Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mai 2009

William Eggleston à la Fondation Cartier

Depuis 2006, et à l’initiative de la Fondation cartier, William Eggleston mène un intéressant projet consacré à Paris. Les photos présentées ont toutes été réalisées au cours de quatre séjours faits dans cette ville.

William Eggleston-c5edc6cbd-200.jpgNé à Memphis en 1939, W.E a grandi à Summer dans le Mississipi. Il découvre l’œuvre d’Henri Cartier-Bresson et de Walter Evans  lors de ses études universitaires. Il s’essaie à la photo dès 1960 .William Eggleston a régulièrement photographié dans le monde entier . Durant ses multiples séjours à Paris, il a exploré la ville afin d’y saisir les multiples aspects. Renouvelant la tradition des promenades photographiques, il s’inscrit dans le sillage d’Eugène Atget ou d’Henri Cartier-Bresson.

William Egglestonc2b977ef-200.jpgW.E marque son intérêt pour le quotidien. Pour lui, tout peut être photographié, les images devant être toutes de même importance et susciter le même intérêt. La beauté est en toute chose, en tout objet le plus banal ou hors d’usage, abandonné au cœur de la vie urbaine. L’artiste capte l’instant, en créant des cadrages originaux. Avec spontanéité et une apparente ingénuité, il révèle les aspects les plus inattendus du quotidien.

Fondation Cartier, 261 Boulevard Raspail -  Exposition jusqu’au 21 juin 2009. ouvert tlj de 11h à 20h, le mardi à 22h. – Tél : 01 42 18 56 50

La Voix vous rappelle la belle exposition de la plasticienne brésilienne Beatriz Milhazes qui a lieu en même temps - voir la note

04 mai 2009

D'un visage à l'autre, « Regards de femmes vers la paix » : Exposition du 6 au 29 mai au FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis

Vernissage le mercredi 6 mai 2009 à 19h.
myrtille-blog.jpgC’est à Jérusalem en mars 2007 que l’idée de ce projet lui est venue…
A l’origine, un carnet de voyage puis la rencontre avec des femmes palestiniennes du village d’Artas.
Pour Myrtille, c’est une évidence que de prendre  en  photo ces femmes palestiniennes dans leur cadre de vie.
Après ce premier travail, tout aussi naturellement, elle ira photographier le quotidien des femmes israéliennes. Au delà du conflit qui a priori les sépare, Myrtille révèle leur point de rencontre : elles sont femmes avant tout.« Myrtille a ce don qui ne s’apprend dans aucune école : elle sait donner confiance à ses modèles et révélerleur vérité sensible et secrète » (J-L de Sauverzac, photographe).www.myrtille-photographe.fr
Entrée libre de 10h à 20h au FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis. M° Saint- Jacques

02 mai 2009

Titus-Carmel : étonnante et belle exposition aux Bernardins

Suite Grünewald est une série de 159 dessins réalisée de juin 1994 à juin 1996, inspirée de la Crucifixion, panneau central du célèbre retable Issenheim à Colmar, peint par Mathias Grünewald, au début du 16ème siècle.

titus calmel1.jpg

Titus-Carmel s’est livré à une véritable étude et une interprétation, élément par élément, de l’œuvre, en explorant dans le détail tous les fragments de la scène de la Crucifixion. Il emploie différentes techniques de dessin : fusain, mine de plomb, encre, pastel, craie, aquarelle ou acrylique, et quelque fois du papier collé. Titus-Carmel  propose cette série comme une méditation. Elle devient une sorte de chemin initiatique des enjeux de la représentation.titus calmel2.jpg
Plus précisément, il a abordé le panneau central du retable en présentant les personnages, titus-calmel3.jpgcomme dans une mise en scène, Marie-Madeleine, la Vierge Marie, saint Jean, saint Jean-Baptiste et enfin le Christ., terminant par le centre du tableau. Tous les dessins sont au même format 70x60, choisi.
Ancien élève de l’école Boulle, Titus-Carmel travaille par séries, a réalisé une œuvre riche, présente dans une centaine de musées, et a publié une quarantaine de livres, de poésies ou d’essais sur l’art et la littérature.
Une bonne raison de se rendre au Collège des Bernardins !
Jusqu’au 7 juin 2009. Tous les jours 10 à 18h, dimanche 14 à 18 h et mardi jusqu’à 22h. Entrée libre

26 avril 2009

DESERT CAMP, Rencontres sous les tentes sahariennes

Charbonnier350.jpgL’exposition Desert Camp, Rencontres sous les tentes sahariennes offre au public une parenthèse dans un campement imaginaire, qui pourrait se trouver au coeur du désert du Sahara.
Avec comme porte d’entrée la thématique centrale de l’habitat nomade, les photographes, vidéastes et chercheurs participants ont pour ambition de transmettre au public leurs rencontres sous la tente avec les peuples du désert.
Sur leurs routes, tous ont été accueillis avec chaleur par les touaregs, peuls, toubous, maures, au Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Algérie.
Leurs oeuvres interprètent, au travers d’un prisme artistique, cette hospitalité, nomade, interpellent le spectateur sur les forces et fragilités de ces cultures, l’intelligence de leur habitat.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du Festival International de la Diversité Culturelle organisé par l’UNESCO, et marque le lancement du projet Habitat Nomade. Des événements culturels, tables rondes, conférences, concerts privés seront associés à cette exposition.

Les participants : Nadia Belalimat, Jean-Philippe Charbonnier, Arnaud Contreras, Raymond Depardon, Jean-Marc Durou, Yvan Gherman, Nadia Nid El Mourid, Gilles Perrin

Commissaires de l’exposition : Arnaud Contreras - Serge Calka, en partenariat avec l’UNESCO, l'Association des Amis de la Fondation des Déserts du Monde
Le Musée du Montparnasse et À 360 Productions,du 28 avril au 24 mai 2009, 21, av du Maine

20 avril 2009

Beatriz Milhazes à la Fondation Cartier

Beatriz Milhazes26912.jpgVous serez surpris par la magnificence, le baroque, le foisonnement des couleurs et des formes exprimées par les peintures de Beatriz Milhazes, artiste brésilienne. Ici, le gigantisme des oeuvres surprend avant tout. Elles exaltent l’espace, et l’ensemble des peintures présentées s’intègre bien et est en harmonie parfaite avec les volumes du bâtiment conçu par jean Nouvel. Ainsi, l’artiste précise : «  Cette exposition m’a donné l’occasion d’utiliser les vastes parois vitrées du bâtiment.. . C’est pourquoi je voulais que le jardin environnant et la lumière naturelle qui pénètre dans le bâtiment participent d’une certaine façon à l’exposition…. Les couleurs et les formes de la façade ont une relation plus immédiate avec le bâtiment et le jardin, créant ainsi un « dialogue en transparence » avec l’espace environnant ainsi qu’un effet magique immatériel»…

beatriz-milhasez_237.tif.jpgBeatriz Milhazes s’appuie sur la tradition latino-américaine qu’aurait traversé l’Occident et ses influences modernes. Kandisky et Delaunay, Klee, Léger et Kupka sont présents en filigrane, tandis que Mondrian et Matisse chantent en sourdine leur plastique respective.
On sent ici une approche fascinée par l’exubérance des fleurs et végétaux tropicaux. On est au Brésil. L’art populaire de ce pays s’impose au travers de motifs inspirés par la céramique, la dentelle, la joaillerie et les décorations de carnaval ! C’est la fête, la joie de vivre qui s’étalent par l’abondance et le contraste des couleurs et des formes choisies avec justesse. Nous sommes à Rio, à Copa Cabana… C’est une peinture faite pour danser ! Une musique au sein de la peinture. C’est une réussite. Le bonheur est dans la découverte. Alors, courez-y !

Fondation Cartier, 261 Boulevard Raspail -  Exposition jusqu’au 21 juin 2009. ouvert tlj de 11h à 20h, le mardi à 22h. – Tél : 01 42 18 56 50

30 mars 2009

Christopher Taylor à la Galerie Camera Obscura

christopher taylor inde1.jpg

Du 14 mars au 18 avril 2009, une expostition de photos de Christopher Taylor sera présentée à la Galerie Camera Obscura. Le vernissage de l'expostion  aura lieu le samedi 14 mars de 16h à 19h en présence de l'artiste.

christopher Taylor Calcutta.jpg

" il y a vingt ans, ma première visite à Calcutta m'a laissé l'impression étrange de déjà-vu. La ville avait été conçue comme capitale d'une Inde britannique inspirée par Londres, où je vivais à l'époque. J'y suis depuis retourné à six reprises pour réaliser "Red square", projet photographique qui tente de révéler les émotions complexes provoquées par cette ville si lointaine et pourtant liée à mon identité culturelle.

Chritopher Taylor

- Galerie Camera Obscura : 268 boulevard Raspail, 75 014 - Tél : 01 45 45 67 08

27 mars 2009

Exposition des peintures de Yarmila Vesovic à la Galerie du Montparnasse jusqu’au 31 mars, tous les jours de 12h à 20h30.

Yarmila Vesovic expose des peintures sur soie et parchemin. Ce qui frappe, au premier abord, ce sont les bleus intenses tout à la fois profonds et doux puis les touches d’or qui mettent une note de clarté chatoyante. Des lignes sont présentes dans tous les tableaux : cordes de guitare, violon, piano… ? Il y a aussi des collages morceaux de photos de voûtes de cathédrale, avec le réseau de colonnettes et voussures qui offrent des perspectives verticales qui mènent les sons vers le ciel.

Orphée II Yarmila Vesovic.jpg

L’art de Yarmila Vesovic est tout à la fois poétique et mystique. L’artiste revisite ainsi le mythe d’Orphée en lui donnant une portée spirituelle : la juxtaposition ou la superposition des teintes mènent vers la lumière, la verticalité des lignes exprime l’envolée des chants, de l’Esprit. Le fait de peindre sur des parchemins qui comportent un texte dont elle laisse apparaître des bribes ainsi que la superposition des couches de peinture lui permettent de rendre compte d’une histoire, d’un destin.

Orphée IV Yarmila Vesovic.JPG

Allez vite voir cette exposition très intéressante de ces deux artistes  (Ingrid Weber expose ses sculptures dans la galerie) qui, tout en en ayant un art très différent par les couleurs, les matériaux utilisés, les formes… expriment toutes deux avec beaucoup de force : la mémoire, les transformations des êtres, la renaissance…
M. Garrigue-Viney
(Les œuvres d’Ingrid Weber ont été présentées dans un précédent article paru le 24 mars).
Galerie du Montparnasse 55 rue du Montparnasse. Entrée libre. M° Edgar Quinet - Vavin- Montparnasse- Tél. : 01 43 22 72 77

«Cap sur les bulles» et ateliers mangas à la bibliothèque Plaisance, 5 rue de Ridder.

La bibliothèque Plaisance présente l’exposition « Cap sur les bulles » du 23 mars au 11 avril et propose une sélection de planches BD et de Manga de tous horizons : amateurs, semi-professionnels et professionnels.
Les samedis 28 mars et 4 avril, de 14h30 à 16h30 : Les jeunes de 12 à 17 ans pourront également profiter des ateliers mangas pour découvrir et expérimenter les différents aspects du travail de création d’un manga (Pratiques, astuces, techniques de trames, effets…).
Les ateliers sont conduits par un jeune mangaka de l’Ecole Eurasiam, seul établissement européen spécialisé en mangas. Sur inscription auprès des bibliothécaires.

Bibliothèque Plaisance 5 rue de Ridder – M° Plaisance Tél. 01 45 41 24 74 - bibliotheque.plaisance@paris.fr

24 mars 2009

Ingrid Weber, sculpteur, expose à Montparnasse

Belle exposition d’un sculpteur du 14ème à la Galerie du Montparnasse. Ingrid Weber, qui a son atelier rue Ridder, pratique un art difficile, elle sculpte l’acier.

Et, à partir de cette matière ingrate, elle parvient à créer des figures expressives et sensibles, dont les teintes douces atténuent la dureté du matériau.

IWeber-3691.jpg


Ces figures, presque toujours isolées, sont autant d’interrogations muettes, qui parfois se répondent, comme celles du « cercle vertueux » et du « cercle vicieux », en vis à vis.
Son amie, l’écrivain Catherine Bosramier, écrit de son oeuvre :
« Toujours m’a saisie le sentiment; dans l’atelier d’Ingrid, d’entrer dans un zone de circulation du silence. Au milieu d’une débauche d’outils, après l’artifice d’étincelles, on y feutre le pas, presque confus de surprendre le face à face muet des personnages qui se dressent dans l’espace comme autant de scansions interrogatives de leurs pensées intérieures ».

IWeber-3688.jpg

Cette exposition nous permet de découvrir une sculpture contemporaine, originale et forte.

En même temps, dans la même galerie, le peintre Yarmila Vesovic expose ses toiles.
« Le monde poétique de Vesovic construit une harmonie lyrique aujourd’hui tellement rare et précieuse, précisément parce qu’elle s’adresse à une action à la manière amoureuse. » écrit Irina Subovic, critique d'art.

A.C.
Galerie du Montparnasse, 55, rue du Montparnasse, jusqu’au 31 mars.
De 14h à 18h30, tous les jours.

18 mars 2009

concert, conférence, expo

« De Martin Luther King à Barack Obama : Ségrégation et religion » Jeudi 19 mars à19h, Eglise Evangélique Baptiste,123 avenue du Maine
Conférence de Sébastien Fath, historien et chercheur CNRS
Espace André Thobois - Eglise Évangélique Baptiste 123 avenue du Maine - Paris 14e - Entrée libre

Concert-conférence autour du Quatuor N°9 de Dimitri Chostakovitch : Vendredi 20 mars 2009 à 20h
Le Conservatoire Municipal du XIVe arrondissement - Darius Milhaud propose un concert-conférence autour du quatuor n° 9 de Chostakovitch.
Présentation par Antony Girard et Le Quatuor Arpeggione (Isabelle Flory et Nicolas Risler, violons,  Artchyl Kharadze, alto, Alexandre Tchidjavadze, violoncelle)
Auditorium du conservatoire 26, rue Mouton-Duvernet – 75014 Paris -Métro : Mouton-Duvernet- Bus 28,38, 68
Entrée libre dans la limite des places disponibles - Renseignements : 01 58 14 20 90

La bibliothèque Plaisance à l’heure du Mexique : Samedi 21 mars, 15h
Samedi prochain, la bibliothèque Plaisance vous permettra d’écouter de la musique mariachi avec « Les mariachis Anahuac » lors d’un concert coloré et entraînant au son du violon, de la guitare et de la trompette. Ils nous convient à un voyage musical entre répertoire classique et sonorités méconnues des orchestres de Veracruz. Entrée libre. Bibliothèque Plaisance, 5 rue de Ridder. M° Plaisance. Tél. 01 45 41 24 74 – bibliotheque.plaisance@paris.fr

04 mars 2009

Exposition Giotto – « François, l’humilité radieuse » ,12 février - 12 mai 2009 à la chapelle du Val-de-Grâce, 227 bis, rue Saint-Jacques - Paris Ve

Organisée par "Ars latina" et la Famille Franciscaine, l'exposition présente des photographies "grandeur nature" (2,50m x 2,50m) des fresques de Giotto dans la basilique d'Assise, relatant des épisodes de la vie de Saint François et de ses premiers compagnons.

giotto_exposition au Val de Grâce.jpg


Déjà présentée à Chambord, Angers, Lille,…dans des églises ou des grands bâtiments laïques, elle est montrée à Paris, dans l’ancienne abbaye du Val-de-Grâce (227bis, rue Saint-Jacques - Paris Ve), du 12 février au 12 mai 2009.
Les magnifiques bâtiments historiques de l’ancienne abbaye royale, Notre-Dame du Val-de-Grâce, située au coeur de Paris, vont prendre, du 11 février au 11 mai 2009, les couleurs de Giotto et de François d’Assise.

Lire la suite

19 février 2009

Exposition de céramiques à l'atelier Karidwen

exposition_de_céramiques_du_10_au_28_fev_à_l'atelier_Karidwen_-affiche-.jpg

18 février 2009

Exposition Raymond Meeks et Laurent Millet jusqu’au 7 mars à la Galerie Camera Obscura :

Une exposition de photos absolument remarquables où la nature devient songe entre rêve souriant et angoisse.

Raymond Meeks tree dance camera obscura.jpg


Camera Obscura, 268 boulevard Raspail ouvert au public du mardi au samedi 13 h à 19h. Tel 01 45 45 67 08.Pour plus de renseignements, consultez : http://www.galeriecameraobscura.fr/entree.htm

14 février 2009

Séraphine de Senlis au musée Maillol

Le film de Martin Provost et la remarquable interprétation de Yolande Moreau ont déjà attiré notre attention sur le personnage extraordinaire de Séraphine de Senlis, femme peintre autodidacte.

656206123[1].jpg

Aujourd’hui, et jusqu’au 31 mars, le musée Maillol présente une vingtaine d’œuvres de l’artiste. Œuvres en tout point remarquables. Nous sommes devant un ensemble de peintures dites « naïves », certes, mais il s’agit là d’une peinture où les dons exceptionnels et multiples, éclatent spontanément à l’œil par l’exubérance des couleurs, soutenue par une imagination délirante.

1083839318[1].jpg

Chez cette artiste, la nécessité absolue de créer fait littéralement exploser les conventions académiques. On est saisi par la richesse, la profusion et l’abondance des formes que diffusent ces œuvres frappées par l’embrasement d’une sorte d’incendie, nous révélant une vision intérieure propre à toute transcendance artistique.

R.R.

Musée Maillol – 61, rue de Grenelle – 75 007 – www.museemaillol.com- Tél : 01 42 22 59 58.

07 février 2009

Un concert de musique de chambre le 8 février à 18h30 dans le cadre de l’exposition Meunier et Lambert : peinture et sculpture à la galerie de l’Entrepôt jusqu’au dimanche 22 février.

Un concert de musique de chambre se déroulera  le dimanche 8 février 2009 à 18h30, avec Isabelle Lequien, altiste, et Sylvie Lechevalier, pianiste

L’exposition

Exposition Meunier peintre et Lambert sculpteur.JPG

 Anne Meunier est peintre elle est née en 1953 à Paris où elle vit et travaille aujourd’hui. Elle fait ses études à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, à l’atelier de peinture, de gravure et de lithographie. Le papier est un des éléments essentiels de son travail : «Matière organique surprenante….C’est à l’approche du sens de ses fibres, de sa transparence ou de sa texture que l’aventure commence… » http://www.lentrepot.fr/ent_intervenant.asp?iid=717

Jean-Claude Lambert est un sculpteur, né à Teillé (Loire-Atlantique) en 1953, aujourd’hui, il vit et travaille à Nantes. Il est sorti des Beaux Arts de Nantes et de Rennes. » Il cherche à retrouver dans les matériaux tels le bronze, la pierre et le bois les mémoires de nos passages, la conception humaine de l’existence ; » http://www.lentrepot.fr/ent_intervenant.asp?iid=716 et http://www.lambert-sculptor.com/

Galerie : Ouverte de 11h à 19h tous les jours sauf le samedi, le dimanche de 14h30 à 18h30, 7 / 9 rue Francis de Pressensé - 75014 Paris. Tél. : 01 45 40 07 50

04 février 2009

"Terre natale" et "Ailleurs commence ici"

Nous assistons avec Raymond Depardon, au travers de cette exposition, à un tour du monde en 14 jours, qui donne la parole à un certain nombre d’habitants de la planète, ceux-là mêmes, représentant des minorités menacées, écartées et exclues souvent de leur territoire. C’est le projet d’une manifestation où R. Depardon, cinéaste et photographe propose une réflexion sur le rapport au « natal », à l’enracinement et au déracinement, ainsi qu’aux questions identitaires qui s’y rapportent.

 

Capturer.JPG

Un dialogue contradictoire et complémentaire s’installe entre le choix de Raymond Depardon et son attachement à la terre, face à Paul Virillio, urbaniste et philosophe qui travaille sur les déplacements de population, le rétrécissement et la fin de l’espace, liés à l’importance devenue majeure de la vitesse.

La planète est à un tournant de son histoire et son futur nous échappe. L’exposition de R. Depardon et de P. Virillio fixe les enjeux et offre quelques clés pour comprendre les évolutions possibles mais incertaines de l’humanité. Notre environnement « naturel » se modifie profondément et avec rapidité. L’homme se voit retiré ses facultés d’anticiper sa propre évolution et par conséquent, celle de la planète.

Cette exposition pose les vraies questions mais ne prétend pas donner en parallèle les réponses adéquates.

Fondation Cartier : 261 boulevard Raspail – tél : 01 42 18 56 50

Exposition ouverte jusqu’au 15 mars 2009

27 janvier 2009

Exposition des œuvres de Samiran Boruah jusqu’au 9 février.

 

exposition-samiran-boruah.jpg

Cet artiste peintre est surtout connu en Inde : Ses œuvres reprennent le souvenir visuel de sa région natale, le nord-est indien. Ses images, dont l’intensité des couleurs est saisissante, explorent aussi l’inconscient des mythes et des légendes humaines. Elles expriment le réel avec poésie.
Pour avoir une approche de ses œuvres consulter : http://www.samiran-boruah.odexpo.com/page2.asp

Exposition jusqu’au 9 février, du lundi au vendredi de 17h à 19h à la Galerie Lithovic, 119 rue du Château. Entrée libre

24 janvier 2009

Exposition Denis Dailleux « Fils de Roi » à la galerie Camera Obscura, 268 boulevard Raspail, derniers jours jusqu’au 31 janvier 2009.

Voici des extraits du Blog de la Galerie Camera Obscura présentant l’exposition.

Exposition Denis Dailleux fils de roi.jpg

"Denis Dailleux publie chez Gallimard un nouveau livre consacré à son travail en Égypte. Fruit d'un travail patient et amoureux, construit depuis une quinzaine d'année, il révèle, à travers une photographie exigeante et respectueuse, une relation unique à un pays et à un peuple….

L'exposition que nous présentons réunit une trentaine de nouvelles photographies. Les tirages réalisés dans deux formats (80 x 80 cm et 36 x 36 cm) traduisent toute la richesse du travail de coloriste de Denis Dailleux….."

Ne ratez pas cette exposition, selon moi d'une qualité exceptionnelle. On y ressent la même émotion que devant une très belle peinture. Les photographies de paysage,, en particulier, montrent un visage de la Perse, inattendu et inconnu pour moi.

Galerie Camera Obscura : ouvert au public du mardi au samedi 13 h à 19h. Tel 01 45 45 67 08.

Pour plus de renseignements, consultez : http://www.galeriecameraobscura.fr/

16 janvier 2009

Quelques événements au Moulin à Café du 16 au 27 janvier 2009

Vendredi 16 janvier, 20h30-22h30 : spectacle «  Bourgeoises et cocottes » un spectacle de théâtre et chansons, sur les traces de Feydeau, Courteline et Yvette Guilbert

Samedi 17 janvier de 17h à 18h30 : Spectacle pour enfants organisé par la compagnie Gergoland au Moulin à Café

Samedi 17 janvier, 20h30-22h30, concert du Chœur d’Arti’Show

Créé en 2001 à L’Haÿ-les-Roses, le Chœur d’Arti’Show est un groupe vocal polyphonique mixte composé d’une vingtaine de choristes amateurs. Musiciens ou non, ils sont tous mélomanes, et passionnés de jazz. Le groupe de jazz vocal Chœur d’Arti’Show va à nouveau faire entendre ses voix sur des morceaux de jazz, des gospels et des chants africains superbement arrangés. Au carrefour de l’émotion et du rythme

Emotions voyageuses : Exposition à partir du samedi 10 janvier jusqu’au 27 janvier

Photographies de reportage à travers le monde. Ici l’Amérique latine. “Ces photos […] sont plutôt des sourires, des regards échangés, un courant qui passe…”Ces photos sont réalisées par Catherine Gaudin et Seydou Touré.
Des expositions parallèles se déroulent au Lucernaire (Paris 5e) et au Théâtre de verre (Paris 10e).

9, place de la Garenne 75014 Paris 01.40.44.87.55 moulin.cafe.free.fr Métro Pernety

 

01 janvier 2009

Exposition Dufy : Urgent jusqu’au 11 janvier ! Une explosion de couleurs pleine grâce et de joie.

Dufy_barques_à_Martigues.jpg

Le musée d’Art Moderne de la Ville de Paris présente une importante rétrospective de l’œuvre de Raoul Dufy. Cet artiste, largement représenté dans les collections du musée grâce au legs de madame Dufy, et par la monumentale « Fée Electricité » (réalisée pour l'exposition internationale des Arts et Techniques à Paris de 1937), n'avait pas été montré dans une institution publique parisienne depuis la mort de l'artiste en 1953.
La trajectoire artistique de Dufy, qui accompagne les avant-gardes parisiennes du début du siècle, en fait un peintre très original. Très tôt, ses recherches l'accent sur la couleur / lumière, sur son goût pour l'arabesque ainsi que sur les nouveaux procédés chimiques empruntés à la technique picturale et textile. L'exposition mettra particulièrement en évidence ses séries (bords de mer, rues pavoisées, ateliers, cargos noirs…), et la conjonction de son œuvre décorative avec sa peinture.

Dufy_expo_à_Paris.jpg

Ne manquez pas d’aller voir cette exposition avec vos enfants et petits-enfants, c’est un enchantement. Nous entrons presque tout de suite dans un univers de vacances sur les plages ou au bord des rivières : bateaux, scènes de pêche à la ligne, fêtes populaires, tout est prétexte à une explosion de couleurs, les bleus intenses côtoient, les jaunes, oranges, rouges, roses tendres, verts acidulés. Les compositions apparemment légères et désordonnées sont savamment étudiées et équilibrées de manière à évoquer un jardin abandonné, la vue d’une fenêtre, une chambre au réveil, un atelier d’artiste, les drapeaux déployés le 14 juillet : visions fugaces qu’il fixe avec joie et grâce.

Ce sont des instants de bonheur ou de beauté qui intéressent Dufy, par exemple, dans ses compositions florales il choisira des fleurs dans leur plein épanouissement comme des tulipes qui déploient leurs pétales et courbent leurs tiges juste avant de flétrir. L’exposition se termine par la grande salle entièrement décorée par l’éclatante fresque de la fée Electricité.

Dufy est un peintre de son temps qui s’émerveille des progrès techniques de son époque. Il participe aux courants artistiques contemporains. Il utilise les techniques impressionnistes, cubistes avec fantaisie, en insistant sur la féerie des couleurs et les compositions foisonnantes. Il travaille sur différents supports : la céramique, les tissus, la gravure sur bois….il illustre les poèmes d’Apollinaire. Sa virtuosité technique est toujours au service de son plaisir et du nôtre.

Monique Garrigue-Viney

De 4,50 à 9 euros - Du mardi au dimanche de 10h à 18h, le jeudi jusqu'à 22h - Musée d'Art moderne de la ville de Paris, 11 avenue du Président Wilson, 75016 Paris - Renseignements : 01.53.67.40.00

09 décembre 2008

La Galerie Camera Obscura présente :

La Galerie Camera Obscura   vous invite au vernissage, le 11 décembre 2008, de 18h à 20h  et à la signature du livre" Fils de roi" ( éditions Gallimard) , de Denis Dailleux. L'exposition se tiendra du 12 décembre 2008 au 31 janvier 2009. ( Fermeture annuelle du 21 décembre au 5 janvier).w

Galerie Camera Obscura - 268 Boulevard Raspail - 75 014- Paris - tél : 01 45 45 67 08. www.galeriecameraobscura.fr

Horaires d'ouverture : 13h - 19h du mardi au samedi.

07 décembre 2008

Les rencontres du Musée du Montparnasse

DÉPLACER/RECRÉER De l’art et de l’écologie
MERCREDI 10 DÉCEMBRE 2008 à partir de 18h30
• Vernissage des expositions : Déplacement au Musée du Montparnasse et Les 30 ans du Manifeste du Naturalisme intégral à l’Espace Krajcberg du Musée du Montparnasse.
• Rencontre à l’Espace Krajcberg de 19h30 à 20h30
De l’importance du Manifeste du Naturalisme Intégral aujourd’hui

VENDREDI 16 JANVIER 2009 de 15h à 18h
Regards sur la Chine : déambulation sur les territoires en mutation

JEUDI 22 JANVIER 2009 de 19h à 20h30
Une charte pour une production culturelle responsable
par La Réserve des arts

Le programme complet des expositions,des rencontres et leurs intervenants sur www.museedumontparnasse.net

Musée du Montparnasse et Espace Krajcberg du Musée du Montparnasse,
21, avenue du Maine, 75015 Paris
Réservation souhaitée : contactez Sonia Legros au 01 42 22 90 16

30 novembre 2008

Déplacement: exposition présentée du 11 décembre 2008 au 25 janvier 2009 au Musée du Montparnasse

La mission photographique Le Voyage, initiative de l’Université Paris 8 et de l’Académie du Film de Pékin (Chine), est invitée à présenter le deuxième et dernier volet de ce projet dans le cadre de la programmation d’expositions proposée par Le Musée du
Montparnasse.

Yannick Aleksandrowicz.jpg

Depuis 2005, les départements de photographie de l’Université Paris 8 et de la Beijing Film Academy travaillent ensemble sur des projets photographiques. La première mission franco-chinoise avait pour sujet les rythmes de la ville et ceux de l’homme. Ce travail a fait l’objet de plusieurs expositions et d’un catalogue.

Lire la suite

26 novembre 2008

Evocation de la vie du Château ouvrier avant sa rénovation : Exposition de photos, mercredi 26, jeudi 27, et vendredi 28 novembre de 18 à 21h

 

chateau-ouvrier.jpg

C’est dans le cadre du projet « Mémoires et...Avenir de mon quartier » que l’association Florimont propose une évocation de la vie du Château Ouvrier avant sa rénovation à travers les photos de Ghislaine César.
Cette exposition « lieux communs et autres clichés » est organisée au Château ouvrier, 5-9 place Marcel Paul. Tél : 01 42 79 81 30. contact@chateau-ouvrier.fr. L’exposition se tiendra mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2008 de 18h à 21h
Vernissage le mercredi 26 novembre à 18 heures au Château Ouvrier 9, place Marcel Paul 75014 Paris (niveau 69-71, rue Raymond Losserand)

20 novembre 2008

Expo CARITA, jusqu'au 23 novembre

L'expo dont la Voix vous a déjà parlé, continue jusqu'au 23 au soir. Elle est aussi l'occasion de rendre hommage à Christophe Carita, talentueux neveu des créatrices du célèbre salon, de toutes les stars et célébrités.

Christophe Carita2.jpgOriginaire du Sud-ouest, comme elles, il eut d'abord la passion du dessin. Allant dans le salon de ses tantes, il décide de coiffer et de rencontrer les stars. Il se lance donc dans lac oiffure, mais utilise son goût du dessin pour concrétiser ses créations. Il considère, dans son métier, le dessin comme une activité à part entière , indispensable à son travail.Sa passion de l'innovation lui fera essayer tour à tour, toujours d'abord sur le papier, tous les styles, tous les accessoires, toutes les audaces.

L'exposition montre ses dessins, en noir comme en couleur.

Cristophe Carita1.jpg

18 novembre 2008

Agenda culturel pour petits et grands du 18 au 29 novembre

Expositions, rencontres, portes ouvertes, visites, éveil musical, films, ateliers, animations de bibliothèques, etc...

Lire la suite

12 novembre 2008

Sous le ciel du Vietnam

Exposition André Heimler à la galerie du Montparnasse , 55 rue du Montparnasse, du 1er novembre au 16 novembre de 12h à 20h.
Cette exposition comporte environ 120 photos de reportage sur le Vietnam absolument splendides qui illustrent toutes les facettes de la vie au Vietnam : la culture en terrasses, les rizières, la vie dans les villes et villages, les villes…Les richesses culturelles, les métiers d’art : la poterie, la broderie et la misère de certains quartiers. André Heimler présente la diversité des paysages : Les plaines, les paysages fabuleux de montagnes, de la baie d’Along, les lieux où eaux et ciel se confondent…

André Heimler, les terrasses mises en eau.JPG

Le seul reproche que je pourrais faire c’est que les photos sont si belles et si riches qu’elles méritaient d’être exposées en plus grand format !
Mercredi 12 novembre à 18h30, il y a une conférence « Propos sur le Vietnam » de André Heimler, 55 rue du Montparnasse, métro Edgar Quinet, Montparnasse, Vavin.

D'autres photos

Lire la suite

11 novembre 2008

MARIA CARITA, 30 ans après; quand les CARITA étaient trois.

Marie-Josée CARITA, habitante du 14ème, organise une exposition, sur le célèbre salon de coiffure des stars, fondé par ses grand-tantes, les sœurs CARITA

Carita rayues et coupes courtes.jpg

Rayures et coupes courtes: les Carita et le Pop'art

Maria CARITA est née à Toulouse de parents espagnols en 1911. Sa soeur Rosy, est née à Villach, en Espagne dans une région dite du" Val d'Aran", en Aragon. Comme dans toutes les familles espagnoles, on chantait, on dansait et on cousait.
A l'âge de 14 ans, Maria commença comme apprentie coiffeuse à Toulouse, après avoir hésité entre la coiffure et la couture. Car son père, arpenteur, était aussi coiffeur (et joueur de guitare). Rosy, sa cadette de deux ans la suivit dans cette voie. Leur diplôme de coiffure en poche, elles ouvrirent leur premier salon  à Toulouse, dans une ancienne boucherie repeinte en blanc, leur soeur Thérèse à la caisse, leur frère Marcel aux shampoings. Le goût de Maria, ses mains intelligentes leur permirent de se faire une bonne clientèle. En 1943, leur mère, Carmen, mourut et Maria « monta » à Paris, encouragée par des clientes parisiennes, exilées à Toulouse pendant les années noires de la guerre. Avec sa sœur, elles s'installèrent dès le début, rue du Faubourg St Honoré, au n°5. En 1952, étant à l'aise dans leur travail, elles s'installèrent au 11, l'adresse mythique, avec Monsieur Alexandre,  pour 6 ans de collaboration. Puis, ce dernier, bien armé par cet enrichissant compagnonnage, ouvrit son propre salon, avenue de Matignon.
Un immense succès

IMGP0984-cor.jpg

Les soeurs CARITA surent attirer dans leur salon, qui, en 1968, s'ouvrit aux hommes "CARITA Monsieur", le milieu du cinéma, de la presse, de la mode, des photographes de mode, du théâtre, du Music-Hall. Parmi leurs amis figuraient les grands noms de cette époque. Il suffit de lire les innombrables télégrammes de condoléances reçus à la mort de Maria, le 6 septembre 1978, pour comprendre le pouvoir charismatique de cette petite toulousaine montée à Paris avec une grande ambition.
En 1963, leur neveu Christophe les rejoint. Il relancera le dynamisme de la Maison CARITA par son imagination et son indéniable talent. Sa particularité: dessiner les coiffures avant de les réaliser.
Du rêve pour des coiffures de rêve.
IMGP1253.JPGCatherine Deneuve, Mireille Darc et Sylvie Vartan y trouvèrent leur blondeur, Mireille Mathieu, Claude François et Jean Seberg leur fameuse coupe; elles furent innombrables les vedettes du petit et du grand écran, Denise Fabre, Juliette Gréco, Isabelle Adjani, Charlotte Rampling, Fanny Ardant, Carole Bouquet, Brigitte Fossey, Macha Meril, Marie-José Nat, les étrangères Johanna Shimkus, Elsa Martinelli, et toutes les femmes qui trouvèrent leur style grâce à Maria Carita.
Beaucoup de documents originaux illustrent l'exposition retraçant la vie de Maria Carita, de sa soeur Rosy, et de leur neveu Christophe, les trois CARITA; et les belles photos de Peter Knapp, William Klein, Harry Meerson et Sarah Moon en prolongent, par leur charme puissant, tout le relief.
En 1957, lors d'un congrès à Rome, Maria avait été présentée au Pape Pie XII qui lui aurait dit: « Carita, quel joli nom. Il signifie beauté et charité, et vous, vous faites la charité de la beauté ». Rien n'arrêta, en effet, la charité de Maria, sauf la mort, brutale, due à un cancer foudroyant de la moelle épinière, en 1978, il y a juste 30 ans.

Eglise de La Madeleine: foyer - salle royale.
Tous les jours jusqu'au 23 novembre inclus
De 11h à 18h30.

07 novembre 2008

La photo dans tous ses états

Plus de 400 photos seront présentées du 5 au 14 novembre à la mairie annexe du 14ème

Le mois de la photo est particulièrement riche cette année : quatre expositions à la Mairie du 14ème et trois concours : concours international du salon Daguerre, concours junior du 14ème, et concours des conseils de quartier du 14ème !

Salon international d’art photographique : Salon Daguerre

Ce salon est organisé par le photoclub de Paris-Val-de-Bièvre, l’invité d’honneur est Pierrot Men, photographe malgache.

Salon des photographes du 14ème

40 exposants ; hommage à Jacqueline Véron-Bory, photographe et fondatrice de Kaléidoscope 14.

Les vélos et cyclistes de mon quartier

Exposition de photos des lauréats du concours junior

Mon quartier drôle et insolite

Exposition des photos des lauréats du concours des conseils de quartier. (Cette exposition sera prolongée à la Maison des associations, 22 rue Deparcieux, à partir du 15 novembre au 29 novembre, et cette fois-ci toutes les photos seront présentées, voir article du 3 octobre dans la rubrique de la vie des quartiers)

Du 5 au 14 novembre, du lundi au vendredi de 11h à 18h ; les jeudis, mardi 11 novembre et les week-end de 11h à 19h ; mairie annexe, salle des Fêtes .12 rue Durouchoux. Métro : Denfert-Rochereau ou Mouton-Duvernet. Bus 28-58-38- 68

30 octobre 2008

la Galerie Obscura présente Sarah Moon

avant_derniere-2.jpg

Depuis le 24 octobre, la Galerie Camera Obscura présente au 268 , boulevard Raspail - 75 014 - un ensemble photos créées par Sarah Moon,  présentées  sous la forme d'un livre : 12345. Aujourd'hui 30 octobre une rencontre avec l'artiste aura lieu de 18h à 20h.  Cette expostion pourra être visitée jusqu'au 6 décembre 2008.

Galerie Obscura :mardi au samedi, de 13h à 19h, 268, bvd Raspail

tél : 01 45 45 67 08. www.galeriecameraobscura.fr