Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 octobre 2009

Œcuménisme dans le 14e : « La lumière selon Saint Jean »mardi 20 octobre 2009, 20h30

Etudes bibliques, le mardi 20 octobre 2009, à 20h30, à Saint-Pierre de Montrouge, 9 passage Rimbaut, 75014 Paris :
«La lumière selon Saint Jean», animée par le Père Gérard Boët, curé de Notre-Dame du Rosaire.

17 octobre 2009

Paroisse Saint Pierre de Montrouge « Ateliers de Toussaint » pour les enfants du CE1 au CM2

Pendant les prochaines vacances, pour les enfants de CE1 au CM2, à Alésia Jeunes auront lieu les « ateliers de Toussaint » : découverte de la vie de sainte Geneviève de Lutèce. Pendant la semaine du 26 octobre au 1er novembre. Un tract (jaune vif) est dans l'église de Saint Pierre de Montrouge et à Alésia jeunes.

Nombre de places limitées -tarif 85€ pour tout le stage ou 15€ la journée, réductions pour plusieurs inscriptions dans la même famille. Pour toute question : camptoussaint2009@yahoo.fr ou 01 43 95 41 41

Alésia Jeunes 16 rue du Moulin vert alesiajeune@free.fr - Alésia Jeunes est ouverte habituellement les mardi 14h - 21h, mercredi : 8h30 - 20h30- Jeudi : 9h - 20h30- Vendredi : 14h - 21h- Samedi : 9h - 18h30

16 octobre 2009

Première formation diocésaine le 17 octobre : l’Église et l’Eucharistie

paroise en mission.jpg« Ces modules de formation ont pour but d'approfondir le thème qui nous anime cette année : « De l'eucharistie à la mission ». Nous le ferons en travaillant à partir de l'Ecriture et des textes du Concile Vatican II. L'expérience vécue ainsi par les représentants des différentes paroisses pourra enrichir le contenu des assemblées paroissiales et forger progressivement dans le diocèse une même culture de la mission. » (Cardinal André Vingt-Trois)

Ce parcours en 4 étapes propose une expérience diocésaine d'étude de textes de l'Écriture et de la Tradition. Cette méthode (table ronde, ateliers, enseignement) pourrait être reprise en paroisse. Outre le profit personnel qu'ils en tireront, les participants pourront nourrir la réflexion de leur paroisse, notamment lors des Assemblées paroissiales.

Les modules forment un itinéraire cohérent qu'il est toujours possible de rejoindre à tout moment.

Le 1er module de formation aura lieu le samedi 17 octobre 2009, de 8h45 à 12h à St-Pierre de Montrouge. Il portera sur le thème « L'Église fait l'Eucharistie, l'Eucharistie fait l'Église »

Téléchargez le texte de préparation (ou cliquez sur lire la suite) et le bulletin d'inscription à remettre au secrétariat de votre paroisse : http://catholique-paris.cef.fr/114-Premiere-formation-dio...

Lire la suite

15 octobre 2009

Conférences et formation à Paroisse Saint Pierre de Montrouge

"La relation au peuple juif à la lumière du concile Vatican II et du cardinal Lustiger" : Vendredi 16 octobre à 20h45 au centre paroissial de Saint Pierre de Montrouge, 9 passage Rimbaut, le Père Michel Bernard commence un cours, qu'il a déjà donné, sur : "La relation au peuple juif à la lumière du concile Vatican II et du cardinal Lustiger". Ce cours aura lieu sur huit séances d'octobre à février au centre paroissial de 20h45 à 22h.
Le concile Vatican II a souligné le lien spirituel qui unit l'Eglise du Christ avec le peuple juif. En quoi ce lien spirituel nous permet d'être davantage enraciné dans la foi chrétienne ? Tract rose aux portes de l'église.

03 octobre 2009

Lire l'Evangile de Saint Luc, 1ère réunion, le mardi 6 octobre à 20h30 à l’église Saint Pierre de Montrouge.

Des chrétiens se réunissent toute l'année, une fois par mois, pour lire ensemble un évangile pour apprendre ou réapprendre à aimer ce qui nous fait connaître et aimer Dieu. L'Evangile est commenté par un prêtre.
Mardi 6 octobre à 20h30, dans l'église, reprise de la « lectio divina » sur l'Evangile de st Luc. Ce soir là, un évangile de st Luc est fourni. Le principe de ces soirées de 2 heures : entendre l'Evangile, le prier, le partager (par petits groupes, sur place), et redonner la Parole à Dieu dans une prière commune.

Ces 8 soirées forment un tout pour s'approprier l'Evangile, le savourer ensemble en Eglise, en paroisse. C'est une catéchèse, une formation à la vie spirituelle et à la prière par l'Evangile. Ces 8 soirées sont ouvertes à tous.
Les dates : mardi 6 octobre 2009, 17 novembre 2009, 15 décembre 2009.
12 janvier 2010, 9 févier 2010, 23 mars 2010, 6 avril 2010, 11 mai 2010.
A 20h30 dans l'église Saint Pierre de Montrouge, entrée par la grille de l'avenue du Maine

15 euros pour les charges de l'église pour l'année.
Renseignements : 01 43 95 41 00.

21 septembre 2009

Interview du Père Philippe Maire: 10 ans de sacerdoce à ST Pierre de Montrouge

243.JPGLe dimanche 13 septembre,  le Père Philippe Maire  a célébré sa messe d'adieu aux paroissiens de ST Pierre de Montrouge après y  avoir été vicaire pendant10 ans de 1999 à 2009. Sa nouvelle mission le conduira à être l'aumônier d'une maison de retraite à Paris. La Voix a souhaité le rencontrer pour évoquer avec lui toutes ces années passées au service d'une paroisse particulièrement active et vivante et faire peut-être mieux connaître un homme aussi discret qu'entièrement dévoué à ses paroissiens.

Quel a été votre parcours avant d'arriver à St Pierre ?

J'ai toujours été en mission à Paris : d'abord à Ste Jeanne de Chantal quelques années, puis à St Antoine des Quinze-Vingt pendant 4 ans, ensuite 11 ans à Ste Marguerite dans le 11ème, 7 ans à St Jean Baptiste de Grenelle puis 10 ans comme curé à St Charles de Montceau avant d'arriver à St Pierre de Montrouge.

Le Pape Benoit XVI a souhaité que l'année qui commence soit axée sur le sacerdoce des prêtres. Pour vous, Père, qu'est-ce qui est le plus important dans la mission du prêtre de paroisse?

Pour moi, il y a 3 points  qui vont ensemble et sont tout aussi importants : d'abord la rencontre des personnes, le temps passé avec elles même si ce temps peut paraître banal, l'écoute que ce soit à l'occasion d'une relation personnelle, sacramentelle ou lors de l'accompagnement des équipes. Le 2èmepoint fort : c'est l'Eucharistie Devant les multiples tâches à assumer et le souci qui en résulte, je me suis souvent dit : sois en paix, tu as célébré l'Eucharistie, tu as fait l'essentiel. Le 3ème c'est le temps consacré à la prière qu'il s'agisse de la méditation de la Parole de Dieu, de la lecture du Bréviaire, de l'oraison.

Sans l'avoir cherché j'ai toujours près de moi 3 objets : la Bible, le Bréviaire, mon agenda qui me renvoient à l'essentiel de la vie du prêtre: la fréquentation de la Parole de Dieu, la prière, la vie des hommes à qui il est envoyé.

On dit que le prêtre est un homme mangé. Qu'en pensez-vous ?

Je répondrai par une boutade d'un ancien recteur de l'Institut Catholique de Paris, Mgr Blanchet :  «  On nous dit que le prêtre est un homme mangé. Mais est-il nourrissant ? »

Lire la suite

22 août 2009

I. Un survol historique de la paroisse Saint-Pierre de Montrouge

L'histoire des paroisses du 14e arrondissement est certainement un sujet de premier intérêt pour tous ceux de nos concitoyens qui restent attachés à la connaissance des lieux, des êtres, des institutions et des faits inscrits à notre patrimoine collectif. A ce titre, notre paroisse Saint-Pierre-de-Montrouge mérite notre attention, bien que ne comptant guère plus qu'un siècle et demi d'existence.

Nous limitant (comme annoncé par le titre du présent article) à la paroisse Saint-Pierre-de-Montrouge, on ne trouvera pas ici une chronique "événementielle" ou anecdotique du sujet : nous présentons un simple essai de "situation historique" de cette paroisse dans le tissu urbain et humain du quartier du Petit-Montrouge. Celui-ci est issu d'un ancien lieu-dit du même nom, autrefois insignifiant écart perdu dans la plaine de Montrouge. Son cadre, c'est le corps de pierres et de pavés des maisons et des voies, animé par la sueur et le sang des générations qui s'y succédèrent depuis la nuit des temps.

Quelque rappels préalables

Le mot "paroisse" a historiquement plusieurs sens, dont le premier, contrairement à l'apparence, n'est pas  ecclésiastique. Son étymologie, à travers divers "avatars", procède du grec classique "para" = à côté, et "oïkia" = maison, d'où "groupe de maisons plus ou moins voisines". On voit tout de suite que l'agglomération précède la "circonscription ecclésiale" et que la concentration humaine, créant le besoin d'un service du culte, entraîne la fondation d'une église, desservie par un clergé avec sa hiérarchie, sur le territoire considéré.

Il faut noter aussi que, sous l'Ancien Régime, la paroisse est également une unité administrative de base, concordant avec la paroisse au sens religieux du terme. Ces indications trouvent alors leur pleine application à Montrouge, c'est-à-dire à la seigneurie de Montrouge, futur Grand-Montrouge.

Précisons, par ailleurs, pour répondre à une question qui nous a été souvent posée - et parfois avec contestation - en parlant de notre paroisse et de son église, que nous disons bien "Saint-Pierre-de-Montrouge", ce qui est l'appellation officielle, et non "Saint-Pierre-du-Petit-Montrouge.

Le désert de la "Plaine " de Montrouge

Enfin, une remarque importante : dans tout le territoire actuel du 14e arrondissement, l'histoire des paroisses débute littéralement sur une table rase. En effet, jusqu'en décembre 1847 - date de l'inauguration d'un premier Saint-Pierre-de-Montrouge - il n'y aura, dans tout ce vaste espace, aucune église catholique romaine (ni temple protestant), donc aucune paroisse, ainsi qu'on le verra ci-après. Et cette situation n'était pas uniquement due, au moins quant à ses origines, au phénomène de déchristianisation engendré par la Révolution, mais bien à une situation relevant de la géographie physique et humaine de cette immense plaine de Montrouge. On oublie souvent, en effet, que celle-ci s'étendait des confins sud de l'ancienne seigneurie de Montrouge (le futur Grand-Montrouge) jusqu'à une ligne correspondant à peu près à nos boulevards du Montparnasse et de Port-Royal - et que cette plaine, en dehors des abords de la grand-route d'Orléans et du Petit-Montrouge, était fort peu peuplée. Néanmoins, ce furent quelque 500 habitants de plus, en provenance du Petit-Montrouge et "des maisons circonvoisines situées dans la plainte de Montrouge" qui, le 29 juillet 1790, vinrent s'unir par fusion avec le Grand-Montrouge. L'ensemble donnait une population d'environ 12.000 montrougiens, base possible d'une future petite ville. Mais la "grande histoire" en disposa autrement...

On était alors en 1790, et la longue période de la Révolution et de l'Empire - un quart de siècle - allait laisser à d'autres nations les clefs du commerce mondial.

Toutefois, notre Petit-Montrouge bénéficiait d'un important avantage : d'une étendue bien plus importante que notre quartier actuel du même nom, son axe était la grand-route d'Orléans, l'une des principales voies commerciales de France et d'Europe, avec, notamment, les énormes charrois des blés de la Beauce.

R.-L. C

19 juin 2009

La maison Alésia-Jeunes, 16 rue du Moulin Vert, fête son 3ème anniversaire : Expos, jeux, spectacles… samedi 20 juin, de 14 à 22 heures.

La paroisse saint Pierre  de Montrouge célèbre le troisième anniversaire de la maison Alésia-Jeunes. Tous les groupes, les jeunes et les parents en lien avec cette maison sont invités aux expos, jeux, apéros, spectacles, danses, musiques qui se déroulent tout l'après-midi et une partie de la soirée,  le samedi 20 juin de 14h à 22h. La nouvelle plaquette avec les propositions d'animation pour l'année prochaine sera aussi donnée aux familles. Il y a des nouveautés pour les jeunes et pour les parents. Cet après-midi est un passage obligé pour tous ceux qui veulent, pour leurs enfants, découvrir la Maison Alésia Jeunes, 16 rue du Moulin Vert.

28 mai 2009

Concert Gospel de Pentecôte à Saint-Pierre-de Montrouge

N’oubliez pas !

Jeudi 28 mai à 20h30: « Feel the spirit », concert Gospel de Pentecôte dans l’église de saint Pierre de Montrouge.

100 étudiants du groupe Pic’Pulse dirigés par le Père Serge Gougbémon. Le programme de chants s'orientera autour du thème de la Pentecôte.Entrée 12 Euros. Ce concert est donné au bénéfice d’une œuvre au Bénin que 33 étudiants et jeunes professionnels iront porter cet été, sur place. Le projet en cours est la construction d’un centre de loisirs à Cotonou, dans le cadre du projet solidaire de l’été 2009 de l’association Réseau Picpus

Un très beau concert pour une cause très importante !

En primeur, vous apprécierez, Order my steps, Holy is the lamb, Sing africa Sing ! ou encore Bless the lord. Vous retrouverez aussi les incontournables de Moses Hogan avec The battle of Jericho, Listen to the lambs, Didn’t my Lord Deliver Daniel, Wade in the water, et, bien entendu, quelques morceaux aux origines culturelles variées qui nous ouvrent à d’autres horizons : Fill a me up, avec ses accents latino ou Uyingcwele Baaba, avec ses accents africains Renseignements : benin@reseau-picpus.com et http://www.reseau-picpus.com/Benin-2009.html

Tel : 01 43 45 63 31 ou 06 25 39 23 23, 82 avenue du Général Leclerc ; métro Alésia, bus 38, 68, 28, 62.

09 mai 2009

54e Salon d’Art Contemporain de Montrouge, du jeudi 30 avril au mercredi 20 mai à La Fabrique - 51, avenue Jean Jaurès, Montrouge

Tous les jours de 12h à 20h, nocturnes jusqu’à 22h30 les mercredis 6, 13 et 20 mai.
Informations au 01 46 12 75 70 http://www.ville-montrouge.fr/actualites/culture/54e-salon-de-montrouge/

salon montrouge.jpgBeaucoup d'innovations pour ce nouveau Salon de Montrouge avec notamment un nouveau lieu et un nouveau commissaire artistique...
Nouveau lieu, nouveau commissaire artistique, nouvelle sélection, nouvelles animations…
Du 30 avril au 20 mai, les amateurs d’art contemporain vont découvrir les futurs artistes que la ville a choisi d’encourager, dans un lieu étonnant au nom prometteur : La Fabrique.
Le salon renforce sa vocation de révélateur de talents. La démarche du nouveau commissaire artistique du salon, Stéphane Corréard, a participé à étendre les réseaux de prospection. Au-delà des écoles, centres d’art, Fonds Régionaux d’Art Contemporain ou fondations, il a encouragé les candidatures d’artistes issus d’ateliers et de lieux alternatifs.
Cette année, la sélection est plus restreinte (97 exposants au lieu de 200 : plasticiens, photographes et vidéastes…). L’exercice s’est avéré difficile face à tant de foisonnement créatif. Stéphane Corréard a été aidé dans cette tâche par un jury composé de critiques d’art reconnus. Chaque membre de ce jury a aidé l’artiste choisi à sélectionner en moyenne trois de ses œuvres reflétant le mieux son travail, mais il a aussi rédigé un texte le présentant. Une véritable caution pour ces jeunes artistes !
Pour apprécier au maximum le salon, des visites guidées sont organisées tous les dimanches de 15h à 17h tandis que trois mercredis soirs seront nocturnes, jusqu'à 22h30.

07:04 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montrouge |  Facebook | |  Imprimer |

29 avril 2009

Au siècle des Lumières, c'était notre 14e

L’actuel territoire du 14e se composait au XVIII° siècle de parcelles des villages de Vaugirard, de Vanves et de Gentilly (intra muros), ainsi que d’un territoire hors barrière formé par l’écart du village de Montrouge et qui avait pris le nom de Petit-Montrouge depuis le début du siècle.

Un plan de 1739 donne une idée assez précise de ce qu’était notre futur arrondissement. En partant du nord, au niveau de la rue de la Bourbe ( aujourd’hui disparue), nous reconnaissons l’abbaye de Port-Royal qui s’étend de la rue du Faubourg Saint-Jacques à la rue d’Enfer, jusqu’à la hauteur de l’Observatoire.

Face à l’édifice de Claude Perrault, fondé en 1667, sous Louis XIV, nous trouvons l’Institution ou Noviciat de l’Oratoire, transformé plus tard en hospice des Enfants Assistés.

Prolongeant la rue de la Bourbe ( actuel boulevard de Port Royal), et en bordure du domaine des Oratoriens, un chemin de terre deviendra le boulevard de Montparnasse. Ce boulevard faisait l’objet depuis 1704 d’un vaste projet des « boulevards du Midi », qui, des Invalides, devaient rejoindre l’est de Paris par le boulevard de l’Hôpital, près de la Salpètrière.

Le seul lieu d’habitat groupé au milieu de ces jardins est la populeuse rue du Faubourg Saint Jacques. La rue de la Santé longe l’enclos des Capucins. Plus loin, en pleins champs, se trouve «  l’hôpital de la Santé », aujourd’hui appelé : hôpital Sainte Anne.

Ainsi, notre arrondissement, à cette époque est traversé par les deux plus anciennes voies nord-sud de la capitale : la rue Saint-Jacques – Tombe-Issoire qui depuis le début du XVIIIe siècle commençait à être supplanté par la rue d’Enfer et le grand chemin de Bourg-la-Reine, devenue route d’Orléans, puis aujourd’hui avenue du Général Leclerc.

En 1860, après l’annexion des territoire situés entre le mur des Fermiers Généraux et les fortifications de Thiers construites en 1842, notre arrondissement s’agrandira du Petit-Montrouge et des parcelles des anciens villages de Vaugirard, Vanves et Gentilly.

R.R - Documentation extraite du numéro 45 de la S.H.A. du 14e.

18 avril 2009

Montparnasse et ses moulins

Qui peut rêver de trouver un moulin sur le territoire du Paris contemporain ? Est-ce encore possible, ou bien du domaine du pur fantasme ?

En vérité, un moulin existe bel et bien au cœur du cimetière Montparnasse. Certes, il a perdu ses ailes et ne ronronne plus. Il est muet depuis longtemps, mais son histoire mérite d’être racontée par le menu.

moulin de la Charité.jpg

Avant l’ouverture du cimetière Montparnasse (appelé primitivement :du Sud), les terrains appartenaient en partie à l’Hôtel-Dieu et aux religieux de la Charité, rue des Saints Pères. Ces religieux firent construire en 1661 sur ces mêmes terrains un moulin à vent, dit moulin de la Charité. Non loin de là se trouvait sur le chemin de Vanves (4 et 6 rue Raymond Losserand d’aujourd’hui) un autre moulin dit des Trois-Cornets. Les élèves de deux collèges : Louis-le-Grand tenu par les Jésuites et celui des Oratoriens de tendance janséniste, venaient se ressourcer autour du périmètre de ces ceux moulins lors de promenades « à la campagne ».

Le moulin de la Charité fut appelé « moulin moliniste », Molina étant un des maîtres à penser des Jésuites. On doit préciser que les territoires de Montparnasse, Montsouris et Montrouge comportaient jusqu’à la fin du 18ème siècle une trentaine de moulins en fonctionnement. En fait, au cours des siècles, plus de soixante existèrent sur les territoires susnommés.

Le moulin moliniste qui nous intéresse fut, à la Révolution, propriété de l’assistance publique qui le loua à un particulier. Très vite, le lieu devint une guinguette où l’on pouvait déguster des galettes arrosées du vin de Bagneux ! Mais la ville de Paris, désireuse de réaliser des grands cimetières « extra muros » acquit le terrain et le moulin en 1819. Le cimetière fut ouvert en 1824 et le Moulin de la Charité devint logement du gardien du cimetière.

Il y a quelques années, le Moulin de la Charité a été restauré. Un lierre plus que centenaire l’entourait dans un cocon de verdure mais fut arraché pour offrir à l’ensemble une unité architecturale, et redonner ainsi à l’édifice son aspect premier fait de sobriété et de simplicité.

Précisons qu’en novembre 1931 ce moulin fut classé monument historique. Le promeneur curieux pourra diriger ses pas en direction de l’allée Raffet et de l’allée des Quatre-Sergents de la Rochelle, afin d’y découvrir un témoin lointain de cette période où la campagne jouxtait le Paris du XVIIIe siècle.

R.R – N.D.L.R. Documentation extraite du numéro N° 32 de la S.H.A. du 14ème.

10 avril 2009

« Quelle heure est-il ?»

PLorenzetti-monteecalvaire.jpg
Montée au calvaire - Pietro Lorenzetti, basilique d'assise, 1317

« L’heure est venue pour le Fils de l’homme d’être glorifié. »
À la demande de quelques grecs sympathisants à la foi juive qui se demandent s’il n’est pas le Messie tant espéré, Jésus répond par un chemin détourné. À nos désirs intérieurs de voir Jésus, il nous est donné de méditer l’image d’un grain de blé qui tombe en terre pour porter du fruit.
De Cana jusqu’à Jérusalem, le Christ s’est donné à contempler à tous ceux qui l’ont approché. Peu ont saisi sa véritable identité. Malgré les signes et les paroles, malgré les gestes de Salut et les Paroles de vie, même les disciples n’ont pas compris qui Il était, d’où Il venait, quelle était sa mission.
L’heure de la Croix est venue. L’heure de la gloire ?
« Si vous attendez un messie guerrier et politique, vous serez déçus, je ne suis pas ce Messie là, je ne suis pas davantage un Messie populaire, acclamé par les foules… Je suis comme le grain de blé : pour porter du fruit, je dois disparaître en terre et accepter de mourir… Je suis le Messie qui doit mourir…»
Il est l’heure, l’heure de la Gloire qu’Il reçoit de son Père pour mieux le révéler à tous ceux qui se tournent vers lui. «Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore.» Sur la Croix, Jésus est le Messie. Il dévoile l’Amour du Père pour tout homme, l’élan du Père qui s’abaisse jusqu’à l’extrême pour le relever de toutes ses extrémités du péché et de la mort.
Ce n’est pas l’heure de la facilité. Et pourtant, «c’est pour cette heure-là que je suis venu… » dit le Christ. Son Heure, c’est l’heure de sa mort. Mais c’est en même temps l’heure de son exaltation, de sa résurrection, l’heure où la gloire de Dieu va être manifestée au monde entier, l’heure où Jésus va attirer à lui tous les hommes de tous les pays… l’heure où il va pouvoir se montrer aux grecs, aux catéchumènes, à nous tous qui cherchons le véritable Messie.
Accepter de rencontrer ce Messie là, c’est accepter de mourir à nous-mêmes pour entrer dans la véritable Vie, la vie du Ressuscité : « si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul.. Mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit… si quelqu'un veut me servir, qu’il me suive… »

Quelle heure est-il ?
L’heure du Christ, l’heure de la Vie plus forte que la mort, l’heure de notre conversion.
« Son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre.»
P. Olivier PRAUD

09 avril 2009

Pour le Dimanche des Rameaux et de la Passion du Christ

duccio-cene.jpg
La Cène, de Duccio di Buoninsegna (Sienne, 1525-1560)

Alors même que Judas, par sa trahison a déclenché l’engrenage des événements qui vont conduire à la condamnation, l’exécution et la mort de Jésus,
celui-ci, comme dans une sorte de préparation, en donne la signification profonde.
Au cours du dernier repas qu’il prend avec les Douze,
nous savons que ce repas est sous le signe de la Pâque,
le repas où l’on faisait mémorial de la libération de la servitude d’Egypte, par le passage, la Pâque, de la mer
Et mémorial de l’Alliance de Dieu avec son peuple…
au cours de ce repas Jésus prend le pain qui est là (du pain sans levain, même si l’évangéliste ne le précise pas, un pain signe de renouvellement intérieur),
le rompt comme son corps sera rompu sur la Croix, et le donne aux disciples en disant :
«Prenez, ceci est mon corps (livré pour vous)»,
ceci est le signe, le sacrement, de tout ce que je suis dans la totalité de mon humanité et de ma divinité,
tout ce que je suis qui est partagé entre les hommes,
abandonné aux hommes et remis entre les mains du Père.

Ainsi le Christ, membre à part entière et tête de toute l’humanité,
se remet dans l’amour du Père et remet avec lui dans l’amour du Père toute cette humanité dont il partage le sort et la destinée à l’exception du péché.
En lui se réalise définitivement l’Alliance entre Dieu et les hommes, signifiée non plus par le sang d’un animal, mais par son propre sang versé.
« Ceci est mon sang », dit Jésus, et prenant l’une des coupes qui sont là
et qui rappelaient le pacte conclu dans le Sinaï entre Dieu et Israël pendant le séjour au désert,…
«Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance répandu pour la multitude».
Jésus, le Fils de Dieu, le Fils de celui qui n’est qu’amour, qui n’est que don de soi,
Jésus, le Fils unique, manifeste ainsi qu’il fait de sa mort l’acte qu’il révèle
ce qu’il est dans le plus profond de son être,
ce qu’il est de toute éternité, à savoir amour, don total de lui-même....

Alors entrés dans le mystère de la mort de Jésus,
Bouleversés pas ses souffrances,
animés par cette espérance, nous pouvons faire nôtre cette prière de tradition spirituelle chrétienne

Âme du Christ, sanctifie moi,
Corps du Christ, sauve moi,
Sang du Christ, enivre moi,
Eau du côté du Christ, lave moi,
Passion du Christ, fortifie moi,
O bon Jésus, exauce moi.
Dans tes blessures, cache moi.
Ne permets pas que je sois séparé de toi.
Contre l’ennemi perfide défends-moi.
A l’heure de ma mort, appelle moi.
Ordonne-moi de venir à toi,
Pour qu’avec tes saints je te loue,
Dans les siècles des siècles.

Amen.

Père Philippe Maire (extrait de l'homélie du Dimanche des Rameaux 2009)

02 avril 2009

Dans les paroisses du 14ème du 2 avril au 6 avril 2009

Jeudi 2 avril : 10 à 22h, Journée du Pardon à la paroisse Saint Dominique, 20h, 31 rue Friant : Témoignage et débat sur les défis l’évangélisation du monde d’aujourd’hui, Jeudi 2 avril à 20h30 dans l’église Saint Pierre de Montrouge, Damien Ricour interprète « Bienvenue au Paradis»
Samedi 4 : 10h, Halte-prière à Notre-Dame de Bon-Secours, 14h : Fête du Groupe Scouts et Guides de France à Notre Dame du Travail
Dimanche 5 avril à 15h, à l’église Notre-Dame-des-Champs : deuxième concert d’orgue de la saison 2008-2009 avec Nicolas Zannin sur le thème de la Passion du Christ
Lundi  6 avril 2009, 20h30 : « Les 7 paroles du Christ en Croix » de Haydn à l’église Notre-Dame du Travail

Lire la suite

29 mars 2009

A propos des déclarations dans l’Eglise ces derniers jours

1. Tout d’abord, nous, chrétiens, devons aller à la source des paroles du Pape.

Un catholique ne peut pas se contenter des approximations / déformations de la presse. Notamment en ce qui concerne la déclaration sur le préservatif, lors de son voyage en Afrique. Couper une phrase est un acte de mauvaise foi et une trahison.

2. Ne confondons pas les niveaux des trois dernières prises de parole de l’Eglise :

Par rapport à la levée de l’excommunication, il s’agit d’un acte magistériel du Pape qui a reçu la mission, comme Pierre dans l’Evangile, d’être signe et vecteur d’unité au nom du Christ pour son Eglise. Son geste à l’égard des évêques excommuniés est un acte de pardon en vue d’une réconciliation qui est maintenant entre les mains des évêques. On ne peut pas obliger quelqu’un à aller où il ne veut pas aller. C’est comme un enfant qui aurait claqué la porte de la maison, à qui son père ré ouvre la porte plusieurs années après: «  tu peux revenir, mais je te signale, on a réaménagé l’appartement autrement, tu prends les meubles et tout le reste tel que c’est ». Aujourd’hui, aucune réintégration n’est demandée par les évêques, mais « la patate chaude » est dans leurs mains.

Sur le jugement moral de l’évêque de Recife quant à la petite fille violée que sa mère a fait avorter. C’est, à mes yeux, un jugement purement légaliste, pharisien, sans cœur et donc sans discernement. Une condamnation qui oublie que le viol est aussi un assassinat psychologique pour toute une vie, plus inhumain que la mort (qui est par définition, définitive). Est-ce que la torture n’est pas plus inhumaine que la mise à mort ?

Sur l’intervention dans l’avion vers l’Afrique :
Il y a un vrai problème de communication du saint Siège.
Trop contents de trouver un bouc émissaire, une certaine presse risque, maintenant que     le Pape est ainsi étiqueté, de ne pas en rater une, à son encontre.

3. Sur la question de fond de la moralité du préservatif

Ce que l’Eglise en ses ministres, enseigne, c’est qu’on ne peut se contenter d’un regard sanitaire (se préserver) sur le sens de la sexualité et de la relation sexuelle. Il faut y inclure un regard humain et spirituel.
Le regard humain, c’est la solidarité avec les malades : L’Eglise catholique est l’institution privée la plus engagée dans le monde contre la pandémie : 26% des aides sur la recherche et le soutien institutionnel et médical. Avant l’ensemble des ONG : 18%.
Le regard humain, c’est aussi le soutien dans les centres d’accompagnement et de compassion que les religieux et médecins ont créés.
Le regard spirituel, c’est que l’homme est capable de choix de maturité dans la maîtrise de sa vie sexuelle. Les vertus de chasteté, d’abstinence et de fidélité ne sont pas que chrétiennes, elles sont spirituelles (et aussi chrétiennes). Mais tout le monde peut orienter sa vie de manière vertueuse. Il le doit, même.

Voici une histoire africaine : C'est un vieux prêtre, missionnaire en Tanzanie, qui disait à des adolescents: "Pour éviter de se contaminer dans sa jeunesse c'est comme pour traverser un fleuve infesté de crocodiles: vous avez deux excellentes pirogues, l'une c'est l'abstinence, l'autre c'est la fidélité dans le couple. Ne vous lancez pas à la nage! Prenez place dans l'une ou l'autre pirogue. Mais si, pour une raison ou une autre vous tombez à l'eau au cours de la traversée, il y a derrière ces pirogues solides un canot de sauvetage, fragile, sur lequel vous pourrez encore vous hisser. Cette embarcation de secours, c'est le préservatif."

Le préservatif est un moindre mal dans la lutte contre la propagation de la maladie et de la mort. Il n’est pas un moyen de contraception normal. Mais il ne faut pas rajouter un mal (la mort) à un autre mal (le virus). Le moindre mal n’est pas l’unique bien.

Le Cardinal Lustiger, s’il faut trouver un autre homme d’Eglise crédible, a dit cela en 1988: « Il faut aider la nouvelle génération : elle désire découvrir la dignité de l’amour. La fidélité est possible. Tout véritable amour doit apprendre la chasteté. Des malades du sida sont appelés, comme chacun de nous, à vivre la chasteté non dans la frustration, mais dans la liberté. Ceux qui n’y parviennent pas doivent, en utilisant d’autres moyens, éviter le pire : ne donnez pas la mort. »
Le journaliste de reprendre : « Un pis-aller, le préservatif ? »
« Un moyen de ne pas ajouter au mal un autre mal… ».

Père Philippe Marsset, curé de st Pierre de Montrouge

27 mars 2009

Portes ouvertes au Sacré Coeur et brocante de Saint Pierre

L’école catholique du Sacré-Cœur ouvre ses portes le samedi 28 mars entre 10h30 et 13h
Cette journée s’adresse aux parents qui veulent la connaître ou rencontrer les professeurs. 31 rue Liancourt, derrière la mairie. Tel. 01 43 22 04 25
Métro Denfert Rochereau ; Bus : 28, 38, 58, 68, 88.
4 classes de Maternelle (accueil dès 2ans 1/2), 5 classes du CP au CM2, Postes de regroupement d’Adaptation et une classe de CLIS 1. Soutien le mercredi ….
Lien avec le centre de loisirs paroissial de Saint Pierre de Montrouge.

Brocante paroissiale samedi 28 et dimanche 29 mars:
horaires : 14h - 18h30 le samedi 28 mars, 11h - 18h30 le dimanche 29 mars 2009.
Au Centre paroissial de saint Pierre de Montrouge, 9 passage Rimbaut, derrière l’église.

Oecuménisme dans le 14e

Vendredi 10 avril (Vendredi Saint catholique et protestant): Prier avec le Père Alexandre et les séminaristes du collège St Basile de l’Eglise Orthodoxe Russe. RV 18h.50 devant le centre ISTINA 45 rue de la glacière 75013, la chapelle se trouve au bâtiment à droite en haut des escaliers, au 1er.

Lundi 27 avril : à 20h Café-Théo à la Pizza Roma, 61 ave du Maine salle à l’étage métro Gaîté ou Montparnasse (consommation : 6€). Thème "y a-t-il une utilisation chrétienne de l'argent ?".

Mardi 28 Avril : (et non le 29) à 20h15 Paroisse Sainte-Rosalie, 50 Bld Auguste Blanqui 13ème

Conférence du Pasteur Raphaël Picon. "l'Eglise protestante: unité et diversité, le dialogue oecuménique permet-il à l'Eglise protestante de se « réforme » sans cesse ?".

Samedi 9 mai : de 10h. à 17h.30 (Office des sœurs à 17h50). Une journée de spiritualité chez les Sœurs Diaconesses de Versailles, 10 porte de Buc à Versailles, animée par Sœur Bénédicte, sur le thème de la mission : « L'oecuménisme actuellement : recherche d'un chemin d'essentiel. ». (S’inscrire avant le 10 avril).

Samedi 16 mai : 10h à 17h. à la Mutualité 24 rue St Victor 75014 Paris. « Ensemble pour l’Europe ».

Mardi 19 mai : à 19h45 au centre paroissial de St Pierre de Montrouge, 9 passage Rimbaud 75014 Paris. Rencontre avec le Pasteur Olivier Bres, Président de la Fédération d’Entraide Protestante. Pasteur de l’Eglise Réformée de Plaisance en 1980, il a activement participé à la renaissance de l’œcuménisme dans le 14ème.

Samedi 27 juin : à partir de 20h. « Nuit des veilleurs » à l’Eglise St Leu, 92 rue Saint Denis, Paris 1er.

17 mars 2009

Attention ! Les inscriptions seront bientôt closes pour les camps sur place de la Maison Alésia Jeunes, 16 rue du Moulin Vert, pendant les vacances de Pâques. !

Il reste encore des places pour :

« L’Arche de Noé » pour les enfants de 7 à 11ans : 4 jours sur place du 14 au 17 avril. Animés par Alla, directrice de l’Escale, et une équipe d’animateurs.
Quatre jours pour découvrir la foi chrétienne, faire des activités manuelles sur le thème de l’Arche de Noé et vivre des moments de détente, chants et jeux, sortir à l’Aquarium du Trocadéro pour découvrir le monde des océans.
Accueil des enfants munis de leur pique-nique à partir de 8h30 jusqu’à 18h. (48 € pour 4 jours ou la journée 15€. Tarif dégressif s’il y a plusieurs enfants de la même famille).
L’inscription se fait auprès de L’Escale, 16 rue du Moulin Vert 75014 Paris
Infos au 01 43 95 41 46.
Tracts dans l’église et au centre paroissial de Saint Pierre de Montrouge, 9 passage Rimbaut.
« Les 7 jours de la Création » : 7 jours d’activités pour les 12-15 ans du 20 au 26 avril. Animés par Jérémy, séminariste, et une équipe d’animateurs
Ateliers de peinture, sculpture, théâtre…
Contempler la nature : balade en forêt, Planétarium….
Rencontrer des créateurs : artistes journalistes,…
Faire du sport et se détendre : jeux sportifs
Et …rendre grâce !
Accueil des jeunes munis de leur pique-nique chaque jour à partir de 8h30.
Renseignements campavril2009@yahoo.fr
Inscriptions à la Maison Alésia -Jeunes, 16 rue du Moulin Vert 75014 Paris. Tarifs 75€ par jeune et réductions pour plusieurs inscriptions dans la même famille
Tracts dans l’église et au centre paroissial de Saint Pierre de Montrouge 9 passage Rimbaut.

10 février 2009

Saint Pierre de Montrouge du 10 au 14 février

Mardi 10 février, 20h30: Prier avec st Marc : 5e soirée de « lectio divina » à 20h30 dans l'église.

Mardi 10 février à 20h30 : Témoignage de deux jeunes du mouvement "Fondacio" de retour d'une mission de huit mois au Chili. 20h30, au centre paroissial de St Pierre de Montrouge. 9 passage Rimbaut 75014 Paris.

Jeudi de Saint Paul : Jeudi 12 février à 14h30 5e séance de réflexion sur les textes de l'Apôtre des Nations (st Paul).
A la chapelle St Paul (171, boulevard Brune). Métro et Tramway Porte d’Orléans.

La St Valentin vous attend !
Samedi 14 février, veillée karaoké à Alésia Jeunes de 20h à 22h30. Pour tous les âges, pour les couples formés ou à venir : une soirée un peu intime (aux chandelles), des chants et un karaoké (animé par Sandrine Kohlmann) accessible à tous, des desserts et du champagne pour égayer cette fête des amoureux. 25 Euros par couple, TTC ! Les bulletins d’inscription sont à prendre sur les tables à la sortie de l’église ou en ligne sur le site paroissial. 100 couverts ! http://www.saintpierredemontrouge.com/ ou tel 01 43 95 41 00.

04 février 2009

Fêtes dans les paroisses du 14ème

A Notre-Dame du Rosaire : concert et fête de familles.
Jeudi 5 février 2009, 20h30 : le Rosaire en concert
L’ensemble Claudio Monteverdi, Jorris Sauquet à l’orgue, direction Christophe Grapperon, vous propose : Zoltan Kodaly, Pange Lingua - Abend /Maurice Duruflé, 4 motets sur des thèmes grégoriens, op. 10, Requiem, op.9
Libre participation aux frais.
Dimanche 8 février : fête des familles
Messe des familles à 10h30.
À l’issue de celle-ci, repas paroissial dans les locaux de l’école Charles de Foucauld. Nous vous attendons nombreux !
A 15h30 : des contes traditionnels et bibliques vous sont proposés Salle Sainte-Thérèse.
Les tickets seront en vente à partir du 26 janvier 2009 au bureau d’accueil.
Prix : adulte, tout compris 17 € / enfant moins de 12 ans 5 €
Gratuit pour les enfants moins de 4 ans.
194, rue Raymond Losserand 75014 Paris, (métro et tramway : porte de Vanves)
Téléphone : 01 45 43 13 16.


A Notre Dame du Travail : Dimanche 8 février, 14h00
Festa das Crianças /  Fête des enfants de la communauté portugaise, à partir de 14h.
Spectacle ou chorégraphie par chacun des groupes de la catéchèse.
Jeux pour les enfants
Grand goûter pour tous les enfants.
Groupes folkloriques "Estrelas do Alto Minho" de Paris XIVe et "Alegres do Minho" de Paris XIIIe.
Danses et chants du folklore traditionnel de la région du Minho.
Bar - spécialités portugaises

Saint Pierre de Montrouge du 7 au 14 février
Samedi 7 : Halte-prière sur st Paul à Notre-Dame de Bon-Secours entre 9h30 et 17h. A 10h : Exposé du Père Philippe Marsset : «Israël et l’Eglise sont-ils un seul et même mystère ?».
Mardi 10 février, 20h30: Prier avec st Marc : 5e soirée de « lectio divina » à 20h30 dans l'église.
Mardi 10 février à 20h30 : Témoignage de deux jeunes du mouvement "Fondacio" de retour d'une mission de huit mois au Chili. 20h30, au centre paroissial de St Pierre de Montrouge. 9 passage Rimbaut 75014 Paris.
Jeudi de Saint Paul : Jeudi 12 février à 14h30 5e séance de réflexion sur les textes de l'Apôtre des Nations (st Paul).
A la chapelle St Paul (171, boulevard Brune). Métro et Tramway Porte d’Orléans.


La St Valentin vous attend !
Samedi 14 février, veillée karaoké à Alésia Jeunes de 20h à 22h30. Pour tous les âges, pour les couples formés ou à venir : une soirée un peu intime (aux chandelles), des chants et un karaoké (animé par Sandrine Kohlmann) accessible à tous, des desserts et du champagne pour égayer cette fête des amoureux. 25 Euros par couple, TTC ! Les bulletins d’inscription sont à prendre sur les tables à la sortie de l’église ou en ligne sur le site paroissial. 100 couverts ! http://www.saintpierredemontrouge.com/

22 janvier 2009

Pendant les vacances de février 2009, la paroisse Saint Pierre de Montrouge propose :

Les "ateliers de février" du lundi 16 au vendredi 20 février pour les 7- 11 ans.

Chaque jour de cette semaine, les enfants sont invités à Alésia Jeunes à partir de 8h30 jusque vers 17h-18h pour des ateliers ludiques et catéchétiques : jeux, chants, bricolage, amitié, temps de prière. Le thème, (incontournable cette année) : « Partez avec st Paul ».  Ateliers animés par Jocelyne Nachbauer et une équipe d’animateurs. Des tracts jaunes sont à disposition à Alésia Jeunes, à l’entrée de l’église et à l’accueil paroissial.

Pour les collégiens, le « camp ski/spi » a lieu du 21 février au 1er mars accompagné par le Père Michel Bernard.

Avec une autre aumônerie parisienne, les collégiens partent à Briançon. 580 Euros. Pour plus de renseignements, un tract est au fond de l’église  (« Camp ski/ spi : A toi le bonheur »). Vous pouvez aussi téléphoner à l’aumônerie : 01 43 95 41 45.

Evénements religieux dans 14ème du 23 janvier au 1er février

Vendredi 23 janvier 20h30:Veillée oecuménique de prière pour les paroisses catholiques et protestantes du 14e arrondissement –

20h.30 à l'Eglise Notre Dame du Travail, 36 rue Guilleminot ou 59 rue Vercingétorix

Tous les élèves des classes de 6èmes (enseignement catholique et aumônerie public confondus) ont une journée de rassemblement : « Témoins du Christ avec St Paul ».

Les élèves des classes de 6ème de notre quartier commencent par déjeuner ensemble à Alésia Jeunes (RV à 12h) avant de partir vers Notre-Dame.

Rallye Diocésain parents-enfants « A la découverte de Saint Paul » : Samedi 24 janvier de 13h30 à 18h.

Rendez-vous à 13h30 au Collège des Francs-Bourgeois,
36 rue du petit Musc, Paris 4e, Métro Saint Paul ou Bastille :

Après-midi festive à la découverte de saint Paul pour les enfants jusqu’à 12 ans accompagnés de leurs parents. ;ateliers, chants, contes pour les petits ; spectacle sur saint Paul avec Pierre Grandry ; forum des mouvements au service de la famille ; marche vers la cathédrale Notre-Dame de Paris, temps de prière avec le Cardinal André-Vingt-Trois.

Spectacle musical sur Saint Geneviève, patronne de Paris, à Notre-Dame du Travail : Samedi 24 janvier à 20h, 59 rue de Vecingétorix.

Dimanche 25 janvier à la paroisse Notre-Dame du Rosaire : L’équipe Relais Cité blanche participe à la liturgie de la messe de 10h30. À l’issue de la messe elle invite ses visiteurs pour un repas festif, préparé par la paroisse, salle Sainte Thérèse. Si vous souhaitez assister au repas, merci de vous inscrire à l’accueil et/ou si vous souhaitez participer par un don en nature ou financier, merci de le déposer également à l’accueil.

Dimanche 25 janvier  à 16h concert de musique sacrée à Notre-Dame du Travail œuvres d’Emmanuel de Fonscolombe

Lundi 26 janvier : Le café-Théo, 20h, à la Pizza Roma sur le thème : Religion et citoyenneté

61 ave du Maine, salle à l’étage métro Gaîté ou Montparnasse (consommation : 6€)

Veillée de prière pour la paix au Moyen Orient : mardi 27 janvier 2008 à 20h

Le comité interreligieux de la famille franciscaine vous invite le mardi 27 janvier à 20 heures à une veillée de prière pour la paix au Moyen Orient, 32 avenue Reille, Paris 14ème (salle au fond de la cour) M°Glacière;RER Cité Universitaire. Bus 62 (Glacière-Tolbiac) ou 21 (Parc de Montsouris).

Les membres des différentes communautés religieuses se retrouvent à Saint Dominique: Dimanche 1er février à 10h30 : A l’occasion de la Journée de la Vie Consacrée la paroisse Saint Dominique accueille les membres des différentes communautés religieuses du doyenné pour une Messe d’action de grâce.

Jeu Internet catéchétique pour les enfants : Dimanche 1er février de 14h à 17h 

Tous les enfants de 8 à 12 ans sont invités à jouer en ligne par équipe de 4 à 6 autour d’un adulte.
Ils se retrouveront pour la remise des prix autour de Mgr de Dinechin à St-Ferdinand des Ternes. (Voir article séparé)

Dimanche 1er février à Notre-Dame du Travail: Journée des enfants

[Pas de messe à 09h00]

10h00 Départ de la grande procession de la lumière autour de l'église, avec tous les enfants et les familles.

10h45 Messe paroissiale (franco-portugaise) Fête de la Présentation

Bénédiction des enfants de moins de 12 ans, spécialement les bébés qui ont été baptisés au cours de l’année dernière.

12h30 Apéritif paroissial et crêpes

15h00 Conférence-Visite de l'église

16h30 «Nos amis les saints», Causerie de Bernanos dite par Robert Marcy. Écho musical avec l’Ensemble à cordes de la famille Girard et Cécile Tête ; à l’orgue, Touve R.Ratovondrahety.

Prière pour la semaine de l’unité des chrétiens 18 au 25 janvier 2009

Cette année, le thème de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est tiré du Livre d’Ezéchiel 37, 15-24: « Ils seront unis dans Ta main »

Les Eglises de Corée ont cherché leur inspiration dans le texte de ce prophète qui vécut, comme eux, dans un pays tragiquement divisé.

Aujourd’hui, comme chaque année, le groupe œcuménique et l’A.C.A.T., en union avec l’équipe des prêtres et pasteurs du 14ème, vous invitent à une prière universelle centrée sur cette même unité qui vient de Dieu.

Prions

Père très bon, nous le reconnaissons, nous sommes trop souvent indociles à ta Parole. Nous savons que tu désires notre unité, mais nous ne voyons pas clairement comment y parvenir. Fais entrer dans nos têtes dures la joyeuse certitude d’un cheminement de frères à ton unique service.

Pour que nous soyons tous unis dans Ta main, nous te prions.

O Christ, nous te louons pour le travail commun déjà accompli dans la reconnaissance, le respect et l’amour réciproques. Rends-nous sensibles aux signes forts de réconciliation entre nos Eglises.

Pour que nous soyons ensemble à l’écoute de ta Parole de Vie, nous te prions.

Ouvre nos cœurs, Seigneur, à l’immense détresse des hommes écrasés par le mal et la division. Permets que dans le monde, une communion plus étroite entre nos Eglises soit signe de réconciliation et d’Espérance.

Pour que nous soyons tous unis, à ta suite, dans nos Eglises, nous te prions.

Nous nous engageons dans cette voie étroite d’un œcuménisme qui ne soit ni fusion, ni confusion, mais accueil de la diversité.

Esprit Saint, dans notre marche vers l’unité, aide-nous à devenir des artisans de paix au service de nos frères.

Seigneur, que tes fidèles deviennent l’unique reflet de Ta lumière, tous réunis dans Ta main.

Béni soit Dieu, le Père tout-puissant

Béni soit Jésus Christ, notre Sauveur

Béni soit l’Esprit qui habite en nos cœurs.

Amen

15 janvier 2009

Œcuménisme dans le 14ème en janvier et février 2009.

Semaine de prière pour l'unité des chrétiens: Thème: "Ils seront unis dans sa main" (Ezéchiel 37, 15-24a)

Dimanche 18 Janvier:

Messes et cultes aux heures habituelles.

Une prière universelle commune est proposée par l'ACAT et le groupe œcuménique du 14ème.

Mercredi 21 janvier 20h00: Célébration œcuménique des communautés chrétiennes de Paris à la Cathédrale grecque-orthodoxe Saint Stéphane. Cette célébration sera suivie d’un temps musical proposé par l’ensemble Gradisca qui interprétera des œuvres d’époque baroque.

7 rue Georges Bizet 75016 Paris

Vendredi 23 janvier 20h30:Veillée oecuménique de prière du 14ème

20h.30 à l'Eglise Notre Dame du Travail

36 rue Guilleminot ou 59 rue Vercingétorix

Dimanche 25 janvier 10h30:Culte de l'amitié

10h.30 à l'Eglise réformée de Plaisance-Montparnasse

95 rue de l'Ouest 75014 Paris

 

Prochaines rencontres œcuméniques.

Lundi 26 janvier : Le café-Théo, 20h, à la Pizza Roma sur le thème : Religion et citoyenneté

61 ave du Maine, salle à l’étage métro Gaîté ou Montparnasse (consommation : 6€)

Mardi 10 février à 20h30 : Témoignage de deux jeunes du mouvement "Fondacio" de retour d'une mission de huit mois au Chili.

20h30 au centre paroissial de St Pierre de Montrouge. 9 passage Rimbaut 75014 Paris. 

12 janvier 2009

Bach Cantus : deuxième concert

Dimanche 18 janvier 2009: dans l’église Saint Pierre de Montrouge à 17h, Cantate BWV 170 «Vergnügte Ruh ! Beliebte Seelenlust »

La Voix vous a déjà annoncé cette série de concerts originaux et raconté cette belle aventure: comme du vivant de Bach, des cantates jouées et chantées par tous le dimanche, qui offrent un moment de beauté et de partage au service de la Foi.

343831829[1].jpg

Ensemble instrumental : BACH CANTUS
Alto solo : Thierry JABY.
Direction : Florence BELLON
Improvisation à l'orgue sur des thèmes de la cantate : Jacques PERSON
Présentation de la cantate : Dominique BAGGE
Répétition publique dans l’église à partir de 15h45
Répétition du choral pour le public à 16h45 précises, puis concert à 17h.

30 décembre 2008

Où en est le prolongement de la ligne 4: Porte d'Orléans, Montrouge

Ce prolongement dont on parle depuis ....1924, initialement prévu pour arriver à la Mairie de Montrouge en 2011, a pris un peu de retard, environ un an. Le creusement du tunnel a commencé en mai 2008.

tramway3235.jpg

 Il sera suivi de la pose des rails et de la mise en place de la signalisation, la construction de la station Mairie de Montrouge et de l'adaptation de la station Porte d'Orléans. La mise en service est maintenant prévue poue l'été 2012. La fin des travaux un an plus tard, avec en particulier, deux ascenseurs et un accès supplémentaire à la porte d'Orléans. Entre Porte d'Orléans et la place du 8 mai 1945 à Montrouge, les travaux s'effectuent en  neuf points principaux en surface.

tramway3238.jpg
Création de la voie de racordement, Place du 25 août 44, vers l'avenue Paul Appel

Le financement se monte à l'heure actuelle à 170 millions d'€, réparti entre l'Etat pour 40 millions (24%), la Mairie de Montrouge pour 5 millions (3%), le Conseil Général pour 24 millions (14%), la RATP pour 28 millions (17%) et la Région pour 71 millions (42%).

La RATP montre des vues de la future station Mairie de Montrouge en image de synthèse:

tramway3234.jpg
A.C.

27 décembre 2008

Des nouvelles du clocher de saint Pierre

Où en sont les travaux de réparation, si bien cachés dans leur cocon ?

5c5081349905a8ad1ee684fc21371912[1].jpg

Ces travaux, initialement prévus pour se terminer en Février 2009, ont subi un peu de retard et les habitants du 14ème devraient retrouver leur clocher aux environs de Pâques.

Mais toute la réfection du clocher n’en sera pas terminée pour autant. En effet, le chantier a réservé quelques surprises, les pierres se révélant en fort mauvais état. La partie principale du clocher, le fût vertical, sera entièrement remise en état. En revanche, la partie haute, en forme de pyramide est très abîmée et demande une étude plus approfondie qui nécessitera une reprise du chantier, qui ne peut être réalisée dans l’immédiat. Rappelons que les travaux sont pris en charge par la Ville de Paris, et que ce surcoût important doit être décidé en Conseil de Paris.

L’échafaudage sera démonté, et lors des travaux futurs un nouvel échafaudage différent sera mis en place. En attendant, la partie supérieure du clocher sera sécurisée. Enfin, d’ici Pâques, la croix sommitale détériorée par la foudre, à l’origine du chantier sera remplacée de même que le paratonnerre.

A.C.

24 décembre 2008

Joyeux Noël

DSCF3292-co.jpg
Bonnes fêtes de Noël avec la belle crèche, émouvante et moderne, de Saint Pierre de Montrouge

20 décembre 2008

Rencontre de Sœur Emmanuelle avec les jeunes de l’aumônerie de Saint Pierre en avril 1996

Sœur Emmanuelle est venue deux fois à la paroisse Saint Pierre, une première dans le cadre des Jeudis de Saint Pierre et la deuxième pour rencontrer les jeunes des collèges et lycées.

SoeurEmmanuelle-MAlbertini-rtp.jpg

Mireille Albertini, était alors responsable de l’aumônerie et déléguée de secteur. Elle participait à des réunions de l’ensemble des délégués du diocèse de Paris et a appris que sœur Emmanuelle, rentrée en France depuis 1993, acceptait de venir dans les paroisses rencontrer des jeunes. Quelle occasion extraordinaire d’avoir le témoignage de cette femme qui avait su s’engager aussi radicalement au service de chiffonniers du Caire puis soutenir d’autres causes au Soudan, Sénégal, au Liban, dans les Philippines, au Burkina Faso, au Brésil… Et cette action, elle l’avait menée au nom de sa foi chrétienne.
Les jeune de l’aumônerie des lycées étaient conscients de l’importance de cette rencontre : ils s’étaient documentés et avaient soigneusement préparé leurs questions.

L’échange a été un grand moment, les jeunes ont été captivés et enthousiasmés, ils n’étaient pas les seuls, les adultes qui étaient présents en gardent un souvenir magnifique !
Son apparence frêle a été vite démentie par son regard malicieux et ses réparties, très percutantes et son large sourire. Le naturel et la franchise de Sœur Emmanuelle ont impressionné chacun. A 88 ans, elle était assise sur une table, chaussée de baskets, (comme ses jeunes interlocuteurs). Elle a écouté avec attention les questions. Elle allée à l’essentiel, avec simplicité. De sa voix claire, elle a parlé de l’amour de Dieu, et de son prochain en prenant des exemples concrets dans son action et celle de son entourage au Caire mais aussi en France. Elle a su évoquer la joie du partage, son admiration pour le courage et le dynamisme des personnes qui vivaient dans des conditions si difficiles. Son discours était authentique car il plongeait dans sa vie. Et cela, tous y étaient sensibles ! Elle a su, aussi, mettre son public au pied du mur en posant des questions directes, en bousculant nos faux-fuyants et nos peurs.
Figure claire, joyeuse, son enthousiasme était contagieux.

Soeur Emmanuelle-La Voix papier1.jpg
La Voix du 14ème avait assisté à cette assemblée et en avait fait un compte-rendu, dont voici la reproduction du début

Monique Garrigue-Viney