Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 janvier 2020

Des Voix pour Notre-Dame à l’occasion des vœux 2020

François Gall Bus et cheval blanc à la carriole, un dimanche animé devant la cathédrale Notre- Dame de Paris années 1947.jpg« Que pouvons- nous faire ? »  a aussitôt demandé depuis New York, quelques minutes après l’incendie de Notre Dame de Paris, la French Héritage Society, association américaine de sauvegarde du patrimoine. La philanthropie étant dans les mœurs des américains, dons et mots de soutien continuent d’affluer, et au détour de leurs rues et avenues, quelques vitrines proposent des photos, tableaux et croquis avec divers messages « en signe de solidarité avec les Français », « même si je n’ai jamais encore visité Paris », ou très souvent « même si je ne suis pas de religion catholique ».

Des Voix pour Notre-Dame  à l’occasion des vœux 2020

« Que pouvons- nous faire ? »  a aussitôt demandé depuis New York, quelques minutes après l’incendie de Notre Dame de Paris, la French Héritage Society, association américaine de sauvegarde du patrimoine. La philanthropie étant dans les mœurs des américains, dons et mots de soutien continuent d’affluer, et au détour de leurs rues et avenues, quelques vitrines proposent des photos, tableaux et croquis avec divers messages « en signe de solidarité avec les Français », « même si je n’ai jamais encore visité Paris », ou très souvent « même si je ne suis pas de religion catholique ».

Noël  2020 : de Notre Dame à Saint Germain l’Auxerrois

Quelques réflexions émouvantes, assorties de photos de la cathédrale peinte au fil des saisons par l’artiste François Gall, ont été envoyées à sa famille à Paris, par divers collectionneurs, désormais plus émus encore par le symbole de leurs acquisitions. Certaines promesses de rencontres se sont déjà réalisées pour venir photographier l’édifice et les lieux environnants réalisés sur le motif de 1936 à 1987, ainsi que l’église Saint-Germain L’Auxerrois qui a remplacé la cathédrale le soir de Noël.François Gall l'autobus et la promenade familiale entre la Mairie du 1er et l' église Saint Germain l'Auxerrois.jpg

François Gall fut à la fois peintre de la réalité sociale avec ses scènes de guerre, grèves, mendiants, commémorations du 14 juillet et 11 novembre, chanteurs de rues, et peintre de la Réalité Poétique, mouvement auquel il participa avec la fraîcheur des bouquets et fruits de saisons, vibration colorée des intérieurs, douceur des nus et des maternités, quiétude des campagnes. Il fut aussi peintre de l’animation des bords de mers et villes, scènes de courses, cirque, parcs et jardins, quais de Seine. Ainsi, le 14e arrondissement de Paris où il vécut de 1953 à 1987 et dont il travailla sur le motif, croquis et touches finales des bâtiments et lieux mythiques, à l’instar des autres arrondissements.   

Sorti de sa mansarde - atelier de la rue Dauphine, il se prend d’amitié dès 1936 pour les pêcheurs à la ligne et bouquinistes auprès desquels il faisait poser ses camarades des Beaux - Arts, sa famille et les collectionneurs impatients de figurer sur ses œuvres parisiennes.  

Ci-dessous, dans une suite, quelques photos de collectionneurs montrant les différentes approches de la Cathédrale par l’artiste François Gall et un de leurs messages de Nouvel An « ... Vœux pour des jours à venir, lumineux comme la grande verrière de Notre Dame qui ne fut pas touchée par l’outrage du feu ».

Nicole Lamothe

Critique d’Art

photo 1- Bus et cheval blanc à la carriole, un dimanche matin animé devant la cathédrale Notre Dame de Paris (circa années 1947 )

photo 2:- L’autobus et la promenade familiale entre la Mairie du 1er et l’église Saint-Germain l’Auxerrois.
( circa 1951-53)  

François Gall Eugénie Gall, ses deux enfants et les bouquinistes Quai des Grands Augustins circa années 1953.jpg

- Eugénie Gall, ses deux enfants et les bouquinistes, quai des Grands Augustins ( circa années 1953)

Notre-Dame dans les tableaux de François Gall

      Huiles sur toile de la cathédrale Notre Dame de Paris
    réalisées par   François Gall (1912-1987) artiste du 14e arrondissement. 

François Gall lavandières devant les bateaux-lavoirs sous le pont Saint Michel 1938.jpg
- Lavandières devant les bateaux- lavoir, sous le pont Saint-Michel (1938)

François Gall Bus et cheval blanc à la carriole, un dimanche animé devant la cathédrale Notre- Dame de Paris années 1947.jpg
- Bus et cheval blanc à la carriole, un dimanche matin animé devant la cathédrale Notre Dame de Paris ( circa années 1947 )
François Gall Badauds devant les travaux quai de Montebelon années 1956.jpg
 
- Badauds devant les travaux quai de Montebello face à la cathédrale Notre Dame ( circa années 1956-58)
François Gall Automobiles et promeneurs quai Saint Michel vers Notre Dame.jpg
- Automobiles et promeneurs quai Saint-Michel, vers Notre Dame. 
( circa années 1948-50)
François Gall Un été animé devant les bouquinistes Quai Saint Michel.jpg
- Un été animé devant les bouquinistes Quai Saint Michel ( circa années 1960)
 

04 janvier 2020

Le Moulin à café en janvier 2020

Le Moulin à Café logo.pngBonne année !

Bonjour à tou·te·s,

Toute l'équipe salariée et bénévole vous souhaite une bonne et heureuse année !

La campagne d'adhésion 2020 est lancée ! Adhérer c’est faire vivre le café associatif à travers ses activités socio-culturelles et ses valeurs que sont le respect, la solidarité, le partage, la convivialité... L’adhésion est valable toute l’année civile. Vous pouvez adhérer sur notre site ou directement au café associatif.

L'équipe du Moulin à café

8, rue Sainte-Léonie 75014 PARIS

www.moulin-cafe.org

Au programme cette semaine :

  • vendredi 3 janvier : 
    • à 20h00 : Scène ouverte de slam
  • samedi 4 janvier :
    • à 16h00 : Contes de fées par Sonia
    • à 20h30 : Tremplin des talents par Nausicaa

Mercredi 8 janvier à 20h30 : Concert de l’Oléfan : Chansons à 2 voix / poésie urbaine / slam

Jeudi 9 janvier à 20h30 : Concert du duo «Errances Musicales»

Vendredi 10 janvier à 20h30 : Concert de Marc Gannot

Samedi 11 janvier à 20h30 : Concert de Vincent Duhazé

Lire la suite

02 janvier 2020

Bonne année 2020 !

lac de Sanguinet près d' arcachon 2 photo Marie Belin.jpg

Lire la suite

L'Eglise protestante du 85 de la rue d'Alésia annonce

 EGLISE PROTESTANTE   85 RUE D'ALESIA 75014 PARIS

Un concert est prévu le 12 janvier 2020 dans les locaux de l'église, rue d'Alésia

       

 

 

01 janvier 2020

1er janvier - Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Théotokos.jpgLe 1er janvier, la Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu, célèbre la proclamation de Marie comme étant laTheotókos. C’est l’Église primitive qui a décidé de résumer la maternité de Marie en cet unique mot grec.

Le peuple chrétien avait alors pris l'habitude de donner à Marie le titre de Mère de Dieu, ce qui a donné lieu à une polémique avec le patriarche de Constantinople, Nestorius.

Pour résoudre ce conflit, un concile œcuménique a été réuni en 431 à Éphèse, ville où, selon la tradition, Marie aurait résidé avec Jean après la Pentecôte. Cent cinquante évêques d'Orient et d'Occident y consacrent la reconnaissance par l'Église du titre de Marie, Mère de Dieu.

Dans le cadre de la réforme issue du concile Vatican II, le pape Saint Paul VI a placé cette solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu au 1er janvier, retrouvant l'ancienne coutume de la liturgie de Rome. Elle clôture ainsi l'octave de Noël, tout en coïncidant avec la journée mondiale de la paix, promue par ce même pape.

30 décembre 2019

La mairie du 14ème - son histoire

Mairie_du_14e_arrondissement.JPGC'est en 1852 que fut bâti  l'édifice actuel. 

Par délibération du 5 mai 1845 et du 10 mai 1847, le Conseil municipal de la commune de Montrouge vota pour la construction d'un bâtiment ainsi que l'acquisition rue Brézin d'un terrain occupé jadis par les Hospices de Paris. Mais aucune suite ne fut donnée.

Ce n'est que le 28 mars 1849 que fut choisi l'espace définitif entre la Chaussée du Maine, la rue Boulard et la rue Mouton-Duvernet. Cet espace mesurait environ 17 000 mètres carrés. 

La première pierre fut posée en 1852 par le préfet de la Seine et fut bénite par le curé de la paroisse Saint Pierre du Petit Montrouge. Un grand banquet fut offert par la municipalité et des toasts portés à la prospérité de la commune intra et extra muros. A cette époque, la commune de Montrouge était divisée par les fortifications érigées en 1847 par Louis Philippe, et son territoire s'étendait au nord des fortifications, au-delà  des barrières d'Enfer.

Ce n'est que le 14 novembre 1855 que les édiles prirent possession de cette mairie, quatre ans après l'annexion à Paris du quartier dit : "le petit Montrouge". Ce bâtiment devenait ainsi la mairie du nouveau 14ème arrondissement.

29 décembre 2019

Ce 29 décembre 2019 - Dimanche de la Sainte Famille

Ste Famille.jpgLa Sainte Famille

Dans l'Évangile, nous ne trouvons pas de discours sur la famille, mais un événement qui vaut davantage que toute parole:  Dieu a voulu naître et grandir dans une famille humaine. De cette manière, il l'a consacrée comme voie première et ordinaire de sa rencontre avec l'humanité.
Dans la vie passée à Nazareth, Jésus a honoré la Vierge Marie et le juste Joseph, en demeurant soumis à leur autorité pendant toute la période de son enfance et de son adolescence (cf. Lc 2, 51-52). Ainsi, il a mis en lumière  la valeur primordiale de la famille dans l'éducation de la personne.
Par Marie et Joseph, Jésus a été introduit dans la communauté religieuse, en fréquentant la synagogue de Nazareth. Avec eux, il a appris à faire le pèlerinage de Jérusalem, comme le raconte le passage évangélique que la liturgie d'aujourd'hui propose à notre méditation. Lorsqu'il eut douze ans, il demeura dans le Temple, et ses parents mirent trois jours à le retrouver. Par ce geste, il leur fit comprendre qu'il devait "être aux affaires de son Père", c'est-à-dire s'occuper de la mission que Dieu lui avait confiée (cf. Lc 2, 41-52).
Cet épisode évangélique révèle la vocation la plus authentique et la plus profonde de la famille, c'est-à-dire celle d'accompagner chacun de ses membres sur le chemin de la découverte de Dieu et du dessein qu'Il a préparé à son égard.
Marie et Joseph ont éduqué Jésus avant tout par leur exemple. À travers ses parents, Jésus a connu toute la beauté de la foi, de l'amour pour Dieu et pour sa Loi, ainsi que les exigences de la justice, qui trouve son plein accomplissement dans l'amour (cf. Rm 13, 10). Il a appris d'eux qu'il faut en premier lieu accomplir la volonté de Dieu, et que le lien spirituel vaut plus que celui du sang.
La Sainte Famille de Nazareth est vraiment le "prototype" de toute famille chrétienne qui, unie dans le Sacrement du mariage et nourrie par la Parole et l'Eucharistie, est appelée à réaliser l'extraordinaire vocation et mission d'être une cellule vivante non seulement de la société, mais de l'Eglise, signe et instrument d'unité pour tout le genre humain.

Extrait de l’allocution du Pape Benoît XVI pour l’angélus du 31/12/2006

28 décembre 2019

Un projet de soins palliatifs à domicile en lien avec l’association Visitatio

Le Diocèse a demandé aux paroisses de Saint-Pierre de Montrouge et Notre-Dame du Rosaire, ainsi qu’à l’aumônerie de l’Hôpital saint-Joseph, de réfléchir, en lien avec la pastorale de la santé, à la manière dont elles pourraient collaborer aux travaux de l’association Visitatio.

visitatio.jpgVisitatio vient en aide aux personnes en fin de vie ou confrontées à la maladie grave évolutive, par un soutien humain et une présence médicale. Un réseau de volontaires bénévoles et de professionnels soignants spécialisés en soins palliatifs est déployé au domicile pour accompagner les personnes concernées et leur entourage.  

Pour en savoir plus sur la manière dont ce projet pourrait voir le jour, notamment par le recrutement de bénévoles dans nos deux paroisses, deux réunions d’information sont proposées à la paroisse saint-Pierre de Montrouge, 9 passage Rimbaut :

- le 26 janvier, de 16h30 à 18h30

- le 28 janvier, de 20h30 à 22h30

La construction de l'église Saint Pierre de Montrouge (II)

Nous sommes en 1861. La ville de Paris avait déjà commencé l'acquisition des terrains. Elle était devenue propriétaire de ceux  formés par la rencontre de la route d'Orléans avec la chaussée du Maine.  L'acte d'acquisition porte :"ce terrain touche par un côté au carrefour des Quatre-Chemins" Tel est le nom donné à cette époque au terre-plein où d'anciennes cartes placent une Croix appelée :  "la Croix d'Arcueil".

Par décret impérial s'appuyant sur les délibérations du Conseil municipal du 8 mars 1861 et du 8 août 1862, et sur le procès-verbal d'enquête des 8,9, et 10 juillet 1862, on procéda à l'achat des autres parcelles soumises à l'expropriation.

construction de l'eglise saint pierre de montrouge.jpgLe préfet Haussmann voulait un beau monument. Son choix s'arrêta sur un jeune grand prix de Rome : Emile Vaudremer (1829-1914) . Dès 1863, l'œuvre fut commencée et sera terminée en 1870.

Le terrain affectait la forme d'un triangle isocèle, son peu de profondeur, son exiguité  au sommet et son développement vers la partie postérieurs ont rendu nécessaires les dispositions adoptées par Vaudremer. La bissectrice de l'angle formé par la rencontre des deux avenues a été prise comme axe longitudinal, et les pignons de la nef et des bas-côtés avancés jusqu'à la rencontre de ces deux voies. Pour occuper les sommet de l'angle, l'architecte construisit un porche élevé. Mélange des styles roman et byzantin, l'édifice rappelle les basiliques des premiers âges chrétiens à Rome. 

Saint Pierre de Montrouge Carrefour_Alesia_1.JPGSaint pierre de Montrouge nef.JPG

Cliquez sur les images pour les voir en grand

Lire la suite

27 décembre 2019

L'Institut Giacometti en accès libre pour les Quatorziens pendant les vacances

Institut Giacometti, qui ouvrira ses portes le 21 juin prochain 5 rue Schoelcher.jpgL'Institut Giacometti est heureux d'inviter les habitants du 14ème arrondissement à une visite gratuite (sur présentation d’un justificatif de domicile) pendant les vacances scolaires (sauf les jours de fermeture, les 23-24-25-26 déc. et 1er janvier).

A l'occasion de ces fêtes de fin d'année, ils pourront découvrir la reconstitution de son atelier d'artiste et l'exposition : "Giacometti / Sade, Cruels objets du désir"

L’Institut est le lieu de référence pour l’œuvre de Giacometti consacré aux expositions, à la recherche et à la pédagogie

D’une superficie de 350 m2, l’Institut Giacometti se situe au 5, rue Victor Schœlcher dans le 14ème arrondissement, quartier de Montparnasse où Giacometti a vécu et travaillé pendant toute sa carrière.

II est installé dans l’ancien atelier de l’artiste-décorateur Paul Follot, un hôtel particulier classé de style Art Déco, dont les décors ont été préservés, restaurés et réaménagés.

Lire la suite

26 décembre 2019

Réveillon solidaire des Conseils de Quartier du 14ème le mardi 31 décembre

reveillon solidaire des conseils de quartier paris 14.jpgLes 6 Conseils de quartier du 14e ont le plaisir de vous inviter, pour la 13e année consécutive, à venir partager avec eux et les habitants de l’arrondissement un réveillon de la Saint-Sylvestre à la fois festif et solidaire lundi 31 décembre à partir de 20h à la mairie annexe (12, rue Pierre Castagnou, salle des fêtes).

 Les Conseils de Quartier offrent pour l’occasion le plat chaud ainsi que l’animation musicale. Les participants peuvent apporter, à hauteur de leurs moyens, entrée et/ou dessert (à déposer à la Mairie annexe, 12 rue Pierre Castagnou à partir de 15h).

Lire la suite

L'église Saint Pierre de Montrouge. Sa construction. I

Louis-Philippe.jpg Sous le règne de Napoléon III, les quartiers qui avaient été  assimilés à Paris et situés entre l'ancienne barrière des Fermiers Généraux et les fortifications de  1848, érigées  sous Louis-Philippe, étaient en plein développement économique et urbain. Les populations étaient en constante augmentation.  Aussi,  les lieux de culte inexistants ou devenus trop petits devaient être créés.

Ainsi, le 2 mars 1847, une ordonnance royale constitua le Petit-Montrouge. Mgr Affre, deux jours après, s'intéressa  à l'implantation d'une église.  Un terrain pressenti, rue d'Amboise ( actuelle rue Thibaud) fut acquis. L'abbé Migne qui y avait ses ateliers céda une partie de ses terrains, et ainsi, le 22 décembre 1847 une petite église ouvrit ses portes rue d'Amboise.  Mais cet édifice devint vite trop petit.

En 1858, l'édifice fut agrandi par l'abbé Letellier.

Cette période du Second Empire, voyait Napoléon III témoigner beaucoup de bienveillance à l'égard de la religionNapoleonIII remet au baron Haussmann le décret d'annexion des communes suburbaines 1860.jpg catholique, en rapport avec sa politique de rapprochement avec le Saint-Siège. Avec le préfet Haussmann , l'empereur accordait volontiers l'autorisation de bâtir de nouvelles églises dans les nouveaux quartiers parisiens.

Ainsi, la Ville de Paris commença l'acquisition de terrains, sis aux numéros 112 et 114 de la route d'Orléans et le N° 147 de la Chaussée du Maine. "ce terrain touchait par un côté au carrefour des Quatre-Chemins"... 

 Le plan de Roussel de 1731 indique " la Croix des Sages" à cet endroit. On l'appelait aussi la place du Puits-Rouge, dû à la couleur des limons à cet endroit, tandis que le plan des Chasses de 1764 y dessine des arbres et une ferme occupant toute la longueur du passage Rimbaut. Le puits de  la dite ferme existe encore au chevet de l'actuelle église. Il a 27 mètres de profondeur.

Ces préliminaires posés, nous continuerons l'histoire de la construction de notre église Saint Pierre ultérieurement  ( à suivre)

Photo  1 : Le roi Louis-Philippe : c’est à la fin de son règne 1847 que fut édifiée une première église sur un terrain rue d’Amboise (l’actuelle rue Thibaud)

Photo 2 : Napoléon III remet au baron Haussmann le décret d'annexion des communes suburbaines 1860. C’est à partie de cette date qu’une partie du territoire de la commune de  Montrouge est annexée à Paris. Il favorise la construction d’églises dans les nouveaux quartiers. Et c’est vers 1863 que démarre la construction de l’église actuelle de Saint Pierre de Montrouge

24 décembre 2019

Joyeux Noël !

Nativité Enluminure-representant-Nativite-manuscrit-Simon-Bening-1511-.jpg

22 décembre 2019

Un conte de Noël : l'étoile et l'enfant

l'etoile et l'enfant mj carita.jpgCette nuit-là, Flore rêva. La petite fille - elle avait sept ans - vit dans son sommeil, une étoile, une étoile qui n'était pas comme les autres. Elle parlait. Oui, elle prononça des paroles étranges, jamais entendues jusque-là par la petite fille.

L'étoile chuchota à Flore : " Sais-tu, que bientôt, ce sera la fête de Noël, une grande fête, sur Terre comme au Ciel".

 Le lendemain, au réveil, Flore se précipita vers sa maman, en lui disant :

Lire la suite

Une vie cachée film de Terrence Malick

une vie cachée affiche.jpgLe dernier film de Terrence Malick « Une vie cachée » est une réflexion sur la foi à partir de l’histoire vraie de Franz Jägerstätter, paysan autrichien qui refusa de prêter allégeance à Hitler et au nazisme. Il devra faire face à l’hostilité de son village, puis des autorités religieuses et des officiers  qui le commanderont. Écartelé entre ses convictions et les dangers qu’il faisait prendre à sa famille,  il  refusera de servir le Reich  et restera fidèle à  son  engagement contre la barbarie jusqu’à la mort. Son seul soutien une vie cachée la prison.jpgfut l’amour de sa femme  qui partagea constamment ses convictions.

Il sera béatifié en 2007 par le Pape Benoit XVI.

Comme souvent chez Terrence Malick , « Une vie cachée » est une ode à la nature, filmée dans de magnifiques paysages avec une superbe lumière  qui en fait une œuvre d’un lyrisme sublime. 

Bernadette Bauër 

En salle dans les cinémas :
- Les 7 Parnassiens,
- UGC Rotonde et
- Cinéma Gaumont Parnasse

Réveillon Foi et Lumière - Mardi 31 décembre à Saint-Séverin

Foi et Lumière, Saint SéverinChers amis de Foi & Lumière,

Un immense et grand merci de la part de nous tous au Père Guillaume Normand, curé de Saint-Séverin, qui nous fait à nouveau la joie de nous ouvrir les portes de sa paroisse pour accueillir le "Réveillon Foi & Lumière. 

 Voici deux nouveautés pour cette année :

- La messe de St Sylvestre qui ouvre les festivités, aura lieu à 18H30 dans la chapelle Mansart de l'église Saint-Séverin.

- Le réveillon sera costumé : vous êtes invités à vous mettre sur votre 31 avec un habit de lumière. A vos méninges !

Ce sera aussi un "Réveillon en danses et en chansons" où chacun est invité à partager sa danse et/ou sa chanson préférée ! Ce sera aussi un temps privilégié pour partager les trésors de son cœur, son entrain et son amitié, pour entrer avec joie dans la Nouvelle Année !

ATTENTION ! Le nombre de places est limité et pour raison de sécurité : inscriptions individuelles impératives avant le dimanche 29 décembre !

Par courriel : messagersdelajoie@gmail ou par tél au : 06 29 43 42 85 ou 06 98 24 45 94

Cliquez sur l'invitation pour la voir en grand

Lire la suite

REPAIR CAFÉ Florimont 28 décembre 2019

repair café florimont 28 décembre 2019.pngAtelier de réparation coopératif et citoyen Florimont, 28 décembre 2019 de 14h à 18h au Chateau ouvrier 9 place Marcel Paul 75014

Si le cadeau de noël tombe en panne, faites un tour par chez nous !!!
Rendez-vous le samedi 28 décembre ! Réparons et festoyons ensemble !

Réparer au lieu de jeter. L’entraide citoyenne au service de l’environnement. Apportez vos petits objets en panne ou cassés, vous trouverez sur place des outils et des volontaires réparateurs passionnés pour vous apprendre à diagnostiquer et à réparer.

Contact :
RepairCafe Paris 14 06 50 05 90 33 repaircafeparis14@gmail.com  http://repaircafeparis14.free.fr  https://www.facebook.com/repaircafe14e/

Arzazou : Ateliers créatifs pour les jeunes du 23 au 27 décembre

ARzazou Affiche-ateliers-Noel-2019.jpegDu lundi 23 au vendredi 27 décembre l'Association Arzazou -  propose pour les vacances de Noël :

Des ateliers créatifs : arts plastiques, dessin, peinture, modelage et récup' créative pour enfants et ados : lundi 23, mardi 24, jeudi 26, et vendredi 27 décembre de 14h à 16h et de 16h à 18h.

Au 65, rue de Gergovie. 75014

Réservation : 06 78 18 08 77 / arzazou@gmail.com

http://arzazou.blogspot.fr

19 décembre 2019

L'histoire de Montrouge et du petit-Montrouge : les horticulteurs ( suite et fin)

Nous parlerons aujourd'hui de la famille  d'horticulteurs : les CELS.

Jacques-Martin_Cels Dictionnaire_images_horticulture_-_0279_.jpgSur la chaussée du Maine, après la rue Liancourt, débouche la rue Daguerre. Autrefois, elle s'appelait la rue de la Pépinière, à cause des Cels.

 Le fondateur de cette dynastie fut Jacques-Philippe-Martin  Cels, né à Versailles en 1743. Son  père était employé au Château Royal. Il lui fit obtenir un emploi à l'octroi des Fermiers Généraux. Il fut receveur à la barrière Saint-Jacques. Il acheta un terrain tout proche et y installa ses plantes et y créa une pépinière. 

Il se spécialisa dans l'acclimatation des arbres d'origine étrangère. Le chrysanthèmes planche. collection de  Cels jpg.jpgsuccès fut au rendez-vous. La ville de Londres eut recours à la qualité de ses services pour y créer ses plus beaux jardins.

En France, il devint membre de l'Institut et inspecteur des pépinières  nationales. Il mourut en 1806, frappé d'une congestion. Il eut trois fils qui continuèrent son œuvre. François, créa  entre la Chaussée du Maine et celle de Montparnasse un nouvel établissement. Il vint à posséder quatre mille des essences les plus rares des plantes d'ornement..

En 1827, il fut un des principaux fondateurs de la Société d'Horticulture. Victime du choléra, il mourut en 1832. Deux de ses fils se spécialisèrent dans la culture des cactées, des azalées et des rhododendrons, à laquelle ils ajoutèrent celle des palmiers et des conifères. Leur résidence était 55, chaussée du Maine. En 1850, Jean-François resta seul, il aliéna une partie de son terrain pour y ouvrir la rue Cels, réservant le reste à la culture des plantes grasses. Son domicile était situé au 69 chaussée du Maine. Il mourut en 1888.

Planche 1 Jacques Martin Cels extrait du dictionnaire images d'horticulture

Planche  2 Chrysanthème de la collection du botaniste Jacques Philippe Martin Cels.

En 1790, le pépiniériste Cels de Montrouge, envoya quelques pieds de chrysanthèmes pourpres en Angleterre. Ils étaient arrivés à Marseille en 1789, ramenés de Chine par le capitaine Blancard. Ils fleurirent en 1795 et une description et illustration de Curtis parut dans le Botanical Magazine en 1796  (Source Wikipédia)

17 décembre 2019

« Oasis », projet de transformation du site du musée de la Libération : réunion mardi 17 décembre 20h

transformation de l'ancien site du musée de la libération.jpgLa SemPariSeine et REI Habitat, lauréats de Réinventer Paris II, pour le projet « Oasis », sur le site du Musée de la libération, ont la conviction de l’importance d’associer les habitants aux projets qui les concernent. C’est pourquoi une démarche de concertation a été lancée et se poursuivra en 2020 avec des réunions publiques et la tenue d’ateliers participatifs visant à enrichir le projet lauréat.

Lors de cette première soirée, une enquête donnant la parole aux habitants sera diffusée pour lancer les échanges.

Venez vous exprimer et échanger à la soirée de lancement de la démarche d’écoute et de dialogue sur l’aménagement !
Nous vous invitons à participer à cette réunion, à en parler autour de vous, et à prendre la parole ! L’équipe en charge de la concertation ira à votre rencontre et sera à votre disposition pour toute information : concertationoasis@gmail.com

le mardi 17 Décembre 2019 à 20h
Bibliothèque Benoîte Groult
25 rue du Commandant René Mouchotte

Flyer soiree lancement démarche Oasis 17 dec 2019.pdfnouvelle fenêtrePDF71.8 Ko

15 décembre 2019

Noël, comme un commencement…. Vendredi 20 décembre 20h

Eglise protestante 85 rue d' alésia logo.pngQue faites-vous pour la soirée du vendredi 20 décembre ?

Loin de l'agitation des achats de Noël, nous vous invitons à venir réfléchir au sens de Noël à l'occasion d'une soirée spéciale organisée à 20h00 à l'Eglise protestante d'Alesia, au 85 rue d'Alesia, 75014

Noël, comme un commencement….

Une soirée pour découvrir ou redécouvrir les textes bibliques de Noël lus par le comédien Thierry Kazazian, pour se laisser porter par les chants du groupe vocal de l’Eglise d’Alesia et pour rire aussi à travers deux petits sketchs. En tout cela, une soirée pour vivre ce Noël comme un commencement…

Entrée libre

www.eelparis.org  

Eglise Protestante  de Paris-Alésia 85 rue d'Alésia 75014 (métro ligne 4 Alesia). Bus 62 38 68 92

14 décembre 2019

La Table des Matières fin décembre 2019

la table des matières Atelier-Ecriture à partir du 18 novembre 19h à 21h.jpgLundi 16 décembre à 19 h Atelier d'écriture

Atelier d’écriture : un lundi par mois de 19h à 21h.

Atelier animé par Lielie Sellier. Tarif : 20€ la séance.

Inscriptions ou renseignements au mail suivant : sellierna@yahoo.fr

 

Tous les mardis à 19h30 Atelier théâtreLa table des Matières atelier theatre à partir du 18 septembre2018 mardis de 19h30 à 21h.jpg

Atelier Théâtre  animé par la comédienne Laure Guizerix : création d’un personnage, lecture à haute voix, improvisation

La Table des Matières 51 rue de l' Abbé Carton 75014

http://www.latabledesmatieres.org/

(Ouvert le lundi de 15 h à 19 h, du mardi au vendredi de 11 h à 19 h  et le samedi de 14 h à 19 h)

Lire la suite

Exposition “Geneviève 1600ème anniversaire” à la mairie du 5ème du 27 novembre au 19 janvier

sainte genevieve 1600e anniversaire  exposition du 27 nov au 19 janv 2020.pngDu 27 novembre 2019 au 16 janvier 2020, à la mairie du 5e arrondissement, une exposition inédite retrace la vie de Ste Geneviève, patronne de Paris, à l'occasion de son 1600e anniversaire, avec des œuvres d'une valeur inestimable.

(Entrée gratuite)

À l’aube du 1600e anniversaire de la naissance de sainte Geneviève, la mairie du Ve arrondissement ne pouvait manquer ce rendez-vous avec l’Histoire.
Ses bâtiments occupent, avec ceux de la faculté de Droit, de la bibliothèque Sainte-Geneviève, du lycée Henri IV et du Panthéon, une position dominante, couronnant la Montagne dédiée à la patronne de Paris. Cette figure de l’époque mérovingienne a laissé au cœur de la capitale un héritage intellectuel et culturel considérable, qui se perpétue jusqu’à nous et dont le rayonnement a dépassé très largement le seul cadre parisien.
L’association Art sacré II (lartsacre2.com) chargée de la réalisation de cette exposition, a été créée par Mgr Jean-Louis Bruguès, ancien bibliothécaire et archiviste du Saint-Siège. Ainsi cette structure peut-elle offrir toutes les conditions requises pour permettre, en collaboration avec les Archives nationales, le musée de la Légion d’Honneur, la bibliothèque du Saulchoir et bien d’autres institutions, la présentation d’une exposition à la hauteur d’un événement si mémorable.

Cliquez sur les documents pour les voir en plus grand

Lire la suite

L'histoire de Montrouge et du Petit-Montrouge ( Les Horticulteurs)

rosier ancien boule de neige.jpgDès le début du XIXème siècle, le Petit Montrouge abandonnait ses terres maraîchères à Vaugirard, à Issy et à Vanves, et s'orientait vers l'horticulture.

Au lieu dit" l'impasse des Marais" ( aujourd'hui rue de Châtillon), un immense terrain était cultivé par M. MOYNET, qui s'adonnait au forçage du lilas, à la culture des roses et à celle des boules de neige.

Dans le sous-sol de son établissement il avait installé une chaufferie, qui faisait monter la chaleur dans les serres,  obtenant ainsi un excellent développement des plantes. Pour le service de ses jardins il créa un chemin  qui devint plus tard la rue de Châtillon.

chrysanthèmes planche.jpgPrès de là, au 35 de la route de Chevreuse,( ex avenue de Chatillon), devenue aujourd'hui avenue Jean Moulin, était le domaine de M. LEMAIRE. Il avait multiplié ses variétés de fleurs rares, de plantes bulbeuses et de chrysanthèmes à gros bouquets.  Son commerce était florissant et s'étendait à plusieurs lieues à la ronde. Le maire du XIVe  de l'époque , M. Charles DIVRY lui avait obtenu un marché spécial situé sur une contre-allée du boulevard d'Enfer.Mais celui qui valut un renom mondial aux plantations de Montrouge fut M. Antoine CHANTIN .  Originaire de Bourgogne, près de Macon, rue antoine chantin  fresque seul reste de l'horticulture du 19ème siècle.jpgvenant sur Paris, il fit son apprentissage à Ris-Orangis, fut le jardinier de la Faculté de Médecine de Paris, ainsi que chez Thibaut et Ketteler à Sceaux. Enfin  il œuvra au Museum d'Histoire Naturelle. Là, il connut le chef des serres du Jardin des Plantes, Neumann, dont il épousa la nièce et en secondes noces, la fille. Son fils, Auguste, qui se distingua par la suite, rue de l'amiral Mouchez, devint l'oracle des horticulteurs les plus réputés de son temps.

Après le Muséum, Antoine Chantin excerça chez Cels et en 1847, il s'associa au grand horticulteurs du boulevard des Gobelins, Ludmann.  Enfin, en 1857, il se mit à son compte au 32 de la route de Châtillon  ( av. Jean Moulin).  Ses enfants donnèrent à la Ville de Paris, les terrains  de leur père. Ainsi naquit le rue Antoine Chantin. (à suivre)

photo 1 : rosier ancien boule de neige

photo 2 :planche de différents chrysanthèmes

photo 3 : mosaïque dans une école de la rue Antoine Chantin seule oeuvre évoquant le passé horticole de ce quartier. 

Théâtre 14 : Présentation de la saison 2020 lundi 16 décembre 19h au nouveau Conservatoire du 14ème

théâtre 14 logo.jpgVous attendiez la brochure de la saison d’ouverture du Théâtre 14, venez la découvrir en exclusivité le lundi 16 décembre 2019 à 19 heures au Nouveau Conservatoire du 14e (2 impasse Vandal 75014) lors de la Présentation de saison.

Nous vous présenterons les spectacles, les nouvelles conditions d’abonnement qui vous offrent une plus grande flexibilité et surtout le programme d’ouverture du Théâtre en janvier.

théatre 14 présentation de la saison 2020 au nouveau conservatoire du 14  2 impasse Vandal.jpgDe Pascal Rambert à Charles Berling, de Victor Hugo à Koltès, tous les spectacles sont à retrouver en détail sur votre nouveau site internet www.theatre14.fr  et d'ors et déjà ouverts aux réservations.

N'hésitez pas à réserver votre place en ligne ici

L'équipe du Théâtre 14
Réservations et informations :01 45 45 49 77 (de 10h à 18h, du lundi au vendredi).
contact@theatre14.fr

Madeleine DOS SANTOS

Théâtre14 20 avenue Marc Sangnier 75014 Paris

Lire la suite

13 décembre 2019

Camera Obscura : Signature Michael Kenna 14 décembre, exposition Rafaël Minkkinen jusqu’au 27 décembre

Camera obscura signature michael kenna 14 déc 2019 des oiseaux.jpg1) Samedi 14 décembre à 17 h, Michael KENNA signera ses ouvrages à la Galerie Camera Obscura

"DES OISEAUX"  Ed. Xavier Barral Relié, 20,5 x 26 cm 104 pages, 49 photographies N&B-Texte : Guilhem Lesaffre  (35 euros)

"BEYOND ARCHITECTURE" Ed. Prestel Relié, 23,5 x 29 cm 384 pages, 300 photographies N&B -Texte et conception : Yvonne Meyer-Lohr (85 euros)

"RAFU "  Ed. Nazraeli Press Relié, 20,3 x 30,5 cm 64 pages, 41 photographies N&B (80 euros)

"Calendrier 2020" Nazraeli Press (30 euros)

Galerie Camera Obscura 268 Boulevard Raspail 75014 Paris 01 45 45 67 08

(Ouvert du mardi au vendredi 12h - 19h et samedi de 11h à 19h)

www.galeriecameraobscura.fr

2) Exposition en cours jusqu'au samedi 27 décembre Rafael Minkkinen 50 ansgalerie camera obscura 75014; michael kenna,rafaël minkkinen d'autoportraits

Arno Rafael Minkkinen a construit depuis 1969 une œuvre autour de sa propre image. Ces cinquante années d'autoportraits constituent dans l'histoire de la photographie un ensemble unique, l'un des plus importants du genre par son originalité et sa continuité.

Minkkinen réalise ses étonnantes images sans aucun trucage et le plus souvent sans assistance : appareil photo sur pied, il définit un cadre dans le paysage et imagine la pose qu'il y prendra. C'est ensuite, dans le temps permis par le retardateur, qu'il va se mettre en place et attendre le déclenchement de l'obturateur.

Lire la suite

Libérez les livres samedi 14 décembre place Michel Audiard

libérez les livres 14 déc 2019.jpg Le rendez-vous de décembre pour "libérer les livres" est prévu pour samedi prochain, le 14 décembre, comme d'habitude de 11h à 13 h, place Michel Audiard (angle rue Hallé/ rue Ducouëdic).

"Vous apportez les livres que vous avez lus et vous pourrez prendre les ouvrages donnés par d'autres habitants du quartier, ce rendez-vous mensuel vous donne l'occasion d'échanger sur la littérature mais aussi de prendre des nouvelles du 14ème arrondissement..."

"Libérez les livres" a dû être annulé à deux reprises en novembre parce qu'il pleuvait ! Nous surveillons la météo de près ! Or elle n'est pas très optimiste pour cette fin de semaine...S'il pleut ou s'il menace de pleuvoir, nous devrons annuler cette fois encore.

Si c'est le cas, nous vous demandons à l'avance de bien vouloir comprendre pourquoi nous sommes contraints de renoncer à notre rencontre : ce n'est pas seulement parce que nous craignons la pluie, c'est  surtout parce que les livres moisissent lorsqu'ils ont été mouillés .

Si nous devons annuler cette rencontre, espérons que nous pourrons nous retrouver en janvier lors de prochaine date prévue : le samedi 18 janvier.

Mauchamp Nelly

12 décembre 2019

Le chemin de fer de Sceaux et son histoire

Les premiers chemins de fer  naquirent dans les années 1830. Sur le territoire du 14ème actuel et à partir de la place Denfert-Rochereau, où était prévue l'élévation d'un château d'eau pour amener dans Paris l'eau de l'Yvette au moyen d'un canal, qui ne fut jamais construit, l'ingénieur Arnoux établit le commencement d'une voie ferrée appelée à desservir Bourg la Reine, Sceaux et Orsay. Le 5 août 1844, l'autorisation en fut donnée et le 23 juin 1846, la nouvelle ligne fut livrée au public.Gare Denfert-Rochereau de la ligne de  Sceaux Place Denfert Rochereau.JPG

La barrière d'Enfer (place Denfert Rochereau) accueillit l'embarcadère,  composé d'une gare en demi cercle permettant aux trains de repartir dès leur arrivée afin d'éviter les manœuvres  en gare.

Le tracé de la ligne était sinueux du fait que celle-ci dans sa majorité, suivait les courbes de la rivière de la Bièvre (Gentilly, Arcueil et au delà). Précisons que l'embarcadère avait été construit sur les terrains de l'hospice La Rochefoucauld. En 1883, la ligne exploitée par la compagnie Paris-Orléans se transforma : l'écartement des rails qui était de 1,75 mètres fut ramené à 1,44 mètre, norme actuelle d'écartement des voies ferrées.

En 1867, le tronçon Bourg- la- Reine-Orsay fut ouvert et en 1895, la ligne fut prolongée jusqu'à la station Luxembourg, en souterrain malgré la traction à vapeur. En avril 1932, la ligne fut désormais classée "d'intérêt local" et rattachée au chemin de fer métropolitain (CMP, aujourd'hui RATP). Jusqu'à Massy Palaiseau, la ligne est longue de 19,5 kilomètres. Elle compte un total de 19 stations. Le tronçon Massy Palaiseau-Saint Rémy- les- Chevreuse fut exploité par la Compagnie Paris-Orléans jusqu'à son rattachement à la RATP.  Cette section compte 9 stations et a une longueur de  15,6 kilomètres.

11 décembre 2019

La Société Historique et Archéologique du 14ème annonce

société historique et archéologique du 14ème.jpeg Samedi 14 décembre à 15h : Conférence – « Les Prisonniers de guerre de la Grande Guerre »  à  la Salle Polyvalente.

 Georges Viaud et  Madame Dayve  Gerbaud évoqueront les origines lointaines de la Grande Guerre,  les « Prisonniers de Guerre de la Première Guerre Mondiale et leurs liens avec le XIVe : Père Couturier (1894-1944), le peintre Jean-Pierre Laurens (1875-1932) et « d’autres « Martyrs » qui sont des « Prisonniers de Guerre du 14ème  Morts pour la France »

Salle polyvalente Mairie du 14ème 2 place Ferdinand Brunot 75014

 

Web Statistics Clicky