Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 avril 2012

"Pension de Famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance" Assemblée Générale de l'Association samedi 14 avril, de 10h30 à 14h

pension de famille à bauer-thermopyles- plainsance La prochaine Assemblée Générale de l'Association "Pension de Famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance" se tiendra le samedi 14 avril, de 10h30 à 14h dans la salle associative du 12 rue du Moulin des Lapins, et que vous y êtes cordialement invités.Un pique-nique est prévu.

La remise des clés est prévue pour le 16 mai 2012 et l’ouverture de la pension de famille aura lieu dans la foulée à savoir après le week-end de l’Ascension.

Ordre du jour :  - rapport moral et vote - rapport d’activité et vote - rapport financier et vote -renouvellement de dirigeants - questions diverses

Association Pension de famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance- 30 rue Didot 75014 Paris - Tel: 06.24.26.28.59- http://pensiondefamille.14e.free.fr/

Vous trouverez en fichier attaché le rapport d'activités 2011 ainsi qu'un bulletin d'adhésion pour 2012, au cas ou vous souhaiteriez adhérer (ou re-adhérer) à notre association l'année de son ouverture.( cliquez sur lire la suite )

Lire la suite

11 avril 2012

Sarah Moon à la galerie Camera Obscura

SarahMoon.JPG

Galerie Camera Obscura
268, boulevard Raspail 75014 Paris • Tél : 01 45 45 67 08
 - Du mardi au vendredi, de 12h à 19h - le samedi de 11h à 19h • M° Raspail • www.galeriecameraobscura.fr

09 avril 2012

Yves Cochet pour la grève....du ventre?

Selon Libération, notre député, Yves Cochet, lors d'un colloque sur la "décroissance" a fait des propositions pour le moins étonnantes, sachant qu'il est toujours limitatif d'extraire des propos de leur contexte:

Le député des Verts Yves Cochet a profité, samedi, d’un colloque de la revue de la décroissance Entropia, à Paris, pour apporter une solution surprenante à l’actuelle crise économique et écologique.

Selon lui, un enfant européen ayant «un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York», il faudrait faire voter une directive baptisée «grève du troisième ventre» qui inverserait l’échelle des prestations familiales.

En d’autres termes, dissuader financièrement les familles qui envisageraient de concevoir un trop-plein d’enfants. «Aujourd’hui, plus on a d’enfants, plus on touche. Je propose qu’une famille continue de percevoir des aides pour les deux premiers enfants, mais que ces aides diminuent sensiblement à partir du troisième», a déclaré le député devant les 150 participants des milieux écologistes et altermondialistes.

Ecologoiste, écologiste? on ne sait plus!

A.C.

06 avril 2012

Les principales opérations d’aménagement dans le 14e en 2012

Il est intéressant de consulter dans le budget de la mairie la part affectée à notre arrondissement.

En matière de voirie, la grosse opération est la voirie de Broussais (voir le plan) pour 17 millions d’€, suivie de loin par le square Gaston Baty (environ 1.000 m2) près du bd E.Quinet, 1,3 millions d’€. Le reste, ce sont des petits aménagements av. M. D’Ocagne, rue Didot, trottoirs rue de l’Ouest, rue J. Zay, la chaussée rue H. Maindron, le carrefour Severo-Plantes et l’angle E. Quinet-Gaité.

Broussaisr.JPG

Crèches : autre poste important, au total 5,3 millions d’€, dont l’essentiel, 4,8 millions d’€, à la crèche Ilot de Mariniers-Broussais.

Le reste se répartit en petites opérations, bibliothèques (55.000 €), les écoles primaires, Arago, Maindron, rue de l’Ouest et Jacquier pour 680.000€ au total, les stades Jules Noël et Didot pour 780.000€, la réfection de la Salle des mariages de la Mairie (100.000€) et la rénovation complète (?) du square Frédéric Bazille pour 150.000€. C’est bien l’opération voirie Broussais la grande affaire de 2012.

A.C.

07 mars 2012

Solide ici, Solide ailleurs, deuxième!

La Voix vous a déjà parlé de cette belle idée qui nous vient de la maison Alesia-Jeunes, 16 rue du Moulin Vert.

Solide'Ici , dans le 14ème, en aidant financièrement des jeunes en difficulté à partir en vacances cet été : Colonie organisée par la Maison Alésia Jeunes.

Solid'Ailleurs A Bethléem, en aidant  financièrement des familles de Bethléem, dans une situation critique, pour qu'elles puissent rester vivre dans leur ville!

Pour cela, venez dimanche prochain, assister à un beau concert, dont la recette sert à financer ces actions.

"Soul & Gospel"

avec, en invités

Audrey Steeves et Kelyan Horth 

dans un duo piano-voix

Dimanche 11 mars 2012, 17h,  à Alésia Jeunes, 16 rue du Moulin Vert

Venez nombreux !!!

27 février 2012

La Compagnie Bouche à Bouche annonce...

   LE CABARET DES FOLIES DRAMATIQUES
     Samedi 3 mars à 20h et dimanche 4 mars à 17h


Buvette et petite restauration sur place
Centre d'animation Vercingétorix
181-183 rue Vercingétorix 75014 Paris

M°Plaisance (ligne 13)

SPECTACLE GRATUIT (réservation conseillée)

Lire la suite

23 février 2012

L'actualité de la Librairie ancienne et moderne

Les vitrines de la librairie ancienne et moderne

En février, trois thèmes sont illustrés en vitrine :

librairie bernard faure,librairie ancienne et moderne,paris 14eLes contes et légendes avec le livre de Geneviève Massignon : "De bouche à oreilles, le conte populaire français", et le livre de Sara Cone Bayant : "Comment raconter des histoires aux enfants".

L'usage de l'image avec les livres de François Robichon : "Job ou l'histoire illustrée", et de Daniel Grojnowski : "Usages de la photographie".

L'étude des langues et de l'onomastique avec le nouvel ouvrage de Claude Hagège : "Contre la pensée unique" et le livre de Marie-Thérèse Morlet : "Dictionnaire étymologique des noms de famille".

Fin février, les thèmes illustrés seront l'enseignement et le dessin.

Librairie Bernard FAURE, 3 rue de l'abbé Carton, 75014 Paris, Tel : 01 45 41 27 39, Courriel : liberfaure@orange.fr

14 février 2012

L'Observatoire et ses astronomes (I)

Pierre Mechain astronome 1744-1804.jpgAu nord du 14ème arrondissement, une rue rappelle que l’astronome Méchain participa à la direction de l’Observatoire de Paris. Méchain fit partie d’une équipe de cinq astronomes qui ont été successivement à la tête de l’Observatoire, pendant la période de 1795 à 1854.
Pierre- François -André Méchain est né à Laon le 16 août 1744. Issu d’un milieu modeste, son père était ouvrier du bâtiment, il achève ses études à Paris. Lalande qui fut lui-même à l’Observatoire, le remarque et l’encourage dans sa vocation.

Méchain découvrira douze comètes. Son entraînement au calcul des orbites lui permet de calculer celle de l’astre découvert en 1781 par Herschell. Il sera le premier à affirmer qu’il s’agit là d’une nouvelle planète et non d’une comète. Son nom est Uranus.
Nommé à l’Académie des Sciences en 1782, il est chargé de la Connaissance des Temps à partir de 1788. Il établit les éphémérides jusqu’en 1794. En 1792, il est en mission géodésique pour l’opération de prolongement de la méridienne jusqu’à Barcelone. Après un accident survenu près de cette cité, en voulant examiner une nouvelle pompe hydraulique, il reprend sa triangulation mais il est fait prisonnier, car on était en pleine guerre d’Espagne. Ensuite, il a l’autorisation de se rendre en Italie où il reste à Gênes jusqu’en 1795.

Ses calculs sur la triangulation comportent un écart de trois secondes qui l’amènera à refaire vainement tous ses calculs, ce qui déterminera chez lui l’apparition d’un caractère assombri et anxieux. Il effectuera une nouvelle mission jusqu’aux Baléares en avril 1803, afin d’y prolonger la précédente méridienne. Malade de la fièvre jaune et soumis à l’épuisement du travail, il décède le 20 septembre 1804 à Castellon de la Plana au nord de Valence. La rue Méchain relie la rue du faubourg Saint Jacques à  la rue de la Santé.
NDLR : documentation extraite de la Revue n° 26 de la S.H.A. du 14ème arrondissement.   (Lire la note suivante)

12 février 2012

Films à l'affiche: Et si on vivait tous ensemble ?

Nouvelle critique  de ce film dont La Voix vous déjà parlé.

Cinq sexagénaires sont amis depuis des décennies. Il y a deux couples, Jean et Annie, Albert et Jeanne, et Claude, veuf. Jean vit encore en activiste qui n'a rien oublié de mai 1968. Albert, un ancien photographe, commence à ressentir les atteintes de la maladie d'Altzheimer. Jeanne, ancienne militante féministe, continue de tenir des discours très affirmés sur les sexes et le sexe. Quant à Claude, en veuf très consolable, il affirme sa vitalité en compagnie de filles de joie.

paris 14e,claude rich,jane fonda

L'accident viendra de Claude. Une maladie cardiaque, une opération le conduisent en maison de retraite. Une situation que son copain Jean ne peut accepter. « Et si on vivait tous ensemble ? » lance-t-il un jour. La boutade prend forme. On sort Claude de la maison de retraite, et les cinq amis s'installent dans la maison d'Annie et Jean. Mais la cohabitation n'est pas si facile. Et la promiscuité, les discussions, réveillent les fantômes du passé...

Le réalisateur, Stéphane Robelin, a traité le sujet de la venue de la vieillesse sur le ton de la comédie. Mais le rire vire ici au doux-amer. Car l'âge est bien là, il arrive, il s'impose, et les événements d'autrefois, longtemps cachés, ressortent quand on ne les attendait plus. Le film est un succès pour son humour plein de délicatesse et pour sa performance d'acteurs, avec des palmes particulières pour Claude Rich (Claude), Pierre-Richard (Albert) et Jeanne (Jane Fonda).

Gérard Desmedt

11 février 2012

1.195 sapins de Noël récupérés au parc Montsouris!

La mairie de Paris a fait ses comptes. Pour sa cinquième édition, l'opération de récupération des sapins de Noël, entre le 26 décembre et le 22 janvier, a été un succès. Au total, 37 000 arbres ont été déposés dans les différents lieux de collecte, 27 % de plus que l'année dernière.

Le point de collecte du parc Montsouris a récupéré 1 195 sapins : c'est le second au palmarès, derrière le parc des Buttes Chaumont, dans le 19e arrondissent (3 153 sapins).

Les arbres étaient broyés sur place. Le broyat obtenu est répandu au pied des massifs des espaces verts. Cette opération contribue à réduire la pousse des mauvaises herbes, et à limiter l'évaporation du sol.

Gérard Desmedt

10 février 2012

Dialogue Islamo-chrétien à Notre Dame des Champs : mercredi 15 février 20h30

Mercredi 15 février à 20h30 , la paroisse Notre-Dame des Champs et le GAÏC Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne vous invitent à une soirée de réflexion et d’échange sur le thème :"Chrétiens et Musulmans en dialogue !Mieux se connaître pour mieux vivre ensemble"

Les intervenants seront : Khaled Roumo  responsable de l’atelier “Itinéraires spirituels” du GAÏC, écrivain, chercheur en interculturel. Hubert de Chergé  engagé dans la rencontre avec les musulmans, frère de Christian, prieur de Tibhirine

Présentation du GAÏC : Myriam Bouregba, Antoine Poirier.

92 bis Bd du Montparnasse Paris 14ème Métro Vavin, Edgar Quinet ou Montparnasse. Bus 58, 82, 91  

06 février 2012

Et si on vivait tous ensemble

(Voir également la critique de Gérard Desmedt, parue également dans La Voix, cliquez ici)

Un film de Stéphane Robelin

Et si on vivait tous ensemble affiche.jpgSur le fil ténu de la comédie, le réalisateur pose un vrai problème : comment aborder la vieillesse, lorsque les liens familiaux – enfants et petits-enfants – ne sont plus aussi vivaces chez les générations d’aujourd’hui ?

C’est avec le sourire, la bonne humeur, mais sans toutefois faire l’impasse sur les tensions, les heurts et la jalousie, que ce film dénoue les aspects divers d’une cohabitation voulue entre des personnes âgées, et cela dans le cadre d’une maison vaste et accueillante où chacun essaiera de trouver son propre équilibre, entre la solitude tant redoutée et la vie au sein d’une communauté reconstituée.

La brochette d’acteurs qui anime les fils du scénario, entre pour beaucoup dans la réussite du film, qui se veut avant tout consensuel, rassurant presque, où l’humour et la tendresse alimentent les rebondissements au sein de sketches décalés et désopilants.

On y retrouve Claude Rich, Guy Bedos, Pierre Richard. Quant aux interprètes féminines : Jeanne Fonda et Géraldine Chaplin, elles ne sont pas en reste pour affirmer l’originalité de leurs caractères.

Voici une comédie légère et joyeuse, dont le fond nous rappelle que l’âge venant, chacun de nous espère vivre encore pleinement, en dépit de l’inévitable effacement de nos vies. R. Rillot

02 février 2012

Emmaüs, la RATP et la Ville de Paris.

Le Conseil d’arrondissement de novembre dernier a évoqué l’état d’avancement du projet immobilier de la RATP, boulevard Jourdan et rue de la Tombe Issoire, dont La Voix vous a informé dès le début (voir notamment la note). Un accord Ville-RATP a, en particulier, scellé le sort du centre Emmaüs du Boulevard Jourdan qui devra fermer.

Jean-Paul Millet, Premier Adjoint, chargé de l’urbanisme, de l’habitat et de la propreté a notamment indiqué :

« Il vous est proposé aujourd’hui d'approuver un nouvel accord entre la Ville de Paris et la RATP. Pendant de nombreux mois, des discussions importantes ont eu lieu entre le gouvernement, le STIF (*) et la RATP au sujet des propriétés foncières qui appartenaient au STIF et qui seraient transférées à la RATP, et inversement. Dans ce nouveau projet, la Ville de Paris céderait à la RATP la totalité des deux parcelles lui appartenant. Une des parcelles est actuellement occupée par Emmaüs. Or, vous vous rappelez que nous avons voté il y a quelques mois une convention stipulant qu’Emmaüs serait informé du début des travaux six mois en avance avant, afin de pouvoir quitter les lieux. Les travaux allant commencer d’ici la fin de l’année 2012, nous allons donc demander à Emmaüs de quitter les lieux en juin 2012. En échange, la RATP cèderait à la Ville de Paris 4000 m² des droits de construire permettant la réalisation d’environ 53 logements sociaux, des volumes non bâtis destinés à accueillir des équipements de petite enfance – une très grande crèche de 1146 m² et une halte garderie de 412 m² –, un volume pour le club des seniors de 150 m2, les jardins de la crèche et de la halte garderie de 750 m2, et un volume pour un local commercial de 200 m². La valeur de ces biens est estimée à 8.816.600 euros HT ».

Il s’agit en fait, d’un vrai échange, sans transfert d’argent et « sans soulte ». Et la RATP, devenant seul propriétaire, peut réaliser l’opération immobilière prévue, qui préserve le garage des bus. Son métier réel étant bien de … transporter des voyageurs ! Vous en doutiez peut-être?

(*) STIF : Syndicat des Transports d’Ile de France.

A.C.

30 janvier 2012

Solid'Ici, Solid'Ailleurs

Solid'Ici  dans le 14ème, Solid'Ailleurs  à Bethléem est le slogan choisi par les jeunes de la Maison Alesia Jeunes pour venir en aide aux chrétiens de Bethléem, dont la situation déjà très difiicile devient de plus en plus précaire, en raison, en particulier, du "mur", qui rend leur situation économique intenable.

L'idée est d'organiser quatre concerts de qualité, dont les recettes iront intégralement aux chrétiens de Bethléem. Le premier de ceux-ci, dont voici l'affiche, aura lieu samedi 4 février à 17 heures.

Solidarite2.jpg
Au programme des airs d'opéras baroque, d'opérettes et diverses mélodies françaises. Aurélia Marchais (mezzo-soprano) et au piano Verouchka Nikitine. Entrée libre, libre participation.

29 janvier 2012

Visemploi: un emploi pour chacun grâce à la solidarité de tous

Pour faire face à la solitude du chercheur d’emploi, l’association Visemploi, d'inspiration chrétienne a mis en place une structure d’accueil et de parrainage des demandeurs d’emploi, avec la conviction qu’un échange régulier entre un chercheur d’emploi et un accompagnant contribuera fortement au retour à l’emploi.

L’association Visemploi a donc pour objectif d’accompagner bénévolement, aussi longtemps que nécessaire, les chercheurs d’emploi qui le souhaitent, tout au long de leur démarche, afin de faciliter leur retour à l’emploi ou à la formation.
Chaque année, des ateliers de formation à la recherche d'emploi sont proposés, sous la forme de 8 séances, chaque samedi matin, à partir du 4 février prochain, en 2012.
Pour lire le programme, cliquez sur lire la suite.

Mail : visemploi@orange.fr ; site : www.visemploi.fr

28 janvier 2012

Le petit livre de la vie réussie

De Anselm   Grün

Docteur en théologie, l’auteur assure la gestion de l’abbaye bénédictine de Munsterschwarzach en Bavière. Il nous livre par cet ouvrage, et sous la forme de courts chapitres, se résumant à une page pour la plupart, une somme abondante et éclectique d’observations, de réflexions ayant toutes un caractère spirituel ou philosophique, celles-ci s’appuyant sur une somme de citations et maximes dont la sagesse  est évidente pour nous conduire  vers la perfection.

Cette moisson abondante a été récoltée grâce à une érudition époustouflante, recueillie auprès des traditions culturelles et religieuses du monde entier : Judaïsme, Christianisme, Islam,  Bouddhisme, Confucianisme, Soufisme, Sagesse antique. Tous les aspects moraux de la vie humaine, ainsi que les conséquences de nos décisions y sont abordés : qu’est-ce que l’être, la solitude, la jeunesse, l’engagement, l’humilité, la discrétion, l’amour, la compassion, la charité, et tant d’autres sujets…

La Bible, les Evangiles, Jésus y sont convoqués. Il y a dans ce livre la constante référence à un humanisme profond, confronté aux grands textes de l’humanité. Sa lecture nous éclaire peu à peu en profondeur. L’âme et l’esprit se  trouvent soudain parcourus par l’éclair d’une illumination spirituelle intense, qu’il est difficile de refuser, tant la force de persuasion des propos est particulièrement convaincante.

Jamais ennuyeux, ce livre  est à conseiller à tous ceux qui ont soif de faire le point dans leur vie, à repenser en globalité leur rapport aux autres, à  régénérer  leur vie intérieure à la lumière d’une réflexion spirituelle les incitant à reconstruire leur être profond, et ainsi tendre vers un idéal de vie jamais atteint mais toujours en chemin.

Un livre qui ouvre en nous les étapes de la sagesse, celle-ci étant la voie indispensable pour cultiver ce jardin intime que devrait être, in fine, le bonheur de vivre.           R .Rillot

- Ed . Salvator – Diffusion -    9.50 €

Diane Meur au Livre écarlate, le 1er février

invitation-meur.jpg

pour son livre "les Villes de la plaine". Le 3 février, ce sera le tour de Deon meyer

27 janvier 2012

Paris, face cachée, 4 et 5 février 2012, attention inscriptions à faire au plus vite, le nombre des places est limité !

Paris face cachée.jpgParis Face Cachée 2012 est la 1ère édition d'une manifestation ambitieuse mêlant art, culture, patrimoine, histoire, architecture, urbanisme, science, sport, fête, au travers d'initiatives et de propositions originales et insolites, qu'elles proviennent de lieux culturels, de musées, de sites touristiques ou industriels, d'institutions, d'artistes, d'associations ou collectifs...

En marge du Paris touristique, celui des cartes postales et des grands monuments emblématiques, Paris Face Cachée lève le voile sur un Paris étonnant, décalé, insoupçonné, inexploré.

Plus de 60 expériences dont une vingtaine gratuites seront proposées les 4 et 5 février 2012. Les lieux seront tenus secrets jusqu'à l'événement afin de conserver le mystère et créer les conditions d'une expérience hors normes.
Vous pourrez ainsi faire du zodiac en plein Paris, accéder à la salle de contrôle des feux rouges parisiens, explorer de nuit les coulisses d'un stade mythique, visiter l'incroyable atelier d'un curieux musicien, pénétrer dans un temple franc-maçon, enquêter dans les égouts, accompagner vos petits diables à une boum électro, devenir flateurvillois, passez la nuit dans l'imprimerie d'un grand quotidien...

Pour participer à Paris Face Cachée, choisissez l'expérience que vous souhaitez vivre et réservez vos places en ligne, à partir du 10 janvier 2012. Attention, le nombre places est limité.

Rendez-vous pour le 14ème lire la suite et sur www.parisfacecachee.fr

Lire la suite

22 janvier 2012

Nicolas Miguet, la fleur du printemps

Il revient à chaque élection présidentielle, aussi sûrement que les primevères aux beaux jours. Que cherche Nicolas Miguet ?

miguet,nicolas miguet,lavoixdu14e.info,paris 14e,presidentiellesSes affiches ont envahi la Porte d'Orléans, collées sur les plots de béton protégeant le chantier du métro, et d'autres palissades  du 14e. Une photo, une date et un  nom : « 2012, c'est Miguet » Avec un slogan : « Toutes les forces de la France ». Un nouveau candidat à l'Elysée ? Oui et non. Nicolas Miguet réapparaît sur les murs à chaque échéance présidentielle, aussi sûrement que les fleurs au printemps. Il était là en 2002 et en 2007. Pas très longtemps, de décembre à mars. Pourquoi mars ? Parce que c'est ce mois-là que les candidats doivent déposer leurs 500 signatures d'élus (maires, conseillers généraux, députés sénateurs...) Nicolas Miguet ne les a jamais obtenues. Et il y a fort à parier qu'il ne les obtiendra pas non plus en 2012. Il a son idée sur l'ostracisme dont il serait victime : «je gêne le système», affirme-t-il.

 Alors pourquoi revient-il tous les cinq ans, avec une campagne d'affichage qui doit coûter des dizaines de milliers d'euros ? Nicolas Miguet a une triple casquette. Il est homme d'affaire, investisseur, rassemblant derrière lui des petits porteurs. La gestion de ses affaires lui a valu, autrefois, quelques ennuis avec la justice. Il est aussi patron de presse, avec un journal boursier, Bourse plus, et une lettre confidentielle, toujours sur la Bourse. Homme politique enfin, il a  créé et dirige un parti très modeste, le Rassemblement des contribuables français (RCF). Le site internet du RCF a des accents poujadistes, avec un programme simple comme « moins d'impôts », ou« de l'emploi pour tous » Et quelques envolées comme « Nous préparons la France d’après, la France des nouvelles élites, c’est-à-dire celle qui paie ses impôts, qui fait la richesse du pays. Cette France là en a marre d’être volée, dépouillée. Un jour ou l’autre elle va «virer» la classe politique sortante dans son ensemble ». Il a présenté des candidats aux élections européennes de 1999 (1,77 % des voix, avec le slogan Moins d'impôts maintenant, son plus beau « succès ») et aux législatives de 2002

 En période électorale, avec un bagout de bateleur, Nicolas Miguet réunit ses amis et clients de son journal autour de dîners-débat. Pour se faire connaître, certes, mais aussi pour assurer une publicité à ses journaux, à ses numéros d'appels téléphoniques (surtaxés) pour des conseils boursiers. Après sa précampagne, l'homme d'affaire reviendra dans son cercle d'admirateurs, en ayant engrangé quelques clients supplémentaires. Avec, sans doute, un nouveau rendez-vous en 2017. Il aura alors 57 ans seulement.

Gérard Desmedt

Ciné-ma différence propose...

Ciné-ma différence vous  propose dimanche 29 janvier 2012, à 14 h une séance exceptionnelle aux Rencontres Internationales du Cinéma à Vincennes

Au programme :  Fanfan la Tulipe, de Christian-Jaque, avec Gérard Philippe et Gina Lollobrigida
L’accueil du public sera assuré par des bénévoles de Ciné-ma différence de Paris et de Fontenay-sous-Bois.
Cette séance sera suivie d’un goûter.
Gratuit pour les moins de 12 ans / 3 € pour les moins de 25 ans, familles nombreuses, personnes handicapées et accompagnants, demandeurs d'emploi / 6 € plein tarif
Réservation : 01 43 98 65 94 (mardi de 10h à 13 h), ou : contact@cinemadifference.com
Lieu : Centre culturel Georges Pompidou, 142 rue de Fontenay - 94 Vincennes. La salle est accessible aux personnes en fauteuil.
Moyens d’accès : Métro Château de Vincennes / RER A Vincennes / parking souterrain accessible : "Cœur de Ville".

En 2010, 340 spectateurs assistaient avec joie à cette séance. Nous espérons être aussi nombreux et contents le 29 janvier prochain.

Lire la suite

21 janvier 2012

La Compagnie Bouche à Bouche présente...

"13 FOLIES A LA DOUZAINE" 28 janvier 2012 à 18h30 au 2/4 rue du général Humbert 75014

Janvier 2012 c'est rue(S) libre(S) n°12 Nos 13 folies : C'est nous les filles de la libido / Erectant : plus qu'un médicament / Froufrou : une robe jetée sur la voie publique / Avant la neige le cabaret du grand rire blanc / La chaise est dans le bateau / S'il ne fait pas beau, c'est parce qu'il tombe de l'eau... A l'occasion de la nouvelle année, rue(S) libre(S) n°12 se terminera joyeusement avec le "Cabaret des Folies Dramatiques" chanté et interprété par la troupe intergénérationnelle Enfant Phare.

PROGRAMME

Lire la suite

Vacances Arc-en-Ciel: demande de rendez-vous pour l'inscription du 23 janvier au 8 février

vacances Arc- en -ciel.jpgLes séjours destinées aux jeunes de 4 à 16 ans se déroulent en juillet et en août pour des durées de 5 ou 12 jours. Rendez-vous du 23 janvier au 8 février 2012 pour avoir tous les détails sur les séjours et les demandes de rendez-vous visant une inscription pour l'été 2012 !

ATTENTION en 2012 : NOUVELLE PROCEDURE

Lire la suite

20 janvier 2012

Autour du projet Autolib dans le 14ème : réunion lundi 23 janvier 18h30

Le projet Autolib’ prévoit le déploiement de 500 stations sur la voirie parisienne, dont 206 ont déjà été ouvertes le 5 décembre.

Aujourd’hui, l’objectif du Syndicat Mixte Autolib est de repositionner les stations ayant rencontré un avis défavorable. Dans la suite de la concertation déjà menée, Etienne Mercier (Conseiller de paris, en charge des transports) souhaite soumettre aux conseils de quartier de nouvelles propositions d’implantation.  Tous les "linéaires" listés ne seront donc pas des stations Autolib, seulement un quart environ. La DVD a préféré laisser un large choix au syndicat mixte Autolib pour que soient trouvées des solutions techniquement réalistes.

La réunion sur les nouvelles implantations est prévue le lundi 23 janvier à 18h30 à la salle polyvalente de la mairie du 14ème (au rez de chaussée, au bout du couloir de droite).

Nicolas Mansier Président du conseil de quartier Mouton-Duvernet

18 janvier 2012

Entre Bièvre et Montsouris : les Franciscaines Missionnaires de Marie (V )

Paris 14e Chapelle Sainte-Jeanne-d'Arc façade.JPG En novembre 1904, Mère Marie de la Passion, fondatrice des Franciscaines Missionnaires de Marie décède. Sa disparition fut douloureusement ressentie. Peu avant son décès, elle approuva les plans d’une future chapelle dédiée à Sainte Jeanne d’Arc et dont la première pierre sera posée le 2 juillet 1911. Cet édifice inauguré en septembre 1913 a été bâti dans le style néo-gothique et fut inspiré de la Sainte Chapelle. On peut remarquer que ses nombreux vitraux tamisent la lumière extérieure de la même manière que son modèle. (photo Ordifana75)

A cette époque, une manécanterie formée d’une cinquantaine de chanteuses prêtait son concours aux cérémonies religieuses. Le but était « d’élever l’âme de la jeunesse en lui enseignant le beau, que requiert la musique religieuse, et selon les règles du motu proprio, que Pie X promulgua en novembre 1903.

Ses membres étaient spécialement formés à l’étude du chant grégorien et au motet polyphonique. Le nom du compositeur Palestrina figurait souvent à travers les œuvres choisies. Sous la direction de Vincent d’Indy responsable des chœurs de la Scola Cantorum et des chantres de saint Gervais, les jeunes chanteuses assistaient à des manifestations musicales qui participaient à leur formation.

Toute cette époque allant de l’aube du vingtième siècle jusqu’à la veille de la guerre de 1914, sera, pour les Franciscaines Missionnaires de Marie, dominée par une atmosphère de travail et de la notion de service rendu à l’intention des plus pauvres et des déshérités du quartier. En 1914, de nouvelles missions apparaîtront lorsqu’il faudra s’occuper des réfugiés, des soldats blessés et partager avec eux toutes les angoisses propres à cette époque.

NDLR : documentation extraite du numéro 21 de la revue de la SHA du 14ème.

17 janvier 2012

Vendredi, 20 janvier 20h 30, concert oecuménique à Notre-Dame des Champs

Isabelle Sebah à l'orgue et la participation de quatre choeurs, protestants, orthodoxe et catholique. (Pentemont-Luxembourg du temple de la rue Madame, Carmina Romana, orthodoxes Saint Sulpice, Choeur Liturgique et Petit Choeur de Notre-Dame des Champs,  et Chorale Saint Bernard, Montparnasse.

Concert oecuménique,  20 janvier 2012 à 20 h 30 - Notre-Dame-des-Champs copie.jpg

L'entrée est libre, 91, boulevard du Montparnasse

Université populaire du 14e : Inauguration le jeudi 19 janvier 2012 à la mairie du 14ème

paris 14e,université populaire,lavoixdu14e.info,mairie 14emeEn janvier 2012, l'université populaire du 14e ouvrira ses portes gratuitement à tous.

Son ambition : enrichir les débats citoyens et démocratiser la culture. Le projet, initié et porté par l'association des Amis de l'Université populaire du 14e, évoluera selon les résultats obtenus et les attentes des participants au programme : comprendre l'économie pour comprendre la crise, l'énergie et le développement durable ou encore analyser les films... Autant de sujets divers qui devraient trouver un large public.

La conférence inaugurale sur le thème« démythifier l'école d'hier » se tiendra dans la Salle des mariages de la mairie du 14ème le jeudi 19 janvier 2012 à 20h30 avec Antoine Prost, professeur émérite à l'Université Paris 1.

+ d'infos sur le programme : universite.populaire14@laposte.net

ou cliquez sur lire la suite

Lire la suite

15 janvier 2012

Entre Bièvre et Montsouris : les Franciscaines Missionnaires de Marie ( IV )

Les murs étroits de la Salle d’œuvre recevaient des centaines d’adolescentes venues chercher principes d’épanouissement et de vie laborieuse. Chaque jour, des sœurs partaient vers les rives de la Bièvre pour y rencontrer familles démunies, vieillards, handicapés, malades, mourants. L’humble salle a vu de nombreuses dames bénévoles partager avec un grand dévouement et générosité, le travail socio-éducatif des religieuses.

Mais dans le grenier-dortoir, on vit aussi fonctionner une vieille machine typographique à bras, ancêtre d’une imprimerie qui se développera dans une nouvelle maison de l’Institut à Vanves. Des ébauches de divers artisanats eurent lieu : lithographie, photographie, maroquinerie, broderie, peinture, toutes branches qui devaient pendre leur essor à l’impasse Reille, beaucoup plus tard.

Construction 7, impasse Reille (1894 – 1896)   

Les pourparlers pour un changement de local marchaient bon train. Le 29 juin 1894, l’achat d’un terrain clos de murs eut lieu au 7 de l’impasse Reille. Le 1er novembre 1895, l’agrandissement du côté du «  petit bois » et de l’avenue Reille fut confirmé. Le 23 du même mois, l’autorisation de construire sur le terrain en culture maraîchère prit acte, terrain où l’existence d’anciennes carrières souterraines était connue. L’aménagement des lieux se fit peu à peu. La construction de la grande chapelle dura de 1910 à 1914. En 1896, le transfert des œuvres de la rue de l’Ebre s’effectua dans les nouveaux locaux de l’impasse Reille. En 1898, diverses œuvres fonctionnaient et peuvent se résumer comme suit

- Une Ecole Primaire comprenant deux classes : une pour le C.E.P, une autre regroupant 65 élèves de 7 à 13 ans.
- Une école enfantine de 100 à 150 élèves avec une manécanterie.
- Une Maternelle – plutôt garderie - , pour 40 enfants de 2 à 4 ans.
- L’Ecole professionnelle où étaient enseignées la coupe et la couture.
-Le Patronage florissant, rendait à la population du quartier des services très appréciés.
- Une colonie de vacances en Seine-et-Marne accueillait par roulement, une quarantaine d’enfants pour une période de trois semaines à un mois.

Dans ce quartier pauvre de la Glacière, deux sœurs faisaient le travail d’Assistantes Sociales. Il faut noter que les Sœurs de Paris, loin de se replier sur elles-mêmes, préparaient les départs pour l’Inde, la Birmanie, le Japon, les léproseries de Madagascar, attendant des nouvelles du Chensi, ravagé par la famine et la peste… L’adoration du Saint Sacrement était un point essentiel de leur Règle de vie.

N.D.L.R   Documentation extraite du N° 21 de la S.H.A du 14e

13 janvier 2012

L'entrepôt en janvier 2012 ( deuxième quinzaine)

Deuxième quinzaine

Lire la suite

12 janvier 2012

Course à pied : entraînez-vous !

Marcher, courir, c'est bon pour la santé. Vous avez pris de bonnes résolutions pour 2012, et décidé de faire du sport, mais vous n'avez pas le courage de partir tout seul en short dans Paris ? La Ville de Paris propose des entraînements gratuits et sans inscriptions préalable à la course à pied. Ils ont lieu tous les dimanches de 10h à 11h30 au Centre sportif Jules Noël Il n'y a donc plus d'excuses possibles... Centre Jules Noël, 3 avenue Maurice d’Ocagne. Tél. : 01 45 41 76 70

La Mission bretonne : activités du mois de janvier 2012

paris 14e,mission bretonne,abbé gautier,evangileEVANGILE ET VIE A LA MISSION BRETONNE QU’EST-CE QUE C’EST?
Un dimanche par mois en moyenne.

Evangile et vie, c’est s’inscrire dans une histoire, une tradition, un héritage…

Créée par l’abbé Gautier, continuée par le Père le Quémener, la Mission Bretonne est un lieu profondément lié au religieux. Avec les transformations sociales et culturelles, l’évolution des mentalités, elle a peu à peu pris une dimension avant tout culturelle.

Voici les événements prochains : Samedi 14 à 15h Kafe Istor animé par Françoise le Goaziou. "Des mégalithes à l’Armorique". 18h Contes et mer veillent.

Dimanche 15 janvier , 12h : Evangile et vie Repas partagé

http://mission-bretonne.blogspot.com /

Lire la suite