Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mars 2014

Rétrospective 2013 à l'espace Norbert Mattera

Derniers jours pour venir apprécier l'exposition "Rétrospective 2013" regroupant les artistes ayant exposé à l'Espace Norbert Mattera l'an dernier. Du mercredi au samedi de 15h30 à 19h30.

A partir du mardi 1er avril jusqu'au dimanche 13 avril de 15h à 19h (sauf le lundi) nouvelle et *première exposition de la saison 2014 avec l'artiste peintre, BONNETOILE : https://www.facebook.com/benoit.noel.31/photos <https://www.facebook.com/benoit.noel.31/photos>.

75014,paris 14e,bonnetoileBONNETOILE, Benoit Noël de son vrai nom, est peintre depuis 1975. Apprenti sculpteur titulaire d'une maitrise de philosophie des Arts et d'Esthétique et d'un CAPES d'Arts plastiques. Premier invalide au monde à être reçu premier de l'Académie du Dauphiné, sans aucune formation artistique ni école d'arts, il fut radié, au nom du peuple Français, par le Conseil d'État, pour inaptitude physique à enseigner!

Plus de 2500 de ses tableaux, peinture à l'huile, exclusivement, sur toile de lin ou bois, ont rejoint des collections privées partout en Europe Il anime des cours et stages de philosophie des arts et pratiques de la peinture à l'huile. Est également consultant d"arts pour entreprises, et réalise des décorations intérieures avec des peintures murales" Un artiste hors du commun à découvrir et à rencontrer lors du Vernissage de son exposition le JEUDI 3 AVRIL* à partir de 19h à *l'Espace Norbert Mattera, 48 rue Didot 75014 PARIS*

27 mars 2014

Le 14e, champion de la baguette de pain

Côté qualité du pain, le 14e arrondissement est abonné aux récompenses. Une fois encore, le prix du concours de la meilleure baguette de Paris a été décerné pour la 20e fois à Anthony Texeira, boulanger « Aux délices du Palais », bd Brune. Pendant une année, il livrera ses baguettes à l’Elysée, la présidence de la République. L’année dernière, un autre boulanger du 14e avait gagné, Ridha Khadher, de la boulangerie « Au paradis du gourmand », rue Raymond Losserand.

pain,baguette,meilleure baguette,paris 14e,75014Agé de 24 ans, Anthony Teixeira est fils de boulanger. Il était à bonne école : son père avait d’ailleurs gagné le même concours en 1998 ! Le jeune homme a une méthode pour réaliser un pain parfait, il écoute ses clients qui lui laissent des appréciations sur son site internet. Un de ses secrets, qu’il dévoile ? Ne pas mettre trop de sel.

Le concours était disputé. Tous les boulangers parisiens étaient invités à participer et 187 avaient répondu à l’appel. Les baguettes ont été goûtées par un jury de quinze membres, dont de grands chefs cuisinier, et d’anciens lauréats. Le choix s’est effectué  selon des critères de cuisson, de goût, de mie, d’odeur et d’aspect.

« Aux délices du Palais », 60 bd Brune

Gérard Desmedt

26 mars 2014

Reine Oth-Essike et Mary Olivon en concert à Alesia-Jeunes le 6 avril

Reine Oth-Essike,Mary Olivon,Alesia jeunes,75014,paris 14eVenez nombreux écouter Reine Oth-Essike, soprano, et Mary Olivon, au piano, dimanche 6 avril à 16h Maison Alésia Jeunes 16 rue du Moulin vert. Elles chanteront et joueront Gershwin, Puccini, de Falla, Poulenc,...
Ce concert est gratuit, une corbeille sera à votre disposition pour faire un don pour les communautés religieuses de Terre Sainte.

Un petit thé vous sera servi en fin de concert!

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

17 mars 2014

Andrei Makine au Livre Ecarlate le 19 mars

invit-makine.jpg

16 mars 2014

Secours catholique: Journée Internationale de la femme au 25 rue sarrette

secours catholique,75014,paris 14eLe 8 mars, date mémorable pour les femmes et mères du 25 rue sarrette, dans le 14e arrondissement, ce n’est pas un jour ordinaire, c’est la JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME, dans le monde entier, c’est un événement clé pour l’évolution de la condition féminine dans la société.

A l’occasion de cette journée de la femme, l’équipe de la rue sarrette, notamment le responsable, l’animatrice, et le petit noyau dur de l’espace-jeux, ont eu l’idée d’immortaliser cette journée, en invitant d’autres femmes, à venir célébrer cet événement dans la convivialité joviale, et humoristique.  A partir de 15h15, le 25 rue sarrette, commençait à accueillir les premières invitées ; les bras chargés de gâteaux faits maison, d’autres ont apporté des boissons, ou des petites friandises.    Tout le monde a contribué à la préparation de la fête à sa manière selon ses moyens. Certes c’est la journée de la femme, mais nous ne pouvons pas non plus nous passer de l’homme de la maison, le responsable de la rue sarrette, qui a énormément œuvré pour la réussite  de la journée. Nous avons trouvé une table bien décorée, garnie de petites gâteries, un bac rempli de roses, tout ceci accompagné d’un joli poème dédié aux femmes et mères de la nation.  La fête a commencé par des blagues de toutes sortes, l’animation a été spontanée, un véritable moment d’échange, des retrouvailles pour certaines qui s’étaient perdues de vue, de nouveaux liens se sont créés, pour celles qui se sont découvert des points communs, au cours de leur échange. Des projets de sortie commune en vue, afin de mieux se connaître.

Dans la cuisine, quelques femmes s’affairaient à préparer le goûter pour tout le monde, que nous avons partagé dans une ambiance musicale et fraternelle. Pour certaines personnes qui poussaient la porte du 25 rue sarrette pour la première fois,  elles ont été agréablement surprises, par la qualité de l’accueil.  Parole des habituées de la rue sarrette : Quand je viens ici, c’est pour m’éclater, et oublier mes soucis ; Hawa, je me sens heureuse au Secours Catholique, vous êtes comme ma famille.

Nous avons  clôturé l’après-midi par la remise d’une rose à chaque femme, pour symboliser la journée internationale de la femme.

Lire la suite

15 mars 2014

Dépôt RATP : les bulldozers ont fait place nette

BdJourdan14mars14.JPG

Les bulldozers et les béliers ont bien travaillé. Depuis un mois, l'espace qui abritait le gigantesque hangar de la RATP servant au garage et à l'entretien des bus, entre la rue du Père Corentin et la rue de la Tombe-Issoire, est vide. Les pelleteuses commencent à creuser les fondations des futurs immeubles.

Cette opération immobilière, l'une des plus importantes de Paris - elle couvre 1,7 ha - que « La Voix » vous a déjà présentée, sera terminée mi-2017. Elle offrira alors 635 logements. Dans l'immeuble sur le boulevard Jourdan : 191 logements sociaux, 12 logements en accession à la propriété, une crèche de 66 berceaux, une halte-garderie de 30 places, un club senior, un espace vert.

Dans l'immeuble sur la rue de la Tombe-Issoire seront construits 350 logements individuels pour étudiants (côté Tombe-Issoire), 2000 m2 de locaux administratifs et syndicaux pour la RATP, des ateliers pour l'entretien et la remise des autobus.

L'immeuble sur la rue du Père Corentin offrira 81 logements en accession à la propriété.

Si vous voulez suivre l'évolution des travaux, une entreprise de télésurveillance a pris l'initiative de placer deux caméras qui plongent sur le chantier. Vous verrez ainsi les images... heure par heure !

Pour accéder à ce site, cliquer ici.

Gérard Desmedt

12 mars 2014

Quatre personnes de la rue décédées en 2013 dans le 14ème, 453 dans toute la France!

Le collectif "Les Morts de la rue" publie dans "La Croix" la liste des 453 personnes mortes dans la rue, dont on leur a signalé la mort en France en 2013. Compte-tenu des incertitudes, la liste complète est sans doute plus longue. L'âge moyen de ces décès est 50 ans.
Au moins quatre de ces décès ont eu lieu dans le 14ème arrondissement :
    * Jean-Paul Prudhomme,
    * Serge Cipière,
    * Eric Mitterand
    * Dariusz Jablonski.
Leurs noms, lorsqu’ils sont connus, seront retranscrits dans le « livre des morts de la rue », disponible sur la-croix.com, le site du collectif et sur le lieu de "l’hommage" (qui leur sera rendu mardi 18 mars 2014, place de la République à Paris à partir de 13 heures).
D'autre part, ce 18 mars, jour de la mémoire des "Morts de la Rue", place de la République, la messe de 18h30 de Saint Pierre de Montrouge sera célébrée aux intentions des quatre personnes de la rue identifiées comme décédées en 2013 dans les rues de l'arrondissement.
Adéodat de Maistre

11 février 2014

L'association Musiciens entre Guerre et Paix

lucien durosoir,75014,paris 14e,paris xiv,guerre et paixL’association Musiciens entre Guerre et Paix poursuit son action en fidélité à ses engagements initiaux : hommages aux musiciens de la Grande Guerre, promotion de jeunes artistes (notamment les lauréats de l’Académie internationale Maurice Ravel de Saint Jean de Luz), découverte de répertoires peu connus confrontés aux grands titres du répertoire, mise au jour de l’œuvre de Lucien Durosoir, violoniste et compositeur (1878-1955).

Le prochain concert aura lieu dimanche 16 février à 16 heures en la chapelle Saint Bernard 34, place Raoul Dautry - 75015 Paris  (Entrée sous la pendule de gauche de la gare Montparnasse).

Au programme : Sonates de Franck et Durosoir par Samika Honda (violon) et Emmanuel Christien (piano)

09 février 2014

Quel avenir pour l’Institut de puériculture et de périnatalogie (IPP)?

sainte anne,ipp,puericulrure,vanves,didot,75014,14e,paris 14eSitué sur le boulevard Brune entre les portes de Vanves et Didot, et placé en liquidation judiciaire en 2011, il était auparavant géré par l'association ADHMI ;  depuis novembre 2011, l'ensemble de ces services est placé sous la tutelle de l'AP-HP (Necker E-M), pour les structures néonatales et l'association des Fondations Hospitalières Ste Marie et Ste Anne, pour les autres.

Pour rentabiliser cette acquisition du célèbre  IPP qui a fermé ses portes, la direction de Sainte Anne veut saisir cette opportunité architecturale pour y regrouper en un site unique trois structures distinctes d'accueil de proximité, qui avaient été réparties pour couvrir harmonieusement le quartier auprès des implantations scolaires. Cette mutualisation administrative, très en vogue, n'est pas sous-tendue par un projet médical construit (disent ses détracteurs) et  va même à l'encontre du rapport Robillard sur la santé mentale et l'avenir de la psychiatrie, qui défend la rénovation des secteurs de proximité.

88 organisations se sont rassemblées au sein d'un collectif national "Construire ensemble la politique de l'enfance" (CEPE), qui propose de créer un dispositif combinant une instance interministérielle à l'enfance rattachée au Premier ministre, chargée de concevoir le projet politique global et un Conseil national de l'enfance,  indépendant ouvert à l'ensemble des acteurs de l'enfance sur tout le territoire. Une structure de plus?

A.C.

26 janvier 2014

1914: des photos du XIV...

1914,grande guerre,XIVe,75014,paris 14e,14-18La Laiterie Maggi du 10 rue de la Tombe-Issoire vandalisée en août 1914, les jeunes gens de la classe 17 s’entraînant à la marche place Denfert-Rochereau, les marchandes de quatre-saisons avenue d’Orléans, le lion de Denfert regardant passer des agneaux destinés au ravitaillement des Parisiens, les vaches installées dans le marché couvert de la rue Brézin, le casque à pointe ramassé sur la champ de bataille et exposé au café l’Oriental, les bouchers mobilisés préparant des conserves à la Brasserie Daumesnil, rue Dareau… Voici quelques-unes des deux cents photos de l’exposition « Paris 14/18, la guerre au quotidien ». Ces photos, inédites, sont toutes de Charles Lansiaux qui en a réalisé près de mille, de la Mobilisation à la Victoire, privilégiant la vie quotidienne des Parisiens, et, puisqu’il habitait notre arrondissement, celle des habitants du XIVème… Pour bien commencer une série d’expositions et de conférences organisées par la Ville pour commémorer la Grande Guerre.
 
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)
Galerie des bibliothèques : 22 rue Malher, 75004 Paris
Mardi au dimanche : 13-19 h sauf jeudi : 13-21h
Jusqu’au 15 juin 2014.
6 € tarif plein, 4 € tarif réduit, 3 € demi-tarif.
Jean Marie Peyrel

24 janvier 2014

La Grande Guerre à Paris

la grande guerre départ des  appelés  Aout14.jpgLa Société Historique du XIVe

vous invite à venir assister à une évocation de  la "Grande Guerre à Paris", le samedi 25 janvier à 15 heures à la Mairie du XIVe dans la salle polyvalente.

Conférence avec projection de documents divers (cartes postales anciennes etc.) qui montreront le Paris de cette époque.

Mairie du 14ème 2 place Ferdinand Brunot 75014

18 janvier 2014

Ils vécurent dans le XIVe (V)

-  - Gaxotte Pierre ( 1896- 1982) historien de l’Ancien Régime et de la Révolution  ( « le siècle de Louis XIV », «  la Révolution française ») , 23, rue Froidevaux.

- Guehenno Jean ( 1890 – 1978) écrivain humaniste ( «  Caliban parle », «  Changer la Vie ») , 35 – 37 rue Pierre-Nicole ( 5ème Arr )

-  Kessel Joseph (1898 – 1979), journaliste et romancier «  L’Equipage », «  La Tour du Malheur » ; boulevard Brune

- Klingsor Tristan ( Léon Leclerc, dit) ( 1874-1966), poète, musicien et peintre ( Recueils «l’Escarpolette » et «  Poèmes de Bohême »), 31, avenue René-Coty.

-  Laclos Pierre ( Choderlos de ) ( 1741 – 1903), officier et écrivain ( « Les Liaisons dangereuses ») ; petite maison du duc de Biron, 23, rue Jean-Dolent.

- Larousse Pierre (1817 – 1875 ) lexicographe ( « Grand Dictionnaire Universel du XIX e siècle ») , 17, rue du Montparnasse.

13 janvier 2014

Mais comment est réalisée « La Voix du 14ème » ?

La Voix du 14ème est issue d’un journal de quartier sur support papier, créé en 1914 au début de la guerre, autour de Saint Pierre de Montrouge et intitulé : « La Voix de Saint Pierre ».

Avec des hauts et des bas, il s’est maintenu tout au long du siècle, vendu au numéro, prenant le nom de La Voix du 14ème,  et couvrant l'actualité pour le territoire de l’arrondissement.

En juin 2005, il a été décidé de prendre le virage d’internet, en transformant le journal papier en blog. La réalisation d’un journal papier était devenue trop lourde en regard des moyens de l’équipe de rédaction. Le journal papier demandait aussi de compléter le revenu des ventes par de la publicité. Un blog  a un coût réduit, l’équipe de rédaction étant bénévole..

L’équipe de rédaction  se réunit tous les mois et travaille le reste du temps via Internet. C’est un groupe de rédacteurs réguliers, auquel se joignent des intervenants plus ponctuels. Le champ des sujets de la Voix est très large et intéresse donc de nombreuses personnes, actualité et histoire du 14ème, actualité municipale, politique, religieuse, sociale, culturelle et artistique (spectacles, conférences, expositions, livres, films, tv, dvd, etc...)

Pourquoi ne viendriez vous pas nous voir, au cours d’une de nos prochaines réunions, comme celle de mercredi prochain 15 janvier, salle 13, au 9 Passage Rimbaut ?

18 décembre 2013

La prison de la Santé ferme pour se rénover

paris 14e,75014,santé,prison,vaudremer,renovationLa prison de la Santé (920 détenus) commencera à se vider dans les premiers jours de janvier 2014. Un énorme chantier va durer jusqu’en 2018-2019.(photo de Charles Malville prise entre 1867, construction de la Santé et 1879, mort de Malville - cliquer pour agrandir) L’établissement sera vide en juillet. D’ici là, les détenus libérés ne seront pas remplacés. Ceux dont les peines ne sont pas terminées seront transférés dans d’autres prisons de la région parisienne - vers Nanterre, Fresnes, Fleury-Mérogis, Villepinte – ou vers la province en fonction de leur situation pénale (prévenus ou condamnés), et du lien nécessaire à maintenir avec les familles. 

La vieille prison avait bien besoin de travaux. Elle a été construite de 1861 à 1867. A l’époque, c’était un établissement très moderne… mais les standards ont changé. Dans le « quartier haut » des cellules collectives ne font que 12 m2, et ont dû être désaffectées en 2005 et 2006 pour des raisons de sécurité. Dans la partie basse, les cellules individuelles font 7 m2 seulement ; les sanitaires sont insuffisants, l’isolation thermique… inexistante.

Un programme de réhabilitation et de reconstruction a été lancé en 2012. Il coûtera, selon le ministère de la Justice, « plusieurs centaines de millions d’euros ». Les appels d’offre ont été lancés, les entreprises ont rendu leurs offres finales à la mi-octobre. La signature des contrats interviendra au deuxième trimestre 2014 et les travaux commenceront vers septembre ou octobre 2014. Seul le quartier de semi-liberté continuera à fonctionner pendant le chantier.

La reconstruction sera l’occasion de mettre en place...(cliquez sur Lire la suite)

Gérard Desmedt

Lire la suite

11 décembre 2013

Petit marché de Noël, 25, rue Sarrette

DSC08607.JPG

L’atelier patchwork/couture créative du Secours catholique  vous ouvre ses portes  le jeudi 12 DECEMBRE 2013 de 14h à 18h.

Venez y découvrir les activités de ce local. A cette occasion seront proposés des coussins, nappes, cartes de vœux, décorations de Noël, linge ancien. Vos dons iront au Secours Catholique.

25 rue Sarrette, 75014 Paris (angle rue Sarrette-rue Marie-Rose) Metro Alésia - Bus 62

03 décembre 2013

L'histoire de nos rues : la rue des Thermopyles

  paris 14e,75014,thermopyles,plaisance La rue des Thermopyles

La rue des Thermopyles comme sa voisine la rue Léonidas est un vestige du Plaisance loti par Chauvelot entre le milieu respectif des règnes de Louis-philippe et de Napoléon III.

Elle s’étend actuellement entre la rue Didot et la rue Raymond-Losserand ( ex-rue de Vanves), mais avant 1925, alors qu’elle était un passage privé, elle partait de la rue des Plantes. Cette partie dont elle a été amputée est devenue la rue Olivier-Noyer ( nom d’un propriétaire des terrains).

Quantité de maisons pittoresques, jalonnent l’étroite rue des Thermopyles, qui mérite une visite des amoureux du «  14e ancien » (cliquez sur l'image pour la voir en grand)

A propos de Plaisance, il faut bien noter que l’autre village de Chauvelot ( connu sous ce nom de Plaisance antérieur au lotissement) se situait principalement sur le 15e arrondissement, ainsi que l’atteste la «  Porte de  Plaisance », laquelle se trouve bien au-delà des limites du 14e, puisque c’était le 2ème porte vers l’Ouest après la porte de Vanves . Aujourd’hui, un arrêt du tramway porte le nom de  «  Georges Brassens ».

- Documentation extraite du numéro 39 de la Revue de la S.H.A. du 14e.

25 novembre 2013

Le premier prix de la nouvelle policière décerné à Josée Cathala

Parmi les divers évènements culturels qui se succèdent lors de la « Fureur des Mots », cette biennale d’automne organisée par la Mairie du 14ème , à la gloire de la littérature policière, le concours de la meilleure nouvelle, ouvert à tous, n’est pas le moins apprécié.

Cette année la remise des prix aux lauréats a eu lieu le vendredi 15 novembre, à la Bibliothèque Vandamme en présence du jury et des participants. Madame Danièle Pourtaud, Adjointe au Maire de Paris et chargée de la culture auprès du Maire du 14ème a présenté l’esprit et les acteurs (associations, libraires, bibliothèques)  de cette série de manifestations littéraires avant de donner les résultats de ce concours public et de remettre leurs prix aux lauréats.

 Sur 30 personnes ayant participé, 6 ont été primées : prix de l’originalité, prix spécial du jury, prix de l’enracinement dans le 14ème, troisième, second et premier prix. Le premier prix a été décerné à l’unanimité à Josée Cathala, habitante du 14ème pour sa nouvelle « La dix-septième marche »

Josée Cathala, qui a une formation de journaliste, est l’auteur d’un livre qui fait référence sur Louis Jouvet, paru en 1989 chez Henri Veyrier. Passionnée de cinéma, elle collabore notamment à « La Voix » pour les critiques de films. Elle écrit aussi lorsque son métier social lui en laisse le loisir .

La Voix du 14ème adresse ses chaleureuses félicitations à Josée Cathala et ses encouragements à poursuivre son talentueux  travail d’écriture.

I.C.

6 nouvelles policières à découvrir !

Découvrez ces 6 histoires au cœur du crime « made in 14e »  et partagez-les ! Qui sait, leurs auteurs sont peut-être des talents de demain…

Consultez le site de la mairie du 14 ème : http://www.mairie14.paris.fr/mairie14/jsp/site/Portal.jsp

Lire la suite

22 novembre 2013

Ferme de Montsouris : les politiques entrent en scène (I)

ferme  de montsouris,port-mahon,75014,mairie 14e,paris 14e,daniele pourtaudMi chèvre, mi chou... A moins que cela ne ressemble à un jugement de Salomon. La Mairie de Paris vient de décider d'acheter la ferme de Monsouris... mais une partie seulement. Un permis de construire a été délivré à un promoteur. Le collectif de défense du site proteste de nouveau.

La ferme de Montsouris est l'objet d'un conflit depuis plus de trente ans. Dernière ferme de Paris intra muros, elle est délaissée – et délabrée – depuis les années 1980. Les bâtiments, notamment la grange-étable, seul vrai vestige de l'activité agricole, ainsi que le « pavillon Troubadour», un bâtiment néo-Renaissance du XIXe siècle menacent ruine. Un promoteur, la Soferim, avait racheté racheté le tout, il veut y bâtir un immeuble, avec 25 % de logement sociaux, et des commerces.

Mais le terrain renferme, dans son sous-sol, des carrières du Moyen-Age, dîtes de Port-Mahon, classées par le service des Monuments historiques suite aux interventions du « Collectif de Port-Mahon et de la ferme de Montsouris » . Un terrain devenu ainsi inconstructible ! Jusqu'à présent, le collectif a gagné ses procès en se référant à cette interdiction. Les associations veulent réhabiliter les bâtiments retrouver leur vocation première, en recréant une ferme urbaine et pédagogique. Elles souhaitent aussi ouvrir les carrières à la visite, et les relier au circuit de visite des catacombes. Si vous souhaitez vous faire une idée de la carrière, de l'état actuel des batiments, de la position de divers intervenants cliquez ici pour voir une video de Soferim -qui, bien entendu défend son point de vue!- De même, la video de la séance du Conseil d'arrondissement relative à ce sujet est en ligne. Vous pouvez la voir en cliquant ici.

Fin octobre 2013, on apprend que Mairie du 14e a décidé d'acheter au promoteur, pour 6 millions d’euros, une partie du terrain, 710 m2 sur 2730. Le terrain revenant à la ville comprend la grange et le bâtiment Troubadour, mais pas le secteur dont le sous-sol renferme les carrières classées. Objectif de la mairie du 14e : construire une crèche. Début novembre, le ministère de la Culture accorde à la Soferim un permis de construire pour un immeuble, qui évite les secteurs protégés. Les associations de défense semblent avoir perdu la partie. Le ministère prévoit cependant des travaux de consolidation des carrières, et l’adjointe au patrimoine de la Mairie de Paris, Danièle Pourtaud, a promis des fouilles archéologiques préventives.

Gérard Desmedt

Ckiquez ici pour lire la suite

09 septembre 2013

Qui était l'amiral Mouchez ?

Mouchez.jpgUn amiral à la frontière du 13ème et du 14ème ? Une rue éponyme marque sa présence dans la partie est de notre arrondissement. Que savons-nous de lui ? Si ce personnage, Ernest-Barthélémy Mouchez, né à Madrid le 24 août 1821 n’a pas commandé des flottes militaires importantes, il fut enseigne de vaisseau en 1843 et nommé contre-amiral en 1878. En fait, ses activités le firent entrer au Bureau des Longitudes en 1873 ainsi qu’à l’Académie des Sciences en 1875.

Il se consacra à des études hydrographiques en Corée, en Chine et fit des relevés des côtes de l’Algérie entre 1867 et 1873. Mais il fut avant tout directeur de l’Observatoire de Paris. Améliorant l’Observatoire du Bureau des Longitudes créé en 1874 dans le Parc Montsouris, il créa une école d’astronomie pratique en 1879 et fonda en 1884 le Bulletin astronomique, publication réputée qui se perpétua jusqu’en 1968.

D’autre part, il obtint en décembre 1884 quatre cents excellentes photographies du passage de Vénus sur le disque du soleil, observation qui fut faite de l’Ile Saint Paul dans l’Océan Indien. Cet événement offrait alors le seul moyen de mesurer avec exactitude la distance de la Terre au soleil.

Ainsi, l’Amiral Mouchez fut-il une figure essentielle dans la direction de l’Observatoire de Paris qu’il dirigea de 1878 jusqu’à sa mort survenue en 1892.

- Documentation extraite du n° 27 de la SHA du 14ème.

03 septembre 2013

Guide paroissial de Saint Pierre de Montrouge 2013-2014

Guide1314-couv.JPGLe guide nouveau est sorti : vous le trouverez dans l'église.

Il contient toute l'information sur l'église, ses missions, son rôle, le calendrier annuel, les grandes étapes de la vie chrètienne, les sacrements.

Toute l'info sur l'aumônerie, les associations (Secours Catholique, Alesia-Jeunes, Communauté des Fioretti, Art Culture et Foi, Groupe Oecuménique "Chrétiens ensemble", Conférences Saint Vincent de Paul, CEPIJE, l'accompagnement des personnes en deuil,  l'Acat, ...)

Il s'adresse à tous, pratiquants ou non. Il est gratuit. (cliquez pour agrandir l'image)

04 juillet 2013

Nathalie Kosciuscko-Morizet à l'assaut du 14e

paris 14,75014,14e,14eme,nathalie kosciuscko-morizet,elections,kosciuscko-morizetNathalie Kosciuscko-Morizet (UMP) l'a annoncé le 4 juillet au cours d'une visite sur le marché du boulevard Brune : pour les municipales du 2014, elle se présentera dans le 14e. Une belle bataille en perspective. L'arrondissement va donc se placer, pendant un an, sous les projecteurs des médias, des politiques... et des instituts de sondage.

L'ancienne ministre de l'Environnement  – qui brigue le siège de maire de Paris – n'a pas choisi la facilité. Dans le 14e, la gauche l'avait emporté avec 57 % des voix aux municipales de 2008 ; au second tour, une triangulaire avait opposé le PS, l'UMP et le MODEM. Aux présidentielles, François Hollande avait obtenu plus de 60 % des voix le 6 mai 2012.

De plus, son propre camp se fissure. Marie-Claire Carrère-Gée, chef de file de l'UMP de l'arrondissement, furieuse de voir débarquer NKM sur son terrain, à un poste de tête de liste qui devait lui revenir, affirme vouloir monter une liste dissidente « 100% 14e au service exclusif des habitants de l’arrondissement ».La responsable UMP parle de « parachutage » et de « comportement d'héritier ».

L'affaire se complique encore car Marielle de Sarnez, MODEM, bras droit de François Bayrou, bien implantée sur l'arrondissement, se présente elle aussi. Nathalie Kosciuscko-Morizet lui fait déjà des appels du pied pour lui offrir une place sur sa liste dès le premier tour.

A gauche, le ton est plus ironique. Les écologistes craignent NKM qui connaît bien les dossiers de l'environnement, et qui pourrait donc leur prendre des voix. Ils insistent donc eux aussi sur le parachutage. Célia Blauel, élue Verte du 14e a promis d'offrir un plan du quartier à l'ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy et lui propose une visite guidée... Plus politique, Pascal Cherki, député-maire du 14e (qui dira en septembre s'il est candidat) parle d'une « candidature sérieuse », qui va « donner de l'intensité à la campagne. »

Pour NKM, l'enjeu est de taille. Le 14e est l'un des arrondissements les plus peuplés de Paris (140 000 habitants) avec 10 conseillers de Paris. Si elle le remporte, elle aura réalisé une bonne partie du chemin vers la majorité de 82 conseillers pour s'asseoir sur l'actuel fauteuil de Bertrand Delanoë.

Dans le 14e, l'hiver et le printemps prochains seront politiquement très chauds.

Gérard Desmedt

11 juin 2013

L’Espace jeunes du bd Jourdan cherche ses marques (2)

(Lire la note précédente - cliquez ici) 

Les ateliers proposés en interne ont peu de succès, sauf l’atelier « son » où les jeunes peuvent enregistrer leur propre musique, essentiellement du rap. Les sorties extérieures sont appréciées « lorsqu’elles ont un caractère consumériste » dit la responsable. Garçons et filles plébiscitent la Foire du Trône, les jeux de paintball, de laser game (des combats au pistolet laser…). Ils réclament d’aller à Eurodisney ou au Parc Astérix. Ils boudent les sorties culturelles.

le miroir,75014,lavoixdu14e,paris,social,mairie,jeunes,porte d’orléans(Photo de l'inaugation par Pascal Cherki)
"La mission est difficile, reconnaît Dominique Shemla. Nous disposons d’un local très petit et d’un budget insuffisant. De plus, beaucoup d’associations qui gèrent les Espaces jeunes estiment que la mairie a commis une erreur en décrétant que tout serait gratuit, sans exception. Même la semaine de vacances aux Sables d’Olonnes, pour deux groupes de 8 jeunes, en juillet et en août. Ce n’est pas éducatif, on fait de ces jeunes des assistés. Pour les ateliers, les sorties, les vacances, il faudrait leur demander une petite participation, même symbolique. "

Pour ne pas être débordés, les animateurs ont établi des règles strictes, sans doute trop strictes : interdiction d’accéder seul(e) à la cuisine, d’ouvrir un ordinateur sans autorisation, d’allumer la télévision de sa propre initiative. Côté positif, suite à un vol de deux playstations (deux semaines après l’ouverture…), plusieurs jeunes, les plus âgés, se sont investis en proposant d’assurer une protection du local.

Encore en rodage, l’Espace cherche sa vitesse de croisière. L’équipe d’animation affiche sa volonté de rendre les jeunes autonomes et responsables, prêts à aborder le monde du travail – qui leur semble très éloigné. Un travail de Titans, que n’épaulent pas les parents. En deux mois, seules deux mères sont venues vérifier que leurs filles ne fréquentaient pas un lieu suspect. Et les jeunes ont tendance à vouloir rester entre eux, dans leur « tribu » sans se mélanger à d’autres quartiers, ou à d’autres milieux.

Gérard Desmedt

Espace jeunes, 103 bd Jourdan. Ouverture les lundi, mardi et jeudi de 15h à 19h, le mercredi de 10h à 20h30, le vendredi de 15h à 22h et le samedi de 15h à 20h30.

10 juin 2013

L’Espace jeunes du bd Jourdan cherche ses marques (1)

« Le Miroir », l’Espace jeune du 14e créé par la Mairie, a ouvert il y a deux mois boulevard Jourdan, à deux pas de la Porte d’Orléans. Son but : accueillir les jeunes en difficulté, les ouvrir sur l’extérieur, les conduire à l’autonomie et à la responsabilité. Un combat difficile.

le miroir,75014,lavoixdu14e,paris,social,mairie,jeunes,porte d’orléansDe l'extérieur (cliquez pour agrandir), cela ressemble à une boutique. C'en était une autrefois, un marchand de matériel électrique. A l’intérieur des tables, sur 150 m2, des ordinateurs, une cuisine, de petites salles de travail et de réunion. Sur le trottoir, devant le 103 boulevard Jourdan, quelques jeunes discutent, fument. Depuis deux mois, le local nommé « le Miroir » est un « Espace jeunes », initié par la mairie de Paris. Pour les faire vivre, la municipalité a lancé des appels d'offre auprès des associations. Dans le 14e (et dans le 20e), il a été remporté par Aide au choix de vie » (ACV), une association spécialisée dans l'insertion.

 A quoi sert ce nouveau centre ? D'abord à accueillir des jeunes qui, habituellement, traînaient dans la rue. Ensuite à leur proposer des activités. « Nous recevons les jeunes de 12 à 25 ans, explique Dominique Shemla, la jeune femme responsable de l'antenne. Nous mettons à leur disposition un accueil, une orientation professionnelle avec des tests, un conseiller spécialisé. Mais nous allons au-delà en leur proposant des ateliers d'art plastique, de cuisine, de musique, d'informatique, des sorties aussi. » Une cinquantaine de personnes par semaine poussent la porte du nouveau local.

Deux mois après le lancement, le défi se révèle difficile. L'Espace draine un public très (trop) homogène sur les plans culturels et sociaux : des jeunes dont beaucoup sont destructurés, difficiles, nés de familles modestes souvent issus de l'immigration habitant dans les logements sociaux du quartier. Un tiers de filles, deux tiers de garçons. Des jeunes dont plusieurs avaient pris l'habitude de se réunir au stade Elisabeth, avenue Paul Appell, créant des incidents. « Nous sommes ici quatre salariés, ajoute Dominique Shemla. Trois animateurs, et moi-même, qui suis psychologue. Des stagiaires et des bénévoles nous épaulent. Nous cherchons à les intéresser à ce qui se passe au-dehors, à ouvrir leurs antennes. Les jeunes ont du mal à sortir du quartier, de leur environnement habituel. Ils refusent par exemple de venir à une séance de ciné-club si elle se déroule à l'intérieur de Paris. »

Gérard Desmedt (à suivre - cliquez ici)

05 juin 2013

Stéphanie Rigogne-Lafranque et Junko Namura au Livre Ecarlate samedi 8 juin

invit-enfance.jpg

Attention ! Il faut comprendre le samedi 8 juin à partir de 17 h.

04 juin 2013

Le Secours Catholique du 14ème recherche des bénévoles.

1362482846.jpgL'accueil de jour des personnes sans domicile, 36bis rue du Père Corentin recherche des bénévoles pour participer à des tournées de rue au départ de l'accueil, le mercredi soir, de 19h à 22 h30. L'équipe se rend une fois par semaine, à la rencontre des personnes de la rue, sur leur lieu de vie, afin de créer un lien et prendre le temps de la rencontre et de l'échange, sans aucun apport alimentaire ou matériel.

Sont recherchées des personnes dynamiques, en bonne forme physique, ayant le sens de l'écoute et du relationnel et souhaitant s'engager au sein d'une équipe de manière fidèle. Contacter Morgane Rivière, au téléphone : 06 43 55 83 75/01 42 00 36 37 ou par mail : morgane.riviere@secours-catholique.org

Le lieu de fraternité du 25 rue Sarrette recherche une bénévole pour un atelier d'aide à la couture, le jeudi matin de 10 heures à 12 heures. Contact: 01 53 82 12 98 ou par mail : eat.sudest.750@secours-catholique.org

19 mai 2013

De la descente aux enfers à l'Ascension! Jeudi 23 mai, 20h30

De la descente aux enfers à l'Ascension, Quarante jours qui ont changé le Monde! Conférence 23 mai, 20h30, 9 passage Rimbaut

Tract-Enfers-2007-2850.jpgA ne pas rater! La conférence de Alain LOCKHART, professeur de médecine et grand connaisseur de l'histoire du christianisme, qui aura lieu jeudi prochain, 23 Mai à 20h 30 au Centre Paroissial, 9, Passage Rimbaut, derrière l'église Saint Pierre de Montrouge. Metro Alesia.

Entrée libre, participation libre.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

A.C.

29 avril 2013

A Plaisance, le plaisir est dans la baguette

Quel est ce boulanger inconnu hier qui fait aujourd’hui oublier la pâte molle et lourde de certaines de nos baguettes ?  Il est le meilleur, celui qui ravit tous les palais et bientôt celui  de l’Elysée. Il est le chef d’orchestre de la mie de pain. C’est « le » boulanger du jour, sinon du siècle. Il offre à nos papilles la renaissance du bon goût, celui-là français, celui du pain bien fait, à la pâte élastique et à la croûte dorée et croustillante.

Il a tenu tête à 203 concurrents, tous confirmés dans la « boulange ». 151 baguettes ont été testées ; il faut savoir qu’une baguette doit mesurer entre 55 et 65 centimètres, peser 250 à 300 grammes et contenir 18 grammes de sel au kilo.

Lauréat 2013 de la meilleure baguette artisanale de Paris, Monsieur Ridha Khadher, officie et vous présente ses talents dans sa boutique située au 156 rue Raymond Losserand. Devenu subitement une star, son étoile éclairera les petits déjeuners de Monsieur le Président de la République chaque matin, celui-ci appréciera sans aucun doute la douceur et le velouté de la baguette parisienne née au cœur du 14ème arrondissement…

20 avril 2013

Porte d'Orléans: le vandale des parcmètres frappe toujours

Les habitants de la Porte d'Orléans, plus spécialement dans le quadrilatère avenue Paul Appell, rue Henri Barboux, boulevard Jourdan et rue Emile Faguet sont à cran. Les parcmètres du secteur sont vandalisés en permanence. Un individu introduit dans la fente des cartes périmées qu'il a préalablement tordues. Impossible ensuite de la retirer sans ouvrir l'appareil.

Le vandale s'attaque à tous les parcmètres du secteur. Les automobilistes doivent chercher longtemps un appareil encore en marche, sans être certain de le trouver. Certains placent un écriteau sous leur pare-brise, rédigé à la hâte : « tous les parcmètres aux alentours sont hors service » écrivait l'un d'eux. Ce jour-là, c'était exact.

Cette situation ne désarme pas les pervenches, qui continuent régulièrement à mettre des PV sous l'essuie-glace de celui qui n'a pas le précieux ticket. D'où la colère des riverains. « Ce petit jeu dure depuis plusieurs années, c'est insupportable, explique un réparateur du service du stationnement de la Mairie de Paris. Je viens ici quasiment tous les jours. La Marie a porté plainte. Mais personne n'a pu encore prendre l'auteur sur le fait. »

Un fou ? Un automobiliste furieux d'avoir reçu trop de PV ? Un obsessionnel en tout cas : rue Georges de Porto-Riche, l'appareil remis en service à 10h15 un jeudi matin par le réparateur était de nouveau vandalisé à 13h. Les habitants sont invités à être vigilants et à signaler tout comportement suspect au commissariat de police.

Gérard Desmedt

11 avril 2013

Solid'Ici, Solid'Ailleurs, concert samedi 13 avril 2013 à 20h

Dans le cadre de l'action Solide ici Solid'ailleurs la maison Alésia Jeunes vous convie chaleureusement au second concert de l'année:
Le Romantisme dans tous ses états

    Duo Nitescence, (Marie-Laure Garnier et Célia Oneto Bensaid)

   Samedi 13 avril à 20h, Maison Alésia Jeunes 16 rue du Moulin Vert 75014
Venez nombreux et parlez-en autour de vous !!!

Solide'Ici Dans le 14ème, en aidant financièrement des jeunes défavorisés à partir en colonie cet été (Colonie organisée par la Maison Alésia Jeunes).
Solid'Ailleurs A Bethléem, en aidant  financièrement des familles de Bethléem, pour qu'elles puissent rester vivre dans leur ville!

07 avril 2013

CEPIJE: départ d’Olivier Leduc

Le CEPIJE, "Centre Paroissial Initiatives Jeunes" est une association créée dans le cadre de Saint Pierre de Montrouge pour soutenir certains jeunes des cités du quartier et améliorer leur situation. Un lieu d’accueil pour des jeunes démotivés qui cherchent une activité où se mobiliser,  pour retrouver un sens à leur scolarité et parfois à leur vie. Recherche de travaux, création de petites entreprises, développement de relations de quartier inter-générations, école professionnelle de la rue. Ce travail se fait avec des chefs d’entreprise, la Mairie du 14ème  et les partenaires sociaux. Le "Réseau Chrétiens Cepije" est également là pour soutenir l’oeuvre par des moyens humains, des soutiens logistiques ou professionnels, des mises en réseau, de l’amitié.

cepije,mairie 14e,75014,pascal cherki,olivier leduc

Olivier Leduc en est le directeur depuis 18 ans et prend sa retraite. Il sera remplacé par François Deleurme. En raison des liens etroits tissés au fil du temps avec la Mairie et ses services, Pascal Cherki député-maire du 14ème a tenu à organiser une cérémonie (cliquer sur l'image pour agrandir), qui a réuni à la Mairie une importante asistance.
A.C.

Le site du Cepije : http://www.cepije.org