Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2017

La Marche pour la Vie du 22 janvier

Chers amis de la Voix du 14e vous n'avez pas rendu compte de cette manifestation qui a rassemblé 50 000 personnes venues de toute la France et qui marchaient pour la vie et contre la loi du délit d'entrave numérique à  l'avortement. 

Le rendez- vous du départ de la manifestation était place Denfert-Rochereau  et peut être que des lecteurs des lectrices ont des documents sur ce rassemblement qui a très peu été traité  par les médias ou de façon grossière comme l' A.F.P titrant : " les anti IVG sortent de leur tanière".

Merci de publier ma suggestion.

Marie-Josée Carita 

09 février 2017

Informations diverses

-Le 21 février, de 20h30 à 22h, au centre paroissial, 9 passage Rimbaut : Pasteure Katie Badie, responsable du service biblique à la Fédération Protestante de France:
       "Lecture de la Bible - Pour un dialogue constructif"
-Le 23 février à 11h à ND des Champs, 91 Boulevard du Montparnasse 75006 : Messe diocésaine annuelle des malades: Conférence du Père Jean-Marie Onfray "Se lever à l'écoute de la parole de Dieu", suivie de la messe présidée par Mgr Thibaut de Verny, évêque auxiliaire de Paris.

Calendrier des permanences budget participatif dans le 14e

Budget participatif de Paris Déposez vos projets du 24 janvier au 21 février 2017.pngVous pouvez déposer vos projets du 24 janvier au 21 février sur https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/je-depose.html

Dans le cadre de la nouvelle édition du Budget Participatif, la Mairie du 14e propose une série de permanences destinées aux habitants et acteurs locaux de l’arrondissement :

-          Mardi 7 février, 17h30-19h : Mairie du 14ème, 2 place Ferdinand Brunot, salle 112 – 1er étage

-          Mercredi 8 février, 14h30-16h30 : Equipe de Développement Local, 2 square Auguste Renoir

-          Jeudi 9 février, 17h-19h30 : Mairie du 14ème, 2 place Ferdinand Brunot, salle 112 – 1er étage

-          Vendredi 10 février, 17h-19h : Espace Jeunes Le Miroir, 103 boulevard Jourdan

-          Mardi 14 février, 17h30-19h : Mairie du 14ème, 2 place Ferdinand Brunot, salle 112 – 1er étage

-          Mardi 14 février, 16h-19h, permanence du CAUE : Bibliothèque Aimé Césaire, 5 rue de Ridder

-          Jeudi 16 février, 17h-19h30 : Mairie du 14ème, 2 place Ferdinand Brunot, salle 112 – 1er étage

-          Samedi 18 février, 10h30-12h30 : Kiosque Citoyen, Allée Georges Besse, au niveau du 12 boulevard Edgar Quinet

Si vous souhaitez passer de l’idée au projet, enrichir votre projet, améliorer sa formulation, déposer directement votre projet en ligne, ou tout simplement vous informer sur le budget participatif, alors ces ateliers sont faits pour vous !

Plus d’informations :

Lire la suite

08 février 2017

Le futur conservatoire de musique du 14ème, à la Porte de Vanves

Le mercredi 1er février, se sont réunis les riverains de la Porte de Vanves, square Alain Fournier pour être informés du déménagement du Conservatoire de Musique du 14ème actuellement situé près de la mairie.

Le Conservatoire Darius Milhaud vit ses derniers jours. En 2019, l'établissement situé dans un bâtiment étroit et vétuste, où 1300 enfants suivent des cours de musique, de théâtre et de danse, sera fermé. Le nouveau conservatoire quittera ainsi le centre de l'arrondissement pour le quartier populaire de la porte de Vanves, sur le site de l'ancienne cour de l'école Alain Fournier, tout près des boulevards des Maréchaux.

coupe-transversale.JPG

"Trop exigu, l'ancien conservatoire ne permettait pas d'accueillir les élèves dans de bonnes conditions. Ici, nous doublons la surface qui passe de 1300 mètres carrés à 2 000 mètres carrés", précise Carine Petit, la maire du 14ème.  L'idée est de doubler le nombre d'élèves et d'approfondir la démarche d'ouverture du Conservatoire. Les travaux devraient durer au moins deux ans, l'ouverture étant prévue fin 2019. Le budget s'établira à seize millions d'Euros.

Un bâtiment nouveau devait regrouper les services sociaux. Le projet en  a été abandonné.

La Parisien du 3 février.

07 février 2017

Une histoire du 14ème arrondissement (X)

Les « douaniers » du nouvel octroi                

le douanier rousseau a-t-il peint l'octroi de la Porte de Vanves.jpgAu matin du 1er janvier 1860, les territoires situés entre l’ancien mur des Fermiers Généraux et les fortifications construites par Louis Philippe en 1842, sont rattachés à l’ancien Paris.               Une nouvelle population administrative, municipale fiscale et un nombreux personnel du nouvel octroi s’y installe. De nouveaux gabelous viennent aux portes des fortifications. D’est en ouest, il y eut au moins sept de ces portes : d’Arcueil, d’Orléans, de Montrouge de Châtillon, Didot et de Vanves, sans compter les postes de surveillance aux sorties de Paris et concernant les lignes de chemin de fer de Sceaux et  de l’Ouest. Douaniers surnommés gabelous.jpgCe service de surveillance fonctionnait 24 heures sur 24 et demandait ainsi beaucoup de fonctionnaires. Le fameux « Douanier Rousseau » fut l’un des plus célèbres. La population les traitait de gabelous, en souvenir de l’ancienne Gabelle du mur des Fermiers Généraux. Ces gardiens de l’octroi sont vêtus jusqu’à la guerre de 1914 du long yatagan-baïonnette Chassepot. Ils sont munis également d’une sorte de lance qui n’est ni offensive ni défensive ; c’était une tringle destinée à transpercer les chargements de fourrage paille ou autres, afin de découvrir s’ils ne recelaient pas des objets cachés pouvant être soustraits aux taxes  redevables à la Ville de Paris.              

On peut citer également en ce qui concerne le genre de population de notre 14ème : les garnisons des quatre ou cinq bastions intérieurs des fortifications, sorte de casernes de garde permanente, incluant des militaires ainsi que leurs familles.               Ces populations disparaîtront peu à peu lors de la démolition des fortifications de Paris qui surviendra à partir de 1919. -

Documentation extraite du n° 29 de la SHA du 14ème- 

photo 1: l'octroi de la de Vanves peint par le Douanier Rousseau

photo 2 : gardiens de poste d'octroi

06 février 2017

La Cité Universitaire : un studio en plein air

Cité Internationale Universitaire MIfacadeNord-625x300.jpgLa Cité Internationale (CIUP) du boulevard Jourdan accueille 12 000 étudiants et chercheurs du monde entier. Le site, par ailleurs, formant un campus de 34 hectares, est souvent utilisé par le tournage de films, car il est : "le premier lieu concentrant  de vastes possibilités aux  décors multiples".

Il faut savoir que c'est un endroit facile pour le tournage de films. Il n'y a pas d'autorisation à demander à la Préfecture de police et pas de problème de stationnement. C'est un lieu magnifique qui propose une diversité de décors, tant intérieur qu'extérieur. Ainsi, le campus accueille chaque année près de trois cents tournages de films, de séries, de pubs, de clips. En 2016, il a engrangé 240 000 € de prestations.

La Cité U a un répertoire impressionnant : "l'Amant" y a été tourné, ainsi que : "Clo-clo", "les garçons et Guillaume à table" ! "Indochine", ce dernier primé aux Césars pour le meilleur décor. Kevin Costner pour "Three days to kill" avait mis la Cité en émoi. Ne voulant pas se contenter de tournages de films français, la Cité est tentée par l'international.

 D'autres opportunités se présenteront, car dix nouvelles maisons seront construites dans les années qui viennent.

Le Parisien du 31 janvier.

05 février 2017

"Le sirop de ma rue", une boutique où la surprise vous attend

villa d' alésia 75014,le sirop de ma rueRomain Multier, parisien de génération en génération, vient du 20ème arrondissement. Il aime raconter des histoires à travers ses bandes dessinées (Ménil'décor, Editions Acte Sud) et aussi dans des lieux qu'il décore (le Comptoir Général et les Tontons Flambeurs). A travers des objets hétéroclites, il vous transportera dans un univers esthétique singulier, atypique, abracadabrantesque. Jacques Prévert et son inventaire est totalement dépassé.

Vous trouverez dans sa boutique : des assiettes en porcelaine de Tombouctou, des mannequins en bois d'argent, des jeux anciens pour enfants sauvages, des réveils de campagne en fonte, des femmes à barbe bleue, des chaises scoubidou à tresser, etc.

C'est du délire, on n'a jamais vu ça dans le 14ème. "Avoir  le sirop de la rue " : est une expression d'argot qui signifie aimer vagabonder, traîner dehors et se dit aussi du gamin titi parisien qui préférait "le sirop de la rue" aux bancs de l'école. 

"Le sirop de ma rue" : 51 Villa d'Alésia - 75014 - métro Alésia - ouvert du mercredi au samedi, de 13 heures à 19 heures. Tél : 06 47 01 24 21

 

04 février 2017

Concert Vivaldi à l'Eglise Protestante rue d'Alésia

Le dimanche 5 février 2017 à 18 heures, le Nouvel Ensemble Baroque de Paris présentera :

Le Stabat Mater de Vivaldi et des airs baroques.

Ce concert aura lieu à l'Eglise Protestante : 85 rue d'Alésia, 75014.

Une participation libre aux frais est prévue à la fin du concert.

02 février 2017

Hommage à André Brageu et Daniel Vacher : exposition de l’ APST-14 du 2 au 13 février 2016

Association des peintres et sculpteurs Témoins du 14ème expo du 2 au 13 février 2017.jpgHommage à André Brageu (1920-2014) président de l’Association des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14ème jusqu’en 2004 et Daniel Vacher (1923-2014) vice-président jusqu’en 2014.

Le Vernissage de cette exposition de près de 60 œuvres, sera inauguré le 2 février 2017 à 18h30 par des représentants de la Mairie du 14ème, en présence des enfants de nos deux amis, Rémi Brageu, Agnés, Emmanuel et Dominique Vacher. Ils ont organisé ce bel Hommage avec l’aide de Marie-Lize Gall présidente de l’APST-14, chacun ayant une pensée pour le père Gourdon, également artiste, qui créa et présida l’APST et auquel André succéda. Son fils Rémi qui devint le photographe officiel du Salon annuel, a réalisé avec Dominique Sivan, une amie de la famille, l’affiche de cette petite rétrospective. Ce sera une nouvelle découverte d’huiles sur toile, sculptures et pastels ayant raconté au fil des ans et par tous les temps, le quotidien et la spécificité des quartiers du 14e arrondissement où André et Daniel vécurent si longtemps. Attachés à la défense du patrimoine du Grand Montparnasse, ils ont également adhéré et participé aux nombreuses activités de la Société Historique et Archéologique du 14ème dont André assura la vice-présidence, et très souvent avec talent, l’illustration des Revues. Il tenait fidèlement le stand lors des Journées de la Brocante, entouré de sa sœur Yvette Filitti, et des amies Madeleine Gaillard, Josette Lahana. Un temps qui n’est pas révolu dans nos cœurs et nos pensées.

Marie-Lize Gall,  Présidente de l’APST-14

Exposition du 2 au 13 février 2017. Galerie 55 rue du Montparnasse. Ouvert tous les jours. 12h à 20h.

01 février 2017

Lire la Bretagne à la Mairie du 14ème samedi 4 février de 10 à 18h

lire la Bretagne 4 février 2017.jpgLe Salon des écrivains bretons à Paris, ou salon “Lire la Bretagne”, est un rendez-vous annuel qui a lieu en février à la salle des fêtes de la Mairie du XIVème arrondissement. 2017 sera l’année de sa cinquième édition. Un bon moyen de rappeler que la Bretagne est, après Paris, le premier pôle éditorial en France. D’une certaine façon, ce salon veut rendre hommage à la vitalité éditoriale bretonne, en mettant en avant aussi bien la qualité que la diversité de ce qui est publié en Bretagne.

Au programme : la présence d’un plateau riche de plus de 40 auteurs, des conférences de haut niveau, une exposition photos, le résultat du concours de nouvelles, une animation musicale, une buvette…

Samedi 4. février 2017,  de 10h à 18h

Salle des Fêtes –Annexe de la Mairie du 14ème 12 rue Pierre Castagnou, 75014 Paris

Lancement du Budget Participatif 2017

Vous pouvez dès à présent déposer vos projets jusqu’au 21 février sur https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/

budget participatif à parisLE BUDGET PARTICIPATIF, QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est 100 millions d’euros par an, consacrés à des projets imaginés et votés par des Parisiens.

Le projet doit être utile aux Parisiens. Il peut concerner votre quartier, votre arrondissement ou tout Paris. Il peut parler de sport, de culture, de solidarité, de propreté, d’environnement…

Mais surtout, ce doit être un investissement, par exemple un équipement, un aménagement sur l’espace public, ou même une application, qui n’entraîne pas ou peu de dépenses pour son fonctionnement, au quotidien.

QUI ?

Tous les Parisiens peuvent y participer : enfants, adultes, Français, étrangers. 

COMMENT ?

En déposant votre idée sur budgetparticipatif.paris (lien html : https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/)

Vous pouvez aussi suivre, commenter ou enrichir un projet proposé par d’autres habitants, des associations ou des collectifs. Un projet construit collectivement a plus d’atouts pour réunir des votes et se concrétiser ! La liste, la carte et l’état d’avancement des projets lauréats 2014, 2015 et 2016 sont présentés sur www.budgetparticipatif.paris : cela peut vous inspirer !

EN SAVOIR PLUS ?

Venez rencontrer la mission Budget Participatif dans leurs locaux du 19e arrondissement. Pour prendre rendez-vous, contactez-nous sur budgetparticipatif@paris.fr

Vous pouvez dès à présent déposer vos projets jusqu’au 21 février sur https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/

Vous pouvez aussi suivre, commenter ou enrichir un projet proposé par d’autres habitants, des associations ou des collectifs. Un projet construit collectivement a plus d’atouts pour réunir des votes et se concrétiser ! La liste, la carte et l’état d’avancement des projets lauréats 2014, 2015 et 2016 sont présentés sur www.budgetparticipatif.paris : cela peut vous inspirer ! 

Lire la suite

Notre- Dame du Travail : agenda paroissial février 2017

 Notre-Dame du Travail.jpgEcologie et Art de vivre chrétien prochaine réunion le mercredi 1er février

«Il faut garder la terre afin qu'elle puisse continuer d'être, comme Dieu la veut, source de vie pour la famille humaine tout entière.» ‘Tweet du Pape François, 21 Avril 2015)

 Ce Parcours propose de découvrir ce que l'Eglise nous dit de l'Ecologie et ce que cela nous dit à chacun, puis d'expérimenter cela au quotidien par des actions concrètes.

Où ? Notre-Dame-du-Travail, salle Soulange Bodin

Quand ? Les mercredis 18 janvier, 1er février, 15 février, 8 mars et 22 mars de 20h30 à 22h

Quoi ? Sur le modèle du Parcours Zachée, une soirée enseignement, des exercices concrets à faire chez soi, une soirée partage, et une soirée bonus pour approfondir !

Qui ? Anciens du Parcours Zachée, catho curieux, paroissien, écolo engagé ou simple intéressé… Ce Parcours est fait pour toi !

Contact :zacheebisecologie@gmail.com ou au 0661072281 (Camille)

Sacrement des malades dimanche 12 février

L’Église n’oublie pas ceux qui souffrent. Elle pense en particulier à tous ceux qu’affectent gravement l’âge ou la maladie. Pour eux, elle dispose d’un beau sacrement de consolation : l’onction des malades.

Une célébration de ce sacrement est prévue dans notre paroisse le dimanche 12 février pour toutes les personnes qui en feraient la demande. On peut s’adresser au secrétariat, ou directement au Père Étienne Bakissi : etiennebaki@yahoo.fr

Lire la suite

31 janvier 2017

Réunion publique sur le projet du Conservatoire 1er février

conservatoire paris 14,75014Carine Petit, Maire du 14e arrondissement de Paris et Mélody Tonolli, Adjointe à la maire du 14e en charge de la culture, de la jeunesse, de la politique de la ville et de l’éducation
populaire. Quartier : Didot-Porte de Vanves.

VOUS CONVIENT A LA REUNION PUBLIQUE SUR LE PROJET DU NOUVEAU CONSERVATOIRE

MERCREDI 1ER FEVRIER 2017 A 19H30

Ecole Alain Fournier - 5, square Alain-Fournier - 75014 Paris

30 janvier 2017

Chrétiens Ensemble -Œcuménisme du 14ème : programme du 1er trimeste 2017

1)Mardi 31 janvier: Partage biblique à 20h

Le groupe œcuménique ouvre, dans le prolongement du mois biblique, un groupe de partage  avec animation interne.

 Ce jour: Jean 10,1-21,

Au centre paroissial St Pierre de Montrouge 9 passage Rimbaut 75014

Métro Alésia, bus 38,28,62,68.

2) Mardi 21 février à 20h30

Rencontre avec Katie Badie, responsable du service biblique de la Fédération protestante de France.

"Lecture, lectures et lecteurs-lectrices de la Bible : pour un dialogue constructif".

- Comment écouter le texte, écouter les uns et les autres dans un groupe biblique ?

Au centre paroissial St Pierre de Montrouge 9 passage Rimbaut 75014

Lire la suite

Pour commencer, il nous faut de l'humour (III)

Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux (Ionesco).

Quelqu'un connaît-il la marche à suivre pour gravir l'escalier de la réussite?

A la fin de sa vie, comment fait un droitier pour passer l'arme à gauche?

Chez Lustucru,  est-ce que les employés ont droit à des notes d'œufs frais?

Comment reconnaît-on un mystique: à ses pupilles, dit l'athée.

On apprend qu'à Carrare, un homme est resté de marbre, mais cela reste un cas rare.

Chapelle Saint Bernard de Montparnasse : soirée- débat « Retrouver le sens du politique » 1er février

jean-claude devèze,aimée moutet,chapelle saint bernard de montparnasse

MERCREDI 1er FEVRIER à 19h

Soirée Débat, « Retrouver le sens du politique » à partir de deux livres :

"Face à un monde en mutation, relever le défi démocratique",

publié par le Pacte Civique

et "Dans un monde qui change retrouver le sens du politique",

publié par la Conférence des Evêques

Soirée animée par Jean-Claude Devèze, co-auteur du premier livre, et Aimée Moutet.

 

Chapelle Saint-Bernard de Montparnasse

34 place Raoul Dautry - 75015 Paris -  tél. 01 43 21 50 76- Métro Montparnasse- Bienvenue - Bus 28-58-91

http://chapellestbernard.free.fr

Soutenez  les  activités de la Chapelle Saint Bernard par votre don:   

http://www.paris.catholique.fr/-don-en-ligne-.html?par=15...

Une histoire du 14ème arrondissement (IX)

Théâtres, bals et restaurants

TheatreMontparnasse.JPG Jusqu’en 1860, un seul théâtre : le théâtre Montparnasse existait à son emplacement actuel rue de la Gaîté, mais sous une architecture différente. La salle actuelle fut bâtie bien après le Second Empire, dans les toutes premières années de la Troisième République. Il est à remarquer d’une façon anecdotique que le créateur de ce théâtre nommé Sevestre obtint de Louis XVIII le privilège de l’ouvrir en même temps que le monopole de la fondation des théâtres de tous les faubourgs de Paris. Cette décision de Louis XVIII provenait du fait qu’il avait été témoin de l’identification du corps décapité de Louis XVI, jeté dans une fosse commune du cimetière de la Madeleine, le 21 janvier 1793. Vingt deux ans plus tard, les indications qu’il donna permirent le transfert des restes de Louis XVI à Saint Denis.

En conséquence, jusqu’en 1860, il n’y avait d’autre salle que celle du théâtre Montparnasse. Bobino,Café Concert et petites scènes de revue sous le nom de Folie Bobino n’apparaîtront qu’en 1868.Il faut souligner que la rue de la Gaîté était le lieu de nombreux bals : l’Arc en Ciel, le Jardin de la chaumière, l’Hermitage, les Mille Colonnes, tous servant à boire et à manger au son d’orchestres endiablés. Au numéro 1 de la rue s’élevait un restaurant illustre : le Richefeu. On y déjeunait et dînait sur trois niveaux ; au rez-de-chaussée, les bourgeois y étaient reçus ; au premier, c’était l’étage des ouvriers qui devaient payer d’avance, une sorte d’ancêtre des libres services actuels ; au troisième étage, on consommait des « arlequins », un écriteau prévenait que c’était « au hasard de la fourchette ». Il s’agissait des restes des étages précédents, composites, comme l’habit d’Arlequin. On payait avant de les déguster sur un banc de bois, la table étant un luxe inutile. C’était le rendez-vous des chiffonniers et des croque-morts du cimetière voisin.

Les gueux et les clochards se réunissaient à la Barrière du Maine située sur l’emplacement actuel du magasin Monoprix, rue du Départ : c’était  « la Californie ». Ce lieu remontait à 1850, époque où il y avait eu là un bureau recrutant les émigrants attirés par le mirage de l’or récemment découvert dans le 31ème état des Etats-Unis. Ce lieu était devenu une véritable Cour des Miracles, le seul véritable bas-fond du 14ème. Aristide Bruant, 40 ans plus tard reprendra la légende des rodeurs de barrières toujours à la recherche de rixes. A cette population « marginale, vivant d’expédients et de tâches misérables, on peut mentionner la présence des carriers qui de père en fils, exploitèrent les carrières du Petit Montrouge et qui après l’épuisement de celles-ci, allèrent travailler dans celles du Grand Montrouge et de Malakoff. -

Documentation extraite du n° 29 de la SHA du 14ème- 

Une autre tour Montparnasse ?

o-TOUR-MONTPARNASSE-570.jpgEn juillet prochain, on connaîtra le nom de l'architecte qui se verra confier le prestigieux défi de "relooker" la tour Montparnasse et de transformer la sombre et monolithique arête en phare transparent.

En octobre, le Conseil syndical de l'Ensemble immobilier Tour Maine Montparnasse a retenu sept finalistes, dont trois équipes françaises. Les candidats devront rendre leurs dossiers en mars prochain, pour une finale encore plus resserrée entre les deux derniers sélectionnés. Le projet est estimé à environ trois cents millions d'Euros. Il sera financé par les copropriétaires de l'immeuble. Le chantier ne devrait pas toutefois commencer avant 2020.

Le Parisien du 5 janvier 2017.

29 janvier 2017

Une pensée par jour (Frédéric Ozanam)

Frédéric Ozanam.jpgSi vous voulez servir Dieu, il faut faire valoir tout ce qu'il vous a donné, et tirer de vos facultés ce qu'elles peuvent.

Ce que je sais d'histoire me donne lieu de croire que la démocratie est le terme naturel du progrès politique et que Dieu y mène le monde.

Or la démocratie ne peut vivre que de dévouement, de sacrifices. Donnons une âme à la statue de la liberté et elle vivra.

Le christianisme n'a jamais mieux servi l'humanité, mieux prouvé sa force divine qu'en luttant contre les affreux périls de la Barbarie.

C'est dans le peuple que je vois assez de restes de foi et de moralité pour sauver une société dont les hautes classes sont perdues.

Les grandes âmes qui approchent Dieu de plus près y prennent quelque chose de prophétique.

Nous travaillons ici bas sans voir le terme ni le fruit. Mais Dieu le voit.

Assises parisiennes de la santé dans le 14e arrondissement mardi 31 janvier

Assises de la Santé 31 janvier 2017.pngDes histoires, des patients, quelle coordination des acteurs en santé ?

Assises parisiennes de la Santé Mardi 31 janvier 2017 de 16h à 19h
Mairie annexe du 14e arrondissement – 12 rue Pierre CASTAGNOU 75014

Rencontres et échanges
On prend désormais soin des patients davantage à leur domicile qu’en institution. La population vieillit, souvent à la maison, les maladies chroniques augmentent et le système de soins n’est plus conçu pour accueillir les malades longtemps à l’hôpital. Ce glissement de notre organisation affecte davantage les citoyens les plus fragiles, ceux dont les ressources et l’entourage ne permettent pas toujours d’aménager les ruptures qu’occasionne la traversée de ce système complexe.
 
Si une personne malade est bel et bien une patiente pour l’équipe soignante, elle présente d’autres facettes pour les différents acteurs qui participent à rétablir sa santé : locataire en difficulté pour son bailleur inquiet, usagère de différents services d’aide et de soin, mais également parfois elle-même aidante pour ses parents vieillissants ou ses enfants handicapés. La santé est une affaire d’équipe !
 
A partir de six histoires de patients aux pathologies et aux âges différents, présentées par des acteurs de la santé et du social, nous vous proposons d’interroger les contours de cette prise en charge globale que constitue le parcours de soins, d’en saisir les écueils, les fragilités mais aussi les aspects porteurs de pistes d’amélioration pour l’avenir.

Lire la suite

28 janvier 2017

Images à la sauvette

sauvette-md14177129735.jpgEn octobre 1952, Henri Cartier Bresson faisait paraître avec la participation de l'éditeur d'art Périade et accompagné du peintre Matisse et de deux éditeurs américains Simon And Schuster un ouvrage intitulé : Images à la sauvette qui était considéré par Cartier Bresson comme un aboutissement de son travail.

Dans les années 50, il effectue trois années de voyage en Asie où il déploie son talent de photographe en envisageant une coédition franco-américaine de son travail. La traduction du titre en anglais sera : the decisive moment, plus accrocheur que le titre en français.

Pour l'époque, HCB cherche à imposer la force des images comme unique forme de récit, mais également il prend soin de la place accordée aux textes des photographies. De très grand format, l'ouvrage permet de déployer pleinement le format 24 x 36 des photographies proposées. Une spectaculaire couverture de l'ouvrage réalisée par Matisse en fait un modèle du genre. On peut considérer, compte tenu de la beauté des photos parfaitement composées qu' Images à la sauvette est un livre d'artiste.fondation Henri Cartier Bresson -fév -avril 2017 Images à-la-Sauvette-Seville-Spain-1933-©-Henri-Cartier-BressonMagnum-Photos-728x490.jpg

L'exposition présente une sélection de tirages d'époque ainsi que de nombreux documents d'archives liés à l'aventure de ce livre, jusqu'à sa réédition en facsimilé par les Editions Steidl en 2014.

En conclusion, HCB nous dit : une photographie est pour moi la reconnaissance simultanée, dans un fraction de seconde, d'une part de la signification d'un fait, et de l'autre, d'une organisation rigoureuse des formes perçues visuellement et qui expriment ce fait.

Une très belle exposition à voir absolument.

- Fondation HCB, 2 impasse Lebouis - 75014 - Tél : 01 56 80 27 00 - www.henricartierbresson.org

Cette exposition est visible jusqu'au 23 avril 2017.

27 janvier 2017

Rencontre avec SOS Méditerranée au Moulin à Café samedi 28 janvier à 20h

Moulin à café rencontre avec SOS méditerranée 28 janvierPNG.png

En juin 2016, Klaus Vogel, commandant de la marine marchande allemand et Sophie Beau, humanitaire française, ont choisi de faire appel aux citoyens européens pour mener une mission de sauvetage en mer Méditerranée et ont créé l’association SOS Méditerranée. En 6 mois, ces mêmes citoyens ont été capables de mettre l’Aquarius, un bateau de 77 mètres, à l’eau pour aller au secours des migrants qui tentent de traverser la Méditerranée. Après 10 mois de sauvetage, l’Aquarius est venu au secours de plus de 10 000 personnes.

SOS Méditerranée vous donne rendez-vous le samedi 28 janvier à 20h au Moulin à café pour rencontrer les personnes qui portent l’association SOS Méditerranée et visionner des extraits de vidéos tournées durant les sauvetages. Ce sera l’occasion pour vous d’échanger avec Fabienne Lassalle, directrice générale adjointe de l’association et Antoine Laurent, marin-sauveteur ayant vécu plusieurs sauvetages à bord de l’Aquarius.

Le Moulin à café 8 rue Sainte Léonie Paris, Métro Pernety

Téléphone : 01 40 44 87 55

http://www.moulin-cafe.org/

Concert du Chœur Arthur Honegger de Fresnes à Saint Dominique dimanche 29 janvier 15h

Saint Dominique 29 janvier 2017 concert du choeur arthur honneger.jpgDimanche 29 janvier à 15h dans l’église Saint Dominique, concert du Chœur Arthur Honegger de Fresnes. 

Au programme  :

Magnificat de John Rutter ainsi que le Magnificat de Vivaldi.

Il y aura aussi des pièces de Jean-Adam Guilain et Jean-Sébastien Bach.eglise StDominique.jpg

Eglise Saint-Dominique, 20 rue de la Tombe-Issoire 75014

Cliquez sur les images pour les voir en grand

 

Couvent Saint François : concert en faveur de l'enfance au Cameroun dimanche 29 janvier 15h


couvent saint françois 7 rue marie rose 75014,choeurs de saint antoine,la bonne case
L'association "La Bonne Case" organise avec les Choeurs de St Antoine (Paris 12è) un concert au profit des orphelinats au Cameroun, 
dimanche 29 janvier 15h au couvent des Franciscains.

Au programme  :
Le Livre Vermeil de Montserrat ; Cantique de Jean Racine de Fauré ; Gloria RV 588 de Vivaldi ; Ave Verum de Mozart, Halleluia de Haendel.
LES CHOEURS DE SAINT-ANTOINE DES XV-XX Direction : Francois-Xavier KERNIN Orgue : Eric LEBRUN Soliste . Lucille DE TREMIOLLEScouvent saint françois 7 rue marie rose 75014,choeurs de saint antoine,la bonne case

Couvent Saint François : 7 rue Marie Rose 75014

Métro Alésia, Bus 62

Libre participation aux frais.

Lire la suite

Journées Portes Ouvertes de l'Institut de formation de la Croix-Rouge samedi 28 janvier

Institut de Formation de la Croix- Rouge , 98 rue Didot 75014Samedi 28 janvier, l’institut de formation de la Croix-Rouge française situé au 98 rue Didot ouvrira ses portes de 10h à 17h. L’occasion de présenter au public l’ensemble des formations sanitaires et sociales dispensées par la Croix-Rouge : formations aux métiers paramédicaux (infirmier, auxiliaire de puériculture, aide-soignant…), sociales (Diplôme d’université technicien d’intervention d’urgence sociale mobile maraudeur), préparations aux concours, formations pré-qualifiantes ou encore formations professionnelles et continues!

Spécialiste du secteur depuis de longues années, créateur de diplômes, aujourd’hui incontournable comme celui d’infirmier, la Croix-Rouge accompagne au quotidien les plus démunis et s’efforce d’offrir à chacun le moyen de trouver sa voie.

Les étudiants, stagiaires, formateurs et équipes des instituts Croix-Rouge donneront aux visiteurs un avant-goût des métiers et des formations proposées à travers des démonstrations : des « ateliers » ambulanciers, auxiliaires de puériculture, aides-soignants, infirmiers et « Santé et sécurité au travail » seront ainsi organisés. Diaporamas et vidéos seront également projetés, en complément des temps d’échanges qui susciteront sans doute de nombreuses vocations !

Institut de formation de la Croix Rouge Française. 98, rue Didot 75014 -Tel : 01 44 43 58 00

Site web :  www.irfss-idf.croix-rouge.fr

26 janvier 2017

La Cour des Grands joue Cyrano

La cour des Grands  27-28-29 janvier 2017 Cyrano.pngLa Cour des Grands joue avec la participation de collégiens de 3ème : "Cyrano"d'Edmond Rostand  les 27, 28 et 29 janvier au collège La Bruyère- Sainte Isabelle 66 rue de l' Abbé Carton 75014

25 janvier 2017

Réunion des conférences de St Vincent de Paul le mercredi 25 janvier à 19h à Saint Dominique

Rectificatif : Réunion des conférences de St Vincent de Paul le mercredi 25 janvier à 19h à Saint Dominique

 19h, réunion des Conférences St Vincent de Paul "aînés" et " Mère Teresa " avec la Conférence St Dominique dans les locaux de la paroisse St Dominique.

A l'occasion de cette annonce voici ci-dessous une information sur l'esprit et l'action de ces "équipes vincentiennes" dans les paroisses Saint Pierre de Montrouge et Saint Dominique.   ( extraits des sites de Saint Pierre de Montrouge et Saint Dominique)

Lire la suite

J-1 pour s'inscrire au Samedi qui sauve

samedi qui sauve 28 jan 2017.jpgSamedi qui sauve
Vous avez jusqu'au jeudi 26 janvier pour vous inscrire à la formation gratuite aux gestes de premiers secours qui aura lieu le samedi 28 janvier dans le 14e et les mairies d'arrondissements et à l' Hôtel de Ville.

En 2016, plus de 3 000 Parisiens se sont mobilisés pour apprendre gratuitement les gestes de premiers secours, dans l’une des 20 mairies d’arrondissement mobilisées. Cette journée particulière s’inscrivit dans le grand plan d’actions solidaires, PARIS QUI SAUVE, créé par la Mairie de Paris, au lendemain des attentats du 13 novembre 2015.
 
Aujourd'hui en France, 50 000 personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque brutal appelé "mort subite". Faute de recevoir les premiers gestes de secours, seules 8% vont s'en sortir, alors que ce chiffre peut grimper à 40% dans les pays comme la Suède qui ont adopté des programmes de formation de la population et d'installation de défibrillateurs.

A Paris, 3 personnes par jour sont victimes d'un arrêt cardiaque dans un lieu public et vont décéder si, dans les 8 à 10 minutes que vont mettre les services de secours à arriver,  personne ne met en œuvre les gestes qui sauvent.
 
Ainsi, c’est avec conviction que la Mairie de Paris lance la 2nde édition de SAMEDI QUI SAUVE, le samedi 28 janvier 2017, pour offrir à tous les Parisiens volontaires - dès 10 ans - une initiation gratuite de ces gestes simples qui peuvent sauver la vie d’un ami, d’un collègue, d’un inconnu... À l’issue de cette formation de 2 heures, chaque volontaire recevra une attestation de participation ainsi qu’un aide-mémoire.
 
Pour s’inscrire, c’est simple et gratuit. Jusqu'au 26 janvier 2017, il suffit de se rendre sur Paris qui sauve et de sélectionner la mairie d‘arrondissement de son choix.
 
 Mairie du 14e arrondissement, trois créneaux disponibles :
10h-12h ou 13h30-15h30 ou 16h-18h

* Mairie du 14e, 2 place Ferdinand Brunot

Lire la suite

Un roman, un film

Un sac de billes film.jpgPublié en 1973, le récit autobiographique écrit par Joseph Joffo : "Un sac de billes", eut immédiatement un vif succès, tant en France qu'à l'étranger (traduction en 18 langues et vendu à plus de 20 millions d'exemplaires dans 23 pays).

Ce roman vient d'être traduit au cinéma par Christian Duguay. L'action se situe dans la France de 1941. La famille Joffo est composée de sept enfants dont Joseph et Maurice. Ils sont de religion juive et les occupants allemands imposent le port de l'étoile jaune. Pressentant le pire, les parents de Joseph vont organiser la fuite en zone dite "libre". Ainsi, Maurice et Joseph partiront seuls sur une route semée de dangers. Ils retrouveront leur grand frère à Menton.

De multiples péripéties surviennent jusqu'en juillet 1944 où la famille se retrouvera de nouveau dans la capitale, excepté le père qui ne reviendra pas de déportation.

C'est un film poignant car il nous rappelle un épisode noir de l'Occupation allemande en France, à savoir la chasse, l'arrestation et la déportation dans les camps de la mort de tous les juifs d'Europe. L'atmosphère de l'époque est bien rendue, tant sur le plan historique que celui de l'atmosphère concernant la vie de tous les jours. C'est un film sensible où la lutte pour la vie devient le leitmotiv de la survie d'une famille confrontée à la barbarie nazie.

R.R.

05:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer

24 janvier 2017

Une histoire du 14ème arrondissement (VIII)

Nous continuons notre découverte du 14ème arrondissement par une évocation d’un site qui attire aujourd’hui de nombreux touristes et amateurs de carrières abandonnées : les Catacombes.

les catacombes de paris,place denfert- rocherau,barrière d' enfer

En fait, ce titre est impropre car il s’agit d’anciennes carrières qui, une fois leurs gisements épuisés, servirent de réceptacle aux six millions de squelettes extirpés des cimetières du vieux Paris et cela, peu avant les années qui précédèrent la Révolution de 1789. Jusqu'au règne de Louis XVI, on enterrait dans Paris même, et notamment dans les enclos jouxtant les églises  et dans les charniers tels que celui des Innocents aux Halles, les corps des disparus sous une couche de terre ne dépassant pas vingt centimètres. Inutile de dire les odeurs qui se dégageaient de ces fosses à fleur de sol. L’utilisation des carrières désaffectées fut donc une œuvre de salubrité qui se poursuivit durant tout le 19ème siècle.

Nous savons que le 14ème arrondissement dans sa quasi-totalité,  repose sur d’anciennes carrières. A ce titre, elles devinrent les lieux naturels pour le transfert des corps provenant du centre de Paris. On les assimila aux Catacombes de Rome. Très vite, elles devinrent un véritable centre d’attraction, une des grandes curiosités parisiennes pour les provinciaux et les étrangers. Les galeries présentent des parois tapissées de crânes, tibias et autres fémurs, scellés dans un mortier de revêtement, tandis que derrière ces parois, s’entassent des débris humains  non classés. Autour de la Barrière d’Enfer – notre place Denfert Rochereau d’aujourd’hui- et comme souvent aux alentours des lieux de sépulture, s’établirent des guinguettes agrémentées de tonnelles où se tenaient également noces et banquets. Il en était bien entendu de même un peu plus à l’ouest, autour du cimetière Montparnasse.

Dans un prochain chapitre, nous aborderons l’activité des théâtres, bals et restaurants qui ont été longtemps une des caractéristiques du quartier Montparnasse.  -       

Documentation extraite du N°  299 de la S.H.A du 14e. 

 

Web Statistics Clicky