Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 avril 2015

Le parc Montsouris et son avenue

C’est par un décret du 22 février 1862 que fut arrêtée la naissance du parc et des travaux d’aménagement s’y rapportant. Les rues Gazan, Nansouty et l’avenue Reille ainsi que la création d’une avenue partant de la place d’Enfer étaient également prévues. L’expropriation fit disparaître 24 immeubles (huit pièces en terre appartenant aux hospices, soit 14674 mètres carrés). L’achèvement du parc et son ouverture furent réalisés en septembre 1878. Le point de départ de l’avenue situé à Denfert invitait les Parisiens à parcourir ses 1013 mètres de longueur sur 32 mètres de largeur pour respirer le bon air au « Parc National des Montrougiens » d’alors. Mais les lieux étaient peu accueillants. Une publication de l’époque précise : « C’était un véritable désert, une sorte de morceau de Far-West encastré dans Paris et d’assez mauvais renom… Les habitants du quartier prétendaient qu’il n’était pas prudent de s’aventurer dans les parages de la Fosse-aux-lions et l’on racontait à ce sujet des histoires lugubres bien capables d’impressionner les braves Montrougiens ».

paris 14e,75014,reille,montsouris

Dès 1869 on travailla activement à la réalisation du parc et de ses plantations dont les premiers arbres furent déplacés et transportés à partir de l’ancien Hospice des Ménages (emplacement actuel du Bon Marché et du square voisin). Plus tard, on voulut déplacer dans le parc un immense cèdre situé au 87 de l’avenue d’Orléans où habitait Monsieur Dareau, propriétaire de ce magnifique spécimen, mais l’opération échoua. Tels furent les premiers pas de ce parc, arrivé aujourd’hui à sa pleine maturité pour la plus grande satisfaction des habitants du 14ème et de quelques autres…

Documentation extraite du n° 23 de la Revue de la SHA du 14ème.

29 mars 2015

Carine Petit, maire du 14e : le logement, notre dossier prioritaire

carinne petit,maire,paris 14e,75014,ps,pcf,prg,mairie 14e Le 30 mars 2014, elle était élue à la tête de la liste de gauche (PS, PCF, PRG) dans le 14e, aux élections municipales. Peu de temps après, la jeune femme politique, 39 ans à l'époque, était élue maire de arrondissement. En un an, Carine Petit la discrète a pris ses marques, elle a gagné en assurance – et en notoriété. La Voix l'a rencontrée, pour un bilan d'une année de mandat:

Après un an à la tête de la mairie du 14e, quels dossiers vous apparaissent prioritaires pour l'arrondissement ?

Trois dossiers nous occupent surtout : le logement, la pollution et l'accueil de l'enfant et de la famille dans la ville.

Le logement vient en premier. Les parisiens du 14e nous interpellent et la demande de logements sociaux est forte. Le fichiers de la mairie comptent 6000 dossiers de candidature… Nous profitons donc des opportunités foncières pour trouver des parcelles. Nous cherchons à acheter - ou à faire acheter par des opérateurs sociaux - des immeubles en vente. Nous intervenons lorsque des immeubles sont vendus à la découpe, pour éviter que des familles soient contraintes de partir. La mairie de Paris a mis des nouveaux outils d'intervention à notre disposition, nous les utilisons.

Nous avons aussi a aussi d'importants programmes de réhabilitation des logements sociaux existants. C'est une action longue, en continu.

Le logement, ce sont aussi les grosses opérations comme celles des quartiers de Saint-Vincent de Paul et de Jourdan-Tombe-Issoire. Sur ces deux très gros chantiers, des centaines d'appartements neufs vont sortir de terre, dont la moitié de logements sociaux.

Vous citiez le dossier de la pollution. Que peut la mairie ?

 Le habitants du 14e nous demandent d'aller plus loin dans la lutte contre la pollution, le bruit. Les gens sont exigeants, ils s'intéressent à l'environnement, à la santé. Nous portons ainsi une attention particulière aux produits servis dans les cantines scolaires. Les parisiens ont aussi maintenant  conscience des conséquences sanitaires de la pollution. La mairie de Paris a prévu l'interdiction progressive des véhicules diesel dans la capitale à l'horizon 2020, en commençant par les véhicules les plus polluants.

Dans le notre arrondissement, nous travaillons notamment sur l'avenue du Général Leclerc, une des plus polluée de Paris. Une avenue de plus bruyante, et dangereuse pour les piétons. Le Conseil d'arrondissement a par exemple décidé de recouvrir la chaussée de cette avenue d'un nouvel enrobé beaucoup moins bruyant. Avec les habitants, nous allons travailler sur les lieux les plus générateurs de bruits, pour rechercher des solutions. A terme, nous sommes clairs : il faudra trouver des procédures pour que moins de véhicules polluants rempruntent cet axe de pénétration dans Paris.

Et pour la famille, quelles sont vos objectifs ?

Le 14e est un arrondissement qui compte beaucoup d'enfants et d'adolescents. Pour les familles, nous cherchons à promouvoir tout ce qui permet un meilleur accueil, une amélioration du lien social : des moyens d'accueil pour la petite enfance, des aides pour des projets pédagogiques dans les écoles, la création de nouveaux lieux d'activités, d'animation, de rencontres dans les quartiers. Il existe une forte demande de la population.

Lire la suite

08 mars 2015

Yanick Lahens au Livre Ecarlate le 13 mars

invit-lahens.jpg

06 janvier 2015

Réfléchir à plusieurs au sens de la vie : un nouveau parcours Alpha dans le 14ème à partir du 8 janvier

Un nouveau parcours Alpha va débuter le jeudi 8 janvier 2015, dans les locaux de la paroisse St Dominique, 20 rue de la Tombe-Issoire à Paris 14ème. Rappelons que ce parcours (5ème session déjà pour le 14ème) s’adresse à toute personne en recherche sur Dieu, sur le sens à donner à sa vie, à ses relations avec les autres, et lui propose de cheminer avec elle dans une découverte ou une redécouverte graduelle de la foi chrétienne.

parcours alpha,alpha,75014,paris 14e

Du 8 janvier 2015 au diner de clôture du jeudi 16 avril, chaque jeudi, les participants sont invités à une soirée conviviale : apéritif-accueil suivi d’un repas, écoute d’un  exposé sur un thème en relation avec la foi chrétienne et surtout échange en petits groupes autour du sujet de l’exposé. Débutant à 19h45, les soirées se terminent à 22h. En outre un week-end complet avec hébergement est proposé, le 14 et le 15 mars prochains .

 Cette formule très souple, sans obligation d’assiduité, est ouverte à tous et notamment à ceux qui ne fréquentent pas l’église. Elle ne prétend pas apporter des réponses définitives aux questions posées mais à accompagner chacun dans son cheminement personnel quel que soit son âge, ses questionnements, sa foi. Elle donne aussi l’occasion de créer des liens.

 Bien qu’on ne redouble pas Alpha, les anciens peuvent apporter leur concours à la session de l’année suivante, ce qui est fréquent.

Initié il y a déjà plusieurs années et très largement utilisé en France et à l’étranger, le parcours Alpha s’inscrit vraiment dans la « nouvelle évangélisation » souhaitée par le Pape François.

Isabelle Constans

Pour tout renseignement pratique, lieu, horaire,calendrier,... Cliquez sur lire la suite puis cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Lire la suite

30 décembre 2014

Henri Schmitt

Henri Schmitt, mari de Josseline  une des fondatrices du groupe" Pain Partagé-Colis alimentaires" de la Paroisse St-Pierre de Montrouge a quitté ses amis le 16 décembre dernier. Outre ses nombreuses activités en bénévolat il a activement aidé le groupe pendant de très nombreuses années, en assurant avec sa voiture le ravitaillement auprès de La Banque Alimentaire à Arcueil, et a également  assuré le transport des produits de la collecte annuelle du magasin Franprix au dépôt de la rue de la Tombe Issoire. Pour les deux jours annuels de la collecte de la Banque Alimentaire, depuis plus de 20 ans, il n'en avait pas manqué une seule journée.

Pour notre part nous ajouterions volontiers des précisions au sujet des activités caritatives d' Henri Schmitt qui était expert auprès des associations familiales dans les domaines techniques,électriques et d'économies d'énergie. Il était très souvent consulté et y passait le plus clair de son temps.
Un grand merci Henri pour ton amitié et ta participation active à notre groupe.
Ses amis de la Tombe Issoire

La Fondation Henri Cartier Bresson présente :

Du 14 janvier au 26 avril 2015, la Fondation Henri Cartier-Bresson présente Kin (l’intime), le dernier projet du photographe sud-africain Pieter Hugo.

À travers des portraits, des paysages et des natures mortes exposés pour la première fois en France, le photographe propose une réflexion sur la complexité de l’identité sud-africaine postapartheid. L’exposition, accompagnée d’un livre publié par Aperture, est coproduite avec la Fondation Foto Colectania, Barcelone et la Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg. Jessica Retailleau https://gallery.mailchimp.com/cbf4a35da2323804af8f5109f/f... Fondation Henri Cartier-Bresson / 2, impasse Lebouis 75014 Paris / T.+33 1 56 80 27 00

Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 18h30, le mercredi jusqu'à 20h30 et le samedi de 11h à 18h45

19 décembre 2014

Une boutique pas comme les autres

C’est une boutique originale dont le nom est : « Quand j’étais petit garçon », C’est déjà tout un programme !

boutique,enfants,jouets,75014,paris 14e

On y trouve des livres d’occasion et des jouets. Son éventail de produits est étendu, car elle propose de la littérature générale, ainsi que des livres  se rapportant à l’Histoire, aux Beaux – Arts,  et à la littérature pour enfants.

Côté jouets, elle offre uniquement des jouets de collection, présentés sous vitrine. Côté librairie, vous ne trouverez pas de livres de poche, ni de romans, mais seulement des ouvrages de fond, du classique et du moderne, ceux-ci provenant de bibliothèques achetées en gros, lors de successions, ou sur Internet.

Alors, n’hésitez plus, pour les fêtes, les anniversaires, ou pour vous faire plaisir, la boutique : « Quand  j’étais petit garçon », vous surprendra. C’est au N°1 de la rue Marguerin, dans le XIV°.

Téléphone : 09 53 29 91 00

www.quand-jetais-petit-garçon.com

gipg@free.fr

 

09 décembre 2014

Poètes de la Butte Montmartre au début du XXe siècle à l' Ephémère avenue du Maine

L'association Parole & Poésie présente Poètes de la Butte Montmartre au début du XXe siècle. Elle vous invite ainsi à un périple imaginaire partant de la rue Ravignan, vous conduisant jusqu'au Lapin Agile, en passant par le Bateau Lavoir.
Seront ainsi salués de nombreux poètes, dont André Salmon, Guillaume Apollinaire, Max Jacob, Pierre Reverdy, Francis Carco, Pierre Mac Orlan, et des chansonniers comme Aristide Bruant ou Gaston Couté.

Avec Patrick Picornot, conteur, Aumane Placide, interprète, Xavier Buffet, guitariste et la participation d'Eliane Biedermann. DIMANCHE 14 DECEMBRE 2014 à 16 heures à la brasserie "L'Ephémère" 228, avenue du Maine, 75014 Paris Métro Alésia (Ligne 4), bus 62, 28...

Participation aux frais : 5 euros. Consommation libre aux tarifs courants. Le nombre des places dans la salle étant limité, il est nécessaire de réserver (jusqu'au 10 décembre) en téléphonant au 06 09 09 28 82.

02 décembre 2014

ALESIA-JEUNES, aujourd'hui

Mercredi 15 octobre, Jocelyne Nachbaüer, directrice de l’Association Alésia-Jeunes  nous a reçus afin de nous préciser les activités de l’Association, activités proposées aux jeunes de 12 à 18 ans.

75014,paris 14e,alesia,jeunes,alesia-jeunesA l’origine, la paroisse Saint Pierre et ses trois dernières générations de curés pensaient créer une « Maison », qui serait destinée à rassembler la jeunesse de la paroisse. La fermeture du cours Saint Pierre, situé au 16 de la rue de Moulin Vert, laissait libres des bâtiments vétustes et inoccupés. L’occasion se prêtait à ce projet. Par ailleurs, la mairie du 14ème envisageait pour sa part, d'y créer une « Maison des associations ». Mais ce projet n’eut pas de suite. (photo: kiosque de Noël sur la rue)

En 2006, sous la responsabilité du Père Marsset, les anciens locaux sont détruits et une opération immobilière étant en cours, il fut lancé le projet définitif de : « l’Association Maison Alésia-Jeunes ». Jocelyne Nachbaüer en devint la directrice, responsable en titre. Aujourd’hui, elle est aidée par un « Conseil de Maison » où les parents des enfants inscrits peuvent, s’ils le souhaitent, participer pendant une période minimum de trois ans. (photo Kiosque de Noël à l'entrée d'Alesia-Jeunesl’organisation à terme des activités procède du principe suivant : le « Conseil de Maison » est à l’écoute des jeunes et de leurs souhaits. C’est la base du fonctionnement de la Maison, qui retient, refuse ou adapte les idées exprimées par les jeunes eux-mêmes, pour telle ou telle activité.

75014,paris 14e,alesia,jeunes,alesia-jeunes

Dans le souci d’une cohérence éducative « ouverte », la directrice, au sein du Conseil de maison, accompagne les initiatives proposées par les jeunes. En aucun cas, la direction ne procède d’une décision unilatérale. La notion de « Patronnage », terme ancien, signifiant fonctionnement à partir d’une direction imposée par un « patron », est totalement bannie par cette formule, résolument originale et tout à fait actuelle.

Il est clair que cette option d’accompagnement demande beaucoup de souplesse dans la prise de décision. De multiples ajustements dans l’application sont nécessaires. L’équilibre recherché doit amener chacune des parties à réaliser une synthèse acceptée de tous, un consensus harmonieux qui doit déboucher sur une réalisation concrète. Ainsi, une cohérence globale doit animer le suivi des activités.

Lire la suite

27 novembre 2014

Journées d'amitié de Notre-Dame du Rosaire: 29 et 30 novembre 2014

nd rosaire,notre-dame du rosaire,75014,paris 14e,amitié,journées d'amitiéElles se tiendront les samedi 29 ( 11h-19h ) et dimanche 30 novembre (11h30 -18h ) dans les locaux de la paroisse .
Des  journées d'amitié et de partage pour et entre les visiteurs .

Des stands nombreux les attendront :
vêtements , livres , bijoux , jouets , produits d'artisanat .....

Et une restauration ouverte , participative autour  de plats innovants , dans  deux déjeuners ,  issus des  "Cuisines du Monde" (dont la Voix vous a déjà parlé - cliquez ici).

194 rue Raymond Losserand 75014-Métro et T3 Porte de Vanves.

23 novembre 2014

« Des murs et des hommes » : Rencontrer l'humanité en prison mardi 25 novembre

affiche_JNP2014.jpeg« Des murs et des hommes » c’est le thème des journées nationales prison 2014 qui se dérouleront du 24 au 30 novembre prochain dans toute la France.

Des évènements variés, colloques, témoignages, débats auront lieu pour sensibiliser le grand public aux problématiques carcérales actuelles et lui permettre de mieux connaître ce qui se vit réellement en prison.

Dans le 14ème arrondissement , deux des associations ayant travaillé plusieurs années à la Maison d’Arrêt de la Santé, la Croix Rouge française et le Secours Catholique, organiseront une soirée de témoignages et d’échanges avec comme fil conducteur : « Rencontrer l’humanité en prison »          

Cette soirée, ouverte à tous, aura lieu le Mardi 25 Novembre 2014, de 18h à 20h  à la salle des fêtes de la mairie du 14ème 2 Place Ferdinand Brunot 75014 Paris

Elle sera animée par Isabelle O’Neill, responsable de la mission Prison-Justice à la Croix Rouge française.

Venez nombreux écouter les acteurs de terrain évoquer la richesse humaine de leurs rencontres avec les détenus et débattre avec eux.

23 octobre 2014

L'histoire de nos quartiers - L'impasse du Rouet

75014,paris 14e,rouet,impasse du rouet,histoire,quartier En 1900, le patronage des jeunes gens était encore situé au 65 rue de la Tombe Issoire. Il avait été établi en 1896 sur un terrain vague, ancien dépôt de pierres meulières, séparé de la voie par une fragile palissade. Mais sous l’initiative de quelques paroissiens de Saint Pierre de Montrouge et de jeunes gens, il fut décidé de construire en « dur » un bâtiment définitif sur un terrain crayeux, aux larges fondrières, Villa d’Alésia. Une chapelle y fut érigée. Elle servait souvent de salle de jeux et la cour était ombragée de vieux robiniers.

A cette époque, l’entrée du patronage se faisait, débouchant sur la Villa d’Alésia, par l’impasse du Rouet. Pourquoi ce nom ? Simplement, il y avait là dans les temps anciens une petite manufacture où l’on procédait à la fabrication de cordes, d’où par extension : le Rouet : « petite machine à filer le chanvre, la laine, le lin », constituée essentiellement par un bâti portant une roue mue par une 75014,paris 14e,rouet,impasse du rouet,histoire,quartiermanivelle ou une pédale et par une broche à ailettes.

Ainsi, le passage du Rouet, avec ses pavés usés, évoque un passé révolu. On peut remarquer encore sur ses flancs, deux bornes cavalières destinées à protéger les murs du passage des charrettes ! Heureux temps où les chevaux frappaient de leurs sabots le pavé luisant, rythmant le jour et le travail des manouvriers !

 

Photos M. Garrigue-Viney, cliquez sur les illustrations pour les voir en plus grand.

12 octobre 2014

Gare de Montrouge-Petite Ceinture: où en sont les travaux?

gare_montrouge_quais.jpg

Voir, de la rue Friant, la station « Montrouge » de la Petite-Ceinture comme l’ont vue nos parents ou nos grands-parents ?  C’est aujourd’hui possible…  (cliquer sur les photos pur les agrandir)

IMG_5456-gareMontrouge.jpg

Mais attention : cette vue va bientôt disparaitre… pour laisser place au projet de l'architecte Louis Paillard. (voir la note du 10 janvier 2011 de La Voix)

PV_FRIANT_V4_M2.jpg

Jean-Marie Peyrel

11 octobre 2014

Vente au couvent des Augustines, 11-12 octobre

augustines,75014,paris,paris 14e,venteVente organisée au couvent des Sœurs Augustines, 68, rue des Plantes à Paris 14ème, samedi de 15h à 18h et dimanche 10h à 13h et 15h à 18h, au profit des leurs œuvres de Madagascar et de Guinée. Vous y trouverez, en particulier, dans le cadre de la semaine missionnaire mondiale, de l'artisanat de Madagascar et de Guinée.

Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand

25 septembre 2014

Soirée George Orwell au Livre Ecarlate le 1er octobre

invit-orwell.jpg

21 septembre 2014

Taiye Selasi au Livre Ecarlate le 24 Septembre

invit-selasi2.jpg

26 juin 2014

Mathieu Bellahsen au Livre Ecarlate

invit-bellahsen.jpg

25 juin 2014

Marché boulevard Jourdan : beaucoup d'emplacements vides

Beaucoup d'emplacements restent vides au marché du boulevard Jourdan. Après plus de dix ans de palabres et d'études, ce marché alimentaire est ouvert depuis le 9 octobre 2013. Il est installé entre les Henri-Barboux et Emile Faguet les mercredis et samedis matin (de 7h à 14h30). La mairie de Paris a prévu une trentaine d'emplacements. Or si une grosse moitié des espaces sont occupés le samedi matin, les commerçants désertent le mercredi. Il est courant que, ce jour-là, un tiers à peine des emplacements soient loués, avec aucun étal entre la rue Monticelli et Emile Faguet. Que se passe-t-il ?

marché,jourdan,paris 14e,75014,paris xiv

Plusieurs explications sont possibles. D'abord, le quartier est déjà très bien pourvu de magasins alimentaires . Dans un rayon de 400 mètres autour de l'emplacement du marché, on ne trouve pas moins de trois supérettes (Lidl, deux Franprix) et d'un supermarché (Carrefour Market). Ensuite des clients se plaignent des prix. Ils attendaient d'un marché forain des prix attractifs. Or beaucoup de marchands jouent le bio et le haut de gamme, des produits de qualité certes, mais qui peinent à trouver une clientèle.

Enfin le marché arrive peut-être un peu tôt. Il a été pensé en prévision de l'arrivée dans le quartier de 500 familles. Elles s'installeront dans les nouveaux immeubles du boulevard Jourdan et de la rue du Père Corentin, suite à l'énorme chantier en cours suite au réaménagement du dépôt de bus de la RATP. 360 étudiants logeront aussi dans des chambres en construction rue de la Tombe-Issoire. Mais ces nouveaux habitants n'arriverons pas avant 2015-2016.

Gérard Desmedt

18 juin 2014

L'Association des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e expose

Asptt.JPGDu 16 au 29 juin 2014 : 27ème Salon de l’association des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e sur le thème du cinéma. Vernissage le jeudi 19 juin à 18h30.

L'association permet aux artistes amoureux du 14ème arrondissement:

- de se connaître et se rencontre chaque mois lors de réunions amicales où ils peuvent échanger leurs idées, leurs savoirs, parler de leurs réalisations et projets.

- de se regrouper pour peindre dans et hors Paris, lors des journées de "plein air".

- de rassembler techniques, styles, et talents divers (dessin, pastel, encre de Chine, peinture, gravure, aquarelle, icône, gouache, collage, sculpture, céramique) pour exprimer leurs visions personnelles des quartiers des ce "village" parisien riche d'une vie culturelle et d'un patrimoine reconnu.

- faire connaître au public l'ensemble de ces travaux au cours du Salon annuel, à la Galerie " 55, rue du Montparnasse".

Galerie du Montparnasse tous les jours de 11h30 à 20h
55 rue du Montparnasse 75014 Paris

15 juin 2014

Le 21 juin, fête de la musique à Saint Pierre de Montrouge

Chaque année, le 21 juin sonne comme le retour de l'été et aussi comme le jour de la fête de la musique. Cette année, nous vous invitons à participer à la fête de la musique sur le parvis même de notre église Saint Pierre de Montrouge, de 21heures à minuit. Au programme : Gospel, louange, danses...

Si vous chantez ou jouez d'un instrument, entre amis ou en famille et que vous souhaitez témoigner de votre foi en musique, n'hésitez pas à vous manifester en contactant Marie-Laure Garnier.

Contact : gospalesia@gmail.com

12 juin 2014

Concert Gosp'Alesia pour la Terre Sainte

alesia,terre sainte,paris 14e,75014,parisSamedi 14 juin 2014 à 20h30 à l'Eglise Saint-Pierre de Montrouge.

L'entrée sera gratuite, avec une participation libre. Les dons collectés seront reversés pour le soutien de la communauté Chrétienne de Terre Sainte.

Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir.

 

24 mai 2014

Le 14ème et notre quartier : le Petit Montrouge (IV) Développement économique

Nous sommes au milieu du 19ème siècle. Le territoire compris entre le Mur des Fermiers Généraux et les fortifications de Thiers est peu à peu urbanisé. Les terrains de culture deviennent industriels. Des maisons de deux, trois étages se mêlent aux maisons de faubourg. Le peuplement s’intensifie. Il devient commerçant, artisanal et pré-industriel. Aux maraîchers, horticulteurs, pépiniéristes et meuniers, rentiers, détaillants, aubergistes et cabaretiers s’installent, auxquels il faut ajouter les fabricants de bâches, toiles cirées, harnais, produits chimiques, des brasseurs, des cordiers, des charrons et des carrossiers. Ainsi, au Petit Montrouge, une population ouvrière et laborieuse s’installe rapidement.

Cimetiere-Montparnasse-630x405-C-OTCP-Daniel-Thierry_block_media_big.jpg D’autre part, l’ouverture du cimetière du sud, dit du Montparnasse, apporta une forte animation aux frontières du quartier. De nombreux ouvriers, sculpteurs vinrent travailler dans les entreprises de marbrerie. De véritables artistes et d’autres formés aux ateliers des maîtres les rejoignirent. Par ailleurs, des lieux de plaisir essentiellement situés rue de la Gaîté – dite rue de la Joie – se développèrent par l’ouverture de bals, de théâtres, de fêtes foraines, donnant à ce secteur une ambiance de fête perpétuelle.

 Il faut signaler en 1840, l’ouverture de la première ligne de chemin de fer de la rive gauche, le chemin de fer de l’ouest, ouvrant Paris vers la Bretagne. En 1846, signalons l’ouverture de la ligne de Sceaux dont la gare, presque inchangée de nos jours, est la plus ancienne gare parisienne subsistante.

 La population du Petit Montrouge en 1848 était estimée à 12 000 habitants. Plaisance, dépendant de la commune de Vaugirard comportait de 2 à 3 000 habitants, tandis qu’à l’est, le quartier de Montsouris restait quasi désertique. Le 1er janvier 1860, le quartier de Petit Montrouge allait devenir officiellement le centre vital du futur 14ème arrondissement du nouveau Paris haussmannien.

 Documentation extraite de la revue n° 35 de la SHA du 14 -  

23 mai 2014

Boutique Tiga : du sur mesure

3524316244.jpgLa Voix du 14èmevous a récemment présenté à ses lecteurs l’ouverture de  la Boutique Tiga au 52 rue de l’Abbé Carton dans le 14ème.

 Cette boutique de charme, dédiée essentiellement à la vente de bijoux et d’ accessoires de mode (sacs, foulards) élargit sa gamme de choix en vous proposant du sur-mesure. Vous pourrez désormais y commander des bijoux personnalisés (matières, formes, couleurs)  afin de les assortir à vos tenues printanières au gré de votre fantaisie.

Nathalie Diss, créatrice et aussi réparatrice de bijoux, vous accueille dans sa boutique :

 Le lundi de 14h30 à 19h30 et du mardi au samedi de 10h30 à 12h et de 13h à 19h30

07 avril 2014

Nos rues et nos places : la rue Pierre Castagnou (ex rue Durouchoux)

La rue Pierre Castagnou actuelle s'appelait avant 2009 la rue Durouchoux. Aujourd'hui elle a pris le nom du maire du 14ème Monsieur Pierre Castagnou, qui a été également Conseiller de Paris durant les années 2001 à 2009. Nous évoquons ici l'histoire du colonel Durouchoux.

Cette rue longe la partie gauche de la mairie et a reçu en 1875 le nom du colonel Durouchoux de la Garde Nationale mobile. Après la proclamation de la Commune, Durouchoux était resté dans Paris avec un petit groupe de soldats fidèles à l’ Empereur. Du 18 mars 1871 jusqu’au 21 mai, il maintint le contact avec les Versaillais et dans la journée du 22 mai, il déclencha dans le 7ème arrondissement une opération dont le but était de rentrer en contact avec les troupes versaillaises, celles-ci s’avançant vers les 15 et 14ème arrondissements. Rue du Bac, Durouchoux et son petit groupe se heurta aux Fédérés qui le dispersèrent ; lui-même fut abattu au cours des combats.

Depuis la construction de la mairie (1852-1855), cette rue existait en tant que partie de la place de Montrouge située devant la mairie. En dehors du lycée technique Eric Satie, a été construit dans les années1930 l’annexe de la mairie du 14ème, celle-ci comportant de nombreux services municipaux, ainsi que le Conservatoire de musique Darius Milhaud.

N.D.L.R.  Documentation extraite du N° 35 de la revue de la S.H.A. du 14

29 mars 2014

Heureux les invités samedi 29 mars

Samedi 29 mars à 14h30 « Heureux les invités » organisé par la conférence St Vincent de Paul Jeunes avec le soutien des groupes de solidarité de la paroisse. Après-midi de fête inter-générations pour rompre la solitude des personnes âgées du quartier.

Vous pouvez nous aider en déposant gâteaux, tartes, boissons le matin au centre paroissial. Et il y a besoin de 30 bénévoles le jour même de 13h à 17h30 pour passer une bonne après-midi ensemble autour d’un loto, un goûter et un spectacle ! Etudiants, jeunes professionnels et jeunes foyers avec enfants sont les bienvenus !

Rens. 06.87.48 38.23 ou conf.mere.teresa@gmail.com Saint Pierre de Montrouge

28 mars 2014

Ceuta, douce prison, film-débat organisé par le CCFD

paris 14e,75014,ccfd,ceutaLe mardi 1 avril à 20h30, un ciné-débat organisé par Dynamo, le groupe intergénérationnel de Paris du CCFD-Terre Solidaire vous est proposé autour du documentaire Ceuta, douce prison de Jonathan Millet et Loïc H. Rechi. (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Le film suit les trajectoires de 5 migrants dans l'enclave espagnole de Ceuta au nord du Maroc. Ils ont tout quitté et se retrouvent dans une prison à ciel ouvert, aux portes de l'Europe. Ils vivent partagés entre l'espoir d'obtenir un laissez-passer et la crainte d'être expulsés.

En présence d'un des réalisateurs et de Nina Marx, chargée des Migrations internationales au CCFD-Terre Solidaire

>>cliquez ici pour voir la bande-annonce<<

Mardi 1 avril à 20h30, au cinéma Chaplin Denfert, 24 place Denfert-Rochereau, 7.50€ pour tous

Rétrospective 2013 à l'espace Norbert Mattera

Derniers jours pour venir apprécier l'exposition "Rétrospective 2013" regroupant les artistes ayant exposé à l'Espace Norbert Mattera l'an dernier. Du mercredi au samedi de 15h30 à 19h30.

A partir du mardi 1er avril jusqu'au dimanche 13 avril de 15h à 19h (sauf le lundi) nouvelle et *première exposition de la saison 2014 avec l'artiste peintre, BONNETOILE : https://www.facebook.com/benoit.noel.31/photos <https://www.facebook.com/benoit.noel.31/photos>.

75014,paris 14e,bonnetoileBONNETOILE, Benoit Noël de son vrai nom, est peintre depuis 1975. Apprenti sculpteur titulaire d'une maitrise de philosophie des Arts et d'Esthétique et d'un CAPES d'Arts plastiques. Premier invalide au monde à être reçu premier de l'Académie du Dauphiné, sans aucune formation artistique ni école d'arts, il fut radié, au nom du peuple Français, par le Conseil d'État, pour inaptitude physique à enseigner!

Plus de 2500 de ses tableaux, peinture à l'huile, exclusivement, sur toile de lin ou bois, ont rejoint des collections privées partout en Europe Il anime des cours et stages de philosophie des arts et pratiques de la peinture à l'huile. Est également consultant d"arts pour entreprises, et réalise des décorations intérieures avec des peintures murales" Un artiste hors du commun à découvrir et à rencontrer lors du Vernissage de son exposition le JEUDI 3 AVRIL* à partir de 19h à *l'Espace Norbert Mattera, 48 rue Didot 75014 PARIS*

26 mars 2014

Reine Oth-Essike et Mary Olivon en concert à Alesia-Jeunes le 6 avril

Reine Oth-Essike,Mary Olivon,Alesia jeunes,75014,paris 14eVenez nombreux écouter Reine Oth-Essike, soprano, et Mary Olivon, au piano, dimanche 6 avril à 16h Maison Alésia Jeunes 16 rue du Moulin vert. Elles chanteront et joueront Gershwin, Puccini, de Falla, Poulenc,...
Ce concert est gratuit, une corbeille sera à votre disposition pour faire un don pour les communautés religieuses de Terre Sainte.

Un petit thé vous sera servi en fin de concert!

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

17 mars 2014

Andrei Makine au Livre Ecarlate le 19 mars

invit-makine.jpg

16 mars 2014

Secours catholique: Journée Internationale de la femme au 25 rue sarrette

secours catholique,75014,paris 14eLe 8 mars, date mémorable pour les femmes et mères du 25 rue sarrette, dans le 14e arrondissement, ce n’est pas un jour ordinaire, c’est la JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME, dans le monde entier, c’est un événement clé pour l’évolution de la condition féminine dans la société.

A l’occasion de cette journée de la femme, l’équipe de la rue sarrette, notamment le responsable, l’animatrice, et le petit noyau dur de l’espace-jeux, ont eu l’idée d’immortaliser cette journée, en invitant d’autres femmes, à venir célébrer cet événement dans la convivialité joviale, et humoristique.  A partir de 15h15, le 25 rue sarrette, commençait à accueillir les premières invitées ; les bras chargés de gâteaux faits maison, d’autres ont apporté des boissons, ou des petites friandises.    Tout le monde a contribué à la préparation de la fête à sa manière selon ses moyens. Certes c’est la journée de la femme, mais nous ne pouvons pas non plus nous passer de l’homme de la maison, le responsable de la rue sarrette, qui a énormément œuvré pour la réussite  de la journée. Nous avons trouvé une table bien décorée, garnie de petites gâteries, un bac rempli de roses, tout ceci accompagné d’un joli poème dédié aux femmes et mères de la nation.  La fête a commencé par des blagues de toutes sortes, l’animation a été spontanée, un véritable moment d’échange, des retrouvailles pour certaines qui s’étaient perdues de vue, de nouveaux liens se sont créés, pour celles qui se sont découvert des points communs, au cours de leur échange. Des projets de sortie commune en vue, afin de mieux se connaître.

Dans la cuisine, quelques femmes s’affairaient à préparer le goûter pour tout le monde, que nous avons partagé dans une ambiance musicale et fraternelle. Pour certaines personnes qui poussaient la porte du 25 rue sarrette pour la première fois,  elles ont été agréablement surprises, par la qualité de l’accueil.  Parole des habituées de la rue sarrette : Quand je viens ici, c’est pour m’éclater, et oublier mes soucis ; Hawa, je me sens heureuse au Secours Catholique, vous êtes comme ma famille.

Nous avons  clôturé l’après-midi par la remise d’une rose à chaque femme, pour symboliser la journée internationale de la femme.

Lire la suite