Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 décembre 2010

Le bric-à-brac Emmaüs du bd Jourdan va quitter le 14e

3000 clients chaque samedi, des milliers d'articles, vêtements, vaisselle, livres, bibelots, meubles, électroménager... Le succès du bric-à-brac ne se dément pas. Certes la crise a légèrement baissé la panier moyen des acheteurs (entre 13 et 15 euros), mais l'affluence reste la même. « Nous aurions souhaité rester dans l'arrondissement, affirme M. Vincent.Emmaus mai-nov. 2010 002.jpg Nous avions pris nos marques ici. Mais l'opération de rénovation Jourdan-Tombe-Issoire nous oblige à partir. Nous ne nous plaignons cependant pas, nous savions le bail précaire. Il avait été signé pour un an, finalement, nous aurons eu plus de deux ans de répit... » Emmaüs-Défi est en négociation pour s'installer dans le 19e, dans l'ancien marché couvert Riquet.

 Les habitants du 14 e regretteront ce magasin solidaire, où l'on peut acheter des verres à partir de 10 centimes, une chemise pour 3 euros, une veste pour 10 euros, des jouets pour 5 euros, une télévision (qui marche) pour 40 euros, des livres à partir de 50 centimes... Emmaüs-Défi du boulevard Jourdan fonctionne avec 70 personnes, 45 salariés (payés au SMIC), ayant connu souvent des parcours difficiles, et 20 à 25 bénévoles. L'association a aussi mis sur pied le « travail premières heures », une formule intelligente pour permettre à des gens à la rue de retrouver un emploi. « Nous leur proposons de venir travailler d'abord une matinée, puis une journée, et le temps de travail s'allonge progressivement, explique le responsable. Ils sont aussi aidés par des équipes logement, insertion, formation. Aujourd'hui, certains d'entre eux ont intégré des grandes entreprises comme Carrefour, la Sodexo ou SFR ».

 En attendant le départ, Emmaüs continue d'ouvrir chaque samedi pour ses clients... et reçoit aussi, le même jour, les dons d'objets (en bon état) de toutes sortes. Le magasin manque notamment d'électro-ménager. Si vous avez une cuisinière qui marche encore à donner...

Emmaüs-Défi – 80 bd Jourdan. Le samedi de 10h à 18h.

Gérard Desmedt

30 octobre 2010

Le salon du SIAL, Salon International de l’Agro-alimentaire

Le SIAL…à l’origine le SIAL est le nom de la fine croûte terrestre, (10 /20 km) qui entoure la terre. Elle est constituée de Silice et d’Aluminium. La synthèse des 2 représentations chimiques donnent SIAL….

salon du sial goyave, madd, riz...photo Marie Belin.JPGDes produits venus de monde entier sont présentés au salon du SIAL, Salon International de l’Agro-alimentaire. . J’ai découvert un fruit sénégalais que je ne connaissais pas, le MAD, il peut se faire en confiture ou en accompagnement de plat. Légèrement acidulé…La découverte également du nectar d’Agave, dont l’indice glycémique est très intéressant pour les gens souffrant de diabète. En effet, situé entre 20 et 30 est faible, (143 fois moins que le sucre). Donc peu de sucre. L’agave ne sert donc pas qu’à fabriquer la délicieuse téquila, boisson alcoolisée du Mexique. Sa couleur ambre est très belle, et on commence a trouver ce produit en France. On peut l’utiliser pour remplacer le sucre.

J’ai fait aussi l’incontournable voyage du riz, sur le bel espace « INDIA » . « Basmati rice »….tout un programme… des grains de riz différents, certains transparents, d’autres bruns ou orange, de fines aiguilles….magique… Il faut dire qu’à la Caisse des écoles le repas indien a eu du succès avec le riz basmati au curry bengali. Découverte aussi de sauces zoulou, d’Afrique de Sud.

champs de cactus, le cactus se mange.JPGL’eau si précieuse, était aussi présente, eaux du Mexique, du Brésil…la goyave qui donne un jus délicieux était aussi à l’honneur. Et le cactus se mange.

Le hall des produits laitiers très intéressant aussi…Les vaches du monde entier nous donnent du bon lait…Le ghee étrange beurre très utilisé en Inde est surprenant . La société Triballat, qui produit les bons yaourts « Vrai » que nous mangeons à la cantine….produit un bon hamburger végétal…surprenant, la caméra de la télévision est venue le voir de près.

Il ne faut pas oublier tout le chemin d’un retour vers le naturel, chasse aux produits toxiques, huiles hydrogénées, glutamate, colorants, arômes …

Nos chères régions françaises étaient représentées, de la Normandie à l’Aquitaine…en passant par la Provence…

Oui, manger c’est découvrir et partager »…

Marie Belin

17 octobre 2010

Paris 14ème : redynamiser le quartier Montsouris-Porte d’Orléans ?

La Porte d'Orléans est, à Paris, la plus grosse entrée de trafic, véhicules et transports en commun. Et pourtant son activité commerciale traditionnelle périclite. En particulier, le commerce de bouche et le « petit commerce ». Notamment du coté Est de l'avenue du Général Leclerc (numéros impairs), et les rues adjacentes. En cause, l'explosion des moyennes et grandes surfaces et l'ouverture croissante de « restauration rapide », ainsi qu'une difficulté à se déplacer transversalement, (Est-Ouest) ; il n'y a pas de transports en commun dans ces directions, en dehors de la (confidentielle) « Traverse ».

Redynamiser le quartier ?

Cette question a été évoquée au dernier Conseil de Quartier  Jean Moulin-Porte d'Orléans, en présence du maire de l'arrondissement, Pascal Cherki. La mairie espère que la construction de logements nouveaux dans cette zone redynamise le quartier : il s'agit des constructions dont le promoteur est la RATP, boulevard Jourdan et rue de la Tombe Issoire, dont La Voix vous a déjà parlé. (voir la note), ainsi que des constructions  dont nous avons parlé hier, sur l'emprise de la « Petite Ceinture ». Un autre élément, est la création annoncée pour le printemps 2013 d'un marché, deux jours pas semaine boulevard Jourdan.

A.C.

12 octobre 2010

Bien manger cela n'est pas forcément plus cher ! La semaine du goût 2010 dans le 14ème

Bien manger ne revient pas forcément plus cher. Pour vous en convaincre, participez aux animations gratuites organisées par l'Atelier santé ville du 14e, les centres sociaux et les associations du quartier de la Porte de Vanves, à l'occasion de la Semaine du goût. Des animations sont organisées les mercredi 13,  jeudi 14, vendredi 15 octobre au Centre social Didot Broussais, au Pôle d'activités Maurice Noguès et au jardin partagé Auguste Renoir.

Lire la suite

17 septembre 2010

Au fil du coeur, dépôt vente rue Sarrette

FilducoeurDSCF5435.jpgMadame DELOMEZ Sung-Mi est Coréenne et préside aux destinées de cette boutique dont l'activité est le dépôt-vente d'objets de toutes nature, ainsi que de vêtements en bon état.

Nous sommes ici dans une caverne d'Ali- Baba, car les lieux accueillent mille et mille objets de tout genre, dont le charme ancien pour la plupart, ne peut qu'attirer l'œil de l'amateur éclairé : vaisselle, tableaux, argenterie, pendules, lampes, porcelaine, vases, se télescopent  pour former une symphonie de formes et de couleurs chatoyantes et de goûts très divers. On est comblé à la fois, par le spectacle et le décor, ce qui rend la boutique plus que sympathique, attachante par son originalité. L'accueil  y est particulièrement chaleureux, car madame Delomez nous accueille avec le sourire...

FilducoeurDSCF5437.jpg

Aussi, on est prêt à se laisser tenter par toutes ces petites merveilles qui savent tant aiguiser notre désir de les voir chez soi, vite, très vite !

Précisons que les articles déposés doivent être en parfait état et qu'ils sont conservés 3 mois à compter de la date de dépôt. En cas de non réclamation dans un délai de 4 mois, le magasin dispose des articles non vendus ou non retirés. Alors, pour vos cadeaux de fin d'année et pour compléter votre intérieur, n'hésitez pas à venir faire une petite visite à madame Delomez !

- Au fil du cœur : 12, rue Sarrette - 75 014 - Paris.  Tél : 01 43 22 58 61 . Aufilducoeur@orange.fr

07 septembre 2010

Rencontre avec Anne Duchesne dans "La Boutique au bout de la rue (ou presque)"

Décoration, mobilier, luminaires, linge de maison, cadeaux....18 rue Francis de Pressensé 75014

Une bien jolie"boutique"

Gailledrat1r.jpgAnne et Bruno Duchesne ont ouvert le 11 mai 2010 cette jolie boutique 18 rue Francis de Pressensé , tout près de l' Entrepôt.

Dès l'entrée, on est charmé par l'heureuse disposition des objets et  l'harmonie des couleurs, allant des teintes vives et chaudes: orange, rouille, vert aux plus douces telles que le beige, bleu gris, blanc... C'est une ancienne boucherie qui a été entièrement transformée à la suite de plusieurs mois de travaux. Seuls restent les «crocs» qui servent à présenter les sacs, les tabliers...

Un vieux rêve

Imageext01b.jpgAnne aime la décoration et chiner dans  les brocantes. Elle a donc accumulé beaucoup d'objets auxquels elle trouve du charme. Bruno sait bricoler, réparer, repeindre,  donner une nouvelle vie à des rebuts : vieux cadres de fenêtre, morceaux de zinc,  lattes de parquets ... qui deviennent  des cadres élégants pour d'anciennes affiches ou des collages  très réussis alliant  des dessins, des cartes postales.

Depuis longtemps ils rêvaient d'ouvrir un magasin de décoration pour présenter leurs coups de cœur

Anne était assistante de direction dans la formation professionnelle pour adultes sur le développement durable mais elle a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. Les enfants sont devenus adultes, ils travaillent , Bruno continue encore son emploi, Anne a choisi de réaliser ce vieux rêve et a trouvé avec son mari un local qui convenait dans le 14ème, quartier où elle a passé son enfance.

Lire la suite

08 mai 2010

Quinzaine du commerce équitable du 8 au 23 mai : Défilés de mode, marché, jeux, rallye à vélo... :

C'est la quinzaine du commerce équitable du 8 au 23 mai. Les acteurs du commerce équitable s'unissent pour sensibiliser le grand public et faire connaître cette nouvelle manière d'envisager les relations commerciales avec les producteurs et les travailleurs des pays du sud.

Plusieurs manifestations sont organisées dans le 14e avec le soutien de la mairie.

Lire la suite

04 mai 2010

Le Bouquet d'Alésia refleurit

DSCF4879b.jpg

Jouxtant le cinéma Gaumont-Alésia, "le Bouquet d'Alésia" renaît, grâce à une transformation radicale, qui redonne à cet ancien lieu une nouvelle jeunesse. On a favorisé ici le retour d'un décor à « l'ancienne » : tables de bistrot, murs recouverts de mosaïque blanche, style métro, sol revêtu d'un parquet de couleur noire, plafond à caissons, souligné par de longues rangées de bouteilles... En résumé, une atmosphère 1900 retrouvée, et réécrite de nos jours. La terrasse largement ouverte sur la place Victor Basch invite le consommateur au spectacle de l'avenue. Au final, une résurrection de bon goût, dans un quartier où nombre de ses bistrots avait disparu.

Réjouissons-nous de ce charme « populaire » qui renaît de ses cendres à travers ce nouveau « Bouquet d'Alésia ». Nous souhaitons à celui-ci bonne chance, longue vie, une floraison éblouissante et pérenne.

R.R.

18 février 2010

Guy Cotten, spécialiste de l’équipement marin, quitte l’avenue du Maine

guy cotten 012.jpgGuy Cotten, derrière une marque, un nom...Guy COTTEN

J'avais écrit un article pour la « Voix du 14ème » (alors journal papier) sur ce breton qui a inventé les meilleures combinaisons de survie. Tout le monde connaît le petit logo du ciré jaune et le ciré unique porté par tous les enfants dont les parents aiment la mer ... « L'abri du marin »...est une belle boutique cossue avenue du Maine, qui sentait les pontons.

guy cotten une lumière repère pour les amoureux de la mer qui va bientôt s'éteindre photo Marie Belin [1].JPG

Guy Cotten m'a aidé à monter le 1er projet « Vendée Globe », à suivre Jean Le Cam pendant la course, contacter les préparateurs des bateaux,  les attachés de presse... A chaque salon nautique je discute un peu avec Guy COTTEN, un personnage authentique...

Il faudra aller à Concarneau pour s'acheter un beau « Cotten »...dommage que cette boutique et son adorable vendeuse largue les amarres, quitte le quai de l'avenue du Maine à la fin du mois de février... Si vous voulez encore y aller, dépêchez-vous !

guy cotten 003.jpg

Guy Cotten est partenaire du magnifique film de Jacques Perrin -ici avec Jacques Cluzaud-, Océans

Marie Belin

17 novembre 2009

l'Echoppe médiévale annonce,

Nouvelle collection

L´Echoppe Médiévale est heureuse de vous présenter la nouvelle collection de robe http://www.echoppemedievale.com/  et une nouvelle rubrique : l´Echoppe du pirate

bientôt les fêtes de Noël: Venez choisir vos cadeaux nous vous  les réserverons

Prochain rendez vous ouverture d´une taverne pirate au coeur de Paris

http://www.myspace.com/letricornereperepirate

tricorne taverne pirate

AVANT PREMIERE VENDREDI 29 JANVIER 2010 DE 20H A L´AUBE LE TRICORNE (Repere Pirate) ouvre ses portes aux marins du monde entier. au proramme EN EXCLUSIVITE : LE GROUPE TORTUGA LE CAPITAINE LA POISSE MAINS AGILES AN AEL (jongleuse de harpe) NIG MORVRED PLUS DE DETAIL PROCHAINEMENT LE TRICORNE repere pirate 14 rue Saint Denis 75004 PARIS http://www.myspace.com/letricornereperepirate

ce prochain week end marché medieval à Crosne (91)

http://crosnemedievalfest.fr/

et toujours chaque jeudi la Taverne médiévale

A BIENTÔT

http://www.echoppemedievale.com/

L'ECHOPPE MEDIEVALE
10, rue Friant - 75014 Paris

E-mail : contact@echoppemedievale.com

10 octobre 2009

LA SEMAINE DU GOUT DU 13 AU 15 OCTOBRE

semaine du gout.jpgDu 13 au 15 octobre, l'Atelier santé ville du 14e organise des ateliers gratuits pour vous faire découvrir les saveurs du monde.

Mardi 13 octobre, de 14h à 16h : exposition et animation sur les pains du monde. Centre social Didot Broussais, 96 rue Didot.

Mercredi 14 octobre : - de 10h à 12h : animation autour des légumes par l'association Côté jardin et en partenariat avec l'AMAP, suivi d'un pique-nique de 12h à 14h. Jardin partagé Square Auguste Renoir et de 14h à 16h : atelier et dégustation autour du chocolat par Chocolattitudes. Maison Ouverte, 5 avenue de la Porte de Vanves.

Jeudi 15 octobre : - de 10h à 12h : atelier cuisine pommes et épices en partenariat avec les Vergers d'Ableiges. Centre social Didot Broussais, 96 rue Didot et de 14h à 16h : atelier corporel de danse. Centre social Didot Broussais, 96 rue Didot.

22 septembre 2009

La Caravane des entrepreneurs s’arrête dans le 14e

La Caravane des entrepreneurs s'arrêtera dans le 14e, le 24 septembre. Des experts animeront des conférences sur la reprise d'entreprise, le nouveau statut d'auto entrepreneur, le financement des projets d'entreprise, les femmes qui veulent entreprendre, l'évaluation de l'entreprise ou du commerce. Ils assureront également des permanences conseils individuelles et gratuites.

Rendez-vous le 24 septembre place Raoul Dautry (parvis de la gare Montparnasse).
De 9h à 17h
.

Caravanedesentrepreneurs

20 juin 2009

Fête des Thermopyles, concerts et brocante

La fête des Thermopyles aura lieu les 19 et 20 juin. Le samedi 20, le Moulin à café sera présent à cette occasion. Participez nombreux à cet évènement de quartier !
C'est à deux pas du café : dans le jardin des fêtes, une cour d'immeuble ouverte au public au n°2, rue des Thermopyles. L'association Urbanisme & démocratie organise chaque année la fête des Thermopyles, au mois de juin, dans une cour d'immeuble ouverte au public et baptisée le "jardin des fêtes".

Samedi 20 juin, 19h et 20h30 concerts à la salle des fêtes de la Mairie du 14 ème
Chants à danser de tous les pays à 19h et Les enfants du levant de Isabelle Aboulker à 20h30. Concert des élèves du conservatoire. Entrée libre. Salle des fêtes de l'annexe de la mairie, 12 rue Durouchoux, M° Mouton Duvernet.
Samedi 20 juin et dimanche 21 juin, de 7h30 à 19h30 brocante et foire commerciale
Brocante rue d'Alésia (du n°62 au 120) organisée par la société SPAM pour le compte de l'association des commerçants du Futur du XIVe. Tél. : 01 45 89 32 07. spam354@orange.fr

29 mai 2009

Marché de créateurs devant le café « Studio 18 », 18 avenue René Coty, exposition et concert, ateliers pour les enfants… Samedi 30 mai, de 10h à 19h et dimanche 31 mai, de 12h à 19h

Il y aura aussi une exposition d’artistes à l’intérieur du café. Concert acoustique le samedi à partir de 17h et ateliers badges gratuits pour les enfants le dimanche à 16h. Entrée libre. Studio 18, 18 rue René Coty. M° Mouton-Duvernet ou Denfert Rochereau. Bus 88

09 février 2009

Une librairie d’ouvrages anciens

Au 3 de la rue de l’Abbé Carton, cette rue étroite et calme, qui relie la rue Didot à celle des Trois Suisses, une façade d’un beau  «  vert céladon » accroche le regard.

a566ec4dc5400513998fd3fc8b9d60d7.jpg

Ces locaux anciens, entièrement réhabilités ont fait l’objet de différentes affectations à usage professionnel: Vente de vins fins et liqueurs vers 1900 puis de produits bretons jusque dans les années 50.

C’est désormais une librairie d’ouvrages anciens et d’occasion dont les parois sont tapissées de livres, bien rangés sur des étagères laquées. Ils constituent le trésor, patiemment rassemblé au fil des ans par le libraire, Bernard Faure : 6000 volumes anciens dans plusieurs domaines : d’abord l’Histoire, mais aussi les Beaux-Arts, la Philosophie et les Sciences humaines, les Religions comparées, les Voyages, le Folklore, le Régionalisme sans oublier les Biographies.

Bernard et Chantal Faure qui ont ouvert leur librairie le 1er juillet 2007, ont tous deux une grande expérience et l’amour des livres, en tant que libraire pour Bernard et en tant que bibliothécaire retraitée de la Bibliothèque nationale de France pour Chantal.

c8ff70b674490bf7c39290e4f7eedac5.jpg

En un rien de temps, Bernard qui connaît parfaitement son fonds, vous trouvera l’ouvrage ancien souhaité ou guidera vos recherches sur un thème donné. Il peut aussi vous commander le livre de votre choix. Chantal s’emploie à l’élaboration d’un catalogue, que l’on pourra consulter sur le site abebooks.fr

 

Venez découvrir cette belle librairie et son sympathique accueil au cours de vos flâneries dans le 14ème. Elle est ouverte tous les jours (sauf le lundi) de 9h30 à 19h30 et le dimanche de 15h30 à 19h30. Et, s’il vous reste un peu de temps, après avoir échangé avec les libraires et rêvé devant ces rayonnages chargés de mémoire, vous pourrez apercevoir en face un atelier de sérigraphie.

Isabelle Constans

20 novembre 2008

Expo CARITA, jusqu'au 23 novembre

L'expo dont la Voix vous a déjà parlé, continue jusqu'au 23 au soir. Elle est aussi l'occasion de rendre hommage à Christophe Carita, talentueux neveu des créatrices du célèbre salon, de toutes les stars et célébrités.

Christophe Carita2.jpgOriginaire du Sud-ouest, comme elles, il eut d'abord la passion du dessin. Allant dans le salon de ses tantes, il décide de coiffer et de rencontrer les stars. Il se lance donc dans lac oiffure, mais utilise son goût du dessin pour concrétiser ses créations. Il considère, dans son métier, le dessin comme une activité à part entière , indispensable à son travail.Sa passion de l'innovation lui fera essayer tour à tour, toujours d'abord sur le papier, tous les styles, tous les accessoires, toutes les audaces.

L'exposition montre ses dessins, en noir comme en couleur.

Cristophe Carita1.jpg

05 novembre 2008

Promenade de ruche en ruche dans les 13ème -14ème arrondissements : samedi 8 novembre à 14h

Simon-Pierre Delorme, apiculteur parisien (si, si, ça existe), conduira cette promenade de ruche en ruche du parc Kellermann au quartier Alésia –Montsouris.

Sur inscription au 01 43 28 47 63, du lundi au vendredi.

21 octobre 2008

Vous avez besoin d’un petit complément de ressources ? Vous avez du temps libre ? Assurez-vous un revenu complémentaire en devenant surveillant de point école près de chez vous.

La mairie recrute des surveillant(e)s chargé(e)s de faire traverser les écoliers et leurs parents sur les passages piétons près des écoles le matin, le midi et le soir pendant 40 minutes. La rémunération est d’environ 3 000 € net annuel pour 10 mois, soit un complément de rémunération de 300 € par mois.
Les candidat(e)s doivent habiter à proximité immédiate d’un point école référencé, être âgé(e)s de moins de 65 ans et présenter un casier judiciaire vierge. Aucune condition de nationalité ni de diplôme n’est requise. Une formation est assurée avant la prise de fonction.

Direction de la prévention et de la protection
Bureau de la surveillance des points d’école
1 place Baudoyer 75004 Paris
Tél. : 01 42 76 75 05

 

17 octobre 2008

Les journées des métiers d’art du 16 au 19 octobre 2008

Des expositions, des visites guidées, des ateliers sont ouverts durant ces 4 jours. Mais vérifiez les dates et les horaires avant de vous rendre dans un atelier en vous reportant sur le site http://www.jma2008.fr/ ou en téléphonant.

Métiers de la terre, métiers autour de la dentelle, tapisserie de haute-lice Bijoutier, Céramiste Ebéniste, marqueteur, restaurateur de meubles, Fabricant et restaurateur de jouet, Glypticien, Imprimeur en sérigraphie, Luthier en guitare Maître-verrier: Tempo Vitraux, restaurateur de luminaires, Peintre sur faïence, Photographe – Illustrateur, Relieur et restaurateur de reliure.

Lire la suite

06 décembre 2007

Marché de Noël, rue d'Alesia - 6, 7, 8 et 9 décembre

Une cinquantaine de marchands forains vous attendent rue d'Alésia, entre le carrefour d'Alésia et la rue des Plantes.  Des produits régionaux: ça va des senteurs corses, aux délices de la Réunion en passant par la Savoie, le Périgord ou la Bourgogne, etc...

976a3587182327a889b2637ab655b06e.jpg

Des vins, des fromages, de la charcuterie, des huitres, volailles, produits de la ferme. Bienvenus dans cette partie de la rue d'Alésia, surtout riche en commerces de fringues, chaussures et autres téléphones mobiles.

Metro Alésia, du 6 au 9 décembre. 

02 août 2007

Chez Pierrot XIV

 Vous en avez assez des pizzas dessèchées, du surgelé froid, des pâtes trop molles ou trop fades. Vous ne supportez plus les "Chinois",  "l'Indien" ou le "Thaïlandais", le resto rapide où l'addition est lourde. Vous êtes désabusé quant à l'assiette qui se résume à un carton mou dans lequel nage des ectoplasmes translucides, le contenu rejoignant le contenant, c'est-à-dire ce quelque chose qui n'a ni forme, ni odeur, ni volume connus, l'OVNI  de la gastronomie, quoi ! Alors, vous êtes prêt pour découvrir chez "Pierrot XIV," la bonne cuisine traditionnelle française, proposée à des prix  attractifs et fort raisonnables, compte tenu de la qualité des plats proposés et du service discret et attentif.

Cela se passe à Paris, dans le 14e ardt. au 92, bd brune. Tél : 01 45 42 10 00. Enfin ! un vrai restaurant qui renoue avec la tradition, servie avec les prestations sans nuage d'un vrai cuisinier. A ne pas manquer et à déguster de toute urgence                                                                                                                                                         R.R

 

01 février 2007

Vendre sur Internet... sans soucis !

Dans le 14e, deux boutiques originales ont ouvert en quelques mois. Elles proposent de vendre pour vous, aux enchères, tous vos objets de valeur - matériel électronique, électroménager, équipements sportifs, meubles, bibelots, objets de collection... et même automobiles. Les ventes aux enchères sur Internet explosent. Sur des sites spécialisés, comme eBay, des dizaines de milliers de transactions se réalisent chaque jour.

Les nouvelles boutiques s’occupent de tout. Pour les objets de petite taille, il suffit de l’apporter au magasin. Des professionnels de la vente le photographient, rédigent l’annonce, le mettent “en ligne” sur un site de vente, récupèrent le montant de la vente, expédient l’objet vendu, paient le vendeur. Lorsqu’il s’agit de matériel encombrant (des meubles par exemple), quelqu’un se déplace pour prendre des photos.

La boutique se paie en prenant une commission sur la vente, variable selon le montant. Chez DepotWeb, 29 % jusqu’à 500 euros, 24 % jusqu’à 1 500 euros, 19 % au delà. Ces commerces visent une clientèle variée. Ceux d’abord, qui n’ont pas Internet chez eux (50 % des Français !) Mais aussi ceux qui ont Internet, mais qui ne souhaite pas supporter toutes les contraintes et les soucis du suivi de la vente.

Gérard DESMEDT 

DepotWeb - 140 av. du Général Leclerc. Tél. : 01 45 42 81 88 - www.depotweb.fr

EncherExpert - 6 place Moro-Giafferi.

Tél. : 01 45 41 13 15

http://www.encherexpert.com

(sans erreur cette fois-ci -  avec nos excuses) 

24 octobre 2006

Porte d'Orléans, première pompe biocarburant de Paris

Pour s'y approvisionner, il faut posséder un véhicule équipé d’un moteur hybride fonctionnant indifféremment au super sans plomb ou à l’E85, "biocarburant" composé de 85 % éthanol (issus de la betterave à sucre, du blé, du maïs ou de la canne à sucre), et 15 % de carburant fossile. François Loos, Ministre délégué à l'Industrie, déclare: «Avec le flex-fuel, c'est l'économie de demain que nous préparons, une économie post-pétrole», . C’est pourquoi on vient d’autoriser, à titre expérimental, l'utilisation de l'E85, jusque-là interdit en France pour des raisons fiscales!. D'autres initiatives suivront. En particulier celle du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» de Champagne-Ardenne et de Picardie qui prévoit d'expérimenter de 100 à 1.000 véhicules «flex-fuel».

Les Français, à la traine

Ford est le seul à commercialiser en France ce type de véhicule. «Par sa politique de développement durable, il fra, je l'espère, des émules parmi d'autres constructeurs français», a souhaité François Loos. Il a également rendu hommage à Siplec, filiale pétrolière des Centres Leclerc, un «pionnier qui a soutenu activement» le développement des biocarburants en France.  Un pavé dans le jardin des pétroliers, qui manquent singulièrement d'enthousiasme à produire le carburant à basse volatilité nécessaire pour fabriquer l'E85.

 un bel optimisme

«Notre objectif est simple : nous voulons que d'ici la fin de la décennie, le marché offre des voitures qui puissent rouler indifféremment avec du pétrole ou avec du biocarburant presque pur», a dit le ministre, rappelant Dominique de Villepin :  "Qu'à l'horizon 2010 chaque consommateur ait le choix à la pompe entre du carburant fossile ou du renouvelable".

Car l'intérêt du biocarburant est qu'il peut être produit en france, être un débouché pour l'agriculture et donc d'être renouvelable. Il vous en coûtera 0,87€ par litre.

A.C.

15 septembre 2006

600 démarches administratives sur Internet

D'ici la fin de l'année, il sera possible d'effectuer plus de 600 formalités administraives via Internet. 40% des français ont déjà utilisé cet accès vers les services publics, selon un sondage récent. L'exemple le plus probant est celui du paiement des impôts sur Internet, choisi par 30% des français, chiffre qui a doublé depuis 2 ans.

D'après le Ministère du budget, la totalité des formalités adminstratives pourront être effectuées sur Internet d'ici à 2008.

Pari tenu! Rendez-vous en 2008.

A.C. 

02 juin 2006

communiqué: pôle d'entreprises Losserand

Christian Sautter, adjoint au maire de Paris, chargé du développement économique, des finances et de l¹emploi, et Pierre Castagnou, maire du 14e vont poser la première pierre du pôle d¹entreprises « Losserand », vendredi 2 juin, à 18h.

Situé 168 bis-170, rue Raymond Losserand, ce pôle d¹entreprises est le premier équipement de ce type dans le 14e arrondissement. Géré par la Sagi, qui a l¹expérience de ce type d¹équipement, il accueillera des activités traditionnelles de production (artisanat et métiers d¹art, imprimerie, métiers de la mode, métiers de l¹équipement de la personne et de la maison, conception graphique, fabrication alimentaireŠ) ainsi que des activités issues des hautes technologies (informatique, multimédia et communication). Une quinzaine d¹entreprises sont attendues et 300 emplois directs seront créés. 

Le pôle s¹installera dans une ancienne sous-station E.D.F en cours de transformation en hôtel d¹activités. Prés de 8 000 m², répartis sur 5 niveaux (sous-sol, R + 3) vont être aménagés. Dix-huit lots modulables, soit 5 312 m² de surface utile louable, vont être créés. Ce projet très innovant offre toutes les caractéristiques d¹une démarche environnementale : chantier à faibles nuisances (proximité d¹écoles et d¹un hôpital) et façades vitrées équipées de cellules photovoltaïques permettant au bâtiment d¹être autosuffisant en électricité pour les parties communes.



Le projet, qui représente 16 millions d¹euros, est financé par la Ville de Paris, la Région Ile de France et l¹Ademe. Il s¹inscrit dans la politique de la Ville d¹accueil d¹entreprises des secteurs traditionnels ou innovants.

Le pôle d¹entreprises Losserand participe à la dynamisation économique et commerciale du quartier plaisance Porte-de-Vanves. Une dynamisation engagée dans le cadre du Grand Projet de Renouvellement Urbain (GPRU) qui, avec le tramway, la couverture du périphérique et la réalisation d¹un nouveau centre social, entre cette année dans une phase de réalisation.

26 mai 2006

Une nouvelle librairie jeunesse dans le 14ème

 

« Les Minots », 121 rue du Château

La belle vitrine de ce magasin tout neuf (ouvert en septembre 2005) est largement ouverte sur la rue ; Linda (Garcia d’Ornano), la libraire, a créé un espace clair et chaleureux dont la décoration est constituée par de très beaux livres. Tout est bien agencé : le coin où les enfants peuvent lire comporte des poufs colorés et des peluches. Les tables aux agréables formes courbes sont disposées afin de mettre en valeur les « coups de cœur ».

 

Qui est Linda ?

Une jeune femme de trente ans qui a choisi le 14ème, découvert lors de visites familiales. Elle aime ce quartier vivant où tous les milieux se côtoient.

Linda a fait une école de commerce puis du marketing. Lors de ses premiers emplois, elle a travaillé en agence de communication, puis aux éditions Gallimard où sa mission l’a amenée à rencontrer une cinquantaine de librairies. Passionnée par le monde des livres, elle a fait un stage à la Librairie de Paris dans le 17ème et a eu ensuite un poste dans le département jeunesse dans ce même lieu. Au bout de 2 ans, elle a décidé d’avoir sa propre librairie.

 

Comment fait-elle sa sélection ?

C’est elle qui choisit ses livres en offrant principalement ce que l’on ne trouve pas ailleurs. Elle fait appel à de petits éditeurs comme Panama, le Baron Perché, Le Petit Phare, des contes chez Gulf Stream…mais bien sûr aussi à l’Ecole des Loisirs, la Bibliothèque Rose, Verte … proposant les grands auteurs pour la jeunesse.Il y a quelques B.D. choisies avec soin ; de la « fantasy » comme Eragon de Christopher Palomi et des romans comme Maintenant c’est ma vie de Meg Rosoff chez Albin Michel, pour les plus grands. Les rayons sont organisés autour des thèmes suivants: la nature, l’environnement, la féerie, les princesses, les contes de tous les pays ou encore la famille, la naissance, les situations rencontrées aux différents âges avec leurs états d’âme, certains problèmes de société… Des livres C.D. avec des comptines, des chansons… et, pour les parents, quelques ouvrages de pédagogie permettent de répondre aux attentes d’un public varié.

 

 

medium_libr-minots.jpg
Des animations sont organisées :

deux samedis par mois, une maman enseignante bénévole vient, les enfants sont ravis de la retrouver. On met alors les tables contre le mur, les enfants sont assis sur la moquette et le récit peut commencer au grand plaisir de tous. Il y a aussi des expositions, des rencontres avec des auteurs ainsi avec Nathalie Brisac, auteur à l’Ecole des Loisirs du roman Kakine Pouloute.


Linda a déjà bâti des projets qu’elle aimerait réaliser avec les enseignants et les enfants des écoles avoisinantes. Ce sera peut-être pour la rentrée prochaine ? Si vous avez des enfants ou petits-enfants de 3 mois à 16 ans, n’hésitez pas à faire le détour, vous ne le regretterez pas !

Monique Garrigue

15 avril 2006

marieBerte, une jeune créatrice installée dans le quartier

marieBerte a été créée en 2002 par Marie Bertrand, jeune créatrice diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris.

Elle obtient son diplôme avec les honneurs du jury pour sa première collection femme, inspirée par le travail photographique de l’artiste Francesca Woodman.

En 2003, marieBerte présente sa première collection de sacs.

Sa deuxième collection Femme Homme et Accessoires est exposée en 2004 dans une galerie d’art à Paris.

Le monde de marieBerte est un univers imprégné de fraîcheur et de légèreté. Son style se distingue par la simplicité de ses lignes associée au goût du détail. Le choix de tissus unis, colorés, à fleurs ou à pois ainsi que le travail des formes offrent des mélanges poétiques et surprenants.

Chaque pièce pourrait être unique, les collections sont limitées à de petites quantités.

Aujourd’hui marieBerte a installé son atelier dans le quatorzième arrondissement de Paris dans le studio de création « l’épicerie » partagé par d’autres designers.

marieBerte - www.marieberte.com

l’épicerie

18 rue du Couedic 75014 Paris

10 mars 2006

Les bonheurs de Sophie

Chaque fois que je croise Sophie, elle part ou revient d’un pays du bout du monde : la dernière fois elle revenait d’une semaine à Muzzafarabad, au Cachemire pakistanais, ravagé par un violent séisme en octobre dernier : ce qui est tout à fait logique puisqu’elle est journaliste ; ce qui l’est moins, c’est qu’elle travaille pour des journaux quotidiens destinés aux enfants de quatre tranches d’âges différentes, entre 5 et 18 ans. Pas si évident de trouver dans l’actualité ce qui peut intéresser ces jeunes chaque jour ! Même s’ils comprennent beaucoup plus qu’on ne le croit les choses de la vie, heureuses et malheureuses, puisqu’ils peuvent, eux aussi, être confrontés parfois à des événements dramatiques… Néanmoins, c’est un challenge ! Elle a rapporté des témoignages bouleversants de jeunes de ces âges, sans racolage, avec des photos : la vie telle qu’elle est là-bas, à seulement 12 heures de Roissy…’’C’est plus les histoires particulières qui m’ont vraiment touchée : un adolescent de 15 –16 ans qui a pris en charge ses 3 frères et sœur après la mort de ses parents… et en même temps, la force de vie des rescapés !’’

Elle n’est pas revenue indemne de ce voyage là. Il y aurait tellement d’histoires à raconter après ses reportages en tous lieux !

Un livre sur les métiers qui s'adresse aux jeunes

De plus, après des rencontres avec des professionnels en tous genres dans tous les coins de France, elle a eu l’idée de faire un livre sur les métiers, à l’adresse des collégiens. Avec la collaboration d’une amie, Nadine Mouchet, elles ont sorti un livre aussi original qu’utile, puisqu’il y est question de métiers :’’Des Métiers, Mon Métier’’ (1): dix rubriques de couleurs différentes suivant les attirances diverses des jeunes qui souhaitent être aidés dans le choix d’une profession et libellées comme suit : ‘’ Vivre d’art et de culture’’, ‘’ 100% contact’’ ou bien :’’ -Imaginer , construire’’ - ou encore :-‘’De l’or au bout des doigts’ etc … suit alors un récit, celui d’un parcours vécu, avec la photo d’une personne, qui explique comment elle est arrivée à exercer ce métier, pas forcément bardée de diplômes, mais toujours avec la passion, la volonté et le travail… C’est d’ailleurs ce qui fait la force de cet ouvrage : la partie témoignage et puis toujours ce souci pédagogique de s'adresser à un public jeune : - ‘’ Est-ce un métier pour toi ‘’? Pour chaque métier, un dessin humoristique et quelques questions bienvenues : tu veux être scénographe, as-tu un bon coup de crayon ? beaucoup d’imagination, non ? Alors, change de couleur ! Suit une grande photo d’une personne en situation, et un encadré avec une liste de débouchés ‘’autour de ce métier’’.

Mais Sophie ne s’en tient pas là, car elle veut réaliser dans la même optique- avec Nadine MOUCHET- un prochain ouvrage, toujours sur les métiers, mais… adapté aux plus jeunes cette fois , et la voilà repartie sur son vélo, car elle a décidé d’apprendre à jouer du piano !

B. Barthélemy

(1) Des métiers, mon métier

Sophie BORDET, Nadine MOUCHET - NATHAN