA Chuta est né à Takamatsu, sud du Japon, en 1917. Sa passion pour la peinture occidentale, pour Bonnard en particulier, le détermine à quitter son pays pour venir travailler en France. Il s'installe à Paris en 1953 avec son épouse Sachiko et il y demeurera jusqu'à sa mort en 1987.

Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions en France, au Japon et aux États-Unis (Notamment les rétrospectives de 1985 - The Phillips Collection, Washington D.C, et de 1994 - Musée National d'Art Moderne de Tokyo).

Exposition du 10 septembre au 16 octobre 2010
Galerie Camera Obscura - 268, boulevard Raspail 75014 Paris

Tél: 01 45 45 67 08 - Du mardi au samedi, de 13h à 19h • M° Raspail • www.galeriecameraobscura.fr

Lire la suite

18 septembre 2010

Portes-ouvertes et expositions dans le 14ème : 18 et 19 septembre 2010

Portes ouvertes du Pôle d'activités Maurice Noguès où vous pourrez découvrir leurs activités et échanger avec les intervenants. 5, avenue de la Porte de Vanves. M° ou T3 Porte de Vanves. Tél. : 01 45 42 46 46. poledactivites.mnogues@orange-business.fr

Samedi 18 septembre, de 14h à 17h30

Expositions d'artistes français et anglais au Musée-atelier Adzak: Robert Rey, peintre/sculpteur, Colin Wild, peintre, Colette Wild, céramiste, Nicholas Wright, céramiste et Ridha Bourkhis, universitaire et écrivain. Musée-atelier Adzak, 3 rue Jonquoy. M° Plaisance. Tél. : 01 45 43 06 98.

Du 10 au 26 septembre, les vendredis, samedis et dimanches de 11h à 19h

Exposition de photographies de Dominique Doan, de Catherine Deudon et d'Armand Borlant dans le cadre des 40 ans du Mouvement de libération des femmes.

Entrée libre. FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis. M° Glacière. www.fiap-paris.org

Du 15 septembre au 28 novembre, de 10h à 20h.

Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, l'hôpital Sainte-Anne ouvre ses portes au public qui pourront découvrir le musée d'histoire de la psychiatrie et des neurosciences,

La bibliothèque médicale et visiter les expositions « Une histoire en plus » et « Regards sur la folie ». Des visites commentées sont également organisées. Renseignements : 01 45 65 80 00.

Hôpital Sainte-Anne, 1 rue Cabanis. Samedi 18 et dimanche 19 septembre, de 14h à 18h

14 septembre 2010

Portraits de femmes à l'Entrepôt

portraitdefemmes.jpg

13 septembre 2010

Cécile Galland expose à l'atelier Palissy

Jusqu'à son installation à Barcelone en juin dernier, Cécile Galland a habité Paris où elle est née en 1982.
Elle quitte l'Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs diplômée en 2008 et devient enseignante à l'Atelier Palissy où elle fut élève.
Cette exposition est la 1ère organisée autour de son travail et celui de Catherine Closon qui fut son professeur.
Elle rassemble des peintures qui ont pour thème la ville et ses jeux de graphisme.

CecileGalland.JPG

Cliquez pour plus d'info www.cecilegalland.com

Du 14 au 19 septembre à l'atelier Palissy (19 avenue du Général laclerc), de 11 à 19h. vernissage le 14 à 19h et pot le 19 à 19h.

02 septembre 2010

La rentrée au Moulin à Café, programme de Septembre

* Des concerts pour démarrer en fanfare

* Des débats et du cinéma

* Du slam et du Théâtre

* Les réunions publiques mensuelles

*Des expos

Lire la suite

05 juillet 2010

La Galerie " Camera Obscura" présente...

Alexey Titarenko - Exposition jusqu'au 31 juillet 2010.

titarenko.jpgNé à Leningrad en 1962, il se passionne pour la photographie, ainsi que pour la littérature. Il explore la ville de Leningrad, ses arrière-cours et ses ruelles, à la recherche de l'atmosphère de l'ancienne Saint-Pétersbourg des romans de Dostoïevski. A partir de 1992, il photographie sa ville afin de représenter à la fois son présent et son passé, et révéler ainsi  les traces de l'épaisseur du temps historique et romanesque.  Depuis quelques années,  Titarenko a repris son exploration photographique de la ville, lorsque l'hiver la rend à son essence et la fige dans son histoire.

Christien Jaspars - DO -  Exposition jusqu'au 31 juillet 2010.

jaspars.jpgVisitant l'Afrique de l'ouest au cours de l'année 1982, cette photographe décida d'y rester. Elle fit pendant plusieurs années l'apprentissage du « Bogolanfini », art d'impression sur tissus à l'aide de plantes et de boue. En 2007, elle publie le livre « Do », en hommage à l'être aimé disparu. Retournant dans les endroits qui leur étaient chers : Pays- Bas, Suriname et Mali, elle s'efforce d'attraper le temps qui passe, temps qui sépare la vie de la mort. « Do » traite de l'insupportable fragilité de l'existence.

- Galerie Camera Obscura : 268, boulevard Raspail - 75 014 - Tél : 01 45 45 67 08.

La galerie est ouverte de 13h à19h, du mardi au samedi. -  www.galeriecameraobscura.fr

03 juillet 2010

Exposition photographique sur la rue Daguerre jusqu'au 6 juillet 2010 à la Maison des associations, 22 rue Deparcieux

Un "marathon photographique" a eu lieu du vendredi 26 mars à 11h au dimanche 28 mars à minuit, à l'initiative de l'association "Photoclub Paris-Val de Bièvre" qui fète ses 60 ans, en cette année 2010.

Les participants se sont ainsi relayés 24h/24 pour prendre en photo la rue Daguerre sous toutes ses coutures (habitants, commerçants, immeubles, animations, insolites, etc ... )

Le résultat de ce marathon fait l'objet d'une exposition présentée actuellement et jusqu'au 6 juillet, à la Maison des Associations du 14ème, 22, rue Deparcieux. Elle est en accès libre, aux heures d'ouverture de la Maison des associations : du mardi au jeudi de 10 h à 20 h, le vendredi de 14 h à 20 h, le samedi de 10 h à 18 h.

02 juillet 2010

Les artistes russes hors frontière

LES ARTISTES RUSSES HORS FRONTIERE « LIKI ROUSSKOVO ZAROUBEJIA »

21 juillet < 31 octobre 2010, vernissage le 20 juillet 2010 au  Musée du Montparnasse

Le Musée du Montparnasse a souhaité s'associer à « l'Année France-Russie 2010 », en illustrant les liens culturels qui unissent depuis tant de
temps déjà, et de façon si éclatante, la Russie et la France.

A partir du 1er juillet 2010, le musée présentera une exposition consacrée aux « Artistes russes hors frontière», ou « Russkoe Zarubejie », à cette partie du patrimoine culturel russe qui s'est construite en exil, le plus souvent à Paris et surtout à Montparnasse.

Sa richesse est aujourd'hui largement reconnue, en Russie comme en France, pour les grands noms qui l'ont illustrée. Mais il reste à faire découvrir au public toute une grande part, très intéressante, de ce patrimoine, demeurée en marge des projecteurs, des médias et des institutions.

Lire la suite

14 juin 2010

La Galerie du Montparnasse expose

Du 17 au 30 juin inclus, une exposition se rapportant aux Peintres et Sculpteurs du 14e sera présentée à la Galerie du Montparnasse, 55, rue du Montparnasse - 75 014- métro Montparnasse-Bienvenue. Tél  : 01 43 22 72 77.

Tous les jours de 11h 30 à 20h. Nocturne jusqu'à 22h les vendredi 18 et 25 juin et les samedi 19 et 26 juin.

13 juin 2010

Irving Penn à la Fondation HCB

Jusqu'au 25 juillet, la Fondation HCB, présente le photographe américain Irving Penn, décédé en octobre 2009.

ramoneur.JPGL'exposition montre les portraits se rapportant à l'homme de la rue, et plus particulièrement à celui investi par son métier. Et quel métier ! Le boucher, le laveur de voiture, le rempailleur, le ramoneur, le balayeur, le chiffonnier, la femme de ménage, le policier, etc.  La liste serait trop longue pour épuiser un tel sujet pour ces petits métiers qui, pour certains, ont peu à peu disparu de notre horizon quotidien.  On voit ces hommes et ces femmes, le plus souvent humbles et soumis, harassés, exprimant par leur pose devant l'objectif, l'essence même de leur condition de travailleur manuel.  Cela se passe à New York, à Paris, à Londres, dans les années 1950.

On sent au travers des clichés pris par Irving Penne, à la fois l'humilité, mais aussi la fierté de ces gens attachés à leurs tâches répétitives. On apprécie à sa juste mesure leur élégance, leur retenue, une simplicité dans la pose et le sérieux de leurs visages ; tout ici concourt à montrer l'intime, l'humain, sa face cachée, sa pudeur retenue qui se dévoilent dans la lumière de l'atelier du photographe. Mais l'on voit aussi  toute la précarité matérielle de ces êtres simples, dont le métier souvent pénible est le seul horizon qu'ils peuvent espérer dans leur vie. Tous ces personnages sont un peu l'identité éphémère des trois villes précitées. Ils sont la chair, l'âme mêmes de ces cités majeures du monde occidental.

Nostalgie d'une époque révolue, celle des « temps modernes » à la Chaplin, où le travail manuel avait dans son rapport à l'homme, cette sorte de noblesse, cette fierté qui identifiaient l'homme et la femme à leur destin où l'épuisement physique, la monotonie des jours, la renonciation à tout futur rayonnant, tenaient lieu d'un quasi sacerdoce sinon voulu, du moins accepté par défaut.

Un belle exposition où la psychologie a autant d'importance que l'œil qui regarde et juge.

R.R.

-  Fondation Henri cartier Bresson : 2, Impasse Lebouis - 75 014 ; T+33 1 56 80 27 00

contact@henricartierbresson.org

07 juin 2010

La galerie Camera Obscura présente

La Galerie Camera Obscura, 268 boulevard Raspail, 75014 - présente une exposition de photographies de l'artiste Masao Yamamoto, jusqu'au 20 juin 2010.      

La galerie est ouverte du mardi au samedi de 13 heures à 19 heures. Tél : 01 45 45 67 08

www.galeriecameraobscura.fr

 

02 juin 2010

la Galerie du Montparnasse présente...

Atelier Beaux-Arts du Montparnasse

Dessin, peinture, sculptures, gravures, cinéma d'animation, infographie, story-board

- Exposition du 2 au 15 juin inclus, tous les jours de 15h à 20h, sauf le dimanche.

La Galerie du Montparnasse , 55 rue du Montparnasse - 75 014 - métro Montparnasse-Bienvenüe , tél : 01 43 22 72 77

28 mai 2010

Exposition au jardin de l’Aqueduc, du 26 mai au 6 juin 2010

aqueduc-expo.jpg115 photos et dessins sur le Visible et l’Invisible
Dans le cadre de l’Année Internationale de la Biodiversité et de la semaine de la fête de la Nature, les jardiniers de l’Aqueduc présentent une exposition collective sur la biodiversité au jardin.
115 photographies et dessins réalisés par des enfants, des adultes, professionnels ou pas, seront accrochés sur les grilles du jardin.
Venez nombreux  découvrir cette exposition !

27 mai 2010

Entrez dans les ateliers d’artistes du 14e : journées portes ouvertes les 29 et 30 mai 2010.

POartistes.JPGLes Journées portes ouvertes des ateliers d'artistes, organisées par la mairie du 14e, les 29 et 30 mai, promettent deux jours de découverte et de surprises. 150 ateliers d'artistes et galeries s'ouvrent au public. Rendez vous également sur le marché de la création où plus de 70 artistes exposeront leurs œuvres, à la galerie Montparnasse pour une exposition sur René Artozoul et l'académie de la Grande Chaumière, ainsi que sur le parvis de la mairie où le graffeur Nasty réalisera une performance.

150 ateliers ouverts au public  : Samedi 29 mai de 14h30 à 20h ; dimanche 30 mai de 11h à 19h. Des peintres, des photographes, des sculpteurs, mais aussi des mosaïstes ou de créateurs de bijoux : durant deux jours, plus de 150 artistes ouvrent les portes de leur atelier pour accueillir le public dans l'intimité de leur lieu de travail et de création, ou exposent dans les galeries d'art de l'arrondissement. De nombreux ateliers sont accessibles aux personnes handicapées.

Un grand marché de la création Les amateurs pourront aussi faire un tour (et, pourquoi pas, céder à un coup de cœur et repartir avec une toile ou une sculpture) sur le marché de la création où plus de 70 artistes peintres, sculpteurs, artisans d'art et photographes exposent.

Boulevard Edgard Quinet, dimanche 30 mai de 11 à 19h.

Lire la suite

19 mai 2010

Sainte Russie, au Louvre (jusqu'au 24 mai)

Cette belle exposition, à laquelle la revue Beaux-Arts a consacré un superbe numéro Hors-Série, va de l'arrivée du christianisme venu de Byzance à Pierre le grand (1682-1725). Au Xème siècle les Rous étaient alors un peuple païen de marchands et de guerriers, probablement d'origine scandinave, et les liens qu'ils ont tissés avec le monde méditerranéen ont ouvert la voie à la conversion.5.png

Comme l'indique le communiqué du musée : « Les oeuvres réunies pour la première fois illustrent une très grande diversité. Au-delà d'une capacité singulière à préserver l'héritage de Byzance jusqu'au seuil du XVIIIe siècle, l'art ancien russe a sans cesse réussi à le renouveler et à se forger dès l'origine une véritable identité. »

On y voit des icônes, et des iconostases (sorte de cloison entre le chœur et la nef, issue des chancels des églises paléochrétiennes et support de « saintes images »),  des costumes, des riches objets de cultes, portes, statues plus tard des peintures, ...

La présentation est chronologique, et la référence historique bien indiquée .Dans cette riche exposition, c'est la partie la plus ancienne que j'ai trouvé la plus intéressante. C'est une occasion exceptionnelle de voir ces œuvres réunies à Paris

Jusqu'au 24 mai, de 9h à 18h, les lundi, jeudi, samedi et dimanche, de 9h à 22h, les mercredi et vendredi
plein tarif 11€

http://mini-site.louvre.fr/sainte-russie/FR/index_a.php

Masao Yamamoto à la galerie Camera Obscura

Masao Yamamoto Kawa.jpg

Vernissage le 20 mai de 18 à 20 heures. Cet artiste parait très intéressant, d'autant plus que les artistes exposés à la Camera Obscura (268, bd Raspail) sont toujours de qualité.

06 mai 2010

Le Sens de l'Art , galerie nomade

Ducasse et Pascal Payen-Appenzeller ont créé avec sept autres amis Le Sens de l'Art en 2008. Grâce aux artistes, peintres, sculpteurs et photographes, Le Sens de l'Art  invente ses  expositions et ses manifestations autour des grands thèmes de l'Humanité  et de la Planète, des Signes et des Moyens de l'Art.

Le Sens de l'Art, galerie nomade, voyage  et choisit de s'installer dans tous les sites et territoires exprimant la vie et l'histoire de la Ville. Le Sens de l'Art  souhaite y réunir dans un contexte intime et symbolique les collectionneurs, clubs d'amateurs et visiteurs internationaux.

Le thème Mémoire et Vérité a été choisi pour inaugurer la collaboration du Sens de l'Art avec le Musée du Montparnasse. Il s'agit d'ancrer l'action du Sens de l'Art dans une transmission qui traverse le temps et défie la réalité qu'il  cherche à comprendre et à capter. La Mémoire interprète l'Histoire au présent, la Vérité propose la conscience au regard.

Les artistes présentés -quatre peintres et un sculpteur- exposent les variations du thème Mémoire et  Vérité.  Ils donnent à l'adjectif "contemporain" sa vraie valeur : représentants de toutes les générations, ils ne se détachent jamais de l'expérience du monde qu'ils incorporent dans l'œuvre.

Lire la suite

23 avril 2010

Expositions de photos à la Cité Interntionale Universitaire 17 boulevard Jourdan

Du 8 avril au 6 juin, tous les jours de 8h à 22h : photos de scènes d'hier et aujourd'hui suspendues dans les arbres
« Photosynthèse », exposition de photos de scènes de vie d'hier et d'aujourd'hui, suspendues dans les arbres de la Cité Universitaire. Gratuit. Cité internationale universitaire, 17 boulevard Jourdan. RER ou T3 Cité universitaire. www.ciup.fr

Du 8 avril au 24 octobre, tous les jours de 8h à 22h :« In / Ex », photographiques monumentales sur les façades
« In / Ex », photographiques monumentales, conçues par Renate Buser, installées sur les façades de la Maison internationale, de la fondation Deutsch de la Meurthe, de la Fondation suisse et du Collège néerlandais. Gratuit. Cité internationale universitaire, 17 boulevard Jourdan. RER ou T3 Cité universitaire. www.ciup.fr

18 avril 2010

" Gosse de peintre"... à la Fondation Cartier

kitano.JPGIconoclaste, impertinent, surréaliste, poète de l'enfance, imaginatif sans frontière, voilà quelques qualificatifs qui honorent Beat Takeshi Kitano, artiste japonais, très renommé au Japon, et dont c'est la première exposition tenue en France, par la Fondation Cartier pour l'Art contemporain.

Ici, point de théorie esthétique absconse. Takeshi Kitano se considère comme un peintre du dimanche... Mais bien au delà, il nous fascine par l'inventivité époustouflante de ses œuvres. Il contribue à nous faire entrevoir toute la richesse de son imagination débridée, en recréant autour de nous, un monde où le rêve, la nostalgie de l'enfance est transformée et réinventée de toutes parts. Il nous invite à passer de l'autre côté du miroir, ce mur invisible qui nous cache la réalité transfigurée.

Tout se bouscule ici : on trouve la culture populaire mêlée à la culture scientifique, la satire à la tradition. Le beau, le kitsch, les jeux, les gags forment une sorte de kaléidoscope exprimant toute la complexité du réel. A la fois fantasme d'adulte et rêverie infinie de l'enfant, son art s'apparente plus à une entrée claironnante dans un parc d'attraction, où tout est possible, où tout est vrai et faux à la fois, où le « Pays des merveilles » peut être découvert, accompli et touché du doigt. C'est une sorte de paradis réinventé, où l'enfant et l'adulte n'auraient qu'un seul et unique projet : retrouver la source du rêve «  total », permettant la création de mondes parallèles et joyeux, oniriques, où l'espace, le temps, la vie, la mort, le possible et l'impossible retrouveraient leur unité provisoirement séparée dans notre monde d'aujourd'hui.

« Gosse de peintre » est une exposition à voir toute affaire cessante, pour celles et ceux qui ont gardé en secret la clé ouvrant la porte de l'humour, du jeu gratuit, de la dérision, de l'insolite, de l'insolence, du délire, de la farce, pour tout dire de cette « folie » souveraine qui couve dans le regard qui sait oser, vivre autrement, en dehors  de tous les schémas réducteurs et sclérosants de la « civilisation ».

Entrer dans le monde de Beat Takeschi Kitano, c'est renaître au monde et en fin de compte à nous-même.

R.R

- Fondation Cartier : 261,  boulevard Raspail - 75 014 - Tél : 01 42 18 56 50 - l'exposition est ouverte tous les jours sauf le lundi de 11h à 20h. Accès libre pour les moins de 18 ans le mercredi de 14h à 18h. - jusqu'au 12 septembre

 

 

06 avril 2010

Exposition d'artisanat au profit d' Haïti du 7 au 10 avril 2010

Une exposition d'artisanat haïtien se déroulera dans la salle polyvalente de la Mairie du 14ème du 7 au 10 avril 2010 de 11h à 19h.

Cette  exposition de tableaux d'artistes haïtiens est organisée par l'association Perle Rare antillaise et mondiale (Pram). Les bénéfices seront reversés au profit d'Haïti.

2 place Ferdinand Brunot Métro Mouton-Duvernet ou Denfert-Rochereau

03 avril 2010

la galerie Camera Obscura présente...

La Galerie Camera Obscura, 268 boulevard Raspail 75014 Paris métro Raspail présente les natures mortes de Bernard Plossu et de Shoji Ueda jusqu'au 15 mai 2010.

horaires d'ouverture : 13 heures à 19 heures, du mardi au samedi.

Galerie Camera Obscura  - tél  01 45 45 67 08

www.galeriecameraobscura.fr

 

 

02 avril 2010

"l'Atelier"

La fête des Mères arrive à grands pas ! C'est la fête des mamans... Ne vous laissez pas prendre de vitesse et pour une fois, soyez même en avance !

Pour vous aider dans vos choix, « l'Atelier » vous propose une grande exposition-vente d'œuvres en terre cuite émaillée : plats, assiettes, tasses, bols, sculptures, d'une grande diversité de formes et de couleurs, et ceci dans une large gamme de prix. Ne cherchez plus et gagnez du temps !

Nous vous attendons donc nombreux le : dimanche 11 avril 2010 au Centre de l'OEPH, 5bis rue du Moulin Vert - 75014 Paris - métro : Alésia. Horaires : de 10 heures à 18 heures.

A bientôt !

16 mars 2010

"L'impossible photographie, prisons parisiennes (1851-2010)"

Le musée Carnavalet présente, une exposition de 340 photographies réalisées dans les prisons de la capitale, de 1851 à aujourd'hui.

Depot Palais de justice.JPGUne exposition qui se penche et qui traite en profondeur l'ensemble des photographies réalisées dans l'univers carcéral parisien (19 prisons au début du siècle). 3800 images, ont été inventoriées par les commissaires de l'exposition auprès d'institutions et de collectionneurs privés. L'exposition livre les multiples visages des prisons, Les photographies sont présentées à côté de textes et de films d'archives, mais aussi prolongées par des créations contemporaines réalisées à l'initiative du musée.Cellule2.JPG

Effectués entre 2008 et 2009 à la prison de la Santé, trois reportages photographiques, de Jacqueline Salmon, Michel Séméniako et Mathieu Pernot, sont présentés en exclusivité dans l'exposition.

 

 

Rendez-vous autour de l'exposition au musée Carnavalet

Très intéressantes conférences, entrée libre, 99 places assises, salle de conférence du musée Carnavalet, escalier de Luynes.
Samedi 27 mars 2010 : Carte blanche à l'Observatoire International des Prisons (OIP)
Samedi 10 avril 2010 : « Regards croisés sur la prison »
Samedi 29 mai 2010 : « La prison habitée »
Samedi 5 juin 2009 : Carte blanche à l'Association française pour l'histoire de la justice
Samedi 19 juin 2009 : « Histoire pénitentiaire / Histoire des prisons »

Cellule.JPGHôtel Carnavalet, 23, rue de Sévigné 75003 Paris - Entrée au musée gratuite, mais accès à l'exposition payant : 7€, 5€ ou 3,50€

 

Consulter le programme des rendez-vous

23 février 2010

« Sur les traces d'un bâtisseur, André Honnorat » exposition photographique du 27 janvier au 17 décembre 2010

honnorat André.JPGUne carrière républicaine
André HONNORAT a été une figure politique importante, bien que méconnue, de la IIIème République. Ardent  dreyfusard, réformateur de la politique familiale française, pionnier de la lutte contre la tuberculose, promoteur  de l'hygiène scolaire, à l'origine du transfert des cendres de Gambetta au Panthéon... Journaliste de formation, conseiller général du canton de Lauzet (1907-1950), député, puis sénateur des Basses-Alpes, ministre de l'Instruction Publique, il joue un rôle actif dans la vie politique française jusqu'à la période de l'Occupation.

Des réalisations diverses

Les projets réalisés par André HONNORAT frappent par leur diversité : fervent pacifiste, il eut l'idée d'inhumer le Soldat Inconnu sous l'Arc de Triomphe. Il fut, bien avant son application en France dans les années 1970, un défenseur de l'Heure d'Eté. En 1940, il fit partie des députés qui refusèrent de voter les pleins pouvoirs au Maréchal PETAIN. Surtout, des années 1920 à sa mort, il fut l'un des artisans de la création de la Cité internationale universitaire de Paris, aux côtés de mécènes privés comme Emile DEUTSCH DE LA MEURTHE, et d'acteurs académiques comme Paul APPELL, recteur des Universités de Paris. Utopie menée à bien, consistant à faire cohabiter dans la paix des jeunes du monde entier, elle résume la carrière de cet humaniste.

Lire la suite

21 février 2010

Eloge du négatif, archives du cœur.

« Eloge du négatif », au Petit Palais

venise-calo.JPGC'est une belle et remarquable exposition de photos, qui vise un moment bien précis de l'histoire de la photographie : celui du « calotype » ou négatif papier. Jusque là, on utilisait le « Daguerréotype » créé en 1837 par Louis Daguerre (qui a sa rue, bien connue, dans le 14ème). Fabriqué sur une plaque en cuivre, il était unique et non reproductible.

Le négatif papier est l'ancêtre des pellicules et plaques photo utilisées pendant 150 ans, jusqu'à la révolution numérique. Le support était un papier enduit de cires, qui le rendaient transparent. Il permettait de faire, par contact, autant de tirages que nécessaire.

Plus léger et solide que le verre, il a été une aubaine, pour les voyageurs qui voulait publier leur voyage.

L'exposition montre de nombreuses photos ainsi obtenues de l'Italie, dans le début de la décennie 1850, après la première guerre d'indépendance italienne. On y voit des photos de paysages, de Rome, Venise, etc. composées comme des tableaux.

Jusqu'au 2 mai 2010, de 10h à 18h, fermé le lundi et jours fériés, 6 €, réduit : 4,50 €, gratuit jusqu'à 13 ans.

Boltanski au Grand Palais, « archives du cœur ».

boltanski.jpgEn traversant l'avenue Winston Churchill, l'expo Boltanski, qui m'a peut-être moins convaincu. Boltanski a une utopie, enregistrer les battements de cœur des humains qui passent sur cette terre. Si vous le désirez, vous prenez un ticket et attendez votre tour d'être enregistré.

Cette exposition est une métaphore : dans une ambiance voulue oppressante, bruits de battements de coeur qui résonnent dans votre tête à la limite de la douleur, vêtements usagés répandus sur le sol alignés en carrés identiques,  et, au centre, un immense tas de vêtements, qu'une griffe au bout d'une grue attrape et rejette, à l'image de la mort prenant chaque jour son contingent d'humains.

Cette expo a l'avantage de permettre de voir le magnifique volume du Grand Palais, dans son entier, entièrement dégagé.

Jusqu'au 21, février, 10h-19h

20 février 2010

la Saison de la Turquie en France

Manifestation organisée dans le cadre de la Saison de la Turquie en France (juillet 2009 - mars 2010) www.saisondelaturquie.fr

EXPOSITION du 25 février au 4 avril 2010, vernissage mercredi 24 février à 18h30

Le Musée du Montparnasse propose, en collaboration avec l'association ELELE, dans le cadre de la Saison de la Turquie en France, une exposition qui met à l'honneur les peintres turcs contemporains parmi les plus réputés mais encore méconnus en France.

Lire la suite

15 février 2010

HAÏTI, 500 ANS D’HISTOIRE

Les_Dieux_Vodou_se_penchent_sur_le_Destin_d_Haiti_Cameau_Rameau_.jpgUn hommage aux artistes haïtiens du 11 au 21 février 2010 au Musée du Montparnasse

Le Musée du Montparnasse présente une exposition de 70 toiles où les peintres d'Haïti racontent la chronique d'un peuple en cinq siècles de leur propre Histoire, de 1492, veille du débarquement de Christophe Colomb, jusqu'à nos jours.

"Seul Peuple de Peintres" disait André Malraux en 1975.
Cette exposition s'inscrit dans l'opération "Haïti / Quartier général" qui sera accueillie à l'initiative de Jean Digne, Président du musée.

C'est ici l'occasion solidaire de pérenniser notre mobilisation aux côtés des Haïtiens, d'approfondir les pistes et la réflexion autour des enjeux d'une reconstruction durable, en déjouant l'éphémère, sous la forme d'un coup de chapeau aux meilleurs artistes d'Haïti, qui demeure, paradoxalement, une singulière "puissance culturelle".

En partenariat avec la Ville de Paris, l'Ambassade d'Haïti, CulturesFrance, la Fondation de France, l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), l'Unesco, le Festival des Étonnants Voyageurs, l'Espace Loas et le Comité de réflexion France/Haïti présidé par Régis Debray (Haïti & La France, Ed. La Table Ronde, Paris, 2004)...

Musée du Montparnasse 21 avenue du Maine 75015 Paris | Tél. : 01 42 22 91 96 Fax : 01 42 22 91 00 . Ouvert tous les jours de 12h30 à 19h (sauf lundi)